Côte d`Ivoire : Les soldats racketteurs menacés de sanctions "exemplaires"
Date : 08/11/2012 | - Xinhua
Le tribunal militaire ivoirien a menacé les agents s`adonnant au racket de subir des sanctions " exemplaires", a-t-on appris mercredi auprès de l`institution judiciaire. Selon le procureur militaire le colonel Ange Kessy, la pratique du racket se poursuit dans les rangs des forces de sécurité malgré les dispositions règlementaires qui l`interdisent. "Cette situation est inacceptable. Elle n`honore pas la tenue militaire", a relevé en substance le colonel Kessy. "Nous allons engager une nouvelle étape dans la lutte contre le fléau", a-t-il indiqué, rappelant la création de l`Unité de lutte contre le racket (ULCR) et l`engagement de celle-ci à traquer les agents véreux.
Marché de micro :Adrien HOUNGBEDJI signe la décision d’une commission d’enquête
Date : 29/06/2016 | 2:33 -


Une commission d’enquête est mise en place pour vérifier la régularité du marché passé dans le cadre de l’acquisition de matériels de sonorisation pour une bonne écoute des débats en plénière au Parlement. La précision a été apportée aux députés réunis en séance plénière hier au Parlement par Me Adrien Houngbédji. Des députés qui voudraient en savoir de mieux sur cette affaire qui entache la crédibilité de l’institution dont l’une des missions est le contrôle de l’action du gouvernement.

Les équipements livrés, seront contrôlés rigoureusement avant le paiement du prestataire. L’annonce de cette mesure a été faite en plénière pour apaiser les parlementaires très remontés contre la manière dont les marchés sont passés depuis peu de temps. Elle vise selon le président de l’Assemblée nationale, à faire toute la lumière sur ce scandale qui oppose le service en charge de la gestion du matériel et certaines autorités de l’institution. Il s’agit là d’une première mesure de nature à faire baisser la tension depuis l’avènement de cette situation qui a pollué complètement l’atmosphère entre agents qui collaborent dans une ambiance de grande méfiance. La commission à l’obligation d’agir dans le sens de la manifestation de la vérité au risque de subir les rigueurs de la loi notamment celle portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes en République du Bénin. Il importe de rappeler que le dossier ayant conduit à la constitution de cette commission, concerne un marché gré à gré attribué à un officier supérieur de l’armée béninoise en service à l’Assemblée nationale en complicité avec certains cadres de l’institution en violation des normes portant passation des marchés publics dans notre pays.

Réforme de la Constitution au Bénin: la commission bloque sur le mandat unique
Date : 29/06/2016 | 2:21 -

La Commission des réformes politiques et institutionnelles a remis son rapport au chef de l'Etat, ce mardi 28 juin, avec un peu de retard sur le calendrier initial, en raison de l'âpreté des débats. Installée le 6 mai dernier, la commission est composée de 35 personnalités issues des partis politiques ou de la société civile. Sur la question sensible du mandat unique pour le président de la République, la commission renvoie la balle dans le camp de Patrice Talon : ce sera dans tous les cas à lui de trancher.

Le mandat unique, c'est un des sujets de désaccord au sein de la commission et parmi les personnalités qui ont été consultées. D'ailleurs, dans son rapport, la commission prend acte des avantages et des appréhensions. Joël Aïvo, constitutionnaliste et rapporteur de la commission, défend le mandat unique.

GIZ Togo : Makus Wagner prend les commandes
Date : 23/06/2016 | 5:50 - afreepress

La direction du bureau de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) au Togo vient d’avoir un nouveau locataire.


 
Il s’agit du sieur Makus Wagner. Docteur de son état, Makus Wagner vient en lieu et place d’Annette Rathjen.

La GIZ apporte son appui technique et financier au Togo dans plusieurs secteurs importants notamment l’énergie, la santé, l’agriculture, la formation technique et professionnelle, la gouvernance et la décentralisation.

Pour rappel, suite à la reprise de la coopération avec le Togo en 2012, la GIZ a ouvert un bureau à Lomé au début de 2013 et a mis en place des bureaux de programmes locaux dans les villes de l’intérieur du pays comme Kpalimé, Tsévié et Sokodé.

Deux femmes font leur entrée dans le cercle des préfets
Date : 23/06/2016 | 5:49 - icilome

Nommées hier en conseil des Ministres, elles sont les premières femmes à exercer cette fonction de préfet au Togo.


 
Il s’agit d’Aïssatou Abdoulaye Tchitchikpina, épouse Mohamed, nommée préfet de Tchamba en remplacement à Kolou Palanga et de Metsoekewo Ablavi Blewoussi, épouse Amoussou à Amou qui supplée Nougnava Kokou.

Toutes deux sont des administrateurs.

La représentativité des femmes dans la gestion des affaires publiques étant faible, ces nominations viennent apporter du nouveau dans ce cercle longtemps géré par les hommes.

Investissement hôtelier : tenue d'un forum à Lomé
Date : 21/06/2016 | 3:47 -

Le forum africain sur l’investissement hôtelier (AHIF) s’ouvre ce mardi à Lomé en présence de plusieurs dizaines de professionnels du secteur, investisseurs, exploitants, sociétés de gestion venus d’Europe et d’Afrique.

C’est la première fois depuis de longues années que le Togo accueille une conférence de ce genre. Les travaux se dérouleront à l’hôtel du 2 février devenu Radisson Blu après sa réhabilitation par un opérateur privé.

Le Premier ministre et le ministre du Commerce donneront le coup d'envoi des travaux dans la matinée.

Du mauvais usage des réseaux sociaux
Date : 16/06/2016 | 4:6 -

Du mauvais usage des réseaux sociaux Les correcteurs s'exposent à des sanctions disciplinaires
Des enseignants correcteurs de l’épreuve du BEPC ont publié sur les réseaux sociaux le contenu de certaines copies, indique jeudi Le Libéral.

C’est tout simplement illégal. La correction des examens est un processus confidentiel.

Tarifs à la baisse vers l'international
Date : 16/06/2016 | 4:5 -

Téléphoner en France, en Belgique, aux Etats-Unis, au Canada ou en Espagne est désormais moins cher.

Dans Togo Matin paru jeudi, une publicité de l’opérateur mobile Moov annonce des prix allant de 43 à 60F cfa la minute vers ces destinations.

Ces tarifs sont basés sur un forfait hebdomadaire.

Droits et devoirs des artistes établis
Date : 15/06/2016 | 8:17 - icilome


Les élus du peuple ont validé mardi, le projet de loi portant statut de l’artiste. En 72 articles, le texte vient donc proposer un cadre légale en faveur de l’organisation du secteur.


 
C’était donc au cours de la huitième séance plénière présidée par le quatrième vice-président, l’honorable Dametoti Baritse.

Tout en organisant la protection des œuvres artistique, cette loi définit les termes de reconnaissance de la qualité d’artiste et/ou d’acteur culturel d’une personne physique ou morale ainsi que toutes les prérogatives liées au secteur.

Le projet a été voté à l’unanimité.

Acte 3 de la semaine de la diaspora du 25 au 31 juillet à Lomé
Date : 14/06/2016 | 12:17 - icilome
La Togolese Fondation, une ONG créée sur l’initiative de la diaspora togolaise aux Etats-Unis, organise du 25 au 31 juillet à Lomé la 3eme édition de la Grande Semaine de la Diaspora. Une plate-forme d’échange d’expériences et de rencontre d’opportunités intra et extra sectorielles couvrant des domaines aussi divers que variés, entre la diaspora et la population de base.
CAP 2015 annonce une grande marche ce 25 juin à Lomé
Date : 14/06/2016 | 12:17 - icilome
L’information a été révélée par les responsables de la jeunesse de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) au cours d’un meeting animé samedi dernier à Djifa-Kpota (Lomé).
Carnet santé /Albinos: victimes de la couleur de leur peau
Date : 14/06/2016 | 12:15 - sidwaya
Le 13 juin 2015, a eu lieu la première journée internationale de l'albinisme. Cette année, à l’occasion de la commémoration de la 2e journée, les activistes des droits de l’Homme ont accentué la sensibilisation du grand public aux difficultés rencontrées par les albinos dans leur vie quotidienne. Des dénonciations ont été faites sur
Burkina Faso : un préavis de grève des enseignants menace les examens du baccalauréat
Date : 14/06/2016 | 12:14 - Xinhuanet
Un syndicat d'enseignants a déposé un préavis de grève à compter de jeudi prochain, menaçant de boycotter le déroulement de l'examen du Baccalauréat prévu pour le 21 juin prochain.
"Cette grève risque de compromettre le bon déroulement du baccalauréat dont les épreuves écrites et orales débutent le 21 juin 2016 sur toute l'étendue du territoire national", a écrit le gouvernement dans un communiqué.
Malversations sous la Refondation : Chabi Yayi bientôt en prison ?
Date : 14/06/2016 | 12:10 - Autres
Le dossier PPEA II continue de faire des vagues. Et pour cause. Sous la pression des Pays-Bas, le Chef de l’Etat Patrice Talon tient à faire toute la lumière sur cette sulfureuse affaire de détournement de plus de 2,5 milliards de francs CFA des Pays-Bas, destinés à des projets d’accès à l’eau potable. C’est dans cette veine qu’on a assisté la semaine écoulée à l’interpellation de gens dont les noms sont cités dans cette affaire. Mais ceci ne serait pas du goût
Mandat unique/Réformes politiques et institutionnelles : le Rassemblement National pour la Démocratie dit «non» à Talon
Date : 14/06/2016 | 12:10 - Autres
Dans le cadre des réformes politiques et institutionnelles, le mandat unique souhaité par le Président de la République continue de faire des vagues. Il suscite même l’indignation de certains Béninois qui estiment que l’heure n’est pas à ces genres de réformes. La Commission en charge de ces réformes continue de recevoir les contributions des uns et des autres. La dernière en date est celle du Rassemblement National pour la Démocratie de Jean-Michel Abimbola.
Passage de 5 à 7 des membres du Conseil constitutionnel: Les juristes apprécient diversement la recomposition
Date : 14/06/2016 | 12:5 - EnquetePlus
Le Conseil constitutionnel aura bientôt deux membres de plus dans sa composition. Un point parmi les quinze de la réforme constitutionnelle qui a fait l’objet du Référendum. Au fond à quoi cette réforme va servir ? Des constitutionnalistes interrogés par EnQuête sont divisés sur l’utilité de ces 7 sages.
Gambie – Yahya Jammeh : « Ban Ki-moon et Amnesty peuvent aller en enfer ! »
Date : 14/06/2016 | 12:6 - Jeune Afrique
Conflit avec le Sénégal, cinquième mandat, répression des opposants, pauvreté… Sur tous les sujets, le président s'exprime sans complexes et balaie les critiques d'un revers de la main.
Trois heures du matin à Farafenni, une petite ville située à trois heures de route de Banjul. Yahya Jammeh termine un Conseil des ministres convoqué
Cameroun - Partis politiques: Le Député Emmanuel Mbiam dément sa démission du RDPC
Date : 14/06/2016 | 12:3 - Autres
L’honorable Mbiam Emmanuel du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) ne se retrouve pas dans les affirmations véhiculées par le journal «La Détente libre». Selon La Nouvelle Expression de ce mardi 14 juin 2016, les colonnes de ce journal paru lundi 13 juin 2016 affirmaient que le Député a laissé tomber son écharpe et le parti.
Cameroun - Élection à la LFPC: Franck Happi se dit porteur d’un nouveau souffle
Date : 14/06/2016 | 12:3 - Autres
La campagne de Franck Happi en vue des élections à la tête de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) est lancée. Après un premier point de presse donné vendredi à Yaoundé, le président du Conseil d’administration de l’Union sportive de Douala et actuel vice-président de la Ligue de football professionnel était à
Chronique : Mahmoud Dicko, l´Imam qui prêche aussi Politique
Date : 14/06/2016 | 12:0 - Autres presses
Dans un article en date du 27 avril 2014, le Mondafrique présente le Président du Haut Conseil Islamique du Mali comme «un homme» faisant «trembler les élites et les toubabs (blancs)». Le média n´a pas tort. D´autant que Daniel Amagouin Tessougué, ce digne fils du Mali, est parti de sob poste dans des conditions peu flatteuses pour la
Election législative partielle de Barouéli: Dix candidatures validées par la cour constitutionnelle
Date : 14/06/2016 | 11:57 - L'Essor
La Cour constitutionnelle a proclamé hier la liste des candidatures pour l’élection législative partielle de Baraouéli dont le premier tour est prévu pour le 17 juillet prochain et le second tour le 7 août. Ce sont dix candidants qui sont en lice pour remplacer le député du parti Yéléma, Sidi Fomba, décédé le 27 mars 2016. Il s’agit de Hama Abdoulaye Diallo du parti SADI
Pour moi la date d'Octobre n'est plus tenable pour les élections
Date : 14/06/2016 | 11:54 - Autres
De plus en plus des citoyens se plaignent de la justice qui n'arrive toujours pas à assumer son indépendance. Que préconise la société civile pour remédier à cela ? On est conscient que malgré la réforme de la justice, c'est vrai on disait que c'est parce que les magistrats étaient mal
Dr Kaba, Makanéra et Diawara exclus du RPG : punition ou délivrance ?
Date : 14/06/2016 | 11:54 - Autres
Après la condamnation du discours polémique du président Alpha Condé par Dr Ousmane Kaba, Mamady Diawara et Sékou Savané, tous trois députés, la réaction de la direction du RPG-Arc-en-ciel ne s'est pas fait attendre. Celle-ci a en effet annoncé le samedi dernier
Côte-d’Ivoire transfèrement de Gbagbo à la CPI: Jammeh défend Bensouda et accuse Ouattara
Date : 14/06/2016 | 11:52 - Alerte Info
Le président gambien Yahya Jammeh a dégagé la responsabilité de sa compatriote Fatou Bensouda, procureure de la Cour pénale internationale (CPI) dans le transfèrement de l’ancien chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo et accusé Alassane Ouattara d’en être le responsable.
L’Afrique doit-elle quitter la CPI ?
Date : 14/06/2016 | 11:51 - panafricain.com
Experts et universitaires planchent sur la question en Namibie
La faculté de droit de l’Université de Namibie organisent les 14 et 15 juin  2016 un colloque sur le thème « la Cour pénale internationale (CPI) et l’Afrique : les Etats africains doivent-ils mettre fin à leur appartenance à la CPI ? » pour débattre de cette question et discuter de la faisabilité d’un tel projet. Avant l’ouverture du colloque
Niger : menacé par Boko Haram, Mahamadou Issoufou en visite officielle en France
Date : 14/06/2016 | 11:47 - Autres presses
Mahamadou Issoufou fera une visite officielle dans la capitale française du 13 au 16 juin 2016. À en croire Jeune Afrique, le président nigérien mettra ces quatre jours à profit pour rencontrer aussi bien le président français que les ministres français des Affaires étrangères et de la Défense. Cette visite intervient quelques jours après
Niger: les dirigeants du Courrier devant la justice
Date : 14/06/2016 | 11:49 - Autres presses
Au Niger, les dirigeants de l'hebdomadaire Le Courrier et leur imprimeur, placés en détention le 8 juin, ont comparu le 10 juin devant un tribunal de Niamey. Le parquet leur reproche la divulgation de documents liés à une affaire de fraude et de trafic d'influence concernant des concours administratifs.
Les pensionnaires de lécole des officiers de Toffo n’ont plus de dortoir
Date : 14/06/2016 | 4:47 - Autres

Les pensionnaires de l’école des officiers de Toffo, un centre de formation de l’armée béninoise situé dans le département de l’Atlantique, n’ont plus de lieu de couchage depuis hier. Cette situation est due à un incendie qui aura fait plusieurs dégâts matériels.

Par: Is-Deen O. TIDJANI (D.O.T)

En effet, tôt dans l’après-midi d’hier lundi 13 juin 2016, un incendie s’est déclenché dans un des nombreux bâtiments de cette école. Le drame s’est produit pendant que les apprenants étaient en pleine composition.

Très vite, une fumée épaisse annonçait le malheur. Alertés, les soldats de feu (sapeurs-pompiers) ont finalement circonscrit les flammes. S’il n’y a pas eu de perte en vie humaine, il faut tout de même souligner que plusieurs dégâts matériels ont été enregistrés. Entre autre, le dortoir des élèves officiers décoiffé par une explosion due au feu est complètement brûlé. Plusieurs ordinateurs ont été également réduits en cendre. Selon des informations glanées auprès des pensionnaires de cette école afin de connaître la source de l’incendie, c’est la thèse du court-circuit qui nous a été servi. Nos interlocuteurs ont également pris le soin de nous rassurer que «…les munitions n’ont pas pris feu comme le pense certaine frange de la population de Toffo qui avait criée dans l’opinion que les munitions sont en feu au camp de Toffo. Il ne sagit pas non plus dune attaque terroriste, allusion faite à lexplosion de la toiture du dortoir. » En clair, il y avait juste plus de peur que de mal.

Crise FBF : Des hooligans agressent Athanase Bocco
Date : 08/06/2016 | 5:23 -

Membre à part entière de l’aile Attolou, le coordonnateur des Requins de l’Atlantique, Athanase Bocco, paie peut-être pour ses positions tranchées contre Anjorin Moucharafou . Dans la journée d’aujourd’hui, il a été agressé par trois individus non loin de son domicile à Dandji (Akpakpa). « C’est toi qui parle toujours non, c’est toi qui connaît tout non ? », lui a lancé l’un des agresseurs, selon ses propos. Nonobstant cette agression qui au-delà d’une simple intimidation, en appelle à la prise de conscience de tous les acteurs du football béninois, il se dit tout de même serein, conscient qu’il mène une lutte noble. Néanmoins, il gardera les séquelles de l’agression, surtout qu’il a reçu trois points de suture après avoir été transporté à l’hôpital. « Le samedi soir, j’avais été menacé par un prétendu malade non loin de l’endroit où j’ai été agressé (…) », a-t-il rappelé.

HAAC : Les 9 membres bientôt devant la Haute Cour de Justice
Date : 06/06/2016 | 4:38 - icilome

Les 9 membres qui devront siéger à la HAAC durant les cinq prochaines années, vont prêter serment le 09 Juin prochain devant la Cour constitutionnelle, conformément aux dispositions de la constitution.


 
Après cet exercice, s’en suivra l’élection du président de l’institution. Mais avant, les neuf membres de la HAAC devront passer en revue le règlement intérieur.

En rappel, ils sont : Pitang Tchalla, Komlan Agbéka, Babaka Badibassa, Kanak Lalle, Zeus Aziadouvo, Sabi Kossi Kasseré ,Adrou Aminata, Ayena Mathias, Olympio Octave.

A en croire des observateurs, Pitang Tchalla qui fait partie des 4 nominés par le chef de l’Etat part favori pour prendre les rênes de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la communication.

Sonacop : Le gaz domestique, l’autre denrée rare
Date : 06/06/2016 | 4:13 -

Jamais un sans deux. Les populations béninoises n’ont pas totalement fini avec les problèmes dus à la pénurie d’essence dans les stations de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop), que déjà, elles doivent faire face à celle du gaz domestique. Depuis quelques jours, en effet, le gaz domestique a disparu des stations et points de vente. Désormais à la recherche de la ‘’perle rare’’, les clients, dans des allers-retours incessants, ne savent plus à quel saint se vouer. Les clients se plaignent. C’est le cas de ce père de famille rencontré, mercredi 01 juin 2016, à Cotonou. A l’entendre, c’est pour prévenir ces cas de rupture de gaz domestique qu’il a opté pour les services de la Sonacop. Mais face au désenchantement, l’homme envisage s’offrir ceux d’une autre société de vente. Un ‘’plaisir’’ que tous les clients de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop), ne peuvent s’offrir.

Devant cette situation, il ne reste plus qu’à espérer que le gouvernement du Président Patrice Talon mette à exécution sa politique de commercialisation de ce produit. A la faveur du conseil des ministres tenu le mercredi 25 mai dernier, selon le point fait par le ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence de la République, Pascal Irénée Koupaki, la distribution du gaz sera ouverte à la grande concurrence.«Ce mercredi, le Conseil a mis en place un groupe de travail qui devra réexaminer la structure du mécanisme des prix des produits pétroliers et du gaz domestique. Ce groupe va proposer également les conditions d’une plus grande concurrence entre les distributeurs potentiels de gaz afin de réduire le prix du gaz dans la perspective de la lutte contre la déforestation », peut-on lire dans la parution du jeudi 26 mai, de votre journal ‘’Matin libre’’. Vivement donc ce groupe achève ses travaux.

Les candidats au Certificat d’Etudes primaires composent dès ce lundi 6 juin 2016. Chacun d’eux tenteront de décrocher le sésame d’accès au cours secondaire.
Date : 06/06/2016 | 4:3 - Autres

Ils sont au total 210.111 candidats au titre de l’année 2015-2016 inscrits pour les épreuves écrites de l’examen du Certificat d’études primaire (CEP). Ils seront répartis dans 742 centres de compositions dont 14 centres pour les personnes handicapés. Conformément au calendrier de l’année académique 2015-2016, établit en début d’année scolaire. Les examens de fin d’étude débuteront ainsi par le CEP, ce lundi pour terminer le 20 juin prochain par l’examen du baccalauréat. Contrairement à l’année dernière, le taux d’inscription a connu une régression de 0,52% pour cette année 2016. Cette année, les autorités ont choisi lancer officiellement les épreuves à Adjara. Signalons tout de même que sur les 210.111 candidats, 12382 sont de sexe masculin contre 12.392 en 2015 et 97.729 de sexe féminin contre 97.144 en 2015.

Talon se prépare à recruter 7716 agents
Date : 03/06/2016 | 6:16 - Autres

Le dernier compte rendu du conseil des ministres affiche clairement sans ambages et très tôt la volonté du gouvernement de la rupture à procéder à des recrutements dans l’administration. C’est le moins qu’on puisse dire à la lecture de la communication du ministre chargé de la fonction publique sur la situation des effectifs des agents de l’Etat par catégorie de 2005 à 2015. Selon toujours cette communication du compte rendu du conseil des ministres, au cours des cinq prochaines années, 7716 agents feront valoir leur droit à la retraite. Pour pallier le déficit, le gouvernement a instruit le ministre de la fonction publique à l’effet de réévaluer les besoins et d’élaborer le plan de recrutement et de formation dans le cadre de la préparation du budget de l’Etat exercice 2017. Après lecture de ce compte rendu, on peut aisément conclure que le gouvernement de la Rupture avant la fin de son mandat qui s’achève en 2021 va recruter au moins 7716 agents. Mesures anticipatives obligent. Cette communication du ministre de la fonction publique confirme que les concours suspendus risquent dêtre suspendu à long terme. Espérons que le régionalisme et la fraude ne l’emportent. Par ailleurs, il faut souligner que le gouvernement doit mettre les garde-fous pour éviter d’autres polémiques comme ce fut le cas sous le régime Yayi car l’histoire est têtue et peut se répéter surtout au niveau de la fonction publique.
 

Djougou en alerte maximale face aux djihadistes qui auraient annoncé des attaques
Date : 27/05/2016 | 5:25 -

Djougou est en alerte maximale ; des gendarmes, policiers et militaires lourdement armés font la patrouille dans la ville et sont postés au niveau des points stratégiques, pour faire face, a-t-on appris d’une source sécuritaire, aux djihadistes qui auraient annoncé d’éventuelles attaques dans la localité.

Ce sont des équipes mixtes composées de policiers, gendarmes et militaires lourdement armés que l’on retrouve au niveau de la Cathédrale de Djougou, dans l’enceinte des écoles catholiques Patient Redois et du collège Jean Paul II. Outres ces lieux, d’autres endroits que l’on reconnait comme étant des points de retrouvailles ou dédiés à la communauté chrétienne sont surveillés par les forces de l’ordre et de sécurité publique comme du lait sur le feu.

« On a appris que les djihadistes s’annoncent à Djougou et visent les lieux de culte du christianisme », a laissé entendre un agent de sécurité qui a requis l’anonymat.

Les DG et DGA de la Police et la Gendarmerie relevés de leur fonction
Date : 27/05/2016 | 5:0 -

Sur proposition du ministre délégué à la présidence chargé de la défense nationale, Le conseil des ministres en sa séance du 25 mai 2026, a procédé à la nomination des nouveaux Directeurs de la Police et de la Gendarmerie ainsi que leurs adjoints. Ainsi, le Lieutenant Colonel Antoine Dansou est nommé Directeur général de la Gendarmerie nationale en remplacement de Emile Elomon. Le Lieutenant Colonel Marcel Adjaho, est nommé au poste de directeur général adjoint de la Gendarmerie nationale.

Au ministère de l’Intérieur et de la sécurité, Didier Atchou cède son fauteuil de directeur général de la Police nationale au Contrôleur général de police Idrissou Moukaïla. Le fauteuil de directeur général adjoint de la Police nationale est revenu au Contrôleur général de police Martial Hounsinou.

Ftf : Réhabilitation de la tombe de Dr Kaolo
Date : 26/05/2016 | 5:29 - icilome

A Dekpo dans la préfecture de Zio, le 1er vice-président de la Fédération Togolaise de Football a réceptionné la tombe réhabilitée d’Apeti Kossivi Edmond, alias Dr Kaolo, une ancienne gloire du football Togolais.


 
"Les morts ne sont pas partis, …ils sont dans l’ombre qui s’épaissit…, ils sont dans l’enfant qui dort…" Scandait le célèbre poète africain Birago Diop. Ceci pour dire que dans la plupart des cultures africaines, comme au Togo on croit fermement à la survie de l’âme après la mort. C’est ce qui motive la construction d’une dernière demeure aux illustres disparus.

C’est aussi ce qui a motivé la Fédération togolaise de football à rénover la dernière demeure de celui qui, en seulement 25 ans de vie, a fait parler du football togolais dans le monde.

Dr Kaolo qui évoluait dans l’Etoile Filante de Lomé a été finaliste de la coupe des clubs champions d’Afrique en 1968 puis, le seul buteur togolais avec 4 buts lors de la toute première participation du Togo à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 1972).

Mort accidentellement le 02 Juillet 1972 à Lomé, la tombe du Dr Kaolo a été rénovée et réceptionnée ce 25 Mai par Guy Akpovy et ses collaborateurs de la FTF.

Marche de CAP 2015 : les images d’avant la manifestation
Date : 21/05/2016 | 5:19 - icilome

Comme annoncé, CAP 2015 manifeste aujourd’hui pour exiger les réformes constitutionnelles, institutionnelles prévues par l’Accord politique global (APG) en 2016. Le Combat pour l’alternance en 2015 entend également faire pression sur le gouvernement afin de l’amener à faire de façon consensuelle le processus de décentralisation.


 
Tôt ce matin, les militants investissent le point de rassemblement. Ils se regroupent par petits groupes à Bè-Kodjindji le lieu fixé pour le départ de la manifestation.

Selon notre reporter sur place, les forces de l’ordre sont postées à certains coins du lieu.

Le Togo partage une vision commune avec ses voisins enclavés
Date : 20/05/2016 | 5:43 - afreepress

Le Togo, pays ouvert sur la mer et disposant du seul port en eau profonde de la sous-région ouest africaine, permet à ses voisins enclavés que sont le Burkina Faso, le Niger et le Mali, de faire leurs activités d’importation et d’exportation à travers la Nationale n°1 au Togo.


 
Les relations entre le Togo et ses voisins sont exemplaires. Porteur d’un message du président nigérien Mahamadou Issoufou à son homologue togolais, Faure Gnassingbé, le ministre nigérien des Transports, Omar Hamidou Tchiana a encore une fois salué ces relations.

« Nos deux pays entretiennent des relations exemplaires, surtout dans le domaine des transports. Les deux présidents entretiennent une relation exemplaire », a-t-il précisé.

Le message adressé au président togolais, selon l’émissaire nigérien, va dans le sens de la vision commune que portent le Togo et ces pays enclavés sur le transport dans la sous-région ouest africaine.

Réunion de la commission des lois ce jeudi
Date : 20/05/2016 | 4:51 - Autres

La commission des lois se réunit ce jour pour réfléchir autour des modalités portant sur l’élection du deuxième secrétaire parlementaire de l’Assemblée nationale et la désignation complémentaire par rapport à la haute cour de justice. La nouvelle donne s’inscrit dans le cadre du remplacement d’Alexis Agbélésessi qui a démissionné de son poste de deuxième secrétaire pour la présidence de la commission des lois après un processus électoral conduit par Rosine Soglo, la doyenne d’âge de ladite commission en collaboration avec Guy Mitokpè et Ordern Aladatin qui ont qualité de membre du bureau d’âge.

Le Ministre Hervé Hèhomey a échangé hier avec les transporteurs
Date : 20/05/2016 | 4:40 - Autres

Le ministre des Infrastructures et des Transports, Hervé Hèhomey a échangé hier mercredi, dans la salle de conférence du Conseil national des chargeurs du Bénin (CNCB) avec les acteurs des transporteurs sur les questions liées à la fluidité de la circulation et à l’application du règlement 14 de l’UEMOA. Les membres des associations, des groupements et des syndicats du secteur des transports qui ont échangé ce mercredi avec le ministre sur certains problèmes de leur secteur d’activités ont exposé les difficultés auxquelles ils font face et proposé par la même occasion des solutions idoines.

Sommet mondial humanitaire: l’ONU veut lever des fonds pour les réfugiés de Boko Haram
Date : 19/05/2016 | 9:6 - AFP
Le patron des opérations humanitaires de l’ONU, Stephen O’Brien, a promis mardi de faire lever des fonds lors du prochain Sommet humanitaire mondial pour aider de façon "conséquente" les plus de 240.000 réfugiés et déplacés de Boko Haram vivant dans des camps
Niger : le nouveau gouvernement passe à 41 ministres
Date : 19/05/2016 | 9:6 - Xinhua
Le gouvernement nigérien, déjà jugé pléthorique dans sa première composition le 11 avril dernier, est désormais passé à 41 membres avec l’ajout mardi d’un nouveau ministre, a-t-on appris de source officielle à Niamey.
Pour rappel, le président Mahamadou Issoufou a nommé le mois dernier un gouvernement composé
Nicodème Habia appelle les populations à se rendre massivement à la marche du CAP 2015 ce samedi
Date : 19/05/2016 | 9:4 -
Le parti « Les Démocrates » croit toujours en la rue pour faire fléchir le régime cinquantenaire qui régente le Togo. C’est pourquoi à travers ce communiqué, son président, Nicodème Habia lance un appel à ses militants et à la population de Lomé et de ses environs à se joindre massivement à la manifestation du CAP 2015 ce samedi 21 mai. Lire !
Elections locales : L’autre piège du système Rpt-Unir pour s’éterniser au pouvoir
Date : 19/05/2016 | 9:4 -
En tout cas, c’est ce qu’estime l’universitaire Togoata Apédo-Amah. Et il prévient à cet effet les acteurs politiques de l’opposition à ne pas tomber dans le traquenard du régime et ses sbires.
Election municipales du 22 mai dans la province du Poni : le siège de la CECI de Bouroum-Bouroum incendié
Date : 19/05/2016 | 9:2 - L'Observateur Paalga
Le siège de la Commission électorale communale indépendante (CECI) de Bouroum-Bouroum a été incendié très tôt dans la matinée du mercredi 18 mai 2016. Selon Da Sami, président de la CECI, c’est autour de 3h45mn qu’il a eu un appel téléphonique lui annonçant la triste nouvelle. Ce qui est sûr, c’est une CECI complètement ravagée
Municipales 2016 : les Burkinabé invités à un vote massif dans la paix
Date : 19/05/2016 | 9:1 - APA News
Le Conseil économique et social (CES) a invité, mercredi, les Burkinabé à « un vote massif et dans la paix» à l’occasion des élections municipales du 22 mai 2016, a appris APA auprès de ses responsables.
Ce scrutin devrait permettre au pays de parachever le long processus enclenché depuis l’ouverture de la transition politique post insurrectionnelle et
Après la victoire de Me Adrien Houngbédji au perchoir : La coalition du 19 mai et l’appât de l’alliance républicaine
Date : 19/05/2016 | 8:59 - Fraternité
Le mariage n’a jamais été un fleuve tranquille. Celui qui a uni les membres de la coalition du 19 mai 2015 et permis à Me Adrien Houngbédji d’être aujourd’hui président de l’Assemblée nationale n’a pas fait exception à la règle. A l’épreuve de la présidentielle de mars 2016, la coalition du 19 mai s’en est sortie fissurée. D’abord, contre toute attente, c’est le Prd, la Rb et des ténors de l’Un
Conseil des ministres: D’importantes décisions prises par le gouvernement
Date : 19/05/2016 | 8:59 - Autres
Le Conseil des ministres s’est réuni mercredi, le 11 mai 2016, sous la présidence de monsieur Patrice Talon, président de la République, chef de l’Etat, chef du gouvernement.
Le communiqué du Conseil des ministres du 18 Mai 2016
Date : 19/05/2016 | 8:55 - Présidence
Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des Ministres, ce mercredi 18 mai 2016, à 10 heures, au Palais de la République.
A l’entame de sa communication, le Chef de l’Etat adresse, au nom de la Nation, ses chaleureuses félicitations au Khalife général des Layènes et à la Communauté Layène, à l’occasion
Prolongation du débat sur l’ardoise fiscale de l’Assemblée nationale: La Société civile se démarque de Moustapha Diakhaté
Date : 19/05/2016 | 8:55 - Sud Quotidien
L’appel de Moustapha Diakhaté, président du groupe parlementaire de la majorité, invitant à radier de la Fonction publique l’Inspecteur principal des Impôts et domaines Ousmane Sonko, par ailleurs patron des Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef), ne fait pas l’unanimité auprès des leaders de la société civile
Lenteur dans la mise en oeuvre de l’accord pour la paix: Le PM veut sacrifier son fauteuil pour accélérer le processus
Date : 19/05/2016 | 8:54 - Le Prétoire
Grand artisan de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger, l’actuel Premier ministre, Modibo Keïta milite pour sa mise en œuvre diligente. C’est pourquoi, selon son entourage, il demanderait à quitter la Primature pour se consacrer à l’accélération de la mise en œuvre dudit accord.
Futur attelage gouvernemental: Oumar Mariko veut sa part du gâteau
Date : 19/05/2016 | 8:52 - Autres presses
Dans une entrevue accordée à nos confrères de Jeune Afrique, le chef de l’extrême gauche malien, le bouillant Oumar Mariko, non moins Président du Sadi a dévoilé ses ambitions pour le futur gouvernement. Dans son style propre à lui, il laisse entendre qu’il ne cracherait pas sur un portefeuille ministériel avant d’avouer qu’il serait candidat
Économie : Le prix de la viande fixé par fantaisie dans les marchés !
Date : 19/05/2016 | 8:49 - Autres
Dans différents marchés de la capitale, le prix de la viande a connu une légère augmentation de 1.000 francs guinéens. Pour s’en procurer de la viande, le prix se négocie désormais à 33.000 francs guinéens au lieu de 32.000 francs guinéens, il y a quelques temps. Avec
Deuil à l’UFDG : embouteillage indescriptible à Bambéto avant l’arrivée du cortège funèbre
Date : 19/05/2016 | 8:48 - Autres
Le principal opposant guinéen, Cellou Dalein Diallo, est arrivé à la morgue de l’hôpital Ignace Deen pour la levée de corps de son agent de sécurité, Saidou Bah, mort en état de détention à Conakry.Conduisant une forte délégation, dont entre autres son épouse, Hadja Halimatou Dalein Diallo
Côte d’Ivoire – Les transporteurs de Touba révoltés, chassent policiers et gendarmes des corridors
Date : 19/05/2016 | 8:47 - Autres Presses
Une dizaine de postes de contrôle de la police, de la gendarmerie et des douanes ont été dégagés le mercredi 18 mai 2016 dans la région du Bafing par les syndicats réunis au sein du Haut conseil des transporteurs de la région. La raison de leur courroux est expliquée par leur président, Doumbia Dipaul : « Depuis plusieurs mois, nous prévenons
Intempéries en Côte-d’Ivoire – San-Pedro sous les eaux
Date : 19/05/2016 | 8:46 - Autres Presses
Les habitants de San Pedro (capitale régionale, sud-ouest ivoirien) ont eu toutes les difficultés à sortir de leur maison le mercredi matin. Une pluie diluvienne qui s’est abattue sur la ville a fait d’importants dégâts matériels. La situation au quartier « Cité carrefour Mory » était plus grave. Surpris par les flots, des automobilistes ont vu leurs véhicules
BAC1-Enseignement technique : L’épreuve d’histoire-géographie annulée en plein examen
Date : 19/05/2016 | 3:58 - afreepress

L’information a envahi il y a quelques minutes les réseaux sociaux comme quoi, l’épreuve d’histoire-géographie du Baccalauréat 1ère partie de l’enseignement technique vient d’être annulée sur toute l’étendue du territoire national.


 
Cette annulation est intervenue alors que les élèves ont commencé à composer après plusieurs dizaines de minutes. Seuls continuent de composer, les candidats de l’enseignement général.

Contacté par l’Agence de presse Afreepress, un responsable du ministère des Enseignements primaire et secondaire et de la formation professionnelle a confirmé l’information.

Selon lui, les raisons ne sont pas encore officielles. Cependant, il aurait appris que « l’épreuve qui a été donnée aux candidats est celle de l’année dernière alors que le programme-là n’est plus enseigné cette année ».

Selon la source, d’autres raisons peuvent justifier cette annulation de l’épreuve comme une fuite.

Les élèves composeront à nouveau l’épreuve d’histoire-géographie le samedi après midi à 14heures.

Agents des impôts: un sit-in sur toute l’étendue du territoire national ce mardi
Date : 17/05/2016 | 7:54 - Autres presses
Syndicat national des agents des impôts et des domaines (SNAID) organise un sit-in sur toute l’étendue du territoire national ce mardi 17 mai 2016 de 8H à 11H. Dans cette, le syndicat explique les motifs de cet arrêt de travail.
«Le mardi, 17 mai 2016, le Syndicat National des Agents des Impôts et des Domaines (SNAID) projette
Burkina Faso reçoit plus de 2 milliards de FCFA de la Suisse pour renforcer son administration fiscale
Date : 17/05/2016 | 7:52 - Xinhuanet
Le Burkina Faso et le Bureau de coopération suisse ont signé un accord de financement d’un montant global de deux milliards de F CFA pour renforcer l’administration fiscale, a annoncé lundi le ministère en charge de l’Economie.
Dans une note d’information publiée dans la presse, le ministère de l’Economie et des Finances
Assemblée nationale : Une séance plénière s’annonce pour ce jour
Date : 17/05/2016 | 7:51 - Autres
Les députés sont conviés à une séance plénière qui s’annonce pour ce jour. Elle porte deux points à son ordre du jour. Il s’agit de l’élection du deuxième secrétaire parlementaire en remplacement de l’honorable Alexis Agbélésessi et celle du représentant de l’institution pour combler le vide créé par la démission du député Candide Azannai, membre de la haute juridiction, nommé ministre de
Absence de garantie de sécurité : Talon refuse l’avion de Yayi
Date : 17/05/2016 | 7:50 - Autres
Contre toute attente, le peuple béninois a découvert la veille du départ du pouvoir de Boni Yayi un avion dit présidentiel. Un avion dont l’acquisition a été entourée certainement de tous les secrets, contrairement à l’hyper-communication dont le régime défunt entourait ces genres de dossiers. Ne pouvant plus l’utiliser lui-même, Boni Yayi s’est offert un vol d’essai entre Cotonou et Parakou le
Monseigneur Jean Noël Diouf appelle à plus de miséricorde
Date : 17/05/2016 | 7:49 - APS
Le monde actuel fait face à beaucoup de violences et d’injustice parce que manquant d’amour, a indiqué, lundi à Popenguine (Mbour), l’Evêque de Tambacounda, Jean Noël Diouf, invitant les peuples à faire preuve de de miséricorde pour revenir à la paix.
"Dans notre monde actuel, nous faisons l’amer constat d’un manque d’amour. Nous sommes ainsi
Opinion de Idrissa Seck : Il faut déchirer les Ape
Date : 17/05/2016 | 7:47 - Le Quotidien
Les Accords de partenariat économique Ue/Acp détruiront tout espoir de développement endogène de nos pays s’ils venaient à être signés puis ratifiés en l’état. Le Président Macky Sall les a signés et il a tort. Son erreur devra être corrigée par la résistance des non encore
Cameroun - Affaire EPC Ngaoundéré: René Emmanuel Sadi adresse une demande d’explication et une mise en garde au Préfet de la Vina
Date : 17/05/2016 | 7:46 - Autres
Après les rappels à l’ordre du Gouverneur de la Région de l’Adamaoua à Justin Mvondo, le Préfet de la Vina, par ailleurs ancien d’église EPC Paroisse Philadelphie Ngaoundéré, c’est au tour de René Emmanuel Sadi, le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MINATD) de
Cameroun – 20 mai 2016: Neuf partis politiques défileront à Yaoundé. Le RDPC aura le plus grand nombre de carrés
Date : 17/05/2016 | 7:45 - Autres
Le 20 mai 2016, seuls neuf partis prendront part au défilé civil au boulevard du 20 mai à Yaoundé, dans le cadre de la fête nationale. Il s’agit de ceux représentés au Parlement, c’est-à-dire à l’Assemblée Nationale et au Sénat. On aura ainsi, dans le détail, le RDPC, le SDF, l’UNDP, l’ANDP, le MDR, l’UPC, le MRC, le FSNC et
Assises de la recherche scientifique : Une stratégie cohérente à batir
Date : 17/05/2016 | 7:42 - L'Essor
Une vision claire de la recherche scientifique et de l’innovation technologique à inscrire dans le long terme et dans les priorités de développement national.La recherche scientifique et l’innovation technologique constituent les éléments moteurs du développement économique, social et culturel d’un
Tiébilé Dramé Président du Parena, un an après la signature de l’accord : « Des pans entiers du territoire national échappent au contrôle de l’Etat »
Date : 17/05/2016 | 7:41 - Le Republicain
Près d’un an après la signature d’un accord de paix par le gouvernement et les groupes armés du Nord du pays, les 15 mai et 20 juin, “le Mali est dans une situation quasi-inextricable”, a déploré mardi Tiébilé Dramé, président du Parti pour la renaissance nationale (PARENA, opposition), dans une interview accordée
Face au virtuel troisième mandat d’Alpha Condé, Cellou change le fusil d’épaule à Bruxelles
Date : 17/05/2016 | 7:39 - Autres
Il était temps pour l’Opposition guinéenne de sortir de l’isolement dans lequel elle s’est incarcérée jusqu’à présent, celui de ne compter que sur les actions de rue de ses partisans pour changer la situation politique, en vain. Cellou Dalein Diallo est allé expliquer la situation
Luis Michel : « Ce que j’aime bien chez Cellou, c’est qu’il n’est jamais excessif dans ses propos »
Date : 17/05/2016 | 7:38 - Autres
La délégation du chef de file de l’opposition guinéenne, dont l’un des artisans des rencontres dans la capitale politique européenne est Elhadj Moussa Diallo, membre du parti national belge le CDH (Centre démocrate humaniste), a rencontré Louis Michel
Voici quelques extraits du discours de Abou Drahamane Sangaré à Bonoua
Date : 17/05/2016 | 7:36 - Autres Presses
Cher peuple de Bonoua gros MERCI , je suis tout petit devant vous. La répression est immense mais MERCI. Vous avez tout bravé mais vous étés restés dignes. MERCI A VOUS BONOUA.Dabou la dernière fois c’était un symbole. DABOU c’était la renaissance.
Coup de théâtre à la CPI, le témoin du jour disparu puis retrouvé
Date : 17/05/2016 | 7:35 - Autres Presses
Le procès de Laurent Gbagbo et de Blé Goudé à la Cpi connait que de rebondissements. Il fallait s’y attendre car il n y ‘ a pas  un seul jour, ou il ne se passe pas de faits rebondissant. Et en général, le procureur, Fatou Bensouda semble être en de mauvaises postures. Son témoin du jour aurait
MPR JAMHURIYA : Amadou Salifou désavoué par sa base qui plébiscite Hamidou Garba
Date : 17/05/2016 | 7:33 - Autres presses
C’est le moins que l’on puisse dire : la descente aux enfers politique continue pour le président de la section MPR Jamhuriya de Niamey, Amadou Salifou, l’ancien président de l’Assemblée nationale. Après avoir échoué à se faire élire député au titre de la nouvelle formation, l’ancien membre du bureau
http://panafricain.com/?page=detail_article&art=121135&lang=fr&pi=30
Date : 17/05/2016 | 7:32 -
Après un premier groupe formé du 9 au 11 mai dernier, un second groupe de fonctionnaires de la Police nationale a suivi à partir du 12 mai dernier la session de formation qu'organise la Fondation Hanns Seidel en partenariat avec la Direction générale de la Police nationale dans le cadre du Projet Police citoyenne. Les 50 participants ont
Ce que le ministre Hervé HEHOMEY a dit sur canal 3 ce jour
Date : 16/05/2016 | 3:48 -

Hervé Hehomey, ministre des infrastructures et des transports était sur l’émission grand format de Canal3 ce dimanche 15 mai 2016. Il était l’hôte de l’émission afin d’éclairer l’opinion sur la situation qui prévaut depuis quelques temps dans le secteur des véhicules d’occasion et des mesures que le gouvernement de la rupture a décidé de mettre en oeuvre depuis le 6 avril dernier.
Dans son développement, le ministre Hervé Hehomey a d’abord dénoncé le mode de gestion mis en oeuvre par les gestionnaires de parc. Une gouvernance qui selon le ministre Hehomey est à la base de la baisse drastique des recettes qu’enregistre le secteur. Une situation qui nécessite une solution drastique selon l’autorité, d’où les solutions conservatoires prise par le gouvernement du président Patrice Talon et qu’il est chargé de mettre en oeuvre.
<< C’est dans ce souci de réorganisation de la filière qu’est née la mesure relative à la suspension des transactions financières>>, souligne le ministre des infrastructures et des transports.
Ce passage sur l’émission était aussi une tribune que l’autorité a saisi pour dénoncer les comportements de certains gestionnaires de parc qui perçoivent des redevances sur le terrain en violation flagrante de l’arrêté ministériel en vigueur qui fixe le barème des tarifs. Hervé Hehomey a à cet effet évoqué des sanctions pouvant aller jusqu’au retrait des agréments contre les contrevenants.

Le gouvernement Talon autorise la commercialisation locale du bois
Date : 14/05/2016 | 2:59 -

Quelques jours après la suspension de toute exploitation des produits forestiers, les acteurs concernés ont de différentes manières, exprimé leurs inquiétudes et ont également fait savoir que cette décision va aggraver leurs conditions de vie. Ils ont imploré la clémence du pouvoir de la rupture.

Pour alléger la peine des commerçants et consommateurs, le conseil des ministres du mercredi 11 mai dernier a jugé bon de revenir sur sa décision.

Les exploitants forestiers étaient très contents de la décision prise par le gouvernement Talon qui a autorisé la commercialisation du bois au niveau local et a pris également d’autres mesures pour réglementer l’activité dans ce secteur. Les acteurs du domaine, voulaient vivement que les autorités du nouveau départ mènent des reformes audacieuses afin de réorganiser le système de gestion mise en place par les responsables de l’Onab. Compte tenu de la souffrance que rencontrent les populations dans l’approvisionnement des produits forestiers, le Président Talon a autorisé l’exploitation des produits (charbon, madrier, bois de chauffage …..) en attendant de mieux réfléchir sur les dispositions à prendre pour plus d’ordre et pour assainir ce secteur.

Barack Obama : « Le Togo, passerelle économique pour l’Afrique de l’ouest »
Date : 13/05/2016 | 8:36 - afreepress

Les messages de félicitation au chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé continuent de tomber. La dernière en date est celle du Président américain, Barack Obama qui dans on courrier, a comparé le Togo à une « passerelle économique pour l’Afrique de l’ouest ».


 
« Je félicite les efforts que le Togo a fait pour se positionner comme passerelle économique pour l’Afrique de l’ouest. C’est mon espoir que ces efforts puissent aider à bâtir un avenir plus prospère pour tous les Togolais », écrit le président des Etats-Unis d’Amérique.

Barack Obama félicite également le Togo pour ses progrès faits en matière de gouvernance démocratique, la croissance économique élargie et la sécurité du Togo et espère que les Etats-Unis et le Togo continuerons à renforcer leur partenariat.

Lionel Zinsou sur RFI : «La rencontre avec le suffrage universel crée des obligations, on ne peut pas trahir l’espoir…»
Date : 13/05/2016 | 4:18 -

Lionel Zinsou était l'invité de RFI ce 12 mai 2016. Il s'est exprimé sur son avenir politique après son échec aux présidentielles de 2016. Pour l’ancien Premier Ministre du Président Boni Yayi, «cette rencontre avec le suffrage universel crée des obligations». Il estime qu’«on ne peut pas se soustraire». «On ne peut pas trahir l’espoir. On ne peut jamais exclure d’être à nouveau au service de son pays. Je suis économiste, financier. Je ne serai pas un politicien professionnel. Je participerai au débat politique au Bénin», a-t-il annoncé.

Il faut rappeler que le président français François Hollande vient de nommer Lionel Zinsou président de la nouvelle mission de préfiguration d’une fondation pour un mémorial de l’esclavage.

ANDP Zaman Lahia : Un « coup dehors » pour Moussa Djermakoye ?
Date : 12/05/2016 | 9:12 - Le Monde d’Aujourd’hui
L’ANDP Zaman Lahia de feu Moumouni Adamou Djermakoye est dans la tourmente. Ce n’est point une adversité externe qui menace ce parti politique d’implosion mais c’est à l’interne même que ça brûle. Le président « par accident » de l’ANDP Moussa Moumouni Djermakoye flanqué de quelques « disciples » serait à l’origine
Elections municipales 2016 : L’UPC sollicite les bénédictions du Moogho Naaba
Date : 12/05/2016 | 9:11 - Autres presses
Une délégation de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) s’est rendue, le mercredi 11 mai 2016, chez le Moogho Naaba Baongho. Le parti du lion est allé demander les bénédictions et conseils à leur hôte pour la conquête des mairies de la capitale burkinabè.
Dans le cadre de la campagne électorale pour les
Autorisation de la commercialisation du bois de feu et de charbon : La rue a eu raison du gouvernement
Date : 12/05/2016 | 9:9 - Autres
Le Conseil des ministres a toléré à nouveau la commercialisation du bois de feu et du charbon de bois. Face à la fronde des charbonniers, le gouvernement n’a pu résister. Ce faisant, il laisse apparaître des hésitations face à un sujet de grande
Sénégal: cinq ans de prison requis contre un imam poursuivi pour "apologie du terrorisme"
Date : 12/05/2016 | 9:7 - AFP Afrique
Cinq ans de prison ont été requis mercredi contre un imam sénégalais poursuivi pour "apologie du terrorisme", en détention depuis sept mois, qui comparaissait à Kolda, dans le sud du pays.
L’imam Ibrahima Sèye, par ailleurs professeur d’histoire-géographie dans un lycée de Kolda, fait partie de la dizaine de
Cameroun – Chantiers de Douala: Razel, l’entreprise en charge des travaux sur la pénétrante Est de la ville, dénonce des cas de vol et de vandalisme
Date : 12/05/2016 | 8:33 - Autres
Le quotidien Mutations édition du 12 mai 2016 rapporte l’embarras de l’entreprise Razel qui effectue actuellement des travaux sur la pénétrante Est de la ville de Douala. Le tronçon 1 qui relie le carrefour Marché des fleurs à Texaco aéroport est le lieu d’actes de vandalisme et de vol. Les auteurs
Communiqué du conseil des ministres du mercredi, 11 mai 2016
Date : 12/05/2016 | 8:31 - Autres presses
Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 11 mai 2016, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du Premier ministre, Monsieur Modibo KEÏTA. ibrahim boubacar keita ibk president malien modibo keita premier
Mort du garde-corps de Dalein : la sortie médiatique du pool d’avocats
Date : 12/05/2016 | 8:27 - Autres
Le pool d’avocats du principal parti d’opposition en Guinée est sorti de son mutisme pour dénoncer, en conférence de presse, la mort du garde-corps du leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, alors qu’il était en détention
Côte-d’Ivoire CPI : Les trous de mémoires du témoin P441 de la mosquée Doukouré
Date : 12/05/2016 | 8:25 - Autres Presses
Un bref aperçu de la session du jour lu pour vous sur Facebook. Ca se passe entre Maître Agathe Barouan, avocate de Laurent Gbagbo et le témoin P441 à charge. Me Barouan: Sur la vidéo d’hier, on a vu plus de 4 personnes qui creusaient un trou, elles avaient
Niger: bras de fer entre le gouvernement et les magistrats en grève
Date : 11/05/2016 | 15:21 - RFI
Entamée lundi 9 mai, elle doit se poursuivre jusqu'à ce mercred soir. 72 heures d'arrêt de travail à l'appel du Syndicat autonome des magistrats du Niger (Saman). Ils avaient lancé un ultimatum au gouvernement en fin de semaine dernière, lui
Qui en veut à Horatio Freitas ?
Date : 11/05/2016 | 15:19 -
L’ancien ministre et président de l’éphémère comité de normalisation de la Fédération togolaise de football (FTF), Horatio Freitas se résume visiblement à une peau de chagrin. Il ne semble pas digérer qu’il soit vite tombé dans
Municipales 2016 : l’UPC veut secouer le gouvernement pour un changement véritable
Date : 11/05/2016 | 15:17 - Autres presses
Le but principal des partis politiques étant la conquête du pouvoir par les urnes,l’Union pour le Progrès et le Changement(UPC) fustige le système de gouvernance au Burkina.Pour le président de l’UPC,Zéphirin Diabré,le gouvernement sous le président du Faso
Processus de relecture de la Constitution béninoise du 11 décembre 1990 : Voici ce que veut Patrice Talon (Vers la suppression de la Haute Cour de Justice)
Date : 11/05/2016 | 15:15 - Autres
Initier et engager la restauration de l’Etat de droit, le renforcement de la démocratie par un rééquilibrage des pouvoirs des institutions constitutionnelles, l’amélioration de la gouvernance politique, celle des affaires publiques, la consolidation de l’unité
Plainte contre le Sénégal: La Cedeao renvoie Jammeh à sa copie
Date : 11/05/2016 | 15:14 - EnquetePlus
C'est un véritable camouflet que la Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) a infligé à la Gambie dans son bras de fer avec le Sénégal. La plainte déposée par le régime de Yahya Jammeh contre l'Etat du Sénégal
Cameroun – Musique/Valséro à Paul Biya: «33 ans de dictature, 33 ans de corruption, 33 ans de népotisme…»
Date : 11/05/2016 | 15:12 - Autres
«Motion de soutien», c’est le titre du nouvel opus musical du Général Valsero. N’allez surtout pas croire que le rappeur engagé appelle Paul Biya à se présenter une nouvelle fois à l’élection présidentielle. Bien au contraire, l’auteur de «Lettre au président» tance une unième fois
Présidentielle de 2018 : Moussa Mara veut affronter IBK
Date : 11/05/2016 | 15:10 - Autres presses
Même si son projet politique immédiat est la conquête de la mairie du district de Bamako, Moussa Mara, l’ancien Premier ministre (avril 2014-janvier 2015) d’Ibrahim Boubacar Kéita, n’écarte pas non plus l’éventualité d’affronter son ancien patron lors de la prochaine
Discours de politique générale : les piques de Dr Fodé Oussou contre Mamady Youla
Date : 11/05/2016 | 15:8 - Autres
Le vice-président de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Dr Fodé Oussou Fofana s'est prononcé sur le passage du Premier ministre (PM) Mamady Youla devant les députés, le mercredi dernier, dans le cadre de la présentation de la
Reprise du procès de Simone Gbagbo: Maître Dadjé, son avocat, dénonce un proces politique où 95% des jurés viennent du Nord
Date : 11/05/2016 | 15:0 - Autres Presses
Le procès de Simone Gbagbo poursuivie pour crimes de guerre et crime contre l’humanité a débuté le 09 mai 2016. Madame Gbagbo est arrivée toute souriante sous des ovations du public présent au palais de justice aux environs de 11h30 GMT, moins d’une demi-heure avant l’ouverture solennelle de la
Albert Tevoedjrè n’est pas mort
Date : 07/05/2016 | 6:0 -

Le Professeur Albert Tevoedjrè est bien vivant. Il n’est pas mort comme l’ont fait savoir certaines personnes. Invité à Lomé par le Président Faure Gnassigbé dans le cadre du dialogue inter -religieux, Albert Tevoedjrè a quitté Cotonou ce matin à 10h à bord d’un hélicoptère mis à sa disposition par les autorités togolaises. Il est retourné à Cotonou à 16 heures. Depuis 18 heures, il est en séance de travail avec nos confrères Brice Ogoubiyi et Gerard Agognon dans le cadre du lancement jeudi prochain de son ouvrage Ici c’est le Bénin.
Le Professeur Albert Tevoedjrê est bien vivant.

Zeus Aziadouvo pourrait démissionner si ça ne va pas à la HAAC
Date : 03/05/2016 | 3:29 - icilome

On connaît désormais 5 des neuf membres qui devront siéger à la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) pour les 5 prochaines années.


 
Parmi ces 5 personnes élues par l’Assemblée nationale ce jour, figure Zeus Aziadouvo, Directeur de publication du quotidien privé « Liberté ». Il est également auteur du documentaire « L’enfer, c’est la prison civile de Lomé » qui lui a coûté des démêlées avec la justice togolaise.

Il a livré ses premières impressions, après cette élection par les élus du peuple. « Je demeurerai Zeus. Rien ne changera. Liberté et Calliope seront très forts. Si, arrivé dans la maison, ça ne va pas, je me retirerai », a-t-il déclaré.

Les 4 autres membres de la HAAC seront choisis par le chef de l’Etat.

Elan médias initie les "Journées médias" pour célébrer la liberté de la presse
Date : 02/05/2016 | 3:49 -

A l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, célébrée le 3 mai, Elan médias, un groupe de journalistes organise la première édition des "Journées médias". L’événement débute ce vendredi 29 avril 2016 au Stade de l’amitié Mathieu Kérékou, baptisé pour l’occasion "village des médias".
La première édition des Journées des médias vise à célébrer la Journée internationale de la liberté de la presse sous plusieurs aspects. Trois objectifs sont visés : faire connaître les réalités technologiques, professionnelles, commerciales et légales des médias, faire découvrir les animateurs des différentes rubriques et émissions aux lecteurs, auditeurs et téléspectateurs, et enfin, faire connaître l’évolution de la presse dans le temps.
Plusieurs activités vont meubler cette semaine consacrée aux médias. Il est prévu des journées portes ouvertes, des stands d’exposition, des rencontres professionnelles, des échanges entre professionnels des médias, des de causeries-débats, des animations grand public et surtout une exposition photographique, "Le monde des médias" du photo-journaliste Ange Gnancadja.

Mango encore en ébullition
Date : 02/04/2016 | 8:39 - icilome

Tout est parti de l’arrestation, ce matin, de Namoro Zékéria, directeur d’école à Nali (Mango) et de Moussa Adamou, professeur de français au lycée de Mango.


 
Les deux personnes sont accusées de démobiliser les élèves et les parents d’élève pour les entraînements du défilé du 27 avril prochain, fête de l’indépendance du Togo. Ces entraînements, à en croire les sources sur place, ont débuté lundi dernier.

Ils seraient arrêtés sur ordre du préfet de la ville. Les élèves, se sentant offensés, sont descendus dans les rues pour réclamer la libération de leurs enseignants. Commence alors la pluie des grenades lacrymogènes sur eux.

Les jeunes de la ville ont bloqué la nationale N°1 avec des pneus brûlés. Ils exigent la libération de ces deux personnes arrêtées. Pour eux, il n’est pas question de les forcer de célébrer la fête de l’indépendance, pendant que leurs frères arrêtés en novembre dernier, se trouvent encore en prison.

Ils donnent un ultimatum aux autorités locales pour la libération de deux enseignants. Dans le cas contraire, ils passeront au niveau 2.

Bénin : Vers la création d’un marché africain de théâtre
Date : 02/04/2016 | 8:5 - Xinhuanet

COTONOU - Les directeurs des Festivals en Afrique ont décidé de la création d'un marché africain de théâtre, en vue de permettre la fluidité de la circulation du théâtre dans les différents pays africains, a appris mardi Xinhua, de sources officielles à Cotonou, la capitale économique béninoise.

"Ce marché africain de théâtre va favoriser la circulation des créations théâtrales non seulement pendant les festivals de chaque pays mais en dehors des festivals de manière à ce que nous ne soyons pas limités à un marché européen ou un marché de quelques festivals à vocation folklorique de telle ou telle orientation", a déclaré le Tunisien Lassaad Jamoussi, directeur des Journées théâtrales de Carthage.

Dans une déclaration publiée mardi à Cotonou, à l'issue de la réunion des directeurs des Festivals en Afrique, dans le cadre de la 13ème édition du Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb), qui se déroule actuellement à Cotonou, le Tunisien Lassaad Jamoussi, a estimé que par le passé, des tentatives de la création d'un réseau inter-africain permettant la fluidité de la circulation du théâtre dans les différents pays africains, ont connu que des échecs.

"Nous venons de terminer la rencontre des Directeurs de Festivals en Afrique. C'est un événement pour moi très important parce que nous étions motivés par ce moment d'échanges puisque il y a par le passé un certain nombre de tentatives, d'essais pour créer un réseau inter-africain qui permet la fluidité de la circulation du théâtre dans les différents pays africains", a-t-il expliqué, soulignant la nécessité de la création d'un marché africain de théâtre

"Aujourd'hui, nous nous sommes assis autour d'une table, et nous avons constaté que ces différents réseaux qui ont été créés n'ont pas véritablement fonctionné comme il était nécessaire. Et on a essayé de comprendre le pourquoi du comment et nous nous sommes engagés ensemble pour que nous nous agissions chacun de son côté pour que dans chaque grand festival de théâtre africain, il y ait un événement qui permet la rencontre de tous les directeurs de festival africain", a-t-il souligné.

Il a indiqué que la prochaine rencontre des directeurs des festivals africains se fera à Tunis au mois de novembre prochain, à l'occasion des Journées théâtrales de Carthage.

"Tous les directeurs de festivals africains seront présents pour qu'on organise une matinée de réflexions sur les modalités pratiques de la circulation de la création théâtrale et artistique de manière générale dans tous les arts de la scène et les autres formes de manifestations théâtrales dans le monde africain", a-t-il précisé.

Xi Jinping félicite Patrice Talon pour son élection en tant que président du Bénin
Date : 02/04/2016 | 8:2 - Autres

BEIJING -- Le président chinois Xi Jinping a félicité Patrice Talon pour son élection en tant que président du Bénin.

"J'accorde une grande importance au développement des relations sino-béninoises", a déclaré M. Xi dans un message de félicitations vendredi.

M. Xi a indiqué qu'il travaillerait avec M. Talon pour mettre en œuvre les résultats du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) de Johannesburg afin de promouvoir le développement durable et approfondi des relations amicales de coopération bilatérale et d'apporter plus de bénéfices aux deux pays et aux deux peuples.

M. Talon a remporté le 20 mars l'élection présidentielle béninoise au second tour avec 65,37% des voix. Il succèdera au président sortant Yayi Boni, dont le second mandat expirera le 6 avril 2016.

Chef de file de l'opposition : Jean-Pierre Fabre jette l’éponge
Date : 01/04/2016 | 11:43 - icilome

De source confidentielle, Jean-Pierre Fabre devra annoncer ce matin qu'il n'assumera plus le role de chef de file de l'opposition.


 
Une conférence de presse est prévue dans la journée, à 11 heures précisément, à la nouvelle présidence (Lomé 2) en présence du chef de l'Etat Faure Gnassingbé.

"Nous invitons la population a garder son calme dans l'attente de la suite", a confié la source.

Boni Yayi a subi une 2ème opération de la cataracte en Afrique du Sud
Date : 29/03/2016 | 8:26 - Autres

Le chef de l’Etat béninois en fin de mandat, Dr Boni Yayi a subi avec succès, une opération de la cataracte en Afrique du Sud.

 
D’après un communiqué diffusé sur la chaîne nationale ORTB, dimanche 27 mars 2016, on apprend que le Chef de l’état, chef du gouvernement Dr Boni yayi vient de subir avec succès une deuxième opération de cataracte en Afrique du Sud. Le Chef de l’état se porte bien, il profite de l’occasion que lui offre la fête de Pâques pour remercier le seigneur pour tous les bienfaits qu’il accomplit chaque jour pour le peuple béninois, il souhaite à tous les béninois et à toutes les béninoises une bonne fête de pâques

Gilles Sodonon nommé à la Cour de Justice de l`UEMOA
Date : 29/03/2016 | 8:20 - Autres

Après la nomination de Marcel de Souza à la tête de la Commission de la CEDEAO, le chef de l’Etat, Boni Yayi vient de faire la promotion du procureur général Gilles Sodonon. Ce dernier est nommé à la Cour de justice de l’UEMOA.

Faure Gnassingbé reçoit Patrice Talon aujourd'hui
Date : 28/03/2016 | 12:29 - icilome

Ce lundi, le nouveau Président élu du Bénin, Patrice Talon sera reçu par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé.


 
Cette visite survient après son élection le 20 mars dernier. Son hôte l’accueillera au nouveau palais de la Présidence. Pour l’heure, les raisons de cette visite ne sont pas précisées.

L’homme d’affaire, Patrice Talon a remporté la victoire face au Premier ministre Lionel Zinsou avec 65,37% des voix contre 34,63%. Il va prêter serment le 06 Avril prochain à Porto-Novo, la capitale béninoise.

Patrice Talon annonce un gouvernement de 16 membres
Date : 26/03/2016 | 11:36 -

Dans un point de presse en son domicile à Cotonou suite à la proclamation des résultats provisoires du second tour de la Présidentielle de 2016 par la Cour Constitutionnelle, Monsieur Patrice Talon, candidat élu Président de la République au terme du scrutin a annincé former un gouvernement de 16 membres.

Nous y reviendrons

Bénin / Présidentielle : La Cour Constitutionnelle confirme la victoire de Patrice Talon
Date : 24/03/2016 | 17:17 -

Bénin / Présidentielle : La Cour Constitutionnelle confirme la victoire de Patrice Talon

Le succès de la Sotral inquiète les taxis-motos
Date : 25/03/2016 | 12:53 -

Les taxis-motos se plaignent de la concurrence des transports publics à Lomé.

L’info est à lire jeudi dans Flambeau des Démocrates. La Sotral dispose de plusieurs lignes qui desservent la capitale et sa banlieue et le réseau s’étoffe un peu plus chaque mois.

Du coup, les Zémidjan affirment avoir perdu de nombreux clients.

Asky de retour à Douala
Date : 25/03/2016 | 12:53 -

Après 20 jours de fermeture pour d’importants travaux de rénovation (piste, bretelles et parking avions), l’aéroport de Douala (Cameroun) est de nouveau ouvert au trafic aérien.

La compagnie Asky a repris ses liaisons vers la capitale économique camerounaise.

Pendant 3 semaines, les avions avaient été contraints de se poser à Yaoundé ; les passagers étant acheminés par autobus vers Douala.

Assemblée Nationale : Trois nouveaux députés attendus à l’ouverture de la prochaine session
Date : 24/03/2016 | 16:7 - Fraternité

L’ouverture prochaine de la session ordinaire à l’Assemblée Nationale permettra aux députés de cette 7ème législature d’accueillir de nouveaux homologues en leur sein. Il s’agit de Justin Adjovi, Domitien N’ouémou et Maurice Chabi Kototcha qui remplaceront respectivement les députés Marcel de Souza, Eric N’dah et Jacques Yampabou. L’honorable Marcel de Souza est appelé à faire valoir désormais ses compétences au sein de la Cedeao en tant que président de la Commission de cette institution. Il sera donc remplacé par Justin Adjovi. Les mandataires de cette 7ème législature accueilleront aussi l’honorable Domitien N’ouémou qui est suppléant du regretté député Eric N’dah décédé en Afrique du Sud des suites d’une maladie. Aussi, Maurice Chabi Katotcha siègera désormais au sein de l’Assemblée Nationale en lieu et place de Jacques Yampabou évincé par la Cour Constitutionnelle suite à un recours introduit à son secrétariat le 17 août 2015 et qui parle de cumul de mandat de conseiller communal avec son mandat de député.

Kao Atcholi: manipulations du pouvoir pour créer une association de "victimes de torture" à sa solde
Date : 23/03/2016 | 11:43 -

Kao Atcholi, sécretaire de l'Association des Victimes de la Torture au Togo (ASSVITO), dénonce les manipulations du pouvoir visant à semer la dissension dans l'association et à créer une association de "victimes de torture" à sa solde et donc plus malléable.

Patrice Talon Nouveau Président du Bénin
Date : 21/03/2016 | 6:55 -

En attendant la proclamation des grandes tendances du second tour de la Présidentiable de 2016, par La CENA, on peut affirmer que Patrice Talon est le prochain Président la République du Benin. Au terme des compilations parvenues à notre rédaction, le candidat de la Rupture est crédité d’environ 64 %des suffrages contre 36% pour Lionel Zinsou le candidat du Benin Gagnant.

Nous y reviendrons

INEDIT : Lionel Zinsou "J'ai appelé Patrice Talon ce soir pour le féliciter de sa victoire"
Date : 20/03/2016 | 6:49 -

« Les résultats provisoires font apparaître une victoire très nette de Patrice Talon », a déclaré cette nuit par téléphone Lionel Zinsou à l'AFP, précisant que « l'écart est significatif ».

« J'ai appelé Patrice Talon ce soir pour le féliciter de sa victoire, lui souhaiter bonne chance et me mettre à sa disposition pour la préparation des dossiers de transition. J'ai eu une conversation cordiale avec lui », a ajouté le Premier ministre sortant.

Jean Michel Abimbola vient de rejoindre Talon
Date : 16/03/2016 | 13:35 - actu Benin

 

L’ancien Ministre de la Culture, Jean Michel Abimbola vient de quitter Lionel Zinsou .Dans le Plateau désormais, le RND qui avait avait appelé à voter pour Lionel Zinsou au premier tour a préféré suivre la voix du peuple pour éviter une mort politique prématurée.

Exercices de lutte contre le banditisme en haute mer dans les eaux togolaises
Date : 17/03/2016 | 11:12 -

Les Etats-Unis d’Amérique à travers AFRICOM (Commandement des États-Unis pour l'Afrique) organisent du 17 au 25 mars 2016 dans l’espace maritime togolais, un exercice de simulation au bénéfice des entités de l’Etat qui ont une action en mer.

L’exercice dénommé « OBAGAME Express 2016 » et réunira les pays ayant en partage le Golfe de Guinée. Il est destiné à renforcer les capacités des pays participants dans la lutte contre le grand banditisme en haute mer.

Au programme de cet exercice, des jeux et des voyages de presse en mer autour des thèmes de la pêche illégale, non déclarée et non réglementées, de la pollution marine, du trafic de drogue et d’immigration illégale.

« OBAGAME Express 2016 entend préparer des mesures de préventions et de protection contre tous les actes illicites qui constituent des menaces et des risques criminels contre les navires et l’écho système marin », a expliqué le Préfet maritime.

Le Togo abrite en octobre prochain une importante réunion de l’Union africaine sur la sûreté et la sécurité maritime et le développement en Afrique.

Dama Dramani et Liu Yuxi sur le site où doit pousser dans 23 mois la nouvelle Assemblée nationale
Date : 16/03/2016 | 12:33 - afreepress
Le président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani et l’Ambassadeur de Chine au Togo ont visité ce mardi le chantier qui doit abriter le nouveau siège de l’Assemblée nationale. Sur le site de 9 hectares, est déjà construit un hangar qui abrite les matériaux de construction et plusieurs ouvriers sont déjà sur place.


 
Dama Dramani, après avoir salué l’excellente qualité des relations d’amitié et de coopération entre le Togo et la Chine, n’a pas manqué de rappeler ses attentes.

« Nous avons confiance que l’entreprise va accélérer les travaux pour respecter le planning déjà soumis aux autorités togolaises et nousµ attendons d’eux surtout une bonne qualité de la réalisation du patrimoine. Nous serons regardants pour tout ce qui va se passer ici », a-t-il déclaré.

Pour le diplomate chinois, le travail avance déjà. « Nous avons remarqué que les efforts conjoints des deux parties et des techniciens togolais et chinois, le travail avance très bien. J’espère que l’Assemblée nationale du Togo aura dans les meilleurs délais un beau siège pour améliorer les conditions de travail des députés pour le bien-être des Togolais », a-t-il indiqué.

Les travaux seront réalisés par la société chinoise Yang Xu Nantong Group n°3 Construction Group Company limited. Elle a vingt-trois (23) mois pour s’exécuter.

Ce nouveau siège de l’Assemblée nationale, va côuter une enveloppe de 12 milliards de francs CFA.

Pour rappel, les travaux de l'Assemblée nationale togolaise sont faits au Palais des congrès de Lomé.
Début de la campagne pour le 2e tour de la présidentielle béninoise
Date : 16/03/2016 | 9:53 -

La campagne électorale pour le second tour de la présidentielle au Bénin qui oppose le Premier ministre Lionel Zinsou à l’homme d’affaires Patrice Talon, a commencé ce mardi et prendra fin vendredi, soit deux jours avant le scrutin prévu dimanche.

En attendant le jour fatidique, c'est presque le calme plat à Cotonou pour cette première journée de campagne où on ne note dans la capitale aucun meeting encore moins de caravane.

L'atmosphère de campagne est juste entretenue par quelques affiches visibles ici et là ainsi que par des déclarations de soutien diffusées via les médias locaux.

Aux dernières nouvelles, le candidat Patrice Talon et son souteneur, Sébastien Ajavon, sont allés à la rencontre des populations des départements du Mono et du Couffo.

Lionel Zinsou au domicile de Séfou Fagbohoun
Date : 16/03/2016 | 9:48 -

Adja – Ouèrè, 15 mars 2016. (ABP) – Le candidat de l’Alliance républicaine, Lionel Zinsou, accompagné du ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances, Komi Kouché, et du député André Okounlola, s’est rendu ce mardi soir au domicile du président du Mouvement africain pour la démocratie et le progrès (MADEP), Séfou Fagbohoun à Adja – Ouèrè, afin de négocier son soutien pour le second tour de l’élection présidentielle.

Après plus d’une heure d’échanges, la délégation du candidat de l’Alliance républicaine s’est retirée sans faire aucune déclaration à la presse.
Signalons que lors du premier tour du scrutin du 06 mars dernier, c’est le candidat Sébastien Germain Ajavon qui a bénéficié du soutien du MADEP à travers le mot d’ordre de son président, Séfou Fagbohoun qui jusque-là n’a donné aucune orientation pour le second tour.

Une seconde campagne de vaccination contre la méningite débute à partir du 17 mars
Date : 15/03/2016 | 11:17 - afreepress

230.000 personnes avaient été vaccinées fin février dans les préfectures de Dankpen, Bassar et la Plaine de Mô, régions particulièrement touchées par l’épidémie de la méningite. A partir du 17 mars, une campagne de vaccination gratuite va se dérouler dans les préfectures de la Kozah, de la Binah et de Cinkassé, où de nouveaux cas de méningite ont été détectés.
Depuis sa réapparition en début d’année, la méningite a fait 30 victimes et près de cinq cent (500) infections ont été recensées.

Côte d'Ivoire: AQMI revendique l'attaque terroriste de Grand-Bassam
Date : 13/03/2016 | 0:19 - APA

APA-Bouaké (Côte d’Ivoire) Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a revendiqué, dimanche en début de soirée, l’attaque terroriste qui a fait officiellement 22 morts, dont 14 civils, 2 militaires et 6 terroristes à Grand-Bassam (20 km au Sud d’Abidjan).

Fusillade au Sud d’Abidjan: le groupe Al qaida au Maghreb islamique revendique l’attaque (officiel)
Date : 13/03/2016 | 0:17 - Alerte Info

Le groupe djihadiste Al qaida au Maghreb islamique  (AQMI) a revendiqué dimanche  une attaque armée perpétrée sur des plages de Grand-Bassam (43 km au sud d’Abidjan) qui a fait officiellement 22 morts, selon le site de surveillance terroriste américain SITE.

Attaque en Côte d’Ivoire: la justice française ouvre une enquête pour assassinat terroriste
Date : 13/03/2016 | 0:14 - AFP

Paris, Le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête pour assassinat terroriste après l’attaque dimanche de la station balnéaire de Grand-Bassam, à l’est d’Abidjan, dans laquelle 16 personnes, dont un Français, ont été tuées.

Cette attaque a été revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). L’ouverture d’une enquête par la justice française est une procédure classique, du fait de la présence d’un ressortissant français parmi les victimes.

Elle a été confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et la sous-direction antiterroriste (Sdat), a précisé le parquet.

Six assaillants armés, qui avaient attaqué la station balnéaire depuis la plage, ont également été tués lors de l’attaque, la première de ce type dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Le président ivoirien Alassane Ouattara, qui s’est rendu sur les lieux à une vingtaine de kilomètres à l’est d’Abidjan, a dénoncé une attaque "terroriste". Il a annoncé que 14 civils et deux membres des forces spéciales avaient été tués.

L’attaque rappelle celle d’un hôtel à Sousse (Tunisie) qui a fait 38 morts le 26 juin et revendiquée par le groupe jihadiste État islamique (EI) et fait suite à plusieurs attaques en Afrique de l’Ouest visant des lieux fréquentés par des étrangers, à Bamako (20 morts dont 14 étrangers le 20 novembre) ou Ouagadougou (20 morts le 15 janvier).

Les assaillants sont arrivés par la plage et ont ouvert le feu au hasard, selon plusieurs témoins. L’un d’eux a affirmé qu’un des hommes criaient "Allah Akbar" (Dieu est grand en arabe).

Le président français François Hollande a dénoncé un "lâche attentat" dans lequel "au moins un Français" a été tué.

Côte d'Ivoire: 12 personnes tuées lors d'une fusillade sur une plage à Grand-Bassam, au Sud d'Abidjan
Date : 13/03/2016 | 20:37 - Alerte Info

Une douzaine de personnes ont été tuées dimanche lors d’une fusillade sur le long d’une plage de Grand-Bassam, cité balnéaire située à 43 kilomètres au Sud d’Abidjan, selon une source policière sur place à ALERTE INFO.

Fusillade de Grand Bassam : le bilan s’alourdit, 10 morts ( Nouveau bilan)
Date : 13/03/2016 | 20:35 - APA

APA-Grand-Bassam ( Côte d'Ivoire )
L'attaque terroriste survenue ce dimanche à l’hôtel Sud de la station balnéaire de Grand-Bassam, (40 Kms d’Abidjan), s’est alourdit, portant à au moins dix morts le nombre de personnes tuées.

Sur la plage de l'hôtel Étoile du Sud, un journaliste de APA a vu sept corps, tous de race noire.

Parmi eux, se trouve une femme. Un haut gradé de l'armée ivoirienne a par ailleurs indiqué a avoir vu trois corps, cette fois-ci tous de race blanche.

"Tous ceux qui ont été tués, l'ont été par la tête. Aucune victime n'a été visée par les pieds mais par la tête" a-t-il précisé.

Selon un communiqué officiel du gouvernement ivoirien, l'attaque a été perpétrée par six assaillants. Le président Alassane Ouattara est attendu en début de soirée sur les lieux.
  LS/APA

Liste des nouveaux ministres de Boni Yayi
Date : 12/03/2016 | 9:5 -

Après plusieurs heures d’hésitation le Chef de l’Etat a fini par nommer de nouveaux ministres. Outre les départs, tous les ministres gardent leur portefeuille. Aboubacar Yaya, Sonon Gustave et Yarou Theophile deviennent ministre d’Etat.
Votre journal publie ici la liste des nouveaux ministres

Ministre de l’interieur ADJEOULOU Toussaint,

Ministre micro finance : Valentin SOKPIN,

Ministre du commerce FREDERIC DOHOU,

Ministres des PME EMPLOI : Azie BRISSO YAROU

Ministre de la famille CLARISSE AMOUSSOU,

Ministre de la Sante : Antoine DOMAH

La délivrance des cartes d`électeur reprend dans le Plateau
Date : 11/03/2016 | 9:18 -

L’opération de délivrance des cartes d’électeur a démarré dans la plupart des communes du Plateau ce mercredi, avec quelques dysfonctionnements qui entravent le bon déroulement du processus, a constaté le correspondant de l’ABP.

Cette opération de distribution des cartes d’électeur est effective dans les cinq communes du Plateau. Dans les communes d’Adja – Ouèrè et Sakété, elle a démarré dans la soirée de mardi et connait déjà quelques difficultés. A Pobè, Ifangni et Kétou, il en est de même où certains citoyens n’arrivent pas à retrouver leurs cartes. Ceux qui se présentent au niveau des postes de distribution avec les cartes de 2011 n’arrivent pas à retirer la nouvelle et sont conviés par les agents distributeurs à se présenter avec celles de 2015.
Signalons que quelques heures après le démarrage de cette opération, certains citoyens n’arrivent pas à retrouver le précieux sésame et sont obligés de parcourir plusieurs postes de distribution ou de se rendre au siège communal du CNT sous l’indication des agents pour les formalités nécessaires.

La pelouse de Kégué bientôt remise en bon état
Date : 11/03/2016 | 8:36 - icilome

Le public sportif togolais peut enfin se réjouir. Les travaux d'aménagement de la pelouse du stade de Kégué ont débuté.


 
Le ballon rond pourra, dans quelques jours, rouler de nouveau sans problème sur les gazons du stade de Kégué. La nouvelle équipe dirigeante de la Fédération togolaise du football (Ftf), dans son souci de donner un nouvel élan au football togolais, s'y attèle.

Les négociations pour demander l’appui financier de la Fédération internationale du football association (Fifa) afin de rénover le stade de Kégué ont porté leur fruit.

Les travaux d’aménagement du stade ont débuté depuis quelques jours grâce au soutien de la Fifa. Ces travaux, à en croire les informations, prendront fin avant le 29 mars prochain, date du match retour Togo-Tunisie à Lomé.

Notons que le match aller Tunisie-Togo comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017 Gabon), aura lieu ce 25 mars à Monastir (Tunisie).

Pascal Bodjona, enfin une sortie ?
Date : 10/03/2016 | 12:41 - icilome

On n’entend plus parler de lui depuis sa libération le 6 février dernier, de la prison civile de Tsévié. Nombreux sont ceux qui demandent ce que Pascal Bodjona est devenu.


 
C’est surtout son avenir politique qui intéresse le plus les Togolais. On dirait, bien plus, qu’il manque à ses fans. Mais l’ancien ministre de l’Administration territoriale ne se cachera plus longtemps. Il va enfin faire une sortie ce vendredi.

Une sortie, non pas pour parler d’un dossier obscur, aux procédures judiciaires alambiquées, qui l’a conduit en prison, mais pour remercier Dieu de l’avoir sorti des griffes de ses « ennemis ». Ainsi, Pascal Bodjona invite ses amis et sympathisants à une messe d’action de grâce et de remerciement.

La messe aura lieu ce vendredi 11 mars à l’Eglise Catholique Saint Antoine de Padoue de Hanoukopé (Lomé).

Pascal Bodjona profitera-t-il de l’occasion pour parler de son avenir politique ? En tout cas, beaucoup l’attendent sur ce point.

Les agences maritimes sortent de l’incognito
Date : 10/03/2016 | 12:24 - afreepress

Les agences maritimes et les sociétés de consignation, mandataires des armateurs et de toutes les compagnies qui touchent le Port autonome de Lomé (PAL), sont très mal connues de la population. Pour rectifier le tir, celles-ci se sont constituées en regroupement dénommé Association des agences maritimes et des sociétés de consignation du Togo.


 
Ce mardi, les premiers de cette association professionnelle de navigation et de consignation des navires au Togo se sont présentés devant le Premier ministre, Komi Sélom Klassou. Cette délégation a été conduite par leur président en la personne d’Auguste Dogbo.

« Nous sommes venus nous présenté à M. le Premier ministre pour qu’il nous connaisse davantage et nous avons profité de l’occasion pour parler de l’ensemble des dossiers que nous avons au niveau de notre corporation et lui demander son conseil avisé», a indiqué à la fin de l’audience M. Dogbo.

Pour lui, cette visite a été effectuée pour que le gouvernement puisse protéger cette structure et ses affiliés dans toutes leurs activités.

En contrepartie, ces agences promettent d’aider au développement économique du pays.

Des journées BRVM à Lomé le 15 mars prochain
Date : 10/03/2016 | 12:6 - afreepress

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), une institution financière spécialisée créée le 18 décembre 1996 conformément à une décision du conseil de ministres de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) prise en décembre 1993, organise le mardi 15 mars prochain à Lomé, des journées BRVM.


 
« Finançons la croissance des pays de l’UEMOA », c’est le thème retenu pour ces rencontres qui auront lieu au siège de la banque panafricaine Ecobank à Lomé.

Au programme, un salon d’exposition, des ateliers thématiques, une table-ronde et le medias day.

La BRVM est basée à Abidjan en Côte d’Ivoire et dispose des antennes nationales de bourses (ANB) dans les autres pays de la communauté.

L’UEMOA compte huit (8) pays, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Natation : La « Nuit de l’eau » vient en aide aux enfants
Date : 09/03/2016 | 14:47 - icilome

220.000 euros. C’est la somme que compte mobiliser cette année la Fédération française de natation et l’Unicef pour venir en aide aux enfants togolais.


 
Le 12 mars prochain, toutes les piscines de France vont remuer sous le sceau de la solidarité.

Les clubs de natation ainsi que les communes vont participer à la 9ème édition de la « Nuit de l’eau » au profit du Togo. L’idée, selon les organisateurs, est « d’améliorer l’accès à l’eau potable » aux enfants togolais.

En 2015, la manifestation a récolté 218.000 euros. Cette année, les organisateurs veulent battre ce record en espérant collecter 220.000 euros.

La « Nuit de l’eau » est organisée dans les piscines de France. Chaque piscine établit son plan d’activités lors de la soirée. Il s’agit, entre autres, de relais de natation, séances d’aquagym, démonstration de natation synchronisée, water-polo, natation.

Bénin/Présidentielle 2016 : Lionel Zinsou et Patrice Talon au second tour
Date : 09/03/2016 | 13:33 - Autres

La Commission Electorale Nationale (CENA) a publié les résultats du premier tour de la présidentielle qui s’est tenue dimanche dernier.

Donnés favoris par plusieurs observateurs, le Premier ministre Lionel Zinsou, candidat du parti au pouvoir et l’homme d’affaire Patrice Talon sont arrivés en tête du premier tour avec respectivement 28,44% et 24,80% des suffrages exprimés.


Ces résultats qui ne sont que provisoirement pourraient bien être confirmés par la Cour Constitutionnelle, vu qu’il n’y a eu aucune contestation de la part des autres candidats et que de l’avis des observateurs des différentes organisations sous régionales et régionales, le scrutin de dimanche, qui a mis aux prises 33 candidats, s’est déroulé dans de bonnes conditions sans incidents majeurs.

Le second tour de la présidentielle pourrait se tenir dans les deux semaines à venir.

L'opération de salubrité à Lomé a emporté les hangars des revendeuses
Date : 07/03/2016 | 13:1 - icilome

Le gouvernement a institué depuis 2014 l'opération Togo propre tous les premiers samedis du mois. Quelques coups de râteaux et de balais fortement médiatisés, et le tour est joué. Samedi après l'exercice, Kossi Aboka, le Président de la délégation spéciale de la préfecture du Golfe a jeté son dévolu sur les hangars et les tables bancs des revendeuses, installées sur les trottoirs.


 
Hisser l’image du Togo au même rang que les pays de la sous région, qu’on qualifie d’attrayant et de sain, c’est, dit-on, la raison de ce "toilettage". A en croire Kossi Aboka, ces revendeurs ont été sommés plusieurs fois, de quitter les lieux pour rejoindre les petits marchés environnants.

« Malgré plusieurs réunions pour leur dire qu’il y a des places dans les marchés, ils ont refusés d’y aller. Nous leur avons demandé de libérer les routes mais n’ont pas compris », a-t-il laissé entendre.

Et d’ajouter : « Ce matin, notre opération de salubrité a fait son travail. La santé passe par l’environnement. Nous demandons aux populations d’aider la municipalité à faire son travail ».

Arrestation de Randolf Antoine : Godwin Tété menace
Date : 07/03/2016 | 12:56 - icilome

Intervenant lors du meeting de la jeunesse de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) samedi à Tokoin Doumasséssé, Godwin Tété, historien et écrivain togolais a envoyé un message aux autorités togolaises.


 
« Qu’ils écoutent bien. Que rien n’arrive à notre frère (NDRL, Randolf Antoine) », a-t-il menacé. Pour lui, le pouvoir s’est mis dans une situation inconfortable, en arrêtant le médecin franco-togolais.

Aussi a-t-il utilisé un proverbe populaire pour étayer ses propos. « L’enfant qui refuse à sa mère de dormir, ne dormira pas non plus », a déclaré Godwin Tété.

Et de brandir la menace : « S’ils veulent continuer sur ce chemin, qu’ils sachent que c’est ce qui est arrivé à Blaise Compaoré qui a été chassé par la rue ».

En rappel, Randolf Antoine qui a été arrêté le 22 février à la frontière Sanvee-Kondji est accusé d’atteinte à la sécurité de l’Etat.

Le dépouillement a commencé
Date : 05/03/2016 | 18:20 -

Le dépouillement des votes a commencé depuis 16h pour les bureaux de votes ayant débuté à l'heure (7h). Le vote dure 9 heures selon la loi.

Vif débat autour de la présidentielle à Abomey
Date : 04/03/2016 | 10:52 -

Le premier tour de la présidentielle au Benin approche, il doit avoir lieu le dimanche 6 mars. Une élection qui déclenche les passions comme c’est le cas dans la ville d’Abomey, le fief de la Renaissance du Bénin (RB), l'un des plus grands partis de l’opposition béninoise.

Présidentielle au Bénin: cafouillages dans la distribution de cartes d’électeurs
Date : 01/03/2016 | 8:36 -

Au Bénin, l’heure est aux préparatifs du premier tour de l'élection présidentielle de dimanche prochain, le 6 mars, où 33 candidats s’affronteront pour succéder au président Thomas Boni Yayi qui ne se représente pas, après deux mandats. A une semaine du vote, la distribution des cartes d’électeurs se poursuit seulement dans six départements sur douze.

Le scrutin devait se tenir initialement ce dimanche 28 février, mais il a été repoussé. A Porto-Novo, la capitale, on a commencé à distribuer les cartes d’électeurs seulement cette semaine et avec des cafouillages,

Houngbédji invité á la 1ère Session ordinaire du parlement burkinabé
Date : 01/03/2016 | 8:27 -

Le président de l’Assemblée Nationale, Me Adrien Houngbédji est attendu au Burkina-Faso le 2 Mars prochain, date de l’ouverture de la première session ordinaire du Parlement Burkinabè. Une invitation lui a été remise en main propre par l’ex président de la transition de passage à Cotonou. Michel Kafanfo a profité pour féliciter le peuple Bénininois en particulier le président Houngbédji pour son implication dans le règlement pacifique de la crise qui a secoué depuis la chute du président Blaise Comparoré.

Politique : Fin de l’opération de distribution des cartes d’électeur dans la commune de Kandi
Date : 27/02/2016 | 13:46 -

Kandi - L’opération de distribution des cartes d'électeur est terminée dans la commune de Kandi. Le taux de distribution est estimé à près de 90% par les responsables.

La distribution des cartes d’électeurs est terminée depuis 03 jours dans la commune de Kandi. Après deux jours de prolongation, la commission communale en charge de la distribution, à défaut d’une satisfaction totale, applaudit le taux de distribution.

Pour le président de la commission communale, Rémi Moretti, ce bilan des 90 % est un exploit jamais atteint.

Il est à souligner que des milliers de cartes ont été retournées aux autorités compétentes, faute de preneurs, à Kandi.

Charité salafiste
Date : 27/02/2016 | 13:29 -

La Conférence sur l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives s’est achevée à Lima. Liberté regrette l’absence de Faure Gnassingbé qui devait ‘présenter une communication sur l’amélioration de la gouvernance (…)’. Où ce journal a-t-il été chercher cette information ?

A Lima, il n’y avait aucun chef d’Etat, juste les spécialistes du secteur minier dont Ably Bidamon, le ministre togolais. Logique car l’ITIE est un processus technique.

Faure Gnassingbé était en revanche à New York pour participer au 50e anniversaire du PNUD. Il a plaidé en faveur de financements pour le PUDC, le Programme d’urgence de développement communautaire, souligne L’Union.

‘Le Togo s’en sort avec un fort appui financier’, ajoute Le Canard Indépendant qui va un peu vite en besogne. Les partenaires vont maintenant se mobiliser pour réunir les fonds.

L’Alternative s’inquiète pour l’avenir du parc national de Fazao MalfaKassa menacé par les braconniers, les orpailleurs et l’agriculture sauvage. Pourquoi le contrat de gestion de la fondation suisse n’a pas été renouvelé, s’interroge-t-il.

La sulfureuse association islamique tendance salafiste 'Baraka' est active au Togo. ‘Ses actions sont remarquables (…) Nous sommes tentés de croire qu’on fait le procès avant l’heure à cette jeune association qui n’a à cœur que de sauver des vies humaines.’, peut-on lire dans Flambeau des Démocrates.

Pas une ligne sur le discours radical et la propagande de cette ONG.

Terrorisme. Liberté ne croit pas aux assurances données par les autorités sur les mesures préventives et sur l’absence de menace visant le Togo. ‘Quel intérêt les autorités auront-elles à avouer publiquement le sérieux d’une menace terroristes’, écrit le quotidien.

Le Canard Indépendant déplore la poursuite des délestages. Il y a quelques jours, la CEET avait fourni les explications. Un retour à la normale est prévu pendant le weekend.

Le Togo débarque à Skopje
Date : 27/02/2016 | 13:29 -

Après la Turquie, l’Estonie, le Kosovo, la Slovénie, l’Autriche, la Lituanie, le Danemark, la Norvège, la Suède, la Tchéquie et la Hongrie, l’ambassadeur togolais Kwami Christophe Dikenou (avec résidence en Allemagne) a présenté vendredi ses lettres de créances au président de Macédoine, Gjorge Ivanov.

Le diplomate couvre depuis Berlin un large périmètre avec pour mission de développer les relations politiques, mais aussi de mettre en œuvre un partenariat économique.

FIFA : Guy Akpovy félicite Gianni Infantino
Date : 27/02/2016 | 13:29 -

Le président de la Fédération togolaise de football (FTF), Guy Akpovy, a félicité vendredi Gianni Infantino pour son élection à la tête de la FIFA.

M. Akpovy a participé à Zurich au congrès de la Fédération internationale qui a validé le train de réformes censé la remettre sur le droit chemin. Elles visent essentiellement à améliorer la gouvernance avec une limitation à 12 ans du cumul des mandats du président, à contrôler de l’intégrité des élus et à augmenter la transparence des rémunérations.

Le cheikh bahreïni Salman Ben Ibrahim Al-Khalifa, président de la Confédération asiatique et soutenu par la Confédération africaine de football, n’a obtenu que 88 voix contre 115 à Gianni Infantino, secrétaire général de l’Union des associations européennes de football (UEFA).

Message au nouveau président du Kosovo
Date : 27/02/2016 | 13:28 -

Le président Faure Gnassingbé a adressé samedi un message de félicitations à Hashim Thaçi élu la veille président du Kosovo par le Parlement.

Le Togo a reconnu cette ancienne province serbe en 2014 et dispose d’un ambassadeur sur place depuis l’année dernière.

Le Kosovo bénéficie, comme ses voisins des Balkans occidentaux, d’une perspective européenne dans le cadre du Processus de stabilisation et d’association.

M. Thaçi a d’ailleurs indiqué que son ambition était d’arrimer son pays à l’Union européenne.

La Serbie ne reconnaît toujours pas l’indépendance du Kosovo, mais le dialogue se poursuit entre Belgrade et Pristina.

La députée Ybatou Glèlè rassure le candidat Zinsou du soutien des femmes de Porto-Novo
Date : 26/02/2016 | 11:25 -

La responsable des femmes du parti du renouveau démocratique (Prd), l’He Ybatou Glèlè Sanni a initié ce jeudi, dans la ville de Porto-Novo, une géante caravane pour rassurer et soutenir le candidat Zinsou et exprimer par la même occasion la sollicitude des femmes du parti à son égard.

A en croire l’honorable Ybatou Glèlè, plusieurs informations tendant à dénigrer le candidat Zinsou ont été ventilées dans les marchés et les lieux de grandes fréquentations en vue d’effriter la côte de popularité de ce dernier.

Ainsi, à travers l’organisation de cette caravane, la responsable des femmes du parti de renouveau démocratique (Prd) entend couper court à la vague d’intoxication et de désinformation, selon elle, orchestrée par des individus mal intentionnés.

Cette caravane vise en outre, à réitérer le soutien des femmes au candidat dit de la coalition républicaine et par la même occasion sensibiliser d’avantage les indécis sur les enjeux du choix de Lionel Zinsou pour les femmes en général.

C’est en criant en choeur: «Lionel Zinsou ! 90% des femmes de porto novo pour ta victoire» que les caravaniers ont sillonné ruelles, rues et artères de la ville capitale.

Dama Dramani et Christian Muala s’accordent sur le sommet de juin prochain à New York sur le Sida
Date : 25/02/2016 | 10:31 - afreepress

Comment arriver à la fin du VIH/Sida d’ici 2030 ? C’est la question à laquelle vont essayer de répondre les chefs d’Etat et de gouvernement du monde entier au sommet de New York aux Etats-Unis en juin 2016. La participation du Togo aux débats a été au cœur des discussions ce mercredi entre le président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani et le Directeur pays de l’ONUSIDA au Togo, Dr Christian Muala.


 
« A ce sommet, les autorités des différents vont répondre à la question comment elles voient le Sida dans les quatre prochaines années afin qu’on puisse mettre un terme à cette épidémie à l’horizon 2030. L’autorité togolaise nous a assuré de tout son engagement à soutenir l’ONUSIDA », a déclaré M. Muala au sortir de l’audience.

Les deux (2) personnalités ont aussi eu à aborder les priorités du Togo en matière de lutte contre le sida.

Selon les chiffres, le Togo a réalisé des avancées notables en matière de VIH/Sida où le taux de prévalence est passé de 3,4% en 2010 à 2,5% en 2014, soit une régression de 0,9% en 4 ans.

Des blessés graves après le passage d’un tourbillon dans un meeting à Parakou
Date : 20/02/2016 | 14:56 -


Parakou - Un meeting organisé par Aké Natondé ce vendredi, à la place Bio Guerra de Parakou, a été dispersé, peu avant son démarrage, par un tourbillon qui a fait plusieurs blessés graves.

Pendant que les militants et sympathisants acquis à la cause du candidat Aké Natondé se rassemblaient pour accueillir leur leader à la place Bio Guerra de Parakou, un furieux tourbillon a semé la panique à travers une grande poussière qui a pris de court, les militants et les organisateurs qui s’affairaient sur les lieux.

Sous la force du vent de poussière, un étang de bâche (tente) fut décoiffé et a fait sur le champ, plusieurs blessés graves et trois (03) personnes ont eu leurs jambes fracturées.

Le meeting a été aussitôt transféré à l’école universitaire HECM sis au quartier Wansirou.

Les blessés ont été évacués au Centre hospitalier départemental (CHD) pour des soins intensifs.

Terrorisme : L’ambassadeur de France prône l’union des forces
Date : 20/02/2016 | 6:46 -

Il envisage une lutte multipartite. "Une prise de conscience des dirigeants d’Afrique de l’Ouest face à ce fléau très frappant car la lutte contre le terrorisme sera de longue durée et d'une ampleur que dépasse les moyens et déborde les contours d'un seul Etat", a-t-il indiqué.

S’inspirant des attaques au Burkina, l’Ambassadeur voit un réel danger qui plane sur tous les pays de l’Afrique occidentale.

« Ce qui est sûr, c’est que la vague monte. Les trois attentats, le même jour, au Burkina Faso (attaque d’un convoi de gendarmes, enlèvement d’un couple d’Australiens et tuerie dans un hôtel et un café de Ouagadougou) marquent un nouveau jalon très inquiétant dans la géographie du terrorisme sub-saharien », a-t-il déclaré à nos confrères de Focus Info.

Nouvelles taxes fixées par le gouvernement sur les Gsm Les députés adoptent à l’unanimité le projet
Date : 17/02/2016 | 12:9 - Autres

Ils étaient en plénière le vendredi dernier. Il était question, non seulement d’examiner le dossier relatif aux nouvelles taxes fixées par l’exécutif sur les Global service for mobile communication (Gsm), mais également celui ayant rapport à la ratification dans le cadre de l’électrification de 300 localités du pays. Réticents au départ par rapport à certaines conséquences sur le Budget général de l’Etat, les élus du peuple ont fini par adopté à l’unanimité le premier dossier après les explications plus ou moins convaincantes des membres du gouvernement et de celles de Raphael Akotègnon, président de la Commission des finances et des échanges. Quant au deuxième point à l’ordre du jour, il n’a pas pu être examiné faute de compléments d’informations du gouvernement.

Tchalo en ébullition
Date : 17/02/2016 | 3:30 - icilome

A l'origine de ce soulèvement, un meurtre commis par les peuhls sur un autochtone. Le drame s'est produit hier.

Indignée par ce meurtre, la population est sortie ce matin, pour régler les comptes aux peuhls. Mais les forces de l’ordre se sont interposées, volant au secours des peuhls.

Une situation qui a mis en ébullition toute la ville, surtout les jeunes qui ont érigé des barricades sur la nationale N°1. En renfort aux forces de l'ordre, les éléments de l'armée ont dispersé les manifestants.

On parle de plusieurs motos des manifestants saisis. Pour l’heure, un détachement de l’armée patrouille dans la ville.

Nous y reviendrons.

"Sans les réformes la paix sociale est menacée", Pascal Adoko
Date : 16/02/2016 | 9:31 - icilome

Placée sous le thème : « Pourquoi les élections locales ne doivent plus attendre ?», ce meeting a permis aux responsables de la CDPA, avec à leur tête la Secrétaire générale du parti Brigitte Adjamagbo Johnson, d'éclairer le public sur l’importance et la nécessité de l’organisation des élections locales et les réformes politiques et électorales.

« Nous avions pris sur nous de faire le tour de tous les recoins du pays pour sensibiliser la population sur les locales, surtout les réformes électorales. Et c’est ce que nous venons de faire dans la zone de Baguida », a indiqué Pascal Adoko, le Secrétaire Adjoint de la CDPA.

A l'en croire, les « dirigeants » du pays doivent «cesser de considérer leur position comme un privilège inattaquable ou comme une forteresse imprenable ».

«Il faut qu’ils libèrent le jeu politique, qu’ils organisent les locales. Les réformes, nous le disons et nous le réitérons, nous allons tout faire pour que ces réformes soient faites », a-t-il ajouté.

Car, selon lui, c’est seulement par ces réformes que le pays pourra être à « l’abri de la fraude électorale » qui, dit-il, « constitue une vraie menace pour la paix sociale au Togo ».

Fo-Doh Laba porte son compteur à 9 buts
Date : 16/02/2016 | 9:20 - afreepress

L’ancien buteur des Anges FC de Notsè et des Scorpions verts de Tokoin, inscrit son premier triplé de la saison et permet à son équipe de l’emporter sur un score de trois (3) buts à un (1) côté visiteur.

Grâce à ces trois (3) buts, le Togolais porte ainsi son compteur de la saison 2015-2016 à neuf (9) en championnat gabonais. L’US Bitam se trouve en bas du

Don-Hôpital : Des panneaux solaires pour l’hôpital d’Ayomé
Date : 16/02/2016 | 9:17 - afreepress

Ce dont, une oeuvre de l’Association pour le développement de la communauté d’Ayomé et Ayomé Todji est salué par Kossi Yodo, directeur de l’hôpital qui voit en ce geste, la fin des difficultés de sa structure, difficultés liées à l’insuffisance de l’énergie électrique dans la région.

« C’est un nouveau jour qui se lève à l’hôpital d’Ayomé. Avec ce soutien nous sommes autonomes en matière d’énergie et c’est un avantage que nous avons », a laissé entendre Kossi Yodo.

D’un montant de 150 000 Euros (97 millions FCFA) et d’une capacité de 40 KW, ces panneaux solaires permettront à la structure sanitaire de fonctionner de jour comme de nuit et d’avoir l’énergie en permanence.

L’hôpital d’Ayomé est situé à 20 km à l’Est de la ville d’Atakpamé.

Come back égyptien sur le continent
Date : 14/02/2016 | 11:59 -

L’Egypte organise les 20 et 21 février prochains un forum à Sharm El Sheikh consacré aux échanges économiques avec l’Afrique.

Le Caire tente de relancer la coopération avec le continent. Le président Faure Gnassingbé a reçu une invitation de son homologue égyptien. Plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement et 1.500 hommes d’affaires ont confirmé leur participation, indique lundi EcoChallenge.

L'espoir est de retour
Date : 15/02/2016 | 11:59 -

L’élection de Guy Akpovy à la tête de la FTF donne des raisons d’espérer à Togo Matin.

Dans son édition de lundi, le journal souligne que l’arrivée d’une nouvelle direction peut favoriser la renaissance du football togolais après des années de crise.

Centrafrique : 1.000 électeurs ont voté à Lomé
Date : 15/02/2016 | 11:59 -

Les Centrafricains votaient dimanche pour choisir un président qui devra sortir le pays de trois ans de violences intercommunautaires. Ils ont le choix entre les deux anciens Premiers ministres Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadéra.

Le renversement du président François Bozizé, en mars 2013, par la rébellion à dominante musulmane Séléka de Michel Djotodia, avait précipité le pays dans un cycle de violences intercommunautaires qui a culminé fin 2013 par des massacres à grande échelle et le déplacement de centaines de milliers de personnes.

Le vote se déroule également au Togo. Environ 1.000 électeurs centrafricains vivant au Togo et au Ghana (il n’y a pas de représentation à Accra) ont accompli leur devoir civique au consulat de Centrafrique à Lomé.

Le Consul, Marie Zoungoula Akibode, a remercié les autorités togolaises pour les dispositions prises à l’occasion de ce second tour.

‘Cette journée est très importante pour la RCA. Nous avons traversé des moments terribles. Tout le monde a pris conscience qu’il est urgent de se réconcilier pour permettre au pays de redémarrer’, a confié la diplomate.

Davantage de mobilité pour les personnes handicapées
Date : 15/02/2016 | 11:59 -

Le Centre national d’appareillage orthopédique (CNAO), un département de l’Ecole nationale des auxiliaires Médicaux du Togo (ENAM), a bénéficié d’une aide de plus de 100 millions de Fcfa du Fonds CICR (Comité international de la Croix Rouge) pour la rénovation de ses locaux, dont un laboratoire ultra-moderne. Les travaux sont terminés et le bâtiment est désormais opérationnel.

Cet appui permettra de renforcer la formation afin des étudiants et d’offrir aux personnes handicapées des solutions de mobilité.

L’ENAM est la seule école francophone africaine reconnue par l'International Society for Prosthetics and Orthotics (ISPO).

Crime crapuleux à Akpadapé
Date : 15/02/2016 | 11:28 - icilome

Portée disparue depuis le 29 janvier dernier, Egnonam fait l’objet de recherche par sa famille et ses proches depuis des jours.

Après moult recherches qui sont soldées par des échecs, les jeunes de la localité ont décidé dans la journée du vendredi dernier de fouiller le champ de l’époux âgé de 47 ans et dont le comportement était suspect depuis la subite disparition de sa conjointe.

Contre toute attente, le corps sans vie de la jeune dame a été retrouvé dans le champ de son époux, amputé des membres inférieurs et supérieurs.

D’après les informations, le présumé auteur du crime (Fofo) a été mis aux arrêts et déposé à la prison civile de Lomé, en attendant son jugement.

Jusqu'alors, la famille et les proches ne comprennent pas les raisons qui ont motivé ce crime. Mais d’aucuns estiment qu’il s’agit d’un crime rituel.

Judo/Grand Chelem de Paris (-63 kg): Clarisse Agbegnenou championne
Date : 09/02/2016 | 12:8 - icilome

A 23 ans, Clarisse Agbegnenou est déjà championne du monde 2014 et vice-championne du monde 2013 et 2015 dans sa catégorie.

Samedi dernier à AccorHotels Arena (Paris-Bercy), elle a remporté 4 combats sur ippon. Une victoire qui à l’en croire, est une étape importante pour les prochains Jeux Olympiques d’été, Rio 2016.

Rappelons que ces jeux auront lieu du 5 au 21 août 2016 et plus de 10 500 athlètes de 206 Comités nationaux olympiques (CNO) participeront à cet événement sportif.

tu as quoi et puis c un peu la ???
Date : 05/02/2016 | 10:46 - icilome

Pour l’heure, les 3 listes retenues par Horatio Freitas, président du Comité de normalisation, à savoir "Ensemble pour la Reconstruction" de Germain WONA, "La Solution" de Gerson DOBOU et “Nouvel Elan“ de Guy Akpovy se lancent à la conquête de l’électorat.

L’élection a lieu le 13 février prochain.

Enseignement supérieur privé : coup de pouce de l’Etat ?
Date : 02/02/2016 | 8:0 -

A côté des deux grandes universités publiques (Lomé et Kara) foisonnent des dizaines d’instituts d’enseignement privé. Si certains sont agréés par l’Etat, d’autres opèrent dans l’illégalité la plus totale avec le risque pour les étudiants de se retrouver avec un diplôme non-reconnu ou d’être contraints d’arrêter en cours d’étude en raison de la faillite de l’établissement.

Pour y voir clair et mettre un peu d’ordre, les premiers états-généraux de l’enseignement privé se dérouleront à Lomé les 4 et 5 février prochains.

L’objectif est de coordonner les dynamiques et d’établir des synergies entre le public et le privé.

Dans ce cadre, le ministère de tutelle réfléchit à la possibilité d’accorder des subventions ou un appui technique à l’enseignement supérieur privé. Rien n’est fait pour le moment, il s’agit de pistes parmi lesquelles des avantages fiscaux pourraient également être octroyés.

55 universités privées reconnues par l’Etat fonctionnent au Togo, mais on ignore le nombre exact d’étudiants qui fréquentent ces établissements.

L’effectif des deux universités publiques est cette année de 60.121 étudiants.

3.700 entreprises 'fiables' au Togo
Date : 02/02/2016 | 7:59 -

La Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) a développé une banque de données où figurent 3.700 entreprises jugées ‘fiables’. Un outil qui va permettre de maintenir un lien permanent et qui se veut un support d’information pour les clients et les fournisseurs et une vitrine vers l’étranger.

Selon les informations données lundi par Germain Essohouna Meba, le président de la CCIT, 70% de ces entreprises sont actives dans le secteur du commerce, près de 23% dans les services, 5,78% dans les mines, l’industrie et le BTP et 1,17% dans le secteur agricole.

Grâce à cette base de données, la CCIT ambitionne d’être l’interface entre les opérateurs économiques et l’Etat et un porte-parole pour ces milliers d’entreprises souvent confrontées à des difficultés pour assurer leur développement et parfois leur survie.

M. Meba a identifié les problèmes récurrents sur lesquels butent les entreprises : accès au crédit, manque de débouchés, absence de partenaires et difficultés d’approvisionnement.

Les collégiens plongent dans l'univers 3D
Date : 02/02/2016 | 7:57 -

Le WoeLab, une structure d’innovation collaborative, va initier les collégiens à l’impression 3D et à ses applications.

Ils seront préalablement formés à l’univers informatique avant de se lancer à la découverte des logiciels de modélisation 3D puis de passer à l’étape pratique directement sur une imprimante.

Ce programme baptisé ‘3D Print Africa Educative’ a pour objectif de développer l’innovation.

Le FabLab togolais s’est fait connaître internationalement en créant la première imprimante 3D conçue à partir de déchets informatiques.

Devenir yovo peut présenter des risques
Date : 02/02/2016 | 7:55 -

De nombreuses togolaises utilisent des produits cosmétiques pour s’éclaircir la peau.

Le Canard Indépendant, en vente lundi, a enquêté. La dépigmentation n’est pas sans risques d’autant que la composition des cosmétiques utilisés reste souvent mystérieuse.

Encore un incendie au grand marché de Lomé : Deux boutiques de prêt à porter brûlées
Date : 01/02/2016 | 17:36 - icilome

Deux boutiques de prêt à porter, situées non loin de l'ancien gare routière, ont été consumées par un incendie dans la nuit du samedi dernier.

Heureusement, l'on ne déplore pas de perte vies humaines. Toutefois, les dégâts matériels sont considérables, malgré l’intervention des sapeurs pompiers. Les causes de cet incendie restent encore inconnues.

Dépités par ce sinistre qui vient de les frapper, les responsables des deux boutiques ne savent pas à quel saint se vouer.

Déjà, les commerçantes et les commerçants peinent à se remettre de ce grand incendie de janvier 2013 qui a réduit en cendre toute leur vie. Même 3 ans après, les flammes brûlent encore dans leurs cœurs.

ean-Pierre Fabre prévoit une tournée sur toute l’étendue du territoire
Date : 01/02/2016 | 16:47 - icilome

Ce sera une tournée nationale dont l'objectif est d'expliquer aux populations les différents projets de cette nouvelle année et leur faire part de la manière dont, en tant que chef de file, il luttera pour que les réformes et les élections locales soient une réalité au Togo.

Selon Jean-Pierre Fabre, il s’agit de mettre tout en œuvre pour les réformes et les élections locales.

« Il est temps que le chef de l’Etat mette en œuvre les réformes politiques, qu’il pose des actes qui corrigent certaines choses, notamment les réformes, les élections locales », avait-il dit, et c’est un objectif qui lui tient vraiment à cœur.

Pour l’heure, aucun détail sur ce qui se fera concrètement et les étapes de cette tournée.

Plus que 35 candidats après le retrait d'Eric HOUNDETE !
Date : 31/01/2016 | 14:39 -

Celui qui a failli être le candidat de l'Unon fait la Nation a donc fini par jeter l'éponge pour les uns, le masque pour d'autres. Il s'est retiré de la course à la présidentielle et devrait rejoindre Lionel Zinsou. L'Union fait la Nation, force d'opposition aura donc eu raison de ne pas avoir choisi un candidat qui finit par rejoindre le camp de la majorité présidentielle.

Le médiateur Joseph Gnonlonfoun en visite à la CENA
Date : 30/01/2016 | 9:55 -

Le médiateur de la République s’implique activement dans l’organisation apaisée de la présidentielle de Février 2016. A cet effet, il a rendu visite ce mercredi, aux membres de la Commission électorale nationale autonome (CENA). Dans la même foulée, il a rencontré aussi les organisations faîtières des organisations professionnelles des médias du Bénin dans le but d’attirer leur attention sur le rôle essentiel à jouer concernant le renforcement de la paix dans notre pays. ... suite de l'article sur 24 heures au Bénin

Le médiateur Joseph Gnonlonfoun en visite à la CENA
Date : 30/01/2016 | 9:55 -

Le médiateur de la République s’implique activement dans l’organisation apaisée de la présidentielle de Février 2016. A cet effet, il a rendu visite ce mercredi, aux membres de la Commission électorale nationale autonome (CENA). Dans la même foulée, il a rencontré aussi les organisations faîtières des organisations professionnelles des médias du Bénin dans le but d’attirer leur attention sur le rôle essentiel à jouer concernant le renforcement de la paix dans notre pays. ... suite de l'article sur 24 heures au Bénin

Clôture de la 2ème session ordinaire : Eric Houndété fait le bilan
Date : 30/01/2016 | 9:49 -

La deuxième session ordinaire de l’année 2015 a été clôturée hier par le premier vice-président de l’institution parlementaire, Eric Houndété. Ce dernier a mis l’accent sur les travaux abattus et a profité de l’occasion pour souhaiter une bonne chance aux députés candidats à la présidentielle en commençant par lui-même. ... suite de l'article sur 24 heures au Bénin

Un cas d’épidémie de fièvre hémorragique virale « Lassa » confirmé à Tchaourou
Date : 30/01/2016 | 9:47 -

L’alerte faisant état depuis deux semaines, d’une présence de l’épidémie de la fièvre hémorragique virale « Lassa » dans la commune de Tchaourou a été confirmée ce jeudi, par le ministère de la santé publique du Bénin sur la base des résultats des prélèvements effectués et envoyés au Nigeria pour analyse. ... suite de l'article sur 24 heures au Bénin

Mercato : Mathieu Dossevi signe au Standard de Liège jusqu'en 2020
Date : 27/01/2016 | 12:37 - icilome

Prêté au club en début de saison 2015-2016 par l'Olympiakos (Grèce) au club belge, Mathieu Dossevi a visiblement fait bonne impression au Standard de liège, qui a jugé bon le garder définitivement.

Il vient de signer avec Mathieu Dossevi un contrat qui s’étend jusqu’en juin 2020.

Selon les informations, le montant du transfert serait compris entre 1,2 et 1,3 millions d’euros.

Pour sa part, Mathieu Dossevi a exprimé son satisfécit pour l’opportunité qui lui est offerte et espère vivre de grands moments avec le club belge.

De nouveaux cahiers de charge pour les opérateurs de téléphonie mobile au Togo
Date : 26/01/2016 | 11:16 - afreepress

Les nouveaux cahiers de charge obligent les opérateurs de téléphonie
mobile à réaliser d’importants investissements notamment pour la
fourniture des services internet à haut débit qui permettent un
téléchargement plus rapide sur internet.

Les opérateurs doivent également mettre en œuvre des actions pour améliorer leur couverture du territoire national.

Carlos Ketehou, Abi Alpha et Zeus Aziadouvor devant le juge d’instruction ce mardi
Date : 25/01/2016 | 19:58 - icilome

Visiblement les trois confrères ne sont pas au bout de leur peine. Après leur passage à la direction centrale de la police judicaire (Dcpj) les confrères Carlos Ketehou, Abi Alpha, Zeus Aziadouvor respectivement Directeur de Publication des journaux « L’indépendant express », « Le Rendez-vous » et « Liberté » sont encore convoqués devant le juge d’instruction.

Cela fait suite à une plainte déposée contre eux par le ministre de l’Économie et des finances qui les accuse de diffamation.

En effet, tout est parti de la publication par ces trois confrères des dossiers impliquant les deux membres du gouvernement à savoir Adji Oteth Ayassor et Ninsao Gnofam dans une affaire de rétro-commission sur des marchés publics, notamment la réfection de la route Lomé-Vogan-Anfoin.

Rappelons qu'ils avaient déjà comparu devant le juge d'instruction le 22 octobre dernier. Nous y reviendrons.
SJ

Sommée de quitter la maison familiale, elle tente de mettre fin à ses jours
Date : 25/01/2016 | 19:54 - icilome

La dame d’une quarantaine d’années a tenté de mettre fin à ses jours suite aux injonctions de ses frères, de libérer la chambre qu’elle occupe dans la maison de son père. Après moult pressions, ses frères ont encore exigé d’elle samedi dernier de remettre les clés de la chambre et de plier immédiatement bagages.

Lors de ces discussions houleuses, la dame est sortie et s’est jetée dans la lagune de Bè. Elle a heureusement eu la vie sauve grâce à la spontanéité des passants mais toute inconsciente. Quelques témoins de la scène relatent les faits.

« Aux environs de 19 heures, nous avons entendu un cri et nous sommes venus voir ce qui se passait. La dame s’est jetée dans la lagune mais nous avons appris qu’il s’agit d’un problème familial. La famille était aussi sur place. Ses frères la mettent hors de la maison familiale et elle a décidé de se donner la mort » a relaté un homme.

A une autre dame d'expliquer à chaudes larmes " c’est la maison de leur père. Son frère lui demandait de libérer la chambre et de lui remettre la clé. Donc ils se sont vivement disputés et c’est de là elle demandait à son frère de plutôt la tuer. A un moment on ne l’a voyait plus et les enfants m’ont dit qu’elle était sortie de la maison. Juste le temps de sortir la voir, elle est partie se jeter dans la lagune. Elle disait que la mort règlerait le problème."

Au regard de ce qui précède, l’on se demande si les femmes n’ont aucun droit d’hériter des biens de leurs parents au même titre que les hommes ? Vivement le dialogue dans ces genres de situation pour éviter de tel drame.

L’ambassadeur américain exhorte les autorités à opérer des réformes structurelles
Date : 25/01/2016 | 19:53 - icilome

« Il serait désirable que l’économie soit plus ouverte afin d’encourager la concurrence du secteur privé et des investissements qui vont permettre de créer des emplois », a-t-il déclaré. Il a également fait observer la croissance du Togo qui contraste avec la pauvreté dans laquelle vit la majorité des Togolais surtout ceux qui sont dans les milieux ruraux.

Et d’appeler à une justice impartiale : « Il faudrait un Etat de droit et un système judiciaire vraiment indépendant pour protéger les droits fondamentaux de tous les citoyens ». Pour lui, un environnement judiciaire équitable pourra être favorable aux investisseurs étrangers.

L’ambassadeur américain ne tarit pourtant pas d’éloges sur le Togo auquel il voit de véritables atouts. « Je vois le Togo comme un jeune pays qui regorge d’immenses potentialités stratégiquement situé au cœur d’un marché de 300 millions de personnes avec un port et un aérogare de classe mondiale avec des ressources naturelles précieuses et un peuple amicale de l’Afrique de l’Ouest » a relevé David Gilmour.

« Avec tous ses atouts inestimables, le Togo a toutes les chances d’émerger et de décoller véritablement », a-t-il souhaité.

Le ministère de la Sécurité veut associer les zémidjans dans la lutte contre la criminalité
Date : 25/01/2016 | 19:42 - icilome

« La partition du conducteur de taxi-moto dans la sécurisation de la population ». C’est sur ce thème que portera l’atelier. Il s’agira pour les autorités d’amener les délégués syndicaux des conducteurs de taxi-moto à être des maillons participatifs dans la préservation de la sécurité.

Deux communications sont prévues au cours de l’atelier dont « L’insécurité routière et la criminalité » et « Les avantages de l’identification du conducteur de taxi-moto ». Il sera également présenté aux participants un uniforme qui permettra d’identifier un vrai zémidjan.

Il faut rappeler que beaucoup de conducteurs de taxi-moto sont souvent objets d’attaque des malfrats.

Une togolaise résidant au Nigeria arrêtée pour trafic humain
Date : 25/01/2016 | 19:38 - icilome

La nommée Falilat Janta est une togolaise résidant au Nigeria depuis plusieurs années où travaille comme servante dans un restaurant à Lagos. Ce qui lui vaut d'être aujourd'hui derrière les barreaux, c'est d'être au cœur d'un réseau de trafic d'enfants et de jeunes filles. Son modus operandi est tout simple, elle a fait venir des jeunes filles au Nigeria en leurs proposant des emplois tout comme elle dans la restauration. Ces dernières avant qu'elles ne se rendent comptent, sont exploitées ou soumis à la prostitution .

C’est grâce aux investigations d’Innocent Akatu Commandant du service d’Immigration d’Oyo que dame Janta a été arrêtée. Certaines de ces victimes en témoignent. L'une d'elles, Akoua Yaovi dit travailler depuis qu’elle est arrivée et que dame Janta empoche l'intégralité de son salaire. Aussi, aucun moyen pour elle, d'entrer en contact avec ses parents ou de s'échapper. Une autre nommée Joy Sama déclare avoir échappé à un viol à Lagos après que la présumée trafiquante l'ait fait venir au Nigeria.

Dame Falilat Janta devra répondre de ses actes devant les juridictions compétentes.

Décourager cet esclavage moderne sous toutes ses formes et à n’importe quel prix, un combat loin d’être remporté mais qui ne doit tout de même pas s’arrêter.

Le Togo expose à Madrid
Date : 22/01/2016 | 13:27 -

Le Togo participe pour la deuxième année au Salon international du tourisme de Madrid (Fitur) qui se déroule du 20 janvier au 24 janvier (Hall 6, 6D07).

Le Fitur accueille les professionnels du secteur et le grand public. 165 pays sont représentés et plus de 9.000 sociétés de tourisme présentes.

Une occasion de donner de la visibilité à la destination Togo pour le tourisme de loisir et d’affaires. Avec l’ouverture récente de l’hôtel Onomo de Lomé et celle prochaine du Radisson Blu-2 février, le pays offre de nouvelles perspectives aux sociétés spécialisées dans l’organisation de conférences.

Très en vogue en Europe, l’éco-tourisme est également une piste sur laquelle s’est engagée le Togo depuis plusieurs années.

L'ambassadeur de la musique ouest-africaine
Date : 22/01/2016 | 13:27 -

King Papavi Mensah fête ce mois-ci ses 20 ans de carrière. L’artiste a annoncé à cette occasion l’organisation d’un festival au mois de février et une série de concerts.

Le King a débuté sa carrière en 1996 et affiche une belle discographie.

Artiste engagé, son combat contre la pauvreté le pousse à créer, pierre par pierre, en 2006 l'orphelinat Adolo sur un immense terrain situé à une cinquantaine de kilomètres de Lomé. Il y accueille des enfants des rues de 8 à 16 ans pour leur donner une éducation et un meilleur avenir.

C’est l’un des plus grands ambassadeurs de la musique ouest-africaine. En 20 ans de carrière, le Togolais a joué dans le monde entier, mêlant musique traditionnelle et son Afropop, reggae et funk.

Du beurre dans les épinards
Date : 22/01/2016 | 13:27 -

Togo Réveil, en kiosque vendredi, détaille les trois conventions de financement signées mercredi dernier à Jeddah entre le Togo et la Banque islamique de développement (BID).

Au total 194 millions de dollars qui vont aller à la rénovation du réseau routier, à l’éducation de base et à l’électrification des zones rurales.

La cigale et les fourmis jihadistes
Date : 22/01/2016 | 13:26 -

Le Burkina n’a pas fini de mettre en place en place ses nouvelles institutions de l’après Compaoré qu’il est déjà frappé d’abord par une tentative de coup d’état puis par un terrible attentat.

Pourtant, le peuple paraissait nager dans l’euphorie après un si long pouvoir de Blaise Compaoré. Emporté par un enthousiasme révolutionnaire le pays était devenu la coqueluche des médias. Le printemps burkinabé paraissait être le modèle démocratique à suivre.

C’était en fait un mirage

Les nouveaux maîtres du pouvoir ont été gagnés par l’ivresse de la table rase. Ils ont été tentés de croire que tout ce qui préexistait à la révolution était à bannir, que la promotion des libertés rendait inutile les préoccupations de la sécurité, qu’il fallait frapper d’indignité tous ceux qui étaient liés à l’ancien régime même si les plus malins arrivaient à passer à travers les gouttes d’eau de cette pluie  vengeresse.

L’euphorie du printemps burkinabé a plongé les nouveaux maîtres dans une ivresse qui a laissé le pays à découvert à la merci des agitateurs et des terroristes.

Les cigales se trouvent fort dépourvues à présent que l’hiver est venu.

La démocratie n’est pas un espace libertaire, affranchi des contraintes de la sécurité et du respect des libertés. Elle suppose l’acceptation des devoirs nécessaires au respect de la sécurité nationale et le refus de la chasse aux sorcières.

Virilité mieux affirmée
Date : 20/01/2016 | 13:1 -

Aujourd'hui, les méthodes proposées pour augmenter la taille du pénis ont fort heureusement progressé et sont moins traumatisantes !

Sans pour autant être miraculeuses. Allonger ou épaissir, c'est à vous de choisir. Et Le Messager, paru mercredi, donne quelques conseils à ses lecteurs.

Le congrès extraordinaire de la Fédération togolaise de football (FTF), s’ouvre ce matin dans un grand hôtel de Lomé.
Date : 20/01/2016 | 12:57 -

Le congrès extraordinaire de la Fédération togolaise de football (FTF), s’ouvre ce matin dans un grand hôtel de Lomé.

‘Tout semble en effet prêt pour une sortie de crise sans accroc ; les regards sont tournés dans ce sens en tout cas. Chacun espère vivement la fumée blanche car cette mascarade n’a que trop duré, écrit mercredi Le Libéral.

Tchin Tchin
Date : 20/01/2016 | 12:45 -

Focus Infos, en vente mercredi, dresse le portrait de l’un des lauréats de ‘Réussites Diaspora’.

Benjamin Agboli est sans doute le seul Togolais dans le monde à produire du whisky écossais. Un business en pleine expansion. Son séjour à Lomé va lui permettre de distribuer très bientôt ses Single Malt et autres Blended Malt au Togo.Focus Infos, en vente mercredi, dresse le portrait de l’un des lauréats de ‘Réussites Diaspora’.

Surclub d'Oman, la nouvelle destination de Komlan Améwou
Date : 20/01/2016 | 11:55 - icilome

Surclub participe à la coupe d’Asie des clubs. Le club devrait maintenant compter avec le milieu de terrain togolais Komlan Améwou.

Une opportunité pour l'international togolais qui pourrait ainsi relancer sa carrière. Selon ses propres déclarations, des discussions entamées avec d'autres clubs n'ont pas abouti.

Komlan Amwou compte profiter de son bail à Surclub pour crever les écrans le reste de la saison afin d’avoir d’autres propositions plus alléchantes.

Rapport de la BCEAO:Le Togo sur la liste des bons élèves en matière d’efficacité des investissements
Date : 20/01/2016 | 11:50 - icilome

Pour Jacques Mukwenge, chef de division de département de la planification stratégique de l’Union africaine (UA), « L’agenda 2063 est un plan continental de transformation économique du continent qui émane de l’aspiration du citoyen africain et de projets phares mis déjà en place au niveau continental ».

Et de préciser : « L’objectif de la rencontre avec la presse se situe à deux niveaux. Le premier niveau : la presse comme acteur impliqué dans la réalisation de l’agenda 2063. Le deuxième niveau : le rôle primordial de la presse en matière de communication. Raison pour laquelle nous avons pensé rencontrer la presse en tant qu’acteur et comme outil de communication ».

L’agenda 2063 englobe 12 projets portés essentiellement vers le développement socio-économique de l’Afrique. C’est en mai 2013 qu’il a été adopté lors du jubilé d’or de l’Union africaine.

Préparation du sommet de l’UA sur la sécurité maritime : Les experts français à Lomé
Date : 19/01/2016 | 14:33 - afreepress

Pour s’enquérir des préparatifs, trois (3) experts français de la question de la sécurité maritime ont tenu ce lundi à la Primature une réunion avec la commission de supervision présidée par le Premier ministre, Komi Sélom Klassou.

« Nous sommes venus pour essayer de voir comment nous la France, nous pouvons modestement apporter notre concours et notre expertise à la préparation de ce sommet très important pour l’Afrique et le Togo.
Nous allons continuer à travailler avec la partie togolaise dans la continuité pour que le Togo soit prêt et que le succès soit partagé », a déclaré à la fin de la réunion le Vice-amiral d’Escache Duché.

La dernière venue des experts français au Togo dans le cadre de la préparation de ce sommet remonte au 20 novembre 2015.

Initialement prévu pour se tenir du 4 au 8 novembre 2015, le sommet de l’UA a été reporté pour cause de retard des travaux de rénovation de l’hôtel 2 février. Selon les premières autorités togolaises, ce sommet doit se tenir en mars prochain.

Attaque terroriste au Burkina Faso : Faure Gnassingbé parle d’ « acte inqualifiable »
Date : 19/01/2016 | 14:32 - afreepress

« Nous tenons à condamner fermement cet acte inqualifiable qui a endeuillé le peuple burkinabé et au-delà, toute la sous-région », dit M. Gnassingbé dans son message.

Le peuple togolais, a-t-il ajouté, est « profondément choqué par cette action terroriste ».

C’est la deuxième autorité togolaise après le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine, Robert Dussey, à condamner cette attaque terroriste, une première au Burkina Faso depuis l’avènement de la secte islamique Boko Haram, devenue aujourd’hui Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).

Terrorisme : Togo, sécurité rapprochée
Date : 19/01/2016 | 14:18 -

Suite à l’attaque terroriste qui a frappé le voisin du nord le burkina faso, les autorités en charge de la sécurité au Togo ont pris l’option de la vigilance au maximum.

Des patrouilles de police et de la gendarmerie surveillent les hôtels de hauts standings de Lomé. Elles sont à l’entrée des hôtels Sarakawa, Onomo, Ibis et passent aux peignes fins les véhicules tout comme les visiteurs.

Mais nombreux de citoyens suggèrent déjà des éléments de l’armée prêtes à tirer au lieu de simples vigiles.
Le terrorisme semble approcher le Togo.

Mercato : Serge Gakpé dans le viseur de l'Atalanta Bergame
Date : 19/01/2016 | 14:15 - icilome

Serge Gakpé a paraphé un contrat de 3 ans avec le club italien Genoa juste l'été dernier. Il évoluait précédemment en Ligue 1 française au sein du Fc Nantes.

L'attaquant Togolais est auteur de 3 buts en 12 matchs joués. Des stats pas si impressionnantes, mais cela n’empêche pas l’Atalanta Bergame de le courtiser.

Selon les informations, les responsables de ce club auraient fait des propositions à Genoa pour recruter le jeune footballeur togolais.

Imagination, créativité, intelligence
Date : 18/01/2016 | 12:31 -

‘Cette soirée est destinée à encourager nos compatriotes de l’extérieur dont le génie, l’esprit d’imagination, de créativité, en un mot l’intelligence, ont contribué à révéler le Togo dans leurs pays de résidence, voire au-delà, ailleurs dans le monde’, a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey,

Il a rappelé aux Togolais de l’extérieur qu’ils constituaient et pour le Togo - autant que ceux de l’intérieur - des intérêts majeurs sérieux auxquels le gouvernement attache un grand prix car ils véhiculent l’image du Togo par leurs actions remarquables.

L’ambassadeur européen à Lomé, Nicolas Berlanga Martinez, a une nouvelle fois salué l’initiative des autorités togolaises et félicité les lauréats.

‘Ils sont les ambassadeurs de la Diaspora et vont transmettre un témoignage de la réalité du Togo, un pays qui connaît des points forts et faibles,  mais une nation qui progresse, c’est évident’, a-t-il déclaré.

La Semaine de la Diaspora devrait se dérouler chaque deux ans et récompenser ceux qui par leur parcours personnel ou professionnel font la fierté du Togo et sont un modèle pour la population.

Les 7 lauréats récompensés pour cette première édition sont :

Le Pr Kodjo Agbossou, directeur de l’école d’ingénierie de l’Université Québec Trois-Rivières (UQTR), Canada

Le Docteur Yves Vimegnon, spécialiste dans l’ingénierie de technologies inter-fonctionnelles de données cliniques, Etats-Unis

Benjamin Agboli, premier et seul producteur togolais de whisky à la tête Willimo House Ltd., Ecosse, Royaume Uni

Claude Grunitzky, co-fondateur du groupe TRACE TV, rédacteur en chef de TRUE (magazines), France, Etats-Unis

L’Association ‘Mi Le Novisi’. L’ONG est active au Togo dans le secteur de la santé, de la protection sociale, de la culture et l’éducation. Elle est dirigée par Koffi Toulabo

Mablé Agbodan, fondatrice de ‘Mille Couleurs Africa’, un cabinet d’architecture britannique qui, depuis 2015, est également installé à Lomé, Royaume Uni

Le Dr. Tiatou Souho, chercheur en sciences biomédicales spécialisé en microbiologie, virologie et biologie Moléculaire, Maroc

Plus de 350 millions de dollars transférés au Togo par la diaspora en 2015
Date : 16/01/2016 | 13:21 - icilome

Une légère hausse par rapport en 2014 où la somme totale des transferts est évaluée à 348 millions de dollars selon la Banque mondiale.

Ces fonds envoyés couvrent surtout 90% des dépenses courantes des familles vers qui les transferts sont envoyés. Ces dépenses concernent surtout les besoins en éducation, santé et en alimentation selon une réalisée par la Banque mondiale en 2012.

Il faut noter que l’envoi de ces sommes représente 7,8% du Produit intérieur brut (PIB) national.

Manifestation estudiantine: les noms des étudiants arrêtés par la police
Date : 16/01/2016 | 13:21 - icilome

Il s’agit des étudiants Poutchou Atiyodi en Faculté des sciences (FDS), Gbeleguewe Shabane en faculté de droit (FDD), Kondo Gnimdou, en Faculté des sciences économiques et de gestion (FASEG), Birregah Di-Houmba également en FASEG, Djawague Yemdoutie en Faculté des lettres et sciences humaines (FLESH) au département d’ Allemand.

Le malheureux passant arrêté dans la foulée par les éléments en uniforme est Lassissi Akim, stagiaire à Consortium des entreprises de construction (CECO)

Ces personnes précitées sont pour l’heure sous les verrous à la prison civile de Lomé.

Nous vous tiendrons informer sur la suite de cette affaire.

Ebola, c'est terminé
Date : 15/01/2016 | 15:6 -

L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, s'est officiellement achevée le 14 janvier avec l'annonce de l'arrêt de toutes les chaînes connues de transmission au Liberia comme dans l'ensemble de la région, indique vendredi L’Union.

La Guinée, la Sierra Leone et le Liberia sont évidemment soulagés même si la prudence reste de mise.

Comment acheter sa maison à la Cité Mokpokpo ?
Date : 15/01/2016 | 15:6 -

Le gouvernement a annoncé en fin d’année dernière la réalisation d’un projet pilote de 1.000 logements sociaux à Adidogomé (banlieue deLomé) destiné aux fonctionnaires.

La Cité Mokpokpo, située dans l’enceinte du Lycée technique d’Adidogomé.

Les 540 premiers logements comprendront 420 villas basses (2, 3 et 4 pièces) et 120 appartements (studios, 2 et 3 pièces). Le projet prévoit aussi la création d’une école primaire, d’un centre de santé, d’espaces verts et de commerces. Le prix des biens immobiliers se situera dans une fourchette comprise entre 7 et 17 millions de Fcfa.

L’acquisition pourra se faire via des crédits immobiliers sur 15 ou 20 ans avec des taux d’intérêt raisonnables. Aucun apport initial ne sera demandé, a précisé Fiatuwo Sessenou, le ministre de l’Urbanisme lors d’une présentation du projet et des conditions d’achat jeudi à Lomé

La première tranche sera livrée dans deux ans.

Une migration régulière et sécurisée
Date : 15/01/2016 | 15:6 -

Une dernière conférence a lieu jeudi à Lomé dans le cadre de la Semaine de la Diaspora. Elle a pour thème la migration régulière et sécurisée. Il y sera question des politiques migratoires et du droit des migrants.

Les Togolais qui choisissent de s’installer en Europe le font en général de manière légale. Rien à voir avec les Soudanais ou les Erythréens entassés sur des embarcations de fortune pour rejoindre l’Italie depuis les côtes libyennes.

On estime à quelques dizaines de milliers le nombre de Togolais vivant en France, en Allemagne, en Suisse, en Suède ou en Belgique.

La plupart y sont installés depuis de longues années à une époque ou l’obtention de cartes de résidence était beaucoup plus aisée.

L’objectif de la conférence est d’expliquer que tenter sa chance est toujours possible à condition que le départ respecte les règles du pays d’origine et du pays d’accueil.

C’est la démarche assumée du ministère des Affaires étrangères, organisateur de cette Semaine de la Diaspora.

Sa vocation n’est pas d’inciter les Togolais au départ, mais au contraire de les convaincre de rester et d’encourager ceux installés à l’étranger de s’investir dans le développement de leur pays natal. Par forcément en y revenant, mais en y investissant.

Le Japon accueille un festival culturel togolais
Date : 15/01/2016 | 15:7 -

Le Japon accueille un festival culturel togolais Steve Bodjona, le chargé d’Affaires du Togo au Japon avec le Maire de Kisarazu (préfecture de Chiba)
Le festival culturel togolais au Japon aura lieu du 31 mars au 30 avril prochains dans de nombreuses villes de l’archipel dont Meguro, Kisarazu, Yokohama, Saitama,  Hamamatsu, Sendai, Nagoya, Ichinomya, Kyoto, Kobe, Hiroshima, Hakata, Kumamoto.

Au programme, des concerts, des projections de films et documentaires sur le Togo, des expositions de photos et d’artistes, des présentations d’ouvrages, des conférences ainsi qu’un concours ouvert aux élèves des lycées du Japon sur le thème ‘Togo, sourire de l’Afrique’.

Frontière Hilla-Condji : un trafiquant d’ailerons de requin arrêté
Date : 14/01/2016 | 14:58 - icilome

De nationalité ghanéenne, Akassa Koffi, l’interpellé est pêcheur depuis des décennies au port de pêche de Sèmè au Nigeria. Celui-ci exerce ce métier dans l’illégalité en ce qui concerne la protection de certaines espèces menacées de disparition.

Il a quitté le Nigeria pour se rendre au Ghana avec deux sacs pleins d’ailerons de requins d’un poids total de soixante-dix-neuf virgule vingt kilogrammes (79,20 Kg). C’est alors qu’il voulait traverser la frontière Togo-Benin que l’équipe de de l’ANCE/Projet TALFF en collaboration avec les forces de sécurité ont mis la main sur lui.

Deux ans de prison ferme et 5 millions de FCFA d’amende c’est ce que prévoient les articles 87 et 127 du code forestier, 61,62 et 154 de la loi-cadre sur l’environnement interdisant toute détention, circulation et exportation, bref le trafic des nageoires de requins.

Rapatriement du corps de Sylvanus Olympio /Gilchrist Olympio:'Nous le gardons ici pour le moment',
Date : 14/01/2016 | 14:38 - icilome

Face à la polémique qui ressurgit à chaque commémoration du 13 janvier sur le refus des tenants du pouvoir au Togo, d'autoriser le retour des restes de Sylvanus Olympio dans son pays, Gilchrist Olympio a fait connaître sa position. La dépouille du premier président du Togo, ne sera pas rapatriée sur la terre de nos aïeux. C’est la décision prise par le président de l'UFC hier au Bénin, lors de la cérémonie du dépôt de gerbes sur la pierre tombale de son Père.

"Nous ne croyons pas que ceci soit un fait très important. Il y a des gens qui sont enterrés depuis des siècles loin de leur pays, mais dont l’âme et l’esprit avec lesquels ils ont travaillé persistent dans le pays", a-t-il dit.

Pour le président de l’Union des forces pour le changement (UFC), le rapatriement de la dépouille de son père, "est un problème dont on a discuter plusieurs fois", mais qui en principe n'est pas une priorité.

Selon lui "le corps et l’âme de Sylvanus Olympio" peuvent rester pour le moment au Bénin. Puisque de toutes les façons, l'emplacement de sa pierre tombale n’est pas loin de son pays, ajoute-t-il.

"Nous le gardons ici pour le moment", a-t-il conclu.

La 1ère Journée nationale de la société civile, c’est du 19 au 20 janvier prochains
Date : 14/01/2016 | 4:55 - afreepress

Selon les organisateurs, la journée nationale de la société civile offre à toutes les ONG et associations de développement l’occasion de partager, de diffuser les acquis des ordres de réalisation sur le terrain de sorte qu’elles puissent se rendre compte de ce qui se fait pour le développement du pays.

« La journée nationale de la société civile nous donne l’occasion de présenter aux yeux du monde entier à travers les médias tout ce qui se fera au cours de ces deux (2) jours. Ce genre d’évènement se réalise pour d’autres thématiques. On n’a la journée nationale de la femme, la journée de l’enfant etc. », a laissé entendre Paul Kanfitine, président du FNRR-Togo.

Selon lui, c’est l’occasion pour eux de communiquer et de partager sur les stratégies des jours d’interventions pour leur propre réalisation.

« Au cours de ses deux (2) jours, nous allons pouvoir voir les actions à mener. Le mieux c’est de parvenir à une définition consensuelle, ce que c’est que la société civile dans l’optique du Togolais », a-t-il ajouté.

La 2ème activité, c’est une exposition du potentiel des organisations de la société civile et de leurs réalisations, de sorte à rendre visible les interventions à l’ensemble de la communauté togolaise, les partenaires en développement et rendre compte aux autorités togolaises de ce que les Organisations de la société civile font sur le terrain.

Les opérateurs économiques togolais invités à la prochaine convention des PME Chine-Afrique
Date : 14/01/2016 | 4:53 - afreepress

 
Prévue pour consolider et pérenniser les relations les commerciales entre les pays africains et cet Etat asiatique économiquement puissant, cette rencontre internationale se tiendra du 11 au 13 avril 2016.

La Chambre de Commerce et d’industrie du Togo (CCIT) invite tous les opérateurs économiques à prendre massivement part à ladite convention qui, selon elle, est une grande rencontre commerciale et une opportunité d’affaires pour toutes les entreprises togolaises. La date limite des inscriptions est fixée au vendredi 19 février 2016.

Cette convention, à en croire les responsables de la CCIT, est une plateforme de partage d’expériences, d’opportunités d’investissements et de partenariats, elle se déroulera sous forme de rencontres individuelles (B to B) entre les acheteurs, des fournisseurs et des investisseurs.

Il faut noter qu’il est prévu pour la même occasion des visites d’entreprises et une visite à la foire de Canton qui s’ouvrira le 15 avril 2016.

Ninsao Gnofam prend de l'altitude
Date : 11/01/2016 | 15:3 -

La route des montagnes entre Koumea, Pya, Tcharè, Lassa et Soumdina (50km) est en construction. Il s’agit de transformer une piste rurale large de 6 mètres en un axe moderne destiné à désenclaver la région.

Mais l’entreprise de TP Centro chargée des travaux est confrontée à des difficultés sur certains secteurs du tronçon parmi lesquelles l’indemnisation des riverains, la présence de cimetières et le caractère rocailleux du terrain. Tout cela complique la tâche des ouvriers.

Le ministre des Infrastructures et des Transports s’est rendu personnellement sur les lieux dimanche pour évaluer de visu les contraintes liées à ce chantier.

‘Je suis content d’avoir effectué le déplacement parce que depuis mon bureau, on a une autre perception des choses. En dépit de certaines difficultés, il y a quand même des notes de satisfaction. Le chantier a bien avancé, a déclaré Ninsao Gnofam.

D’un coût de 23,6 milliards de Fcfa, le financement est assuré par la Banque Ouest africaine de Développement (BOAD) et par l’Etat.

L’opposition a consciencieusement préparé son échec
Date : 11/01/2016 | 14:54 -

Abass Kaboua estime que les opposants des années 90 n'ont pas su mettre en synergie leurs efforts pour peaufiner une stratégie d’alternance. Pire, estime le président du MRC, les formations de l’opposition ont pratiqué la division pour s’imposer et tout cela s’est terminé par un échec.Nouvelle Opinion, paru lundi, a lu le rapport du MRC et détaille son contenu.

Mobiliser les compétences
Date : 11/01/2016 | 14:53 -

Depuis une décennie, le Togo voit son évolution s’inscrire dans une ère de mutations dont la finalité est l’amélioration des conditions de vie de la population et la croissance économique.

Cette dynamique s’inscrit dans un environnement global de modernisation institutionnelle et des infrastructures.

L’enjeu est de renforcer les programmes d’aides et d’assistance technique impliquant les partenaires au développement qui ont quasiment tous confirmé leur soutien avec des engagements financiers considérables ayant permis de lancer de grands projets dans des secteurs clés comme les infrastructures, l’agriculture, les transports, les énergies, la santé, l’éducation et l’appui au secteur privé et à la société civile.

Sans remettre en cause l’importance stratégique de ces apports,  il est évident que ces soutiens ne sauraient suffire pour faire face aux nombreux défis que doit relever le Togo. C’est dans ce contexte que se pose la question des contributions des membres de la Diaspora togolaise.

Dans ce contexte, le gouvernement a décidé de promouvoir un programme de mobilisation des compétences et des ressources de la Diaspora pour appuyer le développement économique et social du pays.

C’est dans ce cadre que s’inscrit l’initiative du ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine d’organiser un événement inédit dédié aux Togolais de l’extérieur  : ‘La Semaine des réussites de la Diaspora’.

Outre la remise de prix à 7 lauréats qui ont un parcours professionnel exemplaire, cet événement verra la tenue de nombreuses conférences et débats sur le thème de la migration, de la fuite des cerveaux, de l’entrepreneuriat, du retour et de la réintégration, du contribution de la Diaspora au développement

Les conférences se dérouleront au ministère des Affaires étrangères ainsi qu’à l’université de Lomé et de Kara.

Cette manifestation est soutenue par l’Union européenne, l’Allemagne, la France, le PNUD, la Banque africaine de développement (BAD), notamment.

Cette Semaine des réussites se veut l’expression de la mise en œuvre d’une stratégie de consolidation de la relation entre le Togo et sa Diaspora.

L'hommage du Togo à la Diaspora
Date : 11/01/2016 | 14:52 -

Environ deux millions de Togolais vivent en Diaspora, dont une écrasante majorité en Afrique. Ils sont 500.000 à résider ailleurs dans le monde (Etats-Unis, Cananda, Australie, Europe). La France reste le principal pays de résidence avec 10.000 ressortissants.

Cette Diaspora est active, dynamique et contribue au développement du Togo grâce à l’envoi de fonds – 438 millions de dollars en 2014.

Longtemps négligés, les Togolais de l’extérieur font désormais l’objet d’une attention particulière des autorités et, notamment, du ministère des Affaires étrangères.

C’est dans ce cadre que s’inscrit ‘Réussites Diaspora’, un événement inédit. Du 11 au 16 janvier, il récompense les talents des citoyens togolais vivant à l’étranger. 200 participants prennent part à cette première édition.

‘Réussites Diaspora’ entend rendre hommage à nos compatriotes dont les actions ont été remarquables dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’économie, du business, des médias & nouvelles technologies, des sciences et de la recherche, du social et de l’humanitaire,  des arts, du sport, notamment, explique Robert Dussey, le chef de la diplomatie togolaise.

Un jury indépendant a sélectionné 7 lauréats qui représentent l’exemplarité dans leurs parcours professionnel.

Les vainqueurs de ‘Réussites Diaspora’ ont été révélés lundi matin.

Sont consacrés cette année :

Le Pr Kodjo Agbossou, directeur de l’école d’ingénierie de l’Université Québec Trois-Rivières (UQTR), Canada

Le Docteur Yves Vimegnon, spécialiste dans l’ingénierie de technologies inter-fonctionnelles de données cliniques, Etats-Unis

Benjamin Agboli, premier et seul producteur togolais de whisky à la tête Willimo House Ltd., Ecosse, Royaume Uni

Claude Grunitzky, co-fondateur du groupe TRACE TV, rédacteur en chef de TRUE (magazines), France, Etats-Unis

L’Association ‘Mi Le Novisi’. L’ONG est active au Togo dans le secteur de la santé, de la protection sociale, de la culture et l’éducation. Elle est dirigée par Koffi Toulabo

Mablé Agbodan, fondatrice de ‘Mille Couleurs Africa’, un cabinet d’architecture britannique qui, depuis 2015, est également installé à Lomé, Royaume Uni

Le Dr. Tiatou Souho, chercheur en sciences biomédicales spécialisé en microbiologie, virologie et biologie Moléculaire, Maroc

'En Europe, en Amérique, en Asie, en Océanie et en Afrique, nombreux sont des dizaines de milliers des Togolais qui travaillent, qui innovent et qui font briller le nom du Togo. Malheureusement peu d’entre eux sont connus de leurs compatriotes surtout nous qui sommes restés ou vivons au Togo. C’est pour corriger cette méconnaissance que le président Faure Gnassingbé et son gouvernement ont décidé d’honorer les dignes fils et filles de la terre de nos aïeux pendant toute cette semaine', a déclaré Robert Dussey en recevant les lauréats.

Qualité des services télécoms: le MMLK exige des excuses publiques
Date : 11/01/2016 | 14:43 - icilome

L’organisation du Pasteur Edoh KOMI n’entend plus voir les abonnés des différents réseaux, se confronter cette nouvelle année, aux désagréments subies de par le passé, résultante des prestations défectueuses, médiocres et défaillantes des opérateurs.

« Malgré les fanfaronnades des spots publicitaires de leadership, d’excellence, de rêve et de performance, le miracle n’a pas encore eu lieu », souligne le MMLK.

Le MMLK demande instamment aux opérateurs de prendre les dispositions idoines pour assurer en cette nouvelle année, un service de qualité aux consommateurs.

Le MMLK exige également de la part des opérateurs, des excuses publiques, pour « aiguiser le partenariat opérateur-consommateur, sur de nouvelles bases empruntes de confiance et de satisfaction ».

Mercato / Al-Ahli Djeddah : Alaixys Romao sera payé 2 millions d’euros net
Date : 11/01/2016 | 14:28 - icilome

Deux (2) millions d’euros net par an, c’est le salaire que le club Al-Ahli Djeddah entend payer à Alaixys Romao au cas où ce dernier rejoignait ses rangs. Le club d’Arabie Saoudite a en effet fait une offre aux dirigeants phocéens et souhaite enrôler le Togolais dès ce mercato hivernal. Ce dernier en manque de temps de jeu, en raison de la bonne forme de Lassana Diarra, pourrait se laisser tenter par l’aventure dans le golfe.

Le salaire qui lui est proposé supérieur à ce qu’il perçoit actuellement à l’OM, pourrait être un élément déterminant. Alaixys Romao aura 32 ans le 18 janvier prochain et doit déjà songer à sa retraite.

Un contrat de 2 ou 3 ans avec le club saoudien lui permettrait de se faire un petit pactole mais aussi de retrouver du temps de jeu. L'international milieu de terrain est engagé avec son équipe nationale dans la campagne qualificative pour la CAN 2017 au Gabon.

Au nom de la loi
Date : 04/01/2016 | 15:16 -

L’Assemblée nationale vient de clôturer la deuxième session ordinaire de l’année par l’adoption de la loi de finances.

En 3 mois, les députés ont voté 14 lois dont celle relative au nouveau code pénal. Plusieurs séances ont été consacrées au contrôle de l’action gouvernementale avec les questions d’actualité

Les élus seront de retour dans l’hémicycle fin mars.

Pas de révision du fichier électoral au Ghana
Date : 04/01/2016 | 15:19 -

Après une année exceptionnelle en 2014, la production cotonnière a chuté de près de moitié en 2015. En cause, une pluviométrie médiocre.

Les responsables de la Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT) espèrent revenir cette année à 113.000 tonnes.

Essowe Batana, le directeur général de la NSCT, table sur de meilleures conditions météorologiques.

Republicoftogo.com : L’absence de pluie vous a joué un sale tour

Essowe Batana : Effectivement, le déficit de précipitations, notamment dans la partie sud du pays a été la principale difficulté. La pluie quand elle est tombée n’est pas arrivée au bon moment.

De 114. 000 tonnes en  2014-2015, la production est tombée à 85.000 tonnes pour cette année 2015-2016. On pensait atteindre les 130.000 tonnes. Nous espérons atteindre ce volume cette année. Je dois dire qu’en dépit des conditions médiocres, les producteurs font toujours preuve d’un remarquable dynamisme.

Republicoftogo.com : Quelle est contribution de la filière au PIB ?

Essowe BAatana : Elle est d’environ 7%. Mais si on se réfère à 2014 avec 114.000 tonnes produites, la filière a injecté sur le marché pour plus de 25 milliards de Fcfa, ce qui est loin d’être négligeable.

Le billard en attendant un club de foot
Date : 04/01/2016 | 15:1 -

Emmanuel Adebayor qui a quitté le club de Tottenham en septembre dernier est toujours à la recherche d’une nouvelle équipe pour l’accueillir.

En attendant, l’attaquant âgé de 31 ans, s’est mis au billard, révèle lundi The Daily Mail. Adebayor a également recruté un coach personnel pour assurer sa forme physique.

Asky recrute des pilotes
Date : 02/01/2016 | 12:37 -

La compagnie régionale Asky, basée au Togo, poursuit son développement. Elle prévoit d’augmenter sa flotte et recrute des commandants de bord et des copilotes pour ses Boeing 737 NG et Dash Q400.

Les appels ont été lancés à travers des sites spécialisés.

Les conditions sont très strictes : 4000 heures de vol minimum pour un commandant de bord et 1.500 heures pour un copilote.

Asky dispose actuellement de 3 Boeing 737-700 et de 4 Dash 400 qui desservent une vingtaine de destinations en Afrique de l’Ouest et du Centre.

Besoins alimentaires largement couverts en 2016
Date : 02/01/2016 | 12:35 -

Le Togo couvrira ses besoins alimentaires à hauteur de 116% en 2016. Une performance que l’on peut attribuer au Programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire (PNIASA).

‘La plupart des difficultés auxquelles était confronté le secteur agricole ont été résolues. Ce qui a permis d’atteindre des résultats enviables dans la sous-région ouest-africaine’ a indiqué vendredi Ouro-Koura Agadazi, le ministre de l’Agriculture.

Et malgré une pluviométrie médiocre, le Togo enregistrera un excédent vivrier de plus de 60.000 tonnes et peut-être davantage si les appuis des partenaires se renforcent.

Le PNIASA est composé de trois volets, le Projet d’appui au secteur agricole (PASA), le Projet d’appui au développement de l’agriculture au Togo (PADAT) et le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO).

L’ensemble du dispositif est financé à hauteur de 600 milliards de Fcfa par la Banque mondiale, le FIDA et la BAD, notamment.

Le conseil d'administration de l'OTR prochainement opérationnel
Date : 02/01/2016 | 12:31 -

Le membres déjà nommés du Conseil d’administration de l’Office togolais des recettes (OTR) viennent de prendre contact avec les responsables de cet organisme.

A la suite d’une modification de la loi le conseil comprendra au maximum 10 membres – et peut-être moins -  avec un mandat limité à 2 ans renouvelable une seule fois.

Les 4 membres es qualités (ministres des finances et du Commerce et commissaire général) siègent tant qu’ils sont en fonction.

Un mécanisme qui doit offrir le maximum d’efficacité et de souplesse.

L’effectif devrait être au complet d’ici quelques semaines.

Le Togo s’est inspiré des modèles mauriciens, ghanéens et rwandais pour créer cette régie unique qui regroupe la douane et les impôts, la seule de ce type en Afrique de l’Ouest francophone.

En 2015, l’OTR est parvenu à franchir le cap des 500 milliards de Fcfa de recettes et devrait atteindre 575 milliards cette année.

Laborieuse normalisation
Date : 30/12/2015 | 12:29 -

Décidément, la sortie de crise est laborieuse. ‘La FIFA a sèchement et formellement rejeté le nouveau projet de statuts de la Fédération togolais de football (FTF) dans la perspective du congrès extraordinaire convoqué pour le 20 janvier 2016’, écrit mardi Forum de la Semaine.

Selon L’Alternative, ‘avant même que le comité de normalisation dirigé par Antoine Folly ne soit destitué (…) la FIFA a fermé tous les robinets à la FTF exigeant que les pièces justificatives des dépenses des bureaux antérieurs soient fournies d’abord avant de nouveaux financements’.

La pose de la première pierre du barrage d’Adjarala continue de susciter de nombreuses réaction.

‘Après 27 ans d’attente, Faure Gnassingbé et Yayi Boni lancent enfin les travaux. Le barrage sera construit en 4 ans à partir de mars 2016, écrit L’Union.

‘Qui de Faure Gnassingbé, Boni Yayi ou la société Sinohydro Africa a demandé la revue à la hausse des coûts ?’, se demande Liberté. Le quotidien proche de l’opposition évoque déjà de prétendues malversations avant même le lancement des travaux.

L’Union relaie les propos de la ministre de l’Economie numérique, Cina Lawson, qui promet aux Togolais des débits rapides à des tarifs attrayants en 2016. Mais Liberté fait part de son scepticisme : ‘Avec Tata Cina, on est devenu des Saint Thomas. Elle a annoncé la lune dans ce pays, mais on a même pas vu les étoiles’.

Robert Dussey a été élu parmi les 100 Africains les plus influents par le magazine New African, indique Forum de la semaine.

‘Le chef de l’Etat ne s’est sans doute pas trompé lorsqu’il portait Robert Dussey à la tête du ministère stratégique et de souveraineté qu’est celui des Affaires étrangères’, souligne le quotidien.

Faure à Ouaga pour l'investiture de Kaboré
Date : 30/12/2015 | 12:28 -

Roch Marc Kaboré a prêté serment comme nouveau président du Burkina Faso mardi à Ouagadougou en présence du chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé.

M. Kaboré, ancien Premier ministre de Blaise Compaoré, avait été élu dès le premier tour le 29 novembre dernier avec 53,5% des voix.

Faure Gnassingbé a été accueilli par le président Michel Kafando à l'aéroport où ils ont eu un tête à tête. Le président togolais a félicité son homologue burkinabé pour les efforts déployés pour mener la transition à son terme.

Il s'est réjoui du bon déroulement su scrutin qui a permis d'élire un président consensuel.

Après la prestation de serment du président Kaboré, M. Gnassingbé est allé le féliciter chaleureusement.

Kodjovi Obilalé : une carrière fauchée
Date : 30/12/2015 | 12:28 -

‘Un destin foudroyé’, c’est le titre du livre publié récemment par Kodjovi Obilalé, victime avec la sélection togolaise d'une attaque terroriste sur la route de la Coupe d'Afrique des Nations en Angola 2010.

L’auteur est à Lomé pour des séances de dédicace, signale mardi L’Union.

10 ans de solidarité
Date : 30/12/2015 | 11:58 -

L’association ‘Jeunesse en mouvement’ (JEM), fondée il y a 10 ans par Mey Gnassingbé, vient de fêter son anniversaire auprès des populations de la préfecture d’Amou. L’ONG a financé pour 10 millions Fcfa des équipements sanitaires et hospitaliers.

JEM a également financé l’électrification du lycée d’Amou-Oblo et ses environs et livré récemment deux ambulances et des véhicules anti-incendie.

L’association, a consacré plus d’un milliard à des projets sociaux à travers tout le pays dans le domaine de la santé, de l’éducation, de l’agriculture et de la citoyenneté.

A un mois du procès, le juge Allemand Bertram SCHMITT démissionne du procès de Gbagbo à la CPI
Date : 28/12/2015 | 13:41 - Soir Info

A un mois du procès, le juge Allemand Bertram SCHMITT démissionne du procès de Gbagbo à la CPI

La reconnaissance d’une diplomatie innovante
Date : 28/12/2015 | 11:46 -

Depuis son arrivée aux Affaires en 2005 et encore davantage après 2010 le président Faure Gnassingbé s’est lancé dans une politique de reconquête diplomatique; les premières années de son quinquennat avaient été davantage consacrées aux questions de politique intérieure.

Déplacements à l’étranger, ouvertures d’ambassades, établissements de relations diplomatiques, initiatives au sein des grandes organisations internationales et régionales (ONU, Union africaine, Cédéao, Francophonie, …), la diplomatie togolaise se caractérise par un dynamisme retrouvé.

Le chef de l’Etat a également décidé de mettre le focus sur les questions économiques. La politique étrangère n’est plus seulement une affaire de poignées de mains et de petits fours, mais également de conquête de nouveaux marchés et de la recherche d’investisseurs pour permettre au Togo d’assurer sa croissance, de lutter contre le chômage et la pauvreté.

Une méthode qui commence à porter ses fruits.

Faure Gnassingbé a décidé de porter à la tête du ministère des Affaires étrangères son conseiller diplomatique Robert Dussey. Depuis 2013, il est chargé de suivre la feuille de route élaboré par la présidence. Avec un certain succès, il faut l’avouer.

Un succès salué par le magazine New African (version française) dans son édition de janvier 2016 qui l’a élu parmi les 100 Africains les plus influents. 

‘Cet ancien franciscain et ancien moine est aussi discret que rigoureux. Ce professeur en philosophie politique s’est engagé à mettre en valeur la diplomatie économique et à gérer la Diaspora forte de 2 millions de membres’, écrit New African.

Et la lumière fut
Date : 28/12/2015 | 11:45 -

Le Togo se classe à la première place des pays de l’UEMOA en matière de raccordement à l’électricité, indique lundi Le Messager.

De janvier à octobre 2015, près de 23.000 raccordements ont été effectués ; un record.

Le CAR ne votera pas le budget
Date : 28/12/2015 | 11:44 -

Les députés poursuivaient lundi l’examen du projet de loi de finances dont le vote doit intervenir dans les prochaines 48h.

Dodji Apévon, le président du Comité d’Action pour Renouveau (CAR, opposition) a d’ores et déjà indiqué que son parti ne voterait pas le budget 2016.

La raison ? Une diminution des dotations au secteur de la santé et un renforcement en faveur du développement à la base, affirme-t-il.

Côte d’Ivoire – 14 autres prisonniers politiques proches de Gbagbo remis en liberté
Date : 27/12/2015 | 19:36 - Autres Presses

14 prisonniers politiques proches de l’ex président Laurent Gbagbo ont été remis en liberté ce lundi a par le 9ème cabinet du Tribunal d’Abidjan. Ces 14 rejoignent la liste des 25 prisonniers remis en liberté la semaine dernière dont l’ex ministre et pharmacien Danon Djédjé.

Liste des 14 personnes libérées aujourd’hui:
 
1-Péhé Alida
2-To David
3-Yoro Désiré Wilfried
4-Zéan Soh Junior
5-Eba Eliahou Israël
6-Ouyabé Yoplo Ludovic
7-Takroua Yett Elvis Florent
8-Ouya Hié Victor
9-Zadi Gnaly Appolinaire
10-Kassi Kassi Hermann Didier
11-Zouzoua Kéipo Arman
12-Kouassi Konan Yves
13-Houegnon Hubert
14-Guy Atto Ghislain

Des milliers dindes privées de Noël
Date : 25/12/2015 | 12:4 -

Plus de 2000 cartons de croupions de dindes en provenance d’Espagne ont été interceptés au Port autonome de Lomé (PAL) lors d’un contrôle mené menée par les agents de la division des opérations douanières de l’Office togolais des recettes (OTR).

La marchandise a été détruite en raison de sa nature ‘cancérigène’.

Les pouvoirs publics et les associations de consommateurs invitent les consommateurs à la vigilance en cette période de fêtes.

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, a indiqué jeudi un renforcement des contrôles pour éviter la commercialisation de produits impropres à la consommation.

Tradition respectée quoi qu’il en coûte
Date : 25/12/2015 | 12:4 -

Bonheur des enfants, peur des parents. De nombreux togolais se saignent pour offrir à leurs progénitures des cadeaux de Noël.

En dépit de problèmes financiers, pas question de faire l’impasse sur la tradition, explique jeudi Togo Matin.

Qui est responsable de l’échec à la présidentielle ?
Date : 25/12/2015 | 12:3 -

La situation ne s’améliore pas au sein de l’opposition. Togo Matin relate jeudi la passe d’armes entre Jean Dégli et Jean-Pierre Fabre. Le premier accuse le second d’être responsable de l’échec de l’alternance au Togo.

Mais à lire Le Changement, Fabre attribue sa contre performance à la présidentielle aux taux d’absention élevé, conséquence de l’appel lancé par le Comité d’action pour le renouveau (CAR).

Dans le même journal, on lira un article consacré à l’examen du projet de loi de finances. Selon le député Jean Kssi (CAR), le texte proposé est une ‘forfaiture’.

Revenant sur l’octroi au Togo du programme ‘seuil’ du MCC, Togo Presse estime que les avantages sont nombreux pour permettre de financer le développement.

Selon le Centre d’études et de recherches sur les organisations, la communication et l’éducation (CEROCE), la manipulation de l’ethnicité au Togo alimente les crises sociopolitiques et crée des tensions entre diverses communautés, écrit Togo Presse.

Le quotidien national indique enfin que le chef de l’Etat a offert des cadeaux aux enfants des collaborateurs de la Présidence.

Le Ministre Dano Djédjé Libre depuis hier
Date : 24/12/2015 | 10:11 - Autres Presses
Sébastien Dano Djédjé ne retournera plus dans sa cellule de prison de Toumodi. Connectionivoirienne apprend ce jour qu’il est au nombre des 24 personnes qui ont bénéficié d’une liberté provisoire. Victime d’une attaque cardiaque, le vice-président du Fpi avait été interné à l’Institut de cardiologie d’Abidjan avant d’être transféré à la Pisam sous surveillance de la police pénitentiaire. Pour l’Association des femmes et familles des détenus d’opinion (Affdoci) dirigée par Désirée Douati, c’est une bonne nouvelle même si la moisson n’est pas encore à la hauteur des espoirs. Elle souhaite la libération de tous les détenus qui avoisinent les 400 personnes disséminées à travers plusieurs prisons du pays. Rappelons que dans la journée de ce 24 décembre, 24 détenus parmi lesquels l’ex-sous-préfet de Gabiadji (San Pedro) ont bénéficié d’une liberté provisoire. Leurs dossiers étaient en instruction au 9e cabinet.
Libération de 25 prisonniers politiques « pro-Gbagbo »
Date : 24/12/2015 | 10:10 - Autres Presses
Voici la liste des 25 libérés tous du 10e Cabinet d instruction Dates des mandats de dépôts 1- Loua Pierre MD: 21/08/12 2- Boblahi 21/08/12 3- Gadjia Bagnon Sabelo Claude 21/08/12 4- Kobou Decky Jean-Claude (prison Dimbokro )21/08/12 5- Kaphet Gnako Aimé 04/09/12 6- Manizan Kabran Kesse Paul 21/09/12 7- Akaffou Elvis carmel 08/02/13 déjà libéré 8- Datté Frédéric Mathieu 31/08/12 9- Abi bassi Jean marc 08/02/13 10- Lavri Gniprou 16/11/12 11- Mahan Alexandre 21/06/13 12- Semi Bi tian placide 16/11/12 13- Honvoto Gnompregou Florent 08/10/12 14- N’guessan Oliver Yao 31/10/12 15- Déassé INES Landry 31/10/12 16- Blé Monan Kayessié Paul Christian 02/11/12 17- Kalou bi Gouri Alexandre 02/11/12 18- Bah Jean-Baptiste 29/11/12 19- Yedagne gbogba Firmin 29/01/13 20- Gbeuli Bahon Anicet 15/05/13 21- Akmel André Franck 15/05/13 22-Koré Sery Évariste 24/07/15 23- Guéi Paul 24/04/15 24- Nean Igba Samuel 29/04/15 25- Segbe Koudji Ruffin 29/04/15 De nouvelles remises en liberté de prévenus politiques sont annoncées pour les semaines à venir selon des indiscrétions à Abidjan.
Bienvenue à l'hôtel de la Paix
Date : 22/12/2015 | 10:51 -

Les anciens employés de l’hôtel de la Paix – un établissement fermé il y a une quinzaine d’années – réclament le paiement des arriérés de salaires. Le montant est estimé à 1,59 milliard de Fcfa sur la période 2000-2007.

Le personnel va organiser mercredi une manifestation devant l’hôtel de la paix, jadis un luxueux palace de la capitale. Ils espèrent sensibiliser le ministère du Tourisme.

Le bâtiment est à l’abandon depuis de longues années. Un projet de privatisation avait été lancé, sans succès. Les autorités envisagent désormais la destruction de l’ensemble immobilier composé d’un immeuble et de villas.

Les raisons d’un échec
Date : 22/12/2015 | 10:51 -

‘Le problème de leadership, la recherche permanente de l’intérêt personnel (…) une crise de confiance particulièrement prononcée entrainant souvent de la méfiance et des tentatives (…) de substitution de propositions des uns par celles des autres’, expliquent l’échec du CAP 2015 à la présidentielle, estime mardi Le Télégramme du Togo.

Liberté publie le message de félicitations adressé par Jean-Pierre Fabre au nouveau président du Burkina-Faso, Roch Marc Kaboré. ‘Cette victoire constitue un signe fort d’encouragement pour les changements démocratiques auxquels aspirent les peuples africains et, singulièrement, le peuple togolais’, écrit M. Fabre.

L’Alternative dénonce l’adhésion du Togo à la coalition anti-terroriste montée récemment par l’Arabie Saoudite avec 34 pays. Pour ce journal proche de l’opposition, le chef de l’Etat tente de remettre en cause la laïcité du Togo et à ce titre, ‘il doit être destitué pour haute trahison.’

‘Parlementaires et décideurs politiques à l’école de la biodiversité’, titre Togo-Presse. L’objectif est de relayer sur le terrain la nécessité de protéger l’environnement.

Les deux mois de grève à l’usine WACEM (ciment) a coûté 2 milliards à la société, signale, indique Liberté.

Tilapias Made in Togo
Date : 22/12/2015 | 10:52 -

Installée depuis un an dans le bassin du Lac Nangbéto, la société Nodis Fish s’est lancée avec succès dans l’élevage des tilapias dont elle produit 4 tonnes par mois essentiellement destinés au marché local.

‘La production en cage flottante présente de nombreux avantages. Cet approvisionnement en eau illimitée fournit aux poissons de grandes quantités d’oxygène et un renouvellement continu de l’eau, ce qui est nécessaire pour une bonne croissance du tilapia qui grandit dans son environnement naturel », explique Nigel Abbey, le fondateur de Nodis Fish.

La société dispose d’un centre de distribution et de vente au public au grand marché de Lomé et ouvrira prochainement d’autres points de vente à Adidogomé, Agoè et Bè-Kpota à Lomé.

Le tilapia est le 2e poisson le plus élevé au monde après la carpe.

Il s'adapte facilement à des environnements différents, sa chair est fine et il a peu d'arêtes, il exige peu de protéines, mange de tout et grossit vite; en moins de 6 mois, il est commercialisable.

Ce poisson d'eau douce originaire d'Afrique est une chance pour les pêcheurs togolais. L’idée des pouvoirs publics est de développer des bassins de pisciculture.

Le secteur de la pêche joue un rôle économique important. Il emploie près de 22.000 personnes et contribue à 4% au PIB agricole et 1,3% au PIB national.

Dans la Kozah, les jeunes entreprennent
Date : 22/12/2015 | 10:52 -

3.500 jeunes de la Préfecture de la Kozah (420 km de Lomé) en fin d’apprentissage ou diplômés sans emploi bénéficient depuis quelques mois d’une aide du Fonds national de la finance inclusive (FNFI) à travers l’un de ses programmes, l’Apsef (Accès des jeunes aux services économiques et financiers).

Grâce aux 300.000 Fcfa accordés et remboursables sur 12 mois, ils ont été en mesure de monter des micro-entreprises (fabrication de meubles, de savon, de chaussures, de tissus, etc...).

Cette initiative gouvernementale destinée à lutter contre le chômage des jeunes rencontre un vif succès en zone rurale. En milieu urbain en revanche, les jeunes sont plus réticents à s’engager et à solliciter des crédits pour monter leur business. Mais l’exemple de la Kozah ou d’autres régions devrait les inciter à faire la démarche dès lors qu’ils proposent un projet viable.

Dans un première étape 20.000 jeunes sont concernés par l’Apsef.

Burkina : Blaise Compaoré visé par un mandat d’arrêt international dans l’affaire Sankara
Date : 22/12/2015 | 2:59 - Jeune Afrique

La justice burkinabè a émis un mandat d'arrêt international contre l'ancien président Blaise Compaoré, réfugié en Côte d'Ivoire depuis sa chute, en octobre 2014, dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Thomas Sankara.

Même le principal intéressé ne sera probablement pas surpris. Régulièrement cité pour son rôle trouble dans l’assassinat de Thomas Sankara, le 15 octobre 1987, Blaise Compaoré est désormais officiellement visé par un mandat d’arrêt international émis par la justice de son pays. D’après l’AFP, qui cite une source proche du dossier judiciaire, le président déchu est inculpé « d’assassinat, d’attentat et de recel de cadavre ».

Selon une source judiciaire interrogée par Jeune Afrique, ce mandat d’arrêt a été émis il y a une dizaine de jours – donc après l’inculpation du général Gilbert Diendéré, l’ancien chef d’état-major particulier de Compaoré, dans ce dossier. Elle intervient alors que le régime de transition s’apprête à transmettre le pouvoir au nouveau président élu, Roch Marc Christian Kaboré, le 29 décembre prochain.

Quelle sera la réaction des autorités ivoiriennes ?

En exil en Côte d’Ivoire depuis sa chute, le 31 octobre 2014, l’ex-président burkinabè faisait jusqu’à présent mine, en privé, de ne pas se soucier d’éventuelles poursuites judiciaires dans le dossier Sankara. « Mais nous nous doutions bien que cela pouvait arriver à tout moment avant la fin de la transition », lâche, amer, un de ses proches.

Quelle sera la réaction des autorités ivoiriennes face aux exigences judiciaires de leurs voisins burkinabè ? L’émission de ce mandat d’arrêt international risque en effet de compliquer les relations entre Ouagadougou et Abidjan. Ami de longue date de Compaoré, le président ivoirien Alassane Ouattara a accueilli son « frère » Blaise après sa chute et semble peu disposé à le laisser tomber. Mais il est aussi en bons termes avec son nouvel homologue Roch Kaboré, qu’il connait depuis longtemps et avec lequel il devra composer durant les cinq années à venir.

Benjamin Roger

L'homme qui vaut 7000 milliards
Date : 19/12/2015 | 4:42 -

Edoh Kossi Amenouvé, le patron de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) est l’une des 100 personnalités qui ont fait bouger l’Afrique en 2015, selon le classement du journal Financial Afrik.

Le Togolais a su redresser la plus panafricaine des places financières (fédérant 8 pays). En janvier 2013, la BRVM présentait une capitalisation boursière de 4000 milliards de FCFA. En juillet 2015, ce chiffre était de 7000 milliards, souligne le mensuel.

Discerner dans la complexité
Date : 19/12/2015 | 4:40 -


Il s’adresse aux candidats de nationalité togolaise des deux sexes et ayant accompli un cursus universitaire exemplaire.

Saint-Cyr Coëtquidan, la grande école du commandement, forme des chefs, capables de commander dans toutes les situations.

Elle développe les qualités fondamentales, discerner dans la complexité, décider dans l’incertitude et agir dans l’adversité.

Saint-Cyr se caractérise par une pédagogie originale proposant une formation intégrée autour de trois domaines de formation : académique, humaine et militaire.

Echos du congrès du Psr
Date : 19/12/2015 | 4:25 - icilome

Déjà, on note la présence d’autres responsables politiques, notamment Jean-Pierre Fabre de l’Anc, Dr Georges William Kouessan du parti Santé du Peuple, Ourna Gnanta de l’Alliance et autres.

Il y a également la présence des militants en tee-shirt orange (couleur de l’Anc) venus pour soutenir leurs camarades du Psr. On attend le démarrage de la cérémonie d’ouverture.

Rappelons que ce congrès est placé sous le thème « Construire la société sur les valeurs ». Le Psr est membre du CAP 2015.

Le personnel soignant du Chu Kara en sit-in
Date : 18/12/2015 | 1:37 - icilome

Les mouvements d’humeur continuent. Après ceux de Tsévié, c’est au tour des agents de santé du Chu Kara de crier leur ras-le-bol.

Ils réclament le paiement des arriérés de salaire. A en croire, les grévistes le gouvernement leur doit 14 mois d'arriérés de salaire, soit un an deux mois des 20 000 f cfa et 30 000f cfa.

Auront-ils satisfaction à la suite de ce sit-in ? Nous y reviendrons.

Le Père Noël est au coin de la rue
Date : 18/12/2015 | 1:25 -

La ministre du Commerce, Bernadette legzim-Balouki, a inauguré jeudi la 31e grande Quinzaine commerciale de Lomé, une manifestation organisée pendant les fêtes de fin d’année par la Chambre de commerce et d’industrie du Togo.

La ministre a rappelé que ce rendez-vous festif était le lieu privilégié pour faire ses achats de Noël ou tout simplement pour prendre un verre entre amis.

Les stands proposent de l’artisanat local, mais également de l’électronique, des vêtements, des produits alimentaires et bien sûr des jouets.

Différentes animations sont organisées pendant deux semaines autour de l’événement avec la présence du Père Noël venu en traineau malgré le faible enneigement cette année à Lomé.

L'hommage aux pères fondateurs
Date : 18/12/2015 | 1:24 -

Le président Faure Gnassingbé participe à Abuja (Nigeria) au sommet de la Cédéao. Jeudi, la journée est marquée par des cérémonies organisées à l’occasion du 40e anniversaire de l’organisation.

Un timbre commémoratif a été édité pour l’occasion et les chefs d’Etat présents se sont vu remettre une carte d’identité biométrique de la Communauté.

Avec ce nouveau document, les citoyens pourront s’établir et vivre dans le pays de leur choix dans l’espace communautaire, ‘sans limite de temps’, a précisé Kadré Désiré Ouédraogo, le président de la Commission de la Cédéao.

L’ambition de la Cédéao est d’arriver à une union ouest-africaine ‘préfigurant une véritable union politique’ à l’échelle du continent africain, a-t-il déclaré, en présence de l’ancien président de la République fédérale du Nigéria, le général Yakubu Gowon, un des pères fondateurs avec Gnassingbé Eyadema (décédé en 2005) et Félix Houphouët-Boigny.

Et c'est justement en hommage à l'oeuvre de Gnassingbé Eyadema en faveur de l'intégration qu'un prix a été décerné au chef de l'Etat.

Prise de contact
Date : 18/12/2015 | 1:22 -

Entré en fonction il y a quelques jours, le nouvel ambassadeurs des Etats-Unis au Togo, David R. Gilmour, a débuté une série de rencontres avec les représentants des principales institutions de la République.

Il s’est entretenu ce matin avec le président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani, deuxième personnage de l’Etat.

‘Il est très important pour les Etats-Unis de soutenir l’Assemblée nationale, de soutenir la démocratie, l’équilibre des pouvoirs et le travail que fait le Parlement. L’assemblée nationale est la maison des lois et c’est ici la base de la démocratie », a confié le diplomate à l’issue de la rencontre.

Une action qui n'est pas fugace
Date : 18/12/2015 | 1:21 -

Le Fagace (Fonds africain de garantie et de coopération économique) est une institution très peu connue du grand public, dont le siège se trouve à Cotonou. Créé par plusieurs Etats africains, sa mission est de garantir des prêts dans les secteurs publics et privés.

Il contribue au développement économique et social de ses 14 membres : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Rwanda, le Sénégal le Tchad et le Togo.

L’organisation tien actuellement son conseil d’administration à Lomé.

Henri-Marie Dondra, le directeur général du Fonds a confié jeudi que le portefeuille du Fagace au Togo était de l’ordre de 500 milliards de Fcfa.

Un appui en faveur, notamment, de la Communauté électrique du Bénin (CEB) pour l’extension du réseau électrique et de l’hôtel du 2 février pour sa réhabilitation.

M. Dondra a confié que l’institution qu’il dirige s’intéressait aussi à toute initiative en matière de développement durable grâce à l’utilisation des énergies renouvelables. La création de parcs à énergie solaire est une option sérieusement envisagée par le gouvernement.

Le terrorisme, La cedeao en parlera encore
Date : 17/12/2015 | 5:10 - icilome

 
Les chefs d'Etat africains projettent donc de mettre les bouchés doubles pour lutter contre le terrorisme qui fait beaucoup de victimes dans le monde.

Les dispositions idoines seront prises pour faire face aux multiples menaces qui planent dans la sous-région.

Seront aussi au menu des discussions, des sujets liés à la situation politique dans la région avec à l’appui la tenue de l’élection présidentielle dans des pays tels que le Ghana, Niger, Bénin, Cap Vert et la Gambie.

La mise en œuvre du mécanisme d’alerte précoce et le rôle de la Cédéao dans les opérations de maintien de la paix en Afrique ne seront pas mis de côté.

Notons que c'est le président Sénégalais, Macky Sall qui actuellement le président en exercice de cette organisation communautaire.

Présentation de vœux à Faure: « je leur ai dit que, ce n’est pas notre façon de faire», Nicolas Lawson
Date : 17/12/2015 | 4:54 - icilome

Intervenant sur la radio zéphyr mercredi matin, Nicolas Lawson a été bien clair. « J’avais été invité pour présenter les vœux du PRR au chef de l’Etat. Mais je leur ai dit que ce n’est pas notre façon de faire », a-t-il laissé entendre.

Puisque selon lui, se donner en spectacle en serrant les mains au «petit-frère» devant les caméras des «télévisions », donneraient libre cours aux suspicions ou aux « commentaires ».

« C’est pourquoi, poursuit-il, nous avons décidé de lui envoyer nos vœux par une lettre pour lui dire ce que nous souhaitons pour notre pays, ce qui ne va pas, ce que nous ne voulons plus, ce que nous voulons pour l’avenir de notre pays ».

Et, effectivement dans sa lettre ouverte, la deuxième dans cette année à son «petit-frère» Faure Gnassingbé, le «grand-frère» Nicolas Lawson a mis en exergue le sentiment de désespoir qui anime la jeunesse togolaise, tout en l’interpellant à la défense de l’intérêt du peuple, la majorité bien sûre.

« Nous lui demandons de mettre un terme à la nuisance de cette minorité de nos compatriotes qui s’accaparent des richesses du pays et qui laissent l’immense majorité dans la misère et dans le désespoir », a-t-il conclu.

Un brigand arrêté par la brigade de Hahotoé
Date : 16/12/2015 | 2:22 - icilome

Finalement, la gendarmerie a mis la main sur cet individu qui a reconnu les faits qui lui sont reprochés.

Après des investigations bien menées, il a été retrouvé chez lui des objets perdus, entre autre une télé écran plasma, des téléphones portables, etc.

Selon des témoins rencontré sur les lieux, sa méthode est simple, forcer les barres de fenêtres et serrures de portes pour opérer.

Le voleur dans son intervention a déclaré regretter ses actes et a promis abandonner cette mauvaise habitude.

Tout compte fait, il va subir la rigueur de la loi.

Les cérémonies de vœux à Faure Gnassingbé débutent aujourdh'ui
Date : 16/12/2015 | 2:9 - icilome

Comme à l’accoutumée, la présidence de la République bondera de monde en cette période de fin d'année. Selon le programme établi, les confessions religieuses ouvrent le bal ce matin.

Ainsi à tour de rôle, confessions religieuses, des ordres professionnels, de la chefferie traditionnelle et de l’administration générale y défileront pour souhaiter leurs meilleurs vœux au chef de l’État, Faure Gnassingbé.

Les représentants des médias, de Cour suprême, Cour constitutionnelle, président de l’Assemblée nationale, Premier ministre, gouvernement, députés seront aussi de la partie.

D'autres personnalités sont programmées pour le mois de janvier 2016.

Cathia Lawson-Hall récompensée à Paris
Date : 15/12/2015 | 3:6 -

La Togolaise Cathia Lawson-Hall a reçu lundi soir le prix du manager de l’année décerné par l’hebdomadaire économique français La Tribune lors des Women’s Awards organisés à Paris.

Découvrir de nouveaux talents qui font l’économie d’aujourd’hui et dessinent l’avenir de demain, telle est l’ambition de cet événement.

 TRUB
Cathia Lawson-Hall travaille à la Société Générale en qualité de managing director, banquier Conseil, responsable de la relation avec les clients stratégiques de la banque en Afrique.

Elle est également

Le Togo n'atteint pas la moyenne en matière de respect des droits de l'homme, selon Me Jil-Benoît Afangbédji Spécial
Date : 14/12/2015 | 2:56 - icilome

Pour répondre à cette question qui lui a été posée ce dimanche sur une radio locale, dans le cadre de la célébration le 10 décembre dernier du 67ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, le président de l’association Ensemble pour les droits de l’homme (EDH), Me Jil-Benoît Afangbédji n’a pas été du dos de la cuillère.
 
Le défenseur des droits de l’homme a donné une note  d’un et demi  sur vingt (1,5/20) au Togo en matière de respect des droits de l’homme.
 
Pour justifier cette note, le défenseur des droits de l’homme évoque la misère « ambiante » dans le pays, la « malnutrition » des populations et surtout les récents évènements de Mango.
 
« Les Togolais ne trouvent pas à manger, et même s’ils en trouvent, ils les consomment très mal. Ce sont des marchandises contaminées et impropres à la consommation qui sont déversées sur le marché. La dernière en date, ce sont des tilapias contaminés importés de la chine. D’autre part les évènements tragiques survenus à Mango le mois de novembre et ayant  occasionné huit (8) morts prouvent à suffisance que les droits de l’homme sont bafoués au Togo », a-t-il déclaré.
 
Selon lui, le « trou noir »  dans les questions des droits de l’homme au Togo reste, le non respect  par les autorités de la  pléthore de textes  votés par le pays.
 
« Le Togo dispose de beaux textes et a ratifié une multitude de conventions internationales sur les droits de l’homme, mais il n’y a rien qui se fait pour respecter ces textes », a-t-il déploré.
 
L’avocat près la Cour pénale internationale (CPI), sur le sujet du nouveau code pénal adopté le 2 novembre dernier par l’Assemblée nationale togolaise, estime que beaucoup de choses doivent être revues et repensées  dans la formulation de certains articles, en l’occurrence l’article 497 sur la presse et le 498 qui, selon lui, doit en principe faire du crime de torture, un crime imprescriptible.
 
Le Togo mérite-t-il vraiment cette note? Le moins qu'on puisse dire, c'est que cette note donnée par le défenseur des droits de l'homme contraste avec l'état des lieux établi par le ministre de la Justice, Pius Agbétomey en prélude à la célébration de cette journée des droits de l'homme. Selon le ministre, des progrès ont été réalisés mais des défis restent à relever et chaque citoyen doit jouer sa partition pour l'atteinte des objectifs.

Finale du championnat militaire et paramilitaire : Les biceps ont remplacé les pieds
Date : 14/12/2015 | 2:47 - icilome

Le fair-play n’est visiblement pas la chose la mieux partagée chez les corps habillés. Le calme et la retenue, les forces de l’ordre togolaises n’en n’ont cure. Ils l’ont démontré plusieurs fois, en gazant et en réprimant avec violence les populations aux mains nues lors de différentes manifestations.

Le naturel revient toujours au galop. Et c’est ce qui nous a été donné de constater au cours de la finale du championnat militaire et paramilitaire, où « les frères d’armes » se sont déchaînés entre eux, violant ainsi une de leur valeur sacrée, la discipline.

88ème minutes. Un penalty jugé généreux est accordé aux policiers qui l’ont transformé. Se sentant trichés, les bérets verts se sont descendus sur le terrain en interrompant la partie. Du moins, le temps de la démonstration de leur force musculaire.

Ils ont pris à partie les policiers. Ces derniers n’ont pas voulu se laisser faire. Le terrain omnisport de Lomé s’est momentanément transformé en un ring. On a enregistré des blessé graves évacués par la Gendarmerie.
La fête du 31ème championnat militaire et paramilitaire a été gâchée.

Et pourtant, on aurait pu éviter ce spectacle désolant. Selon les observateurs avisés, l’électricité était dans l’air depuis la demi-finale disputée sur le terrain d’Agoè. Malheureusement, rien n’a été fait pour privilégier le fair-play.

Même si le football sécrète beaucoup de passions parfois incontrôlables, on ne devrait pas laisser libre cours à des pulsions de certains joueurs ou supporters. C’est pour cela que des dispositions sont prises pour prévenir et sanctionner les auteurs qui ternissent l’image de ce sport roi.

Une mesure disciplinaire serait la bienvenue afin que les forces de l’ordre et de défense laissent leurs biceps dans les casernes avant d’entrer sur les terrains de jeu. Le football, c’est le pied et le fair-play et non la violence. Fermez le ban !

Le gouvernement prévoit 540 logements sociaux dans un an
Date : 14/12/2015 | 2:32 - icilome

A en croire le gouvernement, 1 000 logements sociaux sont en construction. Ainsi, 540 logements sociaux devront être livrés dans 1 an.

Ces logements seront construites dans le quartier d’Adidogomé.

Une partie du lycée technique d’Adidogomé abrite actuellement les travaux de construction de ces logements.

L’objectif de la construction de ces logements, selon le gouvernement est de répondre aux besoins des fonctionnaires.

Alédjo et Défalé momentanément fermés au trafic
Date : 13/12/2015 | 8:18 -

Les contournements d’Alédjo et de Défalé (Nationale 1) seront fermés au trafic automobile à partir du 14 décembre prochain, ont annoncé les autorités.

Des travaux de maintenance doivent être réalisés pendant plusieurs semaines.

Voitures et camions devront emprunter les anciennes voies le temps pour l’entreprise chinoise de TP SNCPC de sécuriser les ouvrages.

Victoire par KO du Togolais Prinz Lorenzo
Date : 13/12/2015 | 8:14 -

Le boxeur togolais Kouami Folly Kuegah, alias Prinz Lorenzo, est devenu samedi champion du monde des super légers GBC (Global boxing council) en battant l’Azerbaïdjanais  Bakhtiyar Isgandarzada par KO. La rencontre s'est déroulée à Pulheim, près de Cologne (Allemagne).

C’est la 9e victoire par KO en 13 combats pour Folly Kuegah.

Affaire mandat d’amener de Guillaume Soro : ‘’le président de l’Assemblée nationale est dans l’avion pour Abidjan’’, assure Bruno Koné
Date : 09/12/2015 | 9:34 - Autres Presses

Affaire mandat d’amener de Guillaume Soro : ‘’le président de l’Assemblée nationale est dans l’avion pour Abidjan’’, assure Bruno Koné

Des artistes togolais aux Kora Awards 2016
Date : 09/12/2015 | 4:32 - icilome

Destinés à détecter les artistes africains talentueux et à les primer, les Kora Awards verront la participation de quelques artistes togolais.

Le groupe Toofan composé de Masta Just et de Barabas, de Stanlux, Eugène Ablodévi sont nominés chacun dans sa catégorie. Ces derniers défendront les couleurs du Togo en matière de musique.

Au terme de cette édition, les lauréats seront récompensés avec une somme qui varie entre 20 et 50 milles dollars.

Pour rappel, la fête de la musique africaine, Kora Awards qui a été initiée en Afrique du Sud en 1994. Elle avait eu comme invités Nelson Mandela et Michael Jackson.

Elle a été interrompue pendant des années suite à une avalanche de dysfonctionnements. Pour cette édition, Kora Awards se tiendra à Windhoeck, capitale de la Namibie.

Une compétition de développement d’applications mobiles pour le secteur agricole, bientôt lancée !
Date : 09/12/2015 | 4:17 - afreepress

Il s’agit de la première édition d’AGRIHACK Talent Togo, une compétition de développement d’applications mobiles pour le secteur agricole dotée de prix, a appris l’Agence de presse Afreepress de l’association.
 
Pendant trois (3) jours, les candidats auront à défendre leurs idées devant un jury  à travers un « pitch » de leurs projets. Le vote du public et celui du jury départagera les trois (3) meilleurs projets dont  le premier partira avec 2 millions de francs CFA, le 2ème 1,5 million et le 3ème, 1 million.
 
Pour y participer, les candidats doivent développer des projets autour des thèmes suivants : les normes et standards en matière de commerce agricole au niveau régional, stimuler les chaînes de valeur des denrées alimentaires stratégiques au Togo (maïs, sorgho, mil), soutenir l’adaptation au changement climatique pour les denrées alimentaires stratégiques au Togo.
 
Cette compétition fait partie d’Innov’action, un programme qui consistera à sélectionner et à former des jeunes porteurs de projets agricoles innovants faisant usage des TIC.
 
« L’agriculture est souvent perçue comme une activité réservée à ceux qui ne sont allés à l’école. Paradoxalement dans nos pays où le taux de chômage bat tous les records au sein de la jeunesse, près de 80% de la population vit de l’agriculture. De même, vu les opportunités que ce secteur offre, l’intégration des TIC au sein de ce secteur s’avère indispensable ».

Nécrologie : Décès de Tanko Ninsao Oudo, président du parti CJP
Date : 09/12/2015 | 3:57 - afreepress

« Il a été retrouvé inanimé mardi 8 décembre dans sa chambre. Il était bien portant la veille avant d’aller se coucher mais le lendemain il n’est pas sorti de sa chambre. La porte a été forcée et c’est là qu’on a découvert son corps sans vie », confie celui-ci à afreepress.
 
Pour le moment, les causes de ce décès demeurent inexpliquées car d’après plusieurs sources, aucune trace de violence n’a été relevée sur le corps. Seule une autopsie pourra permettre de situer avec précision les causes de ce décès.
 
"Nous avons deux priorités pour les jeunes : d’abord leur formation civique, patriotique et à la citoyenneté, afin qu’ils puissent s’engager réellement en politique. Car, il est temps que nous puissions prendre la relève », indiquait en avril 2013 à la presse, le jeune président de parti à l’occasion du lancement officiel des activités du Cjp.

Un 8ème décès enregistré à Mango
Date : 08/12/2015 | 20:6 - icilome

La victime serait décédée des suites de bastonnade lors des manifestations contre la réhabilitation de la faune dans la ville de Mango le 27 novembre dernier.

Selon des sources proches de l’Ong Amnesty International, il s’agit du nommé Omogou Kpogouri. Le cinquantenaire faisait partie de ceux qui ont manifesté contre le projet de réhabilitation de la faune.

Ce dernier est passé à tabac par les forces de l’ordre lors des violents affrontements du 27 novembre dernier.

Notons que Amnesty International exhorte le gouvernement à diligenter
une enquête impartiale devant une juridiction civile indépendante pour identifier, arrêter et juger les responsables de la mort de sept personnes.

Université de Lomé : Le MEET en AG mercredi
Date : 08/12/2015 | 19:45 - icilome

Selon Komlavi Kondo, président de MEET, le but de cette Assemblée Générale consiste à faire savoir aux autorités universitaires, les éternels problèmes qui minent les conditions d'études des étudiants.

Manque de bus pour le transport des étudiants, cherté des chambres des cités universitaires, éclairage des voies (à l'intérieur du campus) qu'empruntent les étudiants les nuits pour rentrer, Pour ne citer que ces difficultés.

En croire les responsables de ce mouvement, le temps des congés de Noël et du nouvel an est le délai accordé au gouvernement pour trouver des solutions à ces problèmes.

Mais après ce délai, si rien n'est fait, les étudiants promettent de hausser le ton.

Pôle industriel chinois à Lomé
Date : 07/12/2015 | 6:13 -

Pôle industriel chinois à Lomé Le président Faure Gnassingbé vendredi dernier à Johannesburg
La Chine pourrait développer un pôle industriel à Lomé, situé à proximité du port. C’est ce qu’a indiqué la semaine dernière le président Xi Jinping lors d’une rencontre à Johannesburg avec Faure Gnassingbé dans le cadre du sommet Chine-Afrique.

Nouvelle Opinion évoque lundi des projets chinois d’envergure pour le Togo.

encontre entre Faure Gnassingbé et Manuel Valls
Date : 01/12/2015 | 1:17 -

‘L’occasion de saluer les efforts remarquables que le Président de la République française et son gouvernement ont consentis pour accueillir, la COP21 à Paris, en dépit des évènements douloureux que la France vient de connaître.’

Les deux hommes ont naturellement parlé climat, mais également lutte contre le terrorisme, défis sécuritaires et développement de l’Afrique.

La conférence sur le climat est censée déboucher sur une aide financière importante des pays riches et pollueurs en faveur des pays en voie de développement comme le Togo. Une position soutenue par la France.

Les pays développés se sont engagés, à Copenhague en 2009 et à Cancun en 2010, à mobiliser conjointement 100 milliards de dollars par an d’ici 2020 pour aider les pays en développement à faire face au dérèglement climatique.

 VUK
Cette somme peut provenir de sources bilatérales ou multilatérales, publiques et privées, y compris innovantes (par exemple, la contribution française à la taxe sur les transactions financières). Concernant les financements publics, ils peuvent prendre plusieurs formes : les fonds multilatéraux comme le Fonds vert ; des institutions multilatérales ou régionales comme la Banque mondiale ; les contributions des gouvernements ; des institutions bilatérales comme l’Agence Française de Développement.

Ainsi, les 100 milliards ne sont pas à confondre avec le Fonds vert, une partie seulement de cette somme a vocation à transiter par Le Fonds vert.

La question des 100 milliards est un enjeu important des négociations de la COP21.

Chiffre d’affaires de la CEET plombé de 20%
Date : 01/12/2015 | 1:16 -

Ce fléau touche toutes les grandes villes. Les branchements illégaux concernent en grande majorité les particuliers, mais également des entreprises et même des hôtels.

Le volume de la fraude représente 20% du chiffre d’affaires de la société. Colossal. L’argent pourrait être utilisé pour moderniser le réseau.

Le trafic à la consommation n’est pas reconnu comme étant un délit. Du coup, les consommateurs peu scrupuleux profitent de cette impunité.

La CEET compte 260.000 clients.

Alliance pour le solaire
Date : 01/12/2015 | 1:16 -

Le président Faure Gnassingbé participait à la cérémonie officielle en compagnie de Français Hollande et de plusieurs dirigeants africains.

Ce projet avait été annoncé lors du récent sommet Inde-Afrique à Delhi.

L’objectif est de coaliser une centaine de pays autour du principe de l’accélération du développement de l’énergie solaire dans le cadre d’une politique d’auto-suffisance et de développement durable.

L'opérateur indien Tata est sur les rangs pour proposer sa technologie aux Etats africains.

Côte d’Ivoire: Laurent Gbagbo est apte à participer à son procès, décide la CPI
Date : 27/11/2015 | 18:14 - AFP

La Haye - L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo est "physiquement et mentalement" apte à participer à son procès pour crimes contre l’humanité, qui doit s’ouvrir le 28 janvier, ont décidé vendredi les juges de la Cour pénale internationale.

"Les experts ont souligné une grande amélioration de l’état de santé de M. Gbagbo et observé qu’il ne souffre plus du syndrome de stress post-traumatique
ou du syndrome d’hospitalisation", a indiqué la CPI dans un communiqué.

"Compte tenu des conclusions unanimes des trois experts nommés, M. Gbagbo
est physiquement et mentalement en mesure d’assister à son procès et de suivre
son déroulement", a ajouté la même source.

La défense, citée dans la décision, avait argué que M. Gbagbo n’est pas en
mesure de participer à son procès, car l’ancien président est "malade, fatigué
et fragile", et que les "pathologies de M. Gbagbo n’ont pas disparu".

Elle estime aussi que deux des trois experts ont manqué de professionalisme
dans la manière dont ils ont mené leurs examens.
La CPI avait reporté à fin janvier l’ouverture du procès de l’ancien président, prévue le 10 novembre, afin que les juges aient le temps d’examiner des rapports sur la santé de l’ex-président ivoirien.

Laurent Gbagbo et son co-accusé Charles Blé Goudé, ex-chef de milice, sont
poursuivis pour leur rôle présumé dans la crise née du refus de M. Gbagbo de
céder le pouvoir à Alassane Ouattara à l’issue de la présidentielle de 2010.
Les violences ont fait plus de 3.000 morts en cinq mois.
Dans une décision de 2012, la CPI citait trois experts ayant déterminé que
Laurent Gbagbo souffrait notamment d’un trouble de stress post-traumatique
(PTSD).
Deux des trois experts avaient alors déterminé que M. Gbagbo n’était pas en
état de suivre les procédures, mais la CPI en avait décidé autrement.
De nouveaux examens, sur la base desquels la CPI a pris la décision de
vendredi, ont eu lieu entre-temps.

La CPI a toutefois demandé au greffe de "s’assurer que des installations
nécessaires soient mises en place pour donner la possibilité à M. Gbagbo de se
reposer entre les séances lors de son procès".
"En outre, des mesures devront être prises pour que M. Gbagbo ait la possibilité de s’absenter brièvement lors des audiences, si cela s’avère nécessaire", a précisé la Cour.

L’ancien président est accusé d’avoir fomenté une campagne de violences
pour tenter, en vain, de conserver le pouvoir.
Charles Blé Goudé aurait lui été à la tête d’hommes ayant tué et violé des
centaines de personnes, selon l’accusation, dans le but de maintenir l’ex-chef
de l’Etat au pouvoir.
Laurent Gbagbo est le premier ex-chef d’état livré à la CPI. Il est écroué
au centre de détention de la CPI depuis 2011.

La CPI réclame également son épouse, Simone Gbagbo, mais Abidjan souhaite
la poursuivre en Côte d’Ivoire. Mme Gbagbo a été condamnée, dans un premier
procès contre elle, à 20 ans de prison pour son rôle dans la crise
post-électorale.
ndy/jkb/sba

Calme et retenue'
Date : 27/11/2015 | 6:38 -

Le gouvernement a pris connaissance des évènements survenus jeudi à Mango lors d’une manifestation qui s’est déroulée sans autorisation.

Dans un communiqué publié jeudi, le conseil des ministres renouvelle sa compassion aux familles éplorées lors des violences des 6 et 7 novembre derniers dans cette même ville et présente ses condoléances à la famille du commissaire principal Kossi Agnon Mouzou.

Le gouvernement appelle les populations de l’Oti au calme et à la retenue

Le Togo n’est pas un gros pollueur
Date : 27/11/2015 | 6:35 - icilome

La conférence sur le climat (COP21) s’ouvre dimanche à Paris. L’évaluation des contributions du Togo à l’effort de réduction des émissions de gaz à effet de serre fait apparaître plus de 15 projets et programmes en cours de réalisation ou à réaliser dans les secteurs de l’agriculture, de la foresterie et de l’énergie.

Selon des études récentes, le Togo pourrait, sans préjudice pour son programme de développement national, réduire à l’horizon 2030 ses émissions de gaz à effet de serre à hauteur de 11,14% par rapport à 2010 prise comme année de référence.

Cette information a été donnée lors d’une communication faite jeudi en conseil des ministres.

Comparé à la Chine ou aux Etats-Unis, le Togo est un tout petit pollueur.

Relever les défis de la régulation
Date : 27/11/2015 | 6:35 -

L’ Autorité de réglementation des postes et des télécommunications (ARTP) vit ses dernières semaines. Elle sera prochainement remplacée par un nouvel organe, l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes).

Un décision qui devrait permettre de relever les défis de la régulation dans les secteurs des communications électroniques et des postes qui sont aujourd’hui guidés par les principes d’administration et de gestion axés sur les résultats.

L’ARCEP sera doté d’une personnalité morale et d’une autonomie financière.

Les enseignants catholiques en colère contre le clergé
Date : 27/11/2015 | 6:19 - icilome

Poussée à bout, la coordination des enseignants catholiques de l’archidiocèse de Lomé se voit obligée d’entrer en grève à partir de lundi prochain.

Ces enseignants, selon la coordination, veulent dénoncer les « pratiques inhumaines » que leur infligent les prêtres qui dirigent les écoles catholiques. Ils déplorent également le « silence complice » de l’Archevêque.

Les enseignants seront en Assemblée générale cet après-midi à 14 heures 30 au bas-fond du collège Saint-Joseph.

Une pluie de grenades lacrymogènes sur les manifestants à Mango
Date : 26/11/2015 | 9:15 - icilome

Une course-poursuite actuellement entre les forces de l’ordre et les manifestants dans toute la ville.

Selon nos sources dans la ville, il y aurait un policier décédé. Mais cette information reste à confirmer. Nous poursuivons nos investigations.

Mango : Le véhicule du Maire détruit
Date : 26/11/2015 | 8:27 - icilome

Selon les dernières informations, les manifestants ont pu avoir accès à la mairie. Ils ont détruit le véhicule du Maire.

A en croire nos sources, des bérets rouges sont en route pour Mango. Devra-t-on s’attendre à un bis repetita des événements du 6 et 7 novembre derniers ?

Un gendarme tué à Mango
Date : 26/11/2015 | 8:15 - icilome

Il a été tué dans les locaux de la mairie de la ville, pendant que les manifestants ont envahi les lieux et les ont saccagés.

Selon les témoins, le gendarme se serait approché des manifestants pour négocier avec eux et trouver un terrain d’entente. Mais ceux-ci, très surexcités, ont pris à partie le gendarme qui n’a malheureusement pas pu échapper au lynchage.

A voir les images (que nous ne pouvons pas publier ici pour ne pas choquer les âmes sensibles) qui sont parvenues à notre rédaction, le pauvre gendarme aurait reçu de grosses pierres sur la tête et le visage. Il gisait au sol, tout le visage ensanglanté.

Tout simplement triste !

Mango : Les bérets rouges en action
Date : 26/11/2015 | 8:1 - icilome

D’après nos sources, une jeune élève qui prenait les images de la répression avec son téléphone portable a été poursuivie par ces bérets rouges jusque dans la chambre de sa mère.

Là, ils ont confisqué le portable et sérieusement molesté la jeune fille qu’ils ont laissé, le crâne fracassé. Les bérets sont repartis, laissant leur victime dans le sang.

Aux dernières nouvelles, la jeune fille est actuellement hospitalisée au centre hospitalier préfectoral de Mango. Elle y est sous soins intensifs.

A suivre

Le gouvernement convoqué à un Conseil des ministres express
Date : 26/11/2015 | 7:46 - icilome

La situation dans la ville de Mango préoccupe le gouvernement. Visiblement, les autorités togolaises veulent trouver une solution et éviter le bain de sang dans cette région.

On attend ce qui ressortira de cette réunion d’urgence du gouvernement cet après-midi.

Incendie au 5eme étage de la Ceb
Date : 25/11/2015 | 5:33 - icilome

L’on dirait que le Togo a renoué avec la série des incendies. Après la société Victago qui a brulé la semaine dernière, c’est au tour de la Ceb.

Ce matin, une partie de son local a pris feu. Pour l’heure, les causes de l’incendie demeurent inconnues

Selon un agent d'entretien rencontré sur les lieux, la fumée provenait d'un bureau situé au 5ème étage quand il serait en train de mettre au propre le pallier. Pris de panique, il a tenté de défoncer le bureau mais en vain. C'est alors, qu'il aurait déclenché le système de sécurité pour alerter la sécurité.


Mais aux dernières nouvelles, l'incendie a été maîtrisé par les sapeurs pompiers.
Nous y reviendrons !

Fusillade au Radisson de Bamako: 170 otages retenus par deux assaillants, selon le groupe hôtelier
Date : 20/11/2015 | 5:44 - AFP

Londres,- Une "prise d’otages" était en cours vendredi matin à l’hôtel Radisson de Bamako, où "140 clients et 30 employés" sont retenus par deux assaillants, a annoncé le groupe hôtelier Rezidor à Londres, après qu’une fusillade a été rapportée sur place.
"Une prise d’otage est en cours sur le site aujourd’hui", a indiqué le groupe hôtelier Rezidor, qui gère l’hôtel Radisson Blu de Bamako au Mali.
"Selon nos informations, deux personnes retiennent 140 clients et 30
employés", a-t-il précisé dans un communiqué.
"Nos équipes de sécurité sont en contact constant avec les autorités locales afin d’apporter toute l’aide possible pour rétablir la sécurité dans l’hôtel. A ce stade, nous n’avons pas d’autres informations et continuons de suivre la situation de près", a ajouté le groupe.
Un journaliste de l’AFP sur place a rapporté qu’une fusillade était en cours à l’hôtel, situé dans le centre de la capitale, devant lequel les forces de l’ordre ont établi un périmètre de sécurité.
Des tirs d’armes automatiques pouvaient être entendus de l’extérieur de l’hôtel qui compte 190 chambres. "Ca se passe au septième étage, des jihadistes sont en train de tirer dans le couloir", a déclaré une source de
sécurité à l’AFP.
Selon une source sécuritaire malienne, des assaillants sont rentrés dans l’enceinte de l’hôtel à bord d’une voiture munie d’une plaque diplomatique.
Le 7 mars, un attentat contre un bar-restaurant à Bamako avait coûté la vie à cinq personnes, dont un Français et un Belge. Il s’agissait de la première attaque de ce type perpétrée dans la capitale du Mali.
Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda après la déroute de l’armée face à la rébellion,d’abord alliée à ces groupes qui l’ont ensuite évincée.
Ils y ont été dispersés et en ont été en grande partie chassés à la suite du lancement en janvier 2013, à l’initiative de la France, d’une intervention
militaire internationale qui se poursuit actuellement.
Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères. Longtemps concentrées dans le nord, les attaques jihadistes se sont étendues depuis le début de l’année vers le centre, puis à partir de juin au sud du pays.
mc/oaa/alc

Ne pas négliger les PME/PMI
Date : 20/11/2015 | 3:52 -

La 41e Assemblée générale de la conférence permanente des chambres consulaires africaines et françaises (CPCCAF) s’est ouverte jeudi à Lomé.

140 délégués représentant 26 chambres africaines, 1 chambre belge, et 13 chambres françaises y participent.

Bernadette Legzim Balouki, la ministre du Commerce, de l’industrie et de la Promotion du secteur privé, a ouvert les travaux en rappelant l’engagement du Togo de poursuivre les réformes économiques afin d’améliorer le climat des affaires.

‘Des progrès très importants ont d’ores et déjà été faits concernant la création d’entreprise, l’accès à l’électricité, le commerce transfrontalier. Sans évoquer la modernisation des infrastructures routières et portuaires’, a-t-elle souligné.

Pour Albert Yuma-Mulimbi, le président de la CPCCAF, il ne faut pas se tromper dans le choix des partenaires. ‘Trop souvent, les pays africains accordent  trop d’attention aux grands groupes multinationaux qui viennent en visite de prospection. On leur donne le code des investissements, on leur facilite tout, en oubliant que  le socle de développement, c’est celui des petites et moyennes entreprises à qui, il faut donner plus de facilité »,’

Parallèlement à cette rencontre, une Convention d'affaires, organisée par la Chambre de commerce et d'industrie du Togo (CCIT), en partenariat avec la Maison de l’Afrique, va permettre aux entreprises togolaises de rencontrer des partenaires venus d’Afrique et d’Europe. 129 représentants de sociétés du Bénin, du Burkina-Faso, de RDC, de Tunisie, de France et de Belgique.

Germain Essohouna Méba prend la tête des chambres consulaires
Date : 20/11/2015 | 3:49 -

Germain Essohouna Méba, patron de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) a été désigné jeudi président de la conférence permanente des chambres consulaires africaines et francophones (CPCCAF) au terme de la 41e réunion qui s’est déroulée à Lomé.

Il succède au Congolais Albert Yuma-Mulimbi.

La CPCCAF est une association à but non lucratif dont l’objet est de contribuer au développement du secteur privé africain par la coopération entre les chambres consulaires membres de son réseau.

L’action de la CPCCAF se fonde sur le rôle central que doivent jouer les chambres consulaires africaines en matière de développement économique local.

Représentantes et opératrices au service de toutes les entreprises, et notamment les plus fragiles et les moins aidées, les chambres consulaires, par leur capacité d’évocation auprès des pouvoirs publics et par leur offre de services au bénéfice de toutes les unités de production, contribuent à la structuration du secteur privé et à la création de richesses.

Exclusivement centrée sur les relations entre la France, l’Afrique subsaharienne et Madagascar, la CPCCAF a accompagné la mondialisation des échanges en s’ouvrant en 2005 plus largement au Maghreb et au monde francophone de l’hémisphère nord avec l'adhésion de la Fédération des chambres de commerce et d'industrie de Belgique et de la Chambre de commerce de Québec.

Tchin-tchin
Date : 20/11/2015 | 3:48 -

en raison de conditions météorologiques très favorables.

La tradition veut que le Beaujolais nouveau soit dévoilé le troisième jeudi de novembre.

Parmi les premiers à goûter la cuvée 2015, Marc Fontbaustier, l’ambassadeur de France au Togo et Guy Lorenzo, le ministre de la Communication et des Sports.

Malgré un budget de communication multiplié par deux cette saison, les ventes s'annoncent tout juste stables - l'an dernier, 28 millions de bouteilles avaient été écoulées - et les viticulteurs ont vendu leur vin en vrac moins cher.

 GUY
Marc Fontbaustier et Guy Lorenzo
Le Beaujolais nouveau est le seul vin à avoir une telle aura internationale grâce à une habile opération de marketing. Son goût fruité, agréable, soyeux et sa légèreté invitent à la gaîté et au partage. Pour les consommateurs non-avertis, c'est la porte d'entrée parfaite vers le monde du vin et des saveurs plus complexes.

Le vignoble beaujolais regroupe près de 3 000 exploitations au total (toutes appellations confondues), 12 coopératives, 169 négociants (Beaujolais, Mâconnais, Bourgogne).

Football Féminin: Athlèta FC se mesure aux Lionnes du Burkina-Faso ce dimanche
Date : 20/11/2015 | 3:3 - icilome

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du programme d’activités 2015 du club féminin Athlèta. Une occasion pour les dirigeants de ce football club de jauger la forme actuelle de leurs joueuses, puisque cette formation féminine n’a plus livré de match de haut niveau depuis la fin du tournoi CECAME, organisé par Amenti Valentin, président dudit club.

Notons que les Lionnes de Burkina Faso sortent juste d’un championnat dont elles sont championnes. Elles ont encore de la compétition dans les jambes.

Mais, une chose est sûre. Malgré le refus catégorique des dirigeants du football togolais d’organiser des compétitions pour les filles, le club d’Athlèta reste tout de même l’un des meilleurs clubs féminins du Togo. Elles feront le poids face à ces Lionnes.

Le public sportif togolais est massivement convié pour soutenir non seulement le football féminin, mais aussi ceux qui se donnent le plaisir pour faire vivre ce football au Togo, malgré l'orage.

Réduire la pauvreté en protégeant l’environnement
Date : 19/11/2015 | 5:34 - icilome

Plus de 100 millions d'êtres humains pourraient échapper à la pauvreté à condition qu’un important soit réalisé en faveur d'un développement respectueux de l’environnement, souligne jeudi Chronique de la Semaine qui s’appuie sur un récent rapport de la Banque mondiale.

Un rapport qui sera soumis aux délégations attendues à Paris en décembre pour le COP21.

Le service de pédiatrie relooké au CHU de Lomé
Date : 19/11/2015 | 5:29 - icilome

Le service de pédiatrie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a été rénové avec le soutien financier de Total. Les chambres ont été repeintes et disposent de téléviseurs, les lits équipés de moustiquaires. Tout a été fait pour offrir un cadre plus accueillant aux enfants hospitalisés.

Le chef du service, le Professeur Hubert Tekou espère maintenant trouver des partenaires privés pour moderniser le bloc opératoire.

Les tilapias ont rendu l’âme
Date : 19/11/2015 | 5:28 - icilome

Les consommateurs sont définitivement rassurés. La cargaison de poissons impropres à la consommation saisie récemment au port de Lomé a été détruite mercredi, indique Flambeau des Démocrates paru ce jour.

Le journal invite les pouvoirs publics à être intraitables avec les importateurs et distributeurs ‘véreux’.

Affaire Soro/Bassolé : Ouattara dépêche son frère à Ouagadougou
Date : 18/11/2015 | 12:23 -

Birahima Ouattara, frère cadet du président Alassane Ouattara, en charge entre autres des services de renseignement, s’est entretenu durant deux heures dimanche 8 novembre à Ouagadougou avec le Premier ministre burkinabé Yacouba Isaac Zida. Même si, rien n’a filtré de ce face-à-face tendu, on imagine que l’échange a porté sur l’épineuse question de l’implication de Guillaume Soro dans le coup d’Etat manqué de Gilbert Diendéré. Toujours est il que Birahima Ouattara, qui n’a pas rencontré le président de la transition Michel Kafando, avait le visage fermé à sa sortie, selon une source sécuritaire qui affirme qu’il s’est aussitôt envolé pour Abidjan. D’autres sources affirment par ailleurs que le Premier ministre burkinabe aurait refusé une rencontrer avec Soro à Lomé sur proposition de ce dernier.

Le mois du changement
Date : 18/11/2015 | 5:54 -

A quelques jours de la conférence de Paris sur le climat, COP21, l’Ambassade de France, l’Institut français et l’Agence française de développement (AFD) se mobilisent.

Pendant un mois (20 novembre-20 décembre) un certain nombre de manifestations seront consacrées à la lutte contre les changements climatiques.

Au programme à l’Institut français, une exposition des photos de Yann Arthus Bertrand, des tables rondes et des projections de films.

Services publics : le réquisitoire de Gilbert Bawara
Date : 18/11/2015 | 5:52 -

Des chiffres donnés mardi par Gilbert Bawara, le ministre de la Fonction publique, à l’occasion des Journées portes ouvertes de l’administration.

Lenteur, incompétence, mauvaise qualité des prestations, dilettantisme, lourdeur administrative, favoritisme, clientélisme, népotisme, corruption sont autant de maux qui expliquent l’état pitoyable des services publiques, a reconnu M. Bawara.

‘L’administration et les services publics nécessitent des réformes en profondeur pour en améliorer la qualité et en garantir davantage l’accès’, a-t-il indiqué.

Gilbert Bawara veut rapidement et énergiquement changer tout cela pour répondre aux attentes légitimes des citoyens

Le gouvernement a lancé en 2006 un programme de modernisation de l’administration, notamment avec l’amélioration du cadre juridique et la réforme administrative, mais le chantier est loin d’être achevé.

Banny, Essy et KKB « ne sont pas exclus » du PDCI-RDA rassure Bédié
Date : 18/11/2015 | 5:51 - Alerte Info

Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, mouvance présidentielle), Henri Konan Bédié, a assuré mardi que l’ex-Premier ministre Charles Konan, l’ancien ministre des Affaires étrangères, Essy Amara et le député Bertin Kouadio Konan (KKB) qui se sont présentés à la présidentielle du 25 octobre contre la volonté du parti n’en “sont pas exclus’’.

“Ils ne sont pas exclus du parti. Ils participent aux réunions notamment celle du Bureau politique pour tant qu’ils soient et restent militants du PDCI-RDA’’, a déclaré Henri Konan Bédié, dans son discours à l’ouverture d’une réunion au siège de la formation politique à Cocody (est d’Abidjan).


 
Charles Konan Banny, Essy Amara et Bertin Kouadio Konan s’étaient opposés à la décision de leur parti de ne pas présenter de candidat à la présidentielle du 25 octobre et de soutenir la candidature du chef de l’Etat sortant Alassane Ouattara au scrutin.

M. Banny et M. Essy avaient fait acte de candidature avaient de renoncer à participer au scrutin quelques jours avant le vote.

KKB, quant à lui, a maintenu sa candidature, échouant à la troisième place après le vote derrière M. Ouattara réélu avec plus 83% des suffrages et le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’guessan, crédité de 9%.

Le député KKB était présent dans la salle pour cette réunion du bureau politique. La première après la présidentielle. Tout comme l’ancien numéro deux du parti, Laurent Dona Fologo, de retour au PDCI, après des années de brouille avec M. Bédié.

“Nous voulons nous réjouir du retour de certains qui sont revenus en prenant leur place dans la maison commune’’, a poursuivi M. Bédié, en allusion à M. Fologo dont la présence a été applaudi par la salle.

L’ancien Premier ministre Banny et l’ex-ministre des Affaires étrangères Essy Amara n’étaient pas présents.

SKO

Les tilapias conviés à un feu d'artifice
Date : 18/11/2015 | 5:51 -

La cargaison de poissons saisie récemment par la douane dans un conteneur en provenance de Chine sera incinérée mercredi, a indiqué Ouro-Koura Agadazi, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche.

Dans une note ministérielle envoyée en début de matinée à la société importatrice, il a été notifié que les tilapias étaient impropres à la consommation et frappés d’une interdiction de commercialisation.

Dès la découverte du stock au port de Lomé, les services sanitaires avaient avait alerté la douane afin de procéder à une mise sous scellés.

Aucun danger donc pour le consommateur togolais.

Finance inclusive : cap vers le million de Togolais
Date : 18/11/2015 | 5:50 - icilome

Lancé il y a près de 2 ans, le FNFI connaît un vrai succès. ISon objectif est de permettre aux plus défavorisés (jeunes, agriculteurs, groupements) de développer des activités génératrices de revenus.

La finance inclusive est un mécanisme de redistribution juste et équitable de la richesse nationale, souligne Mme Tomegah-Dogbé.

D’ici 2018, le Fonds vise 2 millions de bénéficiaires.

Les responsables du programme se félicitent du taux exceptionnel de remboursement, près de 90%, mais il veulent parvenir à 100% pour ne pas hypothéquer la réussite de l’ensemble du projet.

Le FNFI s’appuie sur un certain nombre d’établissements de microfinance. Il bénéficie du concours financier du gouvernement, de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD).

Finance inclusive : cap vers le million de Togolais
Date : 18/11/2015 | 5:50 - icilome

Lancé il y a près de 2 ans, le FNFI connaît un vrai succès. ISon objectif est de permettre aux plus défavorisés (jeunes, agriculteurs, groupements) de développer des activités génératrices de revenus.

La finance inclusive est un mécanisme de redistribution juste et équitable de la richesse nationale, souligne Mme Tomegah-Dogbé.

D’ici 2018, le Fonds vise 2 millions de bénéficiaires.

Les responsables du programme se félicitent du taux exceptionnel de remboursement, près de 90%, mais il veulent parvenir à 100% pour ne pas hypothéquer la réussite de l’ensemble du projet.

Le FNFI s’appuie sur un certain nombre d’établissements de microfinance. Il bénéficie du concours financier du gouvernement, de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD).

Le siège de la société Victago en feu
Date : 18/11/2015 | 5:36 - icilome

Les responsables de la société Victago ont passé une de mauvaises heures. Les locaux ont pris feu.

Selon l'un des travailleurs ,le gaz servant à préparer les produits aurait explosé lors de la préparation du liquide dudit produit. Et comme le montre l’image l’on a enregistré des dégâts matériels.

Notons que la société Victago est spécialisée dans la fabrication et vente des savons et pommade. Lesquels produits sont commercialisés à Lomé et à l'intérieur du pays.

Nous y reviendrons.

L'ANC tente de se refaire une santé
Date : 17/11/2015 | 7:38 -

L'ANC veut surfer sur le malheur des habitants de Mango pour se refaire une santé, peut-on lire mardi dans Le Médium.

Selon ce journal, le parti de Jean-Pierre Fabre tente de récupérer cette affaire pour rebondir alors qu’il est inaudible depuis plusieurs mois. Un procédé que dénonce l’hebdo.

253 morts sur les routes depuis le début de l'année
Date : 17/11/2015 | 7:36 -

Près de 800 Togolais meurent chaque année sur les routes ; 253 ont perdu la vie rien qu’au premier semestre 2015.

Si le mauvais état des routes pouvait expliquer un certain nombre d’accidents dans le passé, ce n’est plus le cas aujourd’hui avec la réhabilitation d’une grande partie du réseau, notamment des axes à fort trafic.

A quoi attribuer cette hécatombe ? A l’imprudence des automobilistes, au mauvais entretien des véhicules, notamment des camions, à la surcharge et à l’ignorance du code de la route.

Certes, le nombre de tués semble en régression depuis le début de l’année, mais il faudra attendre fin décembre pour savoir si la tendance se confirme.

La pêche a repris sur le lac Namgbéto
Date : 17/11/2015 | 6:40 - icilome

Cette reprise intervient après une pause de trois mois sur exigence du ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche.

La même source a indiqué que, les pêcheurs ont reçu en guise d’encouragement des équipements de transformation, de production et de conservation.

Il s’agit 4 machines hors-bord, de 24 gilets de sauvetage aux équipes de surveillance du lac et de 102 caisses modernes aux femmes revendeuses de poissons. Ceci pour leur permettre d’accroitre leur productivité.

Présent à la cérémonie de réouverture, le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi s’est réjoui quant au respect de l’interdiction faite par le gouvernement. Rappelons que le gouvernement avait ordonné l’arrêt provisoire de la pêche sur le lac Namgbéto.

Un arrêt qui couvrait la période du 15 août au 15 novembre qui s’est achevé dimanche. Cet arrêt, selon le gouvernement, permettra aux poissons de se multiplier.

Guillaume Soro de nouveau convoqué par la justice française
Date : 16/11/2015 | 9:38 - panafricain.com

Guillaume Soro de nouveau convoqué par la justice française

Robert Dussey compatit à la douleur des Français
Date : 16/11/2015 | 1:44 - icilome

Les autorités togolaises ne sont pas du reste. Après le chef de l’Etat Faure Gnassingbé, c’est le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine, Robert Dussey de condamner cette attaque terroriste qui coûté la vie à 128 Français, faisant environ
250 blessés.

« C’est un acte terroriste lâche, c’est une honte », a-t-il posté sur son compte twitter.

Deux escrocs condamnés à trois mois de prison ferme à Toumodi
Date : 14/11/2015 | 8:41 - AIP
Football/Eliminatoires mondial 2018: la Côte d’Ivoire bat le Libéria (1-0)
Date : 14/11/2015 | 8:39 - Alerte Info

La sélection nationale de Côte d’Ivoire a battu vendredi à Monrovia Le Liberia (1-0) en match comptant pour les éliminatoires du mondial 2018.

Plan d'action pour combattre la migration illégale
Date : 12/11/2015 | 0:18 -

Un sommet Europe-Afrique sur la migration s’est ouvert mercredi après-midi à La Valette (Malte). Le Togo y est représenté par son ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey.

L’UE veut un plan d’action avec des Etats africains pour contenir l’arrivée de migrants.

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne en sont à leur quatrième rencontre depuis septembre pour traiter cette question qui ébranle le Vieux-Continent, mais cette fois, c’est l’Afrique et non plus le Moyen-Orient qui est censée tenir la vedette.

L’intensification de l’arrivée de migrants syriens ou irakiens, depuis l’été, passant par la route des Balkans, a fait oublier la route de la Méditerranée empruntée par les Africains. Mais celle-ci reste structurellement importante compte tenu de l’immigration économique et de l’instabilité de certaines régions du Continent.

Les Européens et la trentaine de pays africains invités vont discuter d’un plan d’action commun qui doit s’attaquer aux causes qui envoient tant d’Africains sur les routes en direction de l’Europe. En espérant que cet énième plan ait des conséquences pratiques sur le terrain que ses prédécesseurs n’ont pas eues.

Pour cela, l’UE a voulu montrer ses gages de bonne volonté (financière).

Une aide de 1,8 milliard d’euros fournie par la Commission sera officialisée à La Valette, via la mise en place d’un Fonds fiduciaire.

Le plan d'action auquel doit aboutir le sommet va combattre la migration illégale et faire plus pour donner davantage de possibilités légales de commencer à travailler en Europe, a promis la chancelière allemande Angela Merkel.

Togo ragots
Date : 12/11/2015 | 0:16 -

Biossey Kokou Tozoun, le président de la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC), a dénoncé mercredi ‘les journaux qui mettent en cause impunément et sans preuves des personnalités ou de simples particuliers. Ces atteintes à leur dignité et à leur honneur sont scandaleuses’.

Il faisait référence à de récentes pseudo-enquêtes mettant en cause l’un des membres du gouvernement.

‘C’est une forme de charlatanisme médiatique dans l’altération des faits et des accusations fallacieuses, ceci en violation du code de la presse et de la communication et de la loi organique relative à la HAAC’, a déclaré M. Tozoun.

Violation de l’éthique et de la déontologie, c’est bien ce qui caractérise les articles quasi-identiques publiés récemment par L’Indépendant Express et ‘Panorama’. Les journalistes se sont rendus dans le village natal du ministre où ils ont découvert des ‘pratiques sataniques’. On épargnera au lecteur le reste des enquêtes rédigées par des individus qui ont manifestement besoin d’une assistance psychiatrique.

Cette affaire, n’est malheureusement pas la première du genre. Le fond de commerce de nombreux journaux et de la presse en ligne est de diffuser de fausses informations. 

Aux organisations professionnelles de dénoncer ces dérives.

Une équipe soudée pour battre l'Ouganda
Date : 12/11/2015 | 0:14 -

A la veille de l’importante rencontre contre l’Ouganda à Lomé, le sélectionneur du Togo Tom Saintfiet a tenu une conférence de presse.

L’occasion de faire part de son optimisme grâce, selon lui, à une équipe de qualité.

Le technicien belge veut densifier le milieu de terrain et compte sur des joueurs comme Floyd Ayité, Lalawelé Atakora, Womé Dové et Prince Ségbéfia.

‘Demain, c’est un match très important et on doit le gagner avec un résultat de 1-0 ou 2-0’, a-t-il déclaré.

Le match comptant pour le 2e tour aller des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 aura lieu jeudi à 15h (TU) au stade de Kégué

La rencontre retour est prévue le 15 novembre à Kampala.

Rendez-vous avec l’histoire
Date : 12/11/2015 | 0:12 -

Les incidents qui se sont produits le week-end dernier à Mango continuent d’alimenter les colonnes des journaux.

Pour Liberté paru mercredi, les explications données par le ministre de la Sécurité n’’ont guère convaincu’.

Une enquête aussi bien judiciaire que de commandement à été ouverte, indique Forum de la Semaine.

Les autorités en charge de l’environnement et des ressources forestières ont-elles manqué de délicatesse ? , se demande Le Messager.

Tous ces évènements procèdent d’une ‘gestion catastrophique, chaotique et calamiteuse’, écrit Le Triangle des Enjeux.

Liberté accable le gouvernement qui consacre 5,5 milliards à l’organisation d’un sommet sur la sécurité maritime alors les hôpitaux publics manquent de tout.

Le Togo est classé premier pays de l’Espace UEMOA en matière de raccordement électrique, selon la dernière enquête Doing Business dont Le Messager publie des extraits. Ce qui n’empêche pas les consommateurs d’être confrontés à des coupures régulières.

‘Eperviers-Cranes, un rendez-vous avec l’histoire’, titre Forum de la Semaine. L’équipe togolaise affronte jeudi à Lomé  l’Ouganda dans le cadre du 2e tour aller des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018.

La mort d’un apprenti chauffeur provoque des affrontements communautaires
Date : 09/11/2015 | 19:18 - Alerte Info

Des affrontements communautaires entre autochtones Dida et allogènes malinké ont éclaté dimanche nuit à Neko, une petite localité située à environ 10 Km de Lakota (Centre-ouest ivoirien), causant d’importants dégâts matériels, dont des maisons incendiées, ont rapporté des habitants à Alerte info.
Selon les mêmes sources, c’est une bagarre entre un apprenti chauffeur d’ethnie malinké et l’un de ses passagers qui serait à l’origine des affrontements.

Dans la dispute, l’apprenti chauffeur, poussé sur la voie par le passager d’ethnie Dida, a été percuté par une voiture qui passait et est mort sur le coup.

En représailles, des jeunes malinkés, appuyés par des chasseurs traditionnels dozo ont lancé la nuit une expédition punitive sur l’un des quartiers (majoritairement habité par les autochtones Dida) de Neko qui est totalement saccagé et dont plusieurs habitations sont incendiées.

Les autorités préfectorales étaient sur place lundi matin pour ramener le calme dans la localité.

SKO

Anticiper les catastrophes naturelles
Date : 09/11/2015 | 6:19 -

A quelques semaines de la Cop21 à Paris, l’heure est à la mobilisation face aux changements climatiques à l’origine des catastrophes naturelles. La Cédéao a lancé lundi à Lomé une consultation sur les inondations et la réduction des risques. L’organisation régionale souhaite parvenir à l’adoption d’un plan d’action global qui comprend, notamment, un observatoire transfrontalier de vieille.

Une initiative qui bénéficie de l’appui de l’Union européenne, de la Banque mondiale et du PNUD.

‘Il est indispensable de mettre en oeuvre une politique régionale de gestion des risques et des catastrophes naturelles comme les inondations, les tempêtes, les incendies’, a déclaré André Johnson, le ministre de l’Environnement, à l’ouverture des discussions.

Le Togo est régulièrement victime d’inondations avec son lot de destruction d’habitations et de terres agricoles.

Quelle farce ! La sortie de crise n'est pas pour demain
Date : 09/11/2015 | 6:18 -

La crise se poursuit à la Fédération togolaise de football (FTF). Le congrès extraordinaire s’est terminé samedi sur un échec.

‘Une véritable farce’, écrit lundi L’Eveil de la Nation. Les représentants des ligues et clubs ne sont pas parvenus à s’entendre sur le nom du prochain président, ni à adopter de nouveaux statuts.

Protection de la faune et réalités économiques
Date : 09/11/2015 | 6:16 -

Nouvelle Opinion, en kiosque lundi, revient sur les évènements qui ont secoué la ville de Mango en fin de semaine.

Il y a eu 5 morts lors d’échauffourées avec les forces de l’ordre. A l’origine des troubles, un projet de conservation régional de la faune mis en œuvre avec l’appui du PNUD. Mais les populations des zones concernées qui occupent les lieux de façon illégale, n’entendent pas partir. Les autorités vont engager un dialogue direct afin de trouver une issue susceptible de donner satisfaction aux uns et aux autres.

Banque mondiale : Pierre Laporte a pris ses fonctions
Date : 09/11/2015 | 6:15 -

Le Seychellois Pierre Laporte, ancien ministre des Finances de son pays, a été nommé directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Togo, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso et la Guinée. Il succède à Ousmane Diagana, nommé récemment vice-président de l’institution.

A Lomé, le bureau de la BM est dirigé par Joëlle Businger.

Le portefeuille de la Banque mondiale au Togo avoisine les 350 millions de dollars et couvrent des secteurs assez divers comme l’éducation, la santé, l’agriculture, la promotion du secteur minier, les infrastructures,  la lutte contre les effets du changement climatique, notamment.

Mango : Encore deux morts dimanche
Date : 09/11/2015 | 5:45 - icilome

Le nombre de morts à Mango a augmenté depuis hier. De 5, il est passé à 7. Dimanche, la population s’était rendue au domicile du commissaire de police de la ville de Mango.

Une fois à son domicile, les manifestants ont mis feu à ses effets personnels. Dans sa colère, il a ouvert le feu sur les manifestants et en a tué deux à bout portant.

Il est actuellement introuvable et selon le député, il serait certainement mis aux arrêts.

Rappelons que lors des violentes manifestations des vendredi et samedi, 3 personnes avaient été tuées par balles dont deux écrasées par un véhicule blindé des militaires.

Un chiffre qui fait froid au dos et qui devrait interpellé les autorités à prendre la mesure de la situation.

Marché commun : de nombreux obstacles demeurent
Date : 07/11/2015 | 4:1 -

Le faible niveau des échanges intracommunautaires qui se situe à environ 11% des échanges commerciaux globaux de l’Union constitue un sérieux handicap à l’intégration, a souligné Bernadette Legzim Balouki, la ministre du Commerce

L’organisation sous régionale a adopté plusieurs textes parmi lesquels la réduction et l’harmonisation tarifaire, la réforme du cadre légal et réglementaire, la rationalisation des systèmes de paiement, la restructuration des secteurs financiers, cadres communautaires de l’investissement et de  la concurrence, le tarif extérieurs communs (TEC). C’est bien, mais pas suffisant. La libre circulation des personnes et des biens, le droit de résidence et le droit d’établissement dans l’Espace ne sont pas appliqués.

‘Il faut faire en sorte que le commerce garde sa place. C’est le moteur de l’économie. Sans le commerce, il n’y a pas d’économie viable. Nous voulons créer une classe moyenne dans les Etats et faciliter les échanges.. Notre rôle est d’avoir une approche commune dans le commerce international’, a indiqué Allemand Oumarou, le président du Conseil des ministre et ministre nigérien du Commerce.

Une ‘Déclaration de Lomé’ doit être  adoptée sur cette question en prélude à la 10e Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) qui se tiendra en décembre 2015 à Nairobi.

Les violences ont fait 2 morts
Date : 07/11/2015 | 4:0 -

Le gouvernement a qualifié ces incidents de ‘malheureux’ ; il a présenté ‘ses sincères condoléances aux familles éplorées et sa compassion aux blessés’.

Les autorités invitent la population au ‘calme, à la retenue et réaffirme son entière disponibilité au dialogue permanent comme voie idéale de règlement de problèmes quelle que soit leur nature’.

Menée par une association non-reconnue, des habitants entendaient protester contre un projet financé par le Fond pour l'environnement mondial destiné à réhabiliter des espaces protégés pour la faune.

Un programme de conservation qui concerne plusieurs préfectures des Régions des Savanes, de la Kara et d’une partie de l’Oti.

Pour les opposants, la terre doit profiter à l’agriculture plutôt qu’à la protection des animaux. 

La manifestation a dégénéré quand des manifestants se sont emparés par la force de deux fusils à pompe appartenant à des policiers, puis saccagé un bâtiment. Cela a entraîné la réaction des forces de l’ordre.

Peur sur la ville
Date : 07/11/2015 | 3:58 -

Les journaux parus vendredi y vont de leurs analyses et commentaires après l’adoption du nouveau Code pénal. Parmi les nouveautés, l’abandon de la perpétuité au profit d’une peine incompressible de 50 ans, signale L’Union.

Les journalistes sont vent debout contre l’un des articles qui prévoit des peines de prison pour tous ceux qui se livrent à la propagation de fausses nouvelles. Une disposition qui vise tout le monde et pas les médias spécifiquement.

Malgré tout, ‘Les organisations de presse envisagent des manifestations de grande envergure contre le nouveau code pénal’, écrit L’Alternative.

Sur ce sujet, L’Eveil de la Nation se veut prudent. ‘Coup porté à la liberté de la presse ou un appel à plus de professionnalisme ?’ s’interroge-t-il.

Forum de la Semaine cite Kofi Yamgnane qui affirme vouloir se battre pour  des réformes constitutionnelles, institutionnelles et des élections locales. ‘Une cause trahie par Jean-Pierre Fabre’, assure l’ancien Maire de St Coulitz (France).

L’Alternative évoque des détournements au ministère de la Santé pour des montants allant de 100 à 400 millions. Info ou intox ? Difficile de le savoir.

Autre sujet largement évoqué vendredi, l’insécurité. ‘Arnaqueurs, pickpockets et agresseurs à l’œuvre à Lomé’, indique L’Union. Son confrère Liberté évoque ‘des vols à mains armées, des cambriolages et autres actes de banditisme qui sont devenus le lot des populations’. Ce quotidien proche de l’opposition taxe le gouvernement d’inaction.

Enfin L’Alternative conclut en soulignant que ‘L’insécurité n’épargne plus personne à Lomé’.

Mango : Il y aurait trois morts dont un policier
Date : 06/11/2015 | 5:57 - icilome

Des pneus brûlés devant le lycée de la ville
   

La situation évolue très vite dans la ville de Mango. Il y aurait, selon les informations, trois morts dont un policier.
Les manifestants (les paysans surtout) rentrent dans les villages avoisinants pour y déloger les populations et les faire participer à la manifestation.
Deux civils auraient été tués par balles. Un Policier aurait également trouvé la mort dans cette manifestation. Ce dernier aurait été passé à tabac par les manifestants en colère.
La ville est toujours sous tension.

A suivre.

Le Lt-Col Bolidja Langbatib aux commandes de la sureté de l’aéroport de Lomé
Date : 06/11/2015 | 5:55 - icilome

Le lieutenant colonel Bolidja Langbatib, est désormais Coordonnateur de l’autorité de la sûreté de l’aéroport international Gnassingbé Eyadema de Lomé.


 
Le décret de sa nomination a été signé lors du conseil des ministres tenu mercredi à la présidence de la République.

Ledit décret indique que Bolidja Langbatib devra dorénavant s’assurer de la tranquillité des personnes (passagers) et des biens.

Il a aussi pour tâche de mettre hors d'état de nuire tout quidam mal intentionné qui tentera de porter atteinte à la vie des personnes et des biens dans cet aéroport.

Politique de la ville : expertise marocaine
Date : 04/11/2015 | 5:11 -

Le ministre marocain de l’Habitat, Mohamed Nabil Benabdallah, une délégation togolaise conduite par le ministre de l’Urbanisme, Fiatuwo Sessenou.

Cette visite se conclura mercredi par la signature d’un protocole d’accord dont l’objectif est renforcer l’échange d’expertise dans les domaines de l’habitat et de la politique de la ville.

‘Nous avons le plaisir aujourd'hui de donner un coup de fouet significatif à la coopération entre nos deux pays en la matière et nous espérons pouvoir signer un accord de coopération qui puisse ouvrir la voie à un partenariat plus fécond dans l'ensemble de ces domaines’, a déclaré M. Benabdallah.

La délégation togolaise sera informée sur la façon dont le royaume gère le réaménagement urbain et la restructuration des quartiers déshérités.

Grand concert vendredi à Lomé
Date : 04/11/2015 | 4:55 -

Pour marquer la réouverture de l’Institut français du Togo, un grand concert gratuit aura lieu le 6 novembre à 20h30 dans le parc de l’Institut (face au consulat de France).

Une programmation éclectique a été élaborée qui devrait susciter l’adhésion du public. Avec d’abord le groupe togolais ‘Elinam’, finaliste du prix RFI 2015, et le groupe français ‘Lo'jo’ originaire de la ville d’Angers qui mélange des styles musicaux très variés et se voit souvent classé dans la ‘World music’.

Maîtres-menteurs
Date : 04/11/2015 | 4:50 -

‘Au Togo les choses se passent comme si, l’on est fier de voir le pays ou ceux qui le dirigent éprouver des difficultés et ceci de quelle manière, si ce n’est par le mensonge et la désinformation. Et pour ça, les Togolais sont passés maitres dans l’art de mentir et de désinformer’, écrit mercredi Le Messager.

L’hebdo donne deux récents exemples, l’annonce de la mort du chef de l’Etat après la présidentielle d’avril dernier et sa supposée implication dans la récente tentative de putsch au Burkina.

Normalisation à marche forcée
Date : 02/11/2015 | 10:34 -

A quelques jours du congrès extraordinaire de la Fédération togolaise de football (FTF) la crise semble se poursuivre au sein du Comité de normalisation mis en place à la demande de la FIFA – elle-même mal en point – pour mettre un terme à des années de pagaille.

Lundi, Tomy Geraldo Sylvestre, ancien joueur et membre dudit comité a démissionné.

Il dénonce pêle-mêle  le manque de transparence et l’opacité de la gestion.

‘N’étant plus associé aux différentes séances de travail et trop souvent tenu à l’écart des prises de décision, ma place n’est plus au sein de ce comité’, a-t-il déclaré.

Le prochain congrès est censé mettre un terme à la crise. A défaut, le gouvernement pourrait être tenté de prendre ses responsabilités.

Trop d'absentéisme à l'Assemblée
Date : 02/11/2015 | 10:24 -

Togo Réveil paru lundi invite le président de l’Assemblée nationale à prendre des sanctions contre les ‘élus déserteurs’.

Il y a ceux qui disparaissent de l’hémicycle pendant de longs mois, mais qui continuent à percevoir leurs indemnités, et ceux qui siègent sans réelle assiduité.

‘L’épineuse question des absences injustifiées aux travaux parlementaires doit être vite réglée par le Président Dama Dramani pour donner une autre image des représentants de la Nation’, indique le journal.

Inspecteurs des travaux finis
Date : 02/11/2015 | 10:18 -

Défaut manifeste sur un bâtiment public, nid de poule sur une route, malfaçon dans une école. Tous les ouvrages réalisés pour le compte de l’Etat par des entreprises privées au terme d’un appel d’offres pourront être passés à la loupe par les utilisateurs, c’est à dire les citoyens, et sujet à un constat critique adressé à l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP).

Cet organisme a pour mission de veiller au respect des principes de la concurrence, de la liberté d’accès à la commande publique et à l’égalité de traitement des candidats.

Il veut aller plus loin dans la transparence en associant les Togolais qui pourront le saisir en cas de problème sur la qualité des travaux exécutés.

Le processus passe par le site de l’ARMP ou par un numéro vert le 80 00 88 88.

Le Togo expliqué aux Japonais
Date : 02/11/2015 | 10:15 -

L’ambassade du Togo au Japon vient de publier le premier guide touristique bilingue. L’occasion pour le public japonais de découvrir les richesses culturelles du pays, son patrimoine historique, sa nature, son artisanat et naturellement l’hospitalité légendaire de sa population.

Le guide sera distribué aux tours opérateurs et aux agences de voyages à Tokyo et dans les principales villes du pays.

Togo, la prochaine nation startup ?
Date : 31/10/2015 | 3:36 -

Cina Lawson, la ministre de l’Economie numérique et Marc Fonbaustier, l’ambassadeur de France à Lomé, ont lancé vendredi le ‘Challenge Startupper. Un concours initié par le Groupe pétrolier Total, et qui vise à récompenser les meilleurs projets de création ou de développement d’entreprises de moins de deux ans dans 34 pays d’Afrique.

‘La croissance économique est une réalité au Togo, mais l’emploi ne suit pas. Cette initiative va permettre aux nationaux de créer des entreprises à fort potentiel pour booster le développement’, a indiqué Adrien Bechonnet, directeur général de Total Togo.

La création de richesse par les jeunes entrepreneurs togolais dont on connaît l’étendue des talents est une préoccupation pour la France qui s’engage à accompagner le développement du Togo, a souligné de son côté Marc Fonbaustier.

Après toutes ces remarques, Cina Lawson a rappelé fort judicieusement aux uns et aux autres que l’Afrique était une terre d’opportunités, notamment pour ceux qui y vivent et qui entendent la faire prospérer.

‘Startupper’ est ouvert aux togolais de 35 ans au plus. Les inscriptions sont ouvertes à partir du 1er novembre et jusqu’au 31 janvier 2016 sur le site dédié.

Les 3 meilleurs projets seront primés à hauteur de 20 millions de Fcfa.

Prévenir le cancer du col de l'utérus
Date : 31/10/2015 | 3:35 -

Le ministère de la Santé lancera du 2 au 6 novembre prochains la première phase de vaccination au Cervarix conçu par le laboratoire GlaxoSmithKline.

Le Cervarix, un vaccin produit par GlaxoSmithKline, permet de prévenir des lésions génitales précancéreuses (du col de l'utérus, de la vulve et du vagin) et du cancer du col de l'utérus dus à certains types oncogènes de Papillomavirus Humains (HPV) à partir de l'âge de 9 ans.

La campagne se déroulera dans la préfecture du Golfe (banlieue de Lomé) et dans celle de Tchamba (350 km de Lomé). 17.369 filles de 10 ans sont concernées.

Après le cancer du sein, celui du col de l’utérus est la deuxième cause de mortalité chez les femmes togolaises. 595 cas ont été recensés en 2014 pour 417 décès.

Des statistiques qui conduisent les autorités sanitaires à initier cette phase pilote de prévention qui sera étendue à l’ensemble du pays.

Ailleurs dans le monde, le Cervarix a montré son efficacité.

La vaccination est financée par l’UNFPA, l’UNICEF et l’OMS.

Le Togo en quête d’investissements
Date : 29/10/2015 | 5:19 -

Le Togo poursuit son offensive diplomatique à travers le Monde. C’est dans cette quête permanente de « vendre l’image » de notre pays aux investisseurs étrangers que le ministre des Affaires Etrangères participe au Sommet du Inde-Afrique, indique mercredi Waraa.

Plus simplement, le Togo est en quête d’investisseur et les hommes d’affaires indiens sont des clients de choix.

Traiter la drépanocytose à la source
Date : 29/10/2015 | 5:17 -

La drépanocytose constitue un problème de santé avec près de 250.000 malades. Le nouveau centre proposera des soins spécialisés de qualité et le dépistage précoce.

La drépanocytose, aussi appelée anémie falciforme, est une maladie héréditaire touchant l'hémoglobine des globules rouges. Cette protéine est essentielle à la fonction respiratoire: c’est elle qui permet le transport de l'oxygène dans l’organisme.

La drépanocytose se manifeste notamment par une anémie, des crises douloureuses et un risque accru d'infections. Les traitements actuels ont permis d'augmenter grandement l'espérance de vie des patients affectés, mais ils restent limités.

La recherche poursuit donc ses efforts pour les améliorer, voire traiter la maladie à la source, là où naissent les globules rouges.

Ouverture du sommet Inde-Afrique
Date : 29/10/2015 | 5:17 -

Robert Dussey, le ministre des Affaires étrangères, représente le chef de l’Etat au 3e sommet Inde-Afrique qui s’est ouvert jeudi à New Delhi.

Cette conférence illustre la volonté des dirigeants indiens de développer un partenariat étroit avec l’Afrique.

New Delhi entend renforcer sa coopération sur la base de l’égalité et du respect mutuel. Une relation bilatérale forte adossée à des liens étroits avec les organisations régionales comme la Cédéao.

L’Inde est déjà très présente en Afrique et au Togo où elle finance des projets énergétiques et agricoles via l’Exim Bank.

Sur le plan éducation, le gouvernement indien va financer un centre d’apprentissage à l’Anglais au sein de l’Université de Lomé, destiné aux cadres de l’administration togolaise.

Le président Faure Gnassingbé effectuera une visite officielle à Delhi l’année prochaine.

Le Premier ministre indien, Narendra Modi a affirmé que le troisième Sommet Inde-Afrique est d’une importance capitale, car il vise à montrer l’Inde comme étant un partenaire fiable pour de nombreux pays africains.

 SOM
'Nous espérons bâtir un partenariat plus efficace, fondé sur un échange fructueux et le renforcement des capacités, l’appui de l’infrastructure et le partage des technologies», a indiqué le premier ministre indien, précisant que « le partenariat économique entre l’Inde et l’Afrique va au-delà du commerce et de l’investissement et se prolonge jusqu’au transfert de technologie, au partage des connaissances et au renforcement des capacités'.

'Nos domaines d’intérêt, a-t-il ajouté, seront toujours axés sur le développement des ressources humaines, le renforcement des institutions, l’infrastructure, l’énergie propre, l’agriculture, la santé, l’éducation, le développement des compétences et le développement durable de l’économie bleue'.

A la clôture du sommet, une résolution dite ‘déclaration de New Delhi’, définira la nouvelle orientation des relations entre l’Afrique et l’Inde.

Huit (8) candidats togolais au 17ème concours d’agrégation du CAMES à Lomé Spécial
Date : 29/10/2015 | 5:2 - afreepress

Au nombre des cent quarante-huit (148) candidats de la vingtaine de pays que compte le conseil qui sont inscrits à cette session, il y a huit (8) candidats togolais.
 
L’information a été donnée ce mercredi par le gouvernement à l’issue du conseil des ministres.
 
Le gouvernement dirigé par le Premier ministre, Komi Sélom Klassou se réjouit d’ores et déjà de la tenue du 17ème concours d’agrégation au Togo. « Il contribuera à renforcer le rayonnement de nos Universités publiques  et à affirmer leur encrage international », souligne-t-on au gouvernement.

Togo-Ouganda : 12 et 15 novembre
Date : 28/10/2015 | 5:39 -

La rencontre entre le Togo et l’Ouganda pour le deuxième tour des préliminaires de la Coupe du Monde 2018 se déroulera finalement le 12 novembre prochain à Lomé (15h30) ; le match retour au Mandela National Stadium de Kampala aura lieu le 15 novembre (16h). C’est ce qu’à indiqué mardi la Confédération africaine de football (CAF).

Initialement, les matchs étaient prévus le 11 et 14 novembre, puis le 11 et 16 novembre.

Les 12 et 15 novembre semblent donc être cette fois ci les dates définitives. A moins d’un nouveau changement.

Volontariat sans exclusive
Date : 28/10/2015 | 5:37 -

Jusqu’à présent, le programme de volontariat ne s'adressait qu'aux jeunes diplômés afin de leur permettre d’obtenir un premier stage et, pour certains, un job à la clé.

Désormais, cette initiative est aussi proposée aux jeunes déscolarisés de 18 à 35 ans et sans aucune formation professionnelle.

1.000 d’entre-eux vont bénéficier de la phase pilote. A partir du 5 décembre, ils seront impliqués dans des missions d’intérêt public pour des périodes de 3 à 6 mois.

L’objectif des promoteurs de l’Agence nationale du volontariat au Togo (ANVT) est de promouvoir l’engagement citoyen, la solidarité et l’inclusion sociale en leur offrant l’opportunité  de contribuer aux solutions de développement du pays et de leur communauté.

La CEI déclare que tous les résultats proclamés jusqu'à ce jour ' n'émanent pas de sa commission centrale
Date : 27/10/2015 | 12:45 - Panafricain
La CEI déclare que tous les résultats proclamés jusqu'à ce jour ' n'émanent pas de sa commission centrale
Conseil de sécurité : mettre fin à une injustice
Date : 26/10/2015 | 4:33 -

Le fait que l’Afrique ne dispose pas d’un siège permanent au Conseil de sécurité de l’ONU est tout simplement une injustice, a déclaré samedi le chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey, lors d’un dîner organisé à l’occasion du 70e anniversaire des Nations Unies.

M. Dussey a appelé à une organisation plus forte qui implique une modification de sa Charte.

‘Le Togo demande, de manière urgente, une révision de la Charte permettant à plus d’un milliard de personnes de notre continent de se faire représenter par au moins deux pays africains au sein du Conseil de sécurité avec droit de véto et deux autres Etats africains comme membres non permanents’, a-t-il dit. Une position qui est celle de l’Union africaine.

Un siège permanent réservé à l’Afrique est une demande récurrente du continent. Pour le moment, les choses n’ont pas beaucoup avancé.

Le Conseil de sécurité se compose de 15 membres, dont 5 membres permanents : Chine, Etats-Unis, Russie, France et Royaume Uni et 10 membres élus par l’Assemblée générale pour un mandat de 2 ans.

La chance n’était pas de notre côté’
Date : 26/10/2015 | 4:34 -

En match retour comptant pour les éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2016), disputé ce dimanche à Lomé, le Togo et le Niger ont fait match nul (1-1). Pour les Eperviers, la compétition est terminée. Lors du match aller, les togolais s’étaient inclinés face au Mena (0-2).

A la fin de la rencontre, l’entraîneur Tom Sainfiet n'a pas caché ses regrets : Les joueurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes, mais la chance n’était pas de notre côté’.

M. Assane BA, le nouveau chargé de bureau UNFPA- Togo
Date : 26/10/2015 | 4:4 - icilome

De nationalité sénégalaise, Monsieur Assane BA est juriste et communicateur de formation. Expert en communication, il a eu à travailler avec des agences d’information de renommée internationale telles que AITV, RFO et AFRICA N°1.

Sa passion pour le multiculturalisme lui a valu de collaborer avec des radios afro américaines à New – York, New Jersey et au Connecticut aux Etats Unis.

Il a intégré l’UNFPA en novembre 2008 en tant que chargé de communication en RDC puis responsable de communication au bureau de liaison de l’Union Africaine à Addis – Abéba.

De novembre 2014 à fin septembre 2015, il a dirigé le bureau pays de l’UNFPA en Mauritanie en tant que chargé de bureau.

Côte d'Ivoire : décès à Abidjan d'un ancien président du parti de Gbagbo
Date : 24/10/2015 | 6:18 - Alerte Info

Sylvain Miaka Oureto, ancien président intérimaire du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l’ancien chef de l’Etat Laurent Gbagbo, est décédé samedi matin

Elykem Foundation sera lancée au Togo
Date : 24/10/2015 | 4:53 - icilome

Avec pour slogan « femme africaine, femme de valeur », cette fondation veut promouvoir la femme et la jeune fille qui sont pour Noélie, de l’or à l’état naturel, mais pas exploitées.

Noelie Elykem lance sa fondation au Togo le 25 décembre prochain.

Un appui moral, spirituel, matériel et financier, c’est ce que compte apporter Elykem Fondation à la jeune fille et à la femme togolaise en leur épargnant les maux auxquels elles sont exposées.

L'agenda bilatéral entre le Togo et l'Union Européenne au point
Date : 24/10/2015 | 4:46 - icilome

Le chef de la Délégation de l’union européenne (UE) au Togo, Nicolas Berlanga-Martinez a été reçu par le Premier ministre, Komi Sélom Klassou.

Le diplomate a confié avoir également parlé avec Sélom Klassou des finances publiques, de la décentralisation et du dialogue politique togolais.

« Cela a été une réunion de travail. On voit bien que notre partenariat est en bonne santé et on a vocation que cela continue dans cet état », a-t-il laissé entendre.

La Coopération entre le Togo et l’Union européenne a repris en 2007, après quinze (15) ans de suspension pour déficit démocratique.

Banny jette l’éponge à son tour et se retire de la présidentielle de dimanche
Date : 23/10/2015 | 12:36 -
Côte-d’Ivoire – Banny jette l’éponge à son tour… »Oui ça y est il se retire, tu peux publier, pour les raisons que tu sais. Impossible d’aller à ces élections dans ces conditions et cautionner la victoire frauduleuse de Ouattara. On t’envoie le communiqué un peu plus tard » nous a répondu un proche collaborateur de l’ex premier ministre joint à Abidjan.
Nouveau programme économique et financier
Date : 22/10/2015 | 6:54 -

En conseil des ministres mercredi, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Planification du développement, Adji Otèth Ayassor, a fait part des conclusions des travaux des Assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale qui se sont déroulées du 6 au 11 octobre à Lima.

Il ressort de ces réunions que les deux institutions sont satisfaites des progrès importants réalisés par le Togo en matière de gouvernance et de réformes économiques, souligne le communiqué officiel.

Le FMI et la BM ont marqué leur disponibilité à accompagner le Togo dans le cadre d’un nouveau programme économique et financier  dont les conditionnalités feront l’objet de discussions lors de la prochaine mission du FMI au Togo, précise le texte.

Ces Assemblées d’automne se sont tenues dans un contexte international marqué par l’adoption d’un nouveau programme de développement post-2015 appelé agenda 2030.

Les participants ont noté un ralentissement de la croissance internationale et l’augmentation des risques pour l’économie mondiale, liés aux tensions géopolitiques et aux importants mouvements des populations qu’elles ont engendrés.

Cancer : un espoir pour les malades
Date : 22/10/2015 | 6:53 - icilome

Le gouvernement a annoncé mercredi la création d’un Institut national de cancérologie. L’objectif est de développer un pôle de référence en matière de traitement et de prise en charge des malades, conformément aux orientations définies dans la déclaration de politique générale et au plan stratégique de lutte contre les maladies non-transmissibles.

Cet Institut permettra de développer un meilleur système de prévention et de traitement de cette pathologie grave qui enregistre chaque année au Togo, 3.700 nouveaux cas, dont 2.800 décès.

Les autorités entendent accélérer le diagnostic et renforcer la capacité d’accueil ainsi que l’offre de soins. L’institut collaborera de façon étroite avec les centres régionaux et internationaux spécialisés.

Dernière minute : Zeus Aziadouvo et Abi Alpha inculpés
Date : 22/10/2015 | 6:34 - icilome

Ils étaient ce matin au palais de justice de Lomé, sur convocation du juge dans l’affaire qui les oppose aux ministres Ayassor et Gnofam.

Zeus Aziadouvo Abi Alpha sont inculpés pour « publication de fausses informations, diffamation… ». Il leur a été interdit de parler du fond de dossier dans leur publication ou sur les médias audiovisuels.

Carlos Kétohou qui est convoqué dans l’affaire pour demain devrait déjà savoir ce qui l’attend.

Alerte! Les boissons frelatées abondent le marché à Lomé
Date : 21/10/2015 | 8:38 - icilome

 
C'est bien regrettable ce qui se passe dans nos sociétés aujourd'hui. Voulant s'enrichir et, rapidement, certains individus sont prêts à tout, quitte à sacrifier leur prochain. C'est le cas d'un groupe d'individus qui fabrique des boissons frelatées dont le réseau a été démantelé.

Ces individus se sont procurés des machines artisanales pour fabriquer des boissons. elles se sont spécialisées dans la fabrication de la sucrerie en l’occurrence Sprite et Coca Cola.

Soigneusement mise en bouteille plastique comme le fait la brasserie du Bénin, il faudrait bien prêter attention pour la distinguer le faux du vrai. Mais ceux qui s'y connaissent peuvent facilement la distinguer le vrai grâce à son goût.

De mèche avec certains agents véreux de la douane postés à la frontière de Hilacondji, ces boissons frelatées sont convoyées au Togo et mises sur le marché. Ne se doutant de rien, de nombreuses personnes les consomment à longueur de journée. Alors que les produits de fabrication sont nuisibles à la santé.

Hormis ces boissons frelatées, d’autres produits de qualité douteuse en provenance du Bénin abondent sur le marché togolais. Et cela, à cause de la cupidité de ces agents véreux de la douane. Malgré les nombreuses plaintes, la frontière de Hilacondji demeure un nid de magouilles et de malversations flagrantes. C'est un endroit où transite toute sorte de produits de contrebande.

C’est le lieu d’en appeler à la vigilance de la population. Surtout en cette période où les fêtes de fin d’année annoncent déjà leurs couleurs. Ces produits sont à des prix abordables sur le marché. Et c'est là où se situe le piège, puisqu'ils sont à la bourse du citoyen moyen. Une manière d'inciter la population à s'en procurer.

Ces produits, malheureusement, sont à la base de plusieurs maladies que développent plus tard les populations.

Urgent !!!! Le ministre d'Etat Sangaré Abou Drahamane, Membre fondateur du Front populaire ivoirien (FPI), le Gardien du Temple, a décidé, de façon irrévocable, de rompre le silence.
Date : 21/10/2015 | 2:55 - panafricain.com

Urgent, urgent!

Chers tous,

Communiqué à diffuser sans modération.

Le ministre d'Etat Sangaré Abou Drahamane, Membre fondateur du Front populaire ivoirien (FPI), le Gardien du Temple, a décidé, de façon irrévocable, de rompre le silence.

Le Premier Vice-président du FPI assurant l'intérim du Président Laurent Gbagbo va s'adresser au Peuple de Côte d'Ivoire et aux vrais amis de la Nation ivoirienne en danger.

Le Président Sangaré, à travers une déclaration claire, va lancer le mot d'ordre attendu de tout le Peule ivoirien, de la part du Parti du Président Gbagbo, relativement à l'élection présidentielle en préparation pour le 25 octobre 2015.

Ce mot d'ordre, c'est pour demain mercredi 21 octobre 2015.

César ETOU

Polémique autour des inscriptions à l’UAC : Des clarifications sur les nouvelles modalités
Date : 17/10/2015 | 5:24 -

Pour rappel, l’Université d’Abomey-Calavi sort d’une malheureuse crise due aux effectifs pléthoriques et à la massification des apprenants (45.000) dans la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines qui compte à peine 130 enseignants sans oublier le manque criard d’infrastructures de formation.
Dans le même temps, la carte universitaire de notre pays a connu une modification avec la création de trois nouvelles Universités, portant désormais à sept (07) le nombre total d’universités publiques. Ainsi, pour cette rentrée académique 2015-2016, les nouveaux bacheliers ont la possibilité de s’inscrire dans l’une des sept universités alors qu’autrefois, ce choix était réduit à un sur deux et au mieux à un sur quatre.
Les autorités rectorales, toujours soucieuses des meilleures conditions de formation des étudiants ont, après avoir informé l’autorité de tutelle, rendu publique cette mesure qui consiste, uniquement pour les nouveaux bacheliers, à déposer leurs dossiers d’inscription dans l’une ou l’autre des Facultés classiques que sont la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines (FLASH), la Faculté de Droit et de Sciences Politiques (FADESP), la Faculté des Sciences et Techniques (FAST) et la Faculté des Sciences Economique et de Gestion (FASEG) de leur choix. Les décanats desdites facultés étudient ensuite les dossiers en fonction de critères pertinents et objectifs de capacités intellectuelles attestées à pouvoir tenir dans le choix de la filière retenue par chaque candidat à une première inscription à l’UAC. Dès lors, il sera retenu au niveau de chacune des facultés classiques le nombre d’étudiants jugés aptes à s’inscrire au regard de leurs capacités d’accueil et d’encadrement. Et, c’est cette liste qui sera transmise à la scolarité centrale du rectorat en vue de l’inscription effective du candidat. Du fait de la forte perturbation des activités à la FLASH due à la longue grève déclenchée par les associations d’étudiants, cette dernière ne pourra recruter de nouveaux étudiants au cours de l’année académique 2015-2016, tous les étudiants inscrits en 2015 poursuivent les cours et examens sur la période d’octobre à avril voire mai 2016.
Contrairement aux allégations et aux commentaires d’une certaine presse, cette mesure n’a rien de discriminatoire et, encore moins, n’est en rien pour empêcher les enfants des pauvres de s’inscrire à l’UAC. Pour cause, il est question simplement d’une meilleure orientation des nouveaux bacheliers dans leurs choix d’études universitaires. Les conditions sociales et économiques des uns et des autres n’entrent pas en considération. On peut être un enfant de pauvre et présenter de bonnes capacités intellectuelles à réussir telle ou telle formation. Et, c’est bien souvent le cas en général. L’essentiel ici est de limiter les échecs et les redoublements massifs dans nos facultés classiques dont le rendement interne ne dépasse guère les 20% de taux de réussite, notamment, au premier cycle. Il est inutile de rappeler que la décision gouvernementale de prise en charge des frais d’inscription dans les facultés classiques des Universités nationales du Bénin au profit des étudiants non boursiers, non secourus et non salariés demeure en vigueur.
Par ailleurs, la mesure est en phase avec la nouvelle carte universitaire de notre pays. En effet, il nous semble un impératif que les nouvelles universités puissent disposer d’effectifs raisonnables d’apprenants. A quoi bon d’avoir des universités sans apprenants ? Si c’était possible, tout le monde voudrait étudier à l’Université d’Abomey-Calavi. Quand l’UAC était la seule Université publique, elle a assuré cette charge au prix de lourds sacrifices pour son personnel d’encadrement et pour ses personnels administratifs. Aujourd’hui, il existe également deux facultés de Droit et de Sciences politiques à l’Université de Parakou (Tchaourou et Parakou), une faculté des Sciences et Techniques (FAST) à l’Université Polytechnique d’Abomey (Dassa-Zoumé) et à l’Université de Natitingou, et une Faculté des Sciences Economiques et de Gestion à Savè toujours à l’Université de Parakou. Des Facultés de Lettres et Sciences Humaines existent aussi à l’Université de Parakou et de Porto-Novo (Adjarra), à l’Université de Parakou et à l’Université de Lokossa (Aplahoué). Le fait qu’un nouveau bachelier ne trouve de place à l’UAC ne veut nullement signifier qu’il ne pourra pas s’inscrire dans une autre université publique qui offre les mêmes formations.
C’est une réalité avec laquelle nous devons apprendre à composer désormais. Et c’est ce qui se fait partout ailleurs où l’Etat dispose de plusieurs universités publiques. De même, chaque université est libre, de par sa mission, de former des cadres compétents pour le développement, de fixer des critères à l’entrée. L’on cite, aux Etats-Unis d’Amérique, l’Université Harvard, l’Université Stanford (certes, des universités privées) et le Massachusetts Institute of Technology ou MIT, au Canada, l’Université Laval et en Grande-Bretagne, l’Université de Cambridge comme des références mondiales en matière d’excellence. Ne va pas dans ces universités qui veut ou qui a de l’argent mais, surtout et seulement, celui qui en démontre les capacités intellectuelles. C’est bien une erreur, sous nos cieux, de croire et de penser que dès lors que l’on a le Baccalauréat, l’on a d’office une place qui nous attend à l’Université d’Abomey-Calavi. Si la chose se fait avec le Certificat d’Etudes Primaires (CEP) pour l’entrée en sixième (tous les admis au CEP n’entrent pas automatiquement en classe de sixième mais, seuls ceux qui ont, en plus, rempli des conditions d’un minimum de niveau ou de background y sont admis), pourquoi serait-il si difficile de l’admettre à l’université ?
Devrions-nous continuer à mal former des chômeurs sans compétence aucune? Devrions-nous continuer à saupoudrer la qualité de la formation dans nos universités publiques ? Devrions-nous continuer à ignorer qu’une université vise d’abord et avant tout la formation des élites ? N’est-il pas temps de donner le signal à nos enfants qu’une place à l’université se mérite ? N’est-il pas temps de faire comprendre aux élèves, aux parents d’élèves et aux maîtres que l’excellence est la clé pour de brillantes études universitaires ? N’est-il pas enfin raisonnable de tourner dos à la médiocrité et de lancer nos élèves des collèges et lycées dans une culture d’excellence ? L’aménagement du territoire ne commande t-il pas que les étudiants soient équitablement répartis dans toutes les universités publiques quel que soit le lieu où elles se trouvent ?
A la vérité, il ne s’agit donc pas seulement d’une décision. Il faut y voir une vision. Et, l’Université d’Abomey-Calavi a, de par ses dirigeants actuels, la responsabilité historique et morale d’assumer le leadership pour le renouveau de l’excellence au Bénin.

Par Dr Serge A. ATTENOUKON

Un voleur de poulets brûlé vif à Adovi (Za-Kpota)
Date : 17/10/2015 | 5:20 -

Za-Kpota – Le corps sans vie calciné de Dénis Tohi, âgé de 27 ans environ a été retrouvé jeudi matin dans le village Adovi, dans l’arrondissement de Kpozoun à (Za-Kpota). L’individu serait décédé suite à un acte de vindicte au cours duquel il a été brûlé vif avec un sac rempli de poulets volés, a témoigné à l’ABP le chef d’arrondissement de Kpozoun, Philbert Tchéhoungbozo.

C’est avec stupéfaction que la population a découvert ces faits macabres, mais également avec un soulagement puisque le voleur, représentait, souligne-t-on, une gangrène pour la paix et la quiétude des habitants de cette localité. « C’est un champion dans le vol de la volaille. Il a vidé deux fermes appartenant à des particuliers dans le village », a confié le CA Tchéhoungbozo à l’ABP.

Une fois interpellé en flagrant délit, Dénis Tohi, comme à son habitude, a pris la fuite avec les poulets volés. C’est ainsi qu’il a été rattrapé dans sa course et brûlé par la population qui le guettait, a ajouté l’élu communal.

Les dispositions ont été prises pour le retrait et l’inhumation du corps, selon les instructions du procureur de la République, apprend-on de source locale.



ABP/IA/JFH

Burkina: le général putschiste Diendéré inculpé de "crime contre l’humanité" (justice militaire)
Date : 16/10/2015 | 19:51 - AFP

Ouagadougou, 16 oct 2015 (AFP) - Le général Gilbert Diendéré, considéré comme le cerveau du coup d’Etat raté du 17 septembre au Burkina Faso, a été inculpé notamment de "crime contre l’humanité", a annoncé vendredi à Ouagadougou le directeur de la justice militaire le colonel Sita Sangaré.
"Le général Diendéré est notamment poursuivi pour crime contre l’humanité", a affirmé lors d’une conférence de presse le colonel Sangaré, également commissaire du gouvernement du Tribunal militaire, précisant que le général "fait l’objet de 11 chefs d’inculpation".

roh-pgf/jlb

Burkina/putsch manqué: perquisition au domicile ouagalais de Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale ivoirienne (justice militaire)
Date : 16/10/2015 | 19:50 - AFP

Ouagadougou - Le domicile à Ouagadougou de Guillaume
Soro, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et ancien chef de la rébellion ivoirienne soutenue par le Burkina Faso, a été perquisitionné dans le cadre de l’enquête sur le putsch raté du 17 septembre au Burkina, selon une source militaire.

"Il y a eu une perquisition au domicile privé de M. Guillaume Soro", a annoncé le directeur de la justice militaire le colonel Sita Sangaré.
Guillaume Soro a dirigé au début des années 2000 une rébellion contre le président ivoirien de l’époque Laurent Gbagbo, soutenue par le régime de l’ex-président burkinabè Blaise Compaoré, qui s’est exilé à Abidjan après avoir été chassé du pouvoir le 31 octobre 2014 par la rue à l’issue de 27 ans de règne.

"Les officiers de police judiciaire agissant dans le cadre de la commission rogatoire donnés par le juge d’instruction et sur la base d’éléments en leur possession sont allés faire une perquisition dans ce domicile privé. Le secret de l’instruction est un principe cardinal et nous ne pouvons pas entrer dans les détails", a poursuivi le colonel Sangaré.

M. Soro n’avait pas été vu depuis au moins un an à ce domicile ouagalais, remontant au temps de son exil dans la capitale burkinabè, selon de bonnes sources.

Abidjan n’a pas condamné officiellement la tentative de coup d’État du 17 septembre.

Aujourd’hui âgé de 43 ans, il avait dirigé la rébellion lancée en 2002
contre l’ancien président Laurent Gbagbo, arrivé au pouvoir en 2000 au terme d’un processus électoral controversé. Auparavant, il avait vécu deux ans en exil à Ouagadougou, comme de nombreux autres opposants à M. Gbagbo, dont des militaires déserteurs avec lesquels il avait lancé cette rébellion des "Forces nouvelles" avec le soutien du régime Compaoré.

Après des accords de paix sous l’impulsion de la France, il avait été
ministre (2003-2007) puis Premier ministre (2007-2010) de Laurent Gbagbo, mais s’était sans surprise rangé du côté de l’actuel président ivoirien Alassane Ouattara dans la crise post-électorale qui avait suivi le refus de M. Gbagbo de reconnaître la victoire de son adversaire.

Premier ministre et ministre de la Défense de M. Ouattara, il est devenu président de l’Assemblée nationale, et donc constitutionnellement deuxième personnage de l’Etat, après son élection à la députation lors des législatives de 2012.

roh-pgf/sba/so/fal

Meilleure gouvernance du Bénin: Kessilé Tchala, une valeur sûre
Date : 12/10/2015 | 5:36 - actu Benin

La candidature de l’ancien ministre de la Santé ne fait l’ombre d’aucun doute pour succéder à Yayi Boni. Kessilé Saré Tchala, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est dans les starting blocks pour la présidentielle de février 2016. Après l’officialisation de l’information à Ouaké (son village natal), il y a quelques mois, retour sur les qualités qui font de l’urologue, un homme d’Etat.

Dr Kessilé Tchala est une valeur sur laquelle le Bénin peut compter pour son développement. Mû par la vérité en politique, le spécialiste de la prostate est très tôt tombé en disgrâce avec son ancien patron, Yayi Boni. Désapprouvant la méthode de gouvernance du pays par le régime du changement et de la refondation, il a lancé le mouvement "Le Bénin vivra" (Lbv), un creuset attaché aux valeurs de la République, à la stabilité et à la laïcité de l’Etat. Lbv entend fédérer d’autres organisations pour se transformer en un grand espace pouvant aider son leader à concrétiser son rêve : la construction, la consolidation d’ensembles économiques, financiers, juridiques et politiques nationaux et internationaux ; et la création des conditions les plus favorables à l’épanouissement des hommes et des femmes de tous les départements. Pour être membre de Lbv, il faut être compétent et méritant. A noter que Lbv est une génération d’espoir ; un espoir bâti sur la compétence, une compétence qui préfère une récompense selon le mérite. Lesdites valeurs trouvent leur fondement dans l’histoire nationale et de son destin. Pour mémoire, le Bénin a traversé le temps de Houégbadja à Ghézo, de Bio-Guerra à Maga sans se renier. Raison pour laquelle Kessilé Saré Tchalla prône l’union des Béninois pour un Bénin plus fort.

Toujours attaché à la tradition

Les années passées à l’extérieur n’ont pas changé la vision que le Dr Tchalla a de la tradition. Quoique réputé dans sa spécialité, le Dr Kessilé Tchala prône la complémentarité entre la science occidentale et le monde des « intellectuels analphabètes ».

AT

Des députés dénoncent la mal gouvernance sous Yayi
Date : 12/10/2015 | 5:33 -

La représentation nationale a adopté vendredi dernier en séance plénière, une série de lois de règlement. Une adoption à l’unanimité des députés présents et représentés. Ceci, après avoir dénoncé les graves irrégularités observées dans la gestion du pays.

Le recours de façon abusive aux ordres de paiement, la légèreté dans la réaffectation des lignes budgétaires et le manque de sincérité concernant la passation des écritures comptables. Telles sont entre autres graves irrégularités notées dans la gestion des affaires publiques et imputables au régime FCBE dénoncées par les honorables députés. C’était dans le cadre de l’adoption des lois de règlement de 2009 à 2013. Ces lois ainsi examinées pour le compte de la séance plénière du vendredi sont au nombre de cinq. Elles concernent les budgets exercices 2009, 2010, 2011, 2012 et 2013. Leur étude sur recommandation de la Conférence des présidents a fait l’objet de la présentation d’un rapport synthèse retraçant la vision des cinq dernières années élaboré par la Commission des finances sous la supervision de Raphaël Akotègnon.
Mais avant de parvenir à cette effectivité, il a été organisé à l’attention des députés, un séminaire atelier grâce à un financement du PNUD à travers le PARMAN. Une démarche qui vise à outiller les députés pour la formulation des recommandations pertinentes sans oublier la compréhension plus ou moins aisée desdites lois. Le mardi 18 et le mercredi 19 août 2015, la Commission des finances et celle du plan ont tenu une séance de travail pour harmoniser les points de vue avant la production du rapport synthèse recommandée par la Conférence des présidents du Parlement pour faciliter la compréhension et l’étude. Pour ce faire, le ministre des Finances a été auditionné dans le cadre des travaux en commission. Le rapport synthèse a mis en exergue les éléments comme les recettes, les dépenses, les résultats, les insuffisances, les irrégularités et les faiblesses relevées sans oublier les recommandations de la chambre des comptes de la Cour suprême, les préoccupations soulevées par les députés et leurs recommandations, particulièrement ceux des membres de la commission budgétaire. L’examen desdites lois a donné lieu à des critiques et recommandations fortes du côté des députés. Opportunité pour le ministre Koutché de remercier les élus du peuple pour leur disponibilité et leur détermination. Selon lui, cet exercice est un indicateur pour les pays qui optent pour la bonne gouvernance et reste un des caractéristiques d’un gouvernement sérieux.

Nicaise AZOMAHOU

Point de vue des députés lors de l’examen en plénière


Dakpè Sossou
« Je voudrais interpeller le gouvernement et tous les autres députés ici. Premièrement, c’est par rapport au temps, au délai que le gouvernement met. Je prends comme référence, le budget 2009. Ce budget, sa demande de loi de règlement a été introduite à l’Assemblée nationale en 2012. Je voudrais savoir pourquoi, parce que je connais beaucoup de cadres du ministère des Finances, cela peut prendre autant de temps pour être fait. Si l’on sait que ce pays depuis 2006 est géré par de grands banquiers, des gens qui connaissent l’argent, les finances publiques, la comptabilité publique et qui ne rendent compte que trois à quatre ans après. Ma seconde préoccupation a trait à l’omission des OP. J’ai connu OP depuis 1975. La chambre des comptes relève qu’il n’y a pas eu une situation faite des OP émis. J’ai honte. Même si quelqu’un ordonne d’émettre l’OP, je crois que le cadre qui est chargé d’émission doit prendre des dispositions, pour qu’il soit régularisé. Je voudrais demander à la représentation nationale, de prendre spécialement ce dossier-là en main, la situation des OP non justifiés. Qui sont ces bénéficiaires et combien cela fait de 2009 à 2013, le montant total des OP émis pendant cette période et qui sont les bénéficiaires ? »

Sacca Lafia

« Dans un premier temps, je voudrais remercier les magistrats de la chambre des comptes, et par ricochet ceux de la Cour suprême, qui nous permettent d’avoir un cliché sur le moins proche de la réalité de la gestion des fonds publics de 2009 à 2013. Remercié et félicité les cadres du ministère des Finances. Après cela, monsieur le président, je vais exprimer une gêne profonde, parce que quelque part, nous les cadres, nous sommes responsables du retard de notre pays. Moi, dans mon entendement, les lois de règlement appellent le trésor public à la transparence ou c’est un coup d’œil par derrière, qui vous permet de prévenir les accidents qui sont devant. Ce qui veut dire que la loi de règlement de 2009, avec les imperfections, devraient permettre de mieux gérer le budget de 2011, au plus tard, et ainsi de suite. Dans le cas d’espèce, ce n’est pas le cas. Nous constatons très bien, qu’il y eu des anomalies dans le budget 2009, on ne peut pas corriger les mêmes erreurs qui sont répétées dans le budget 2010, 2011 ? C’est dommage pour nous, parce qu’on est obligé de voter pour, malgré tout ce qu’on constate. Ça doit faire mal. Chacun de nous ici, est profondément résigné, pour des formalités. Or, un Parlement comme le nôtre ne devait pas être utile pour des formalités, mais pour des décisions les plus optimales. Mais j’ai espoir que les cadres et le ministre des Finances ont eu l’approche de produire en même temps cinq lois de règlement et que l’année prochaine ils seront en mesure d’avoir la loi portant règlement des comptes de l’année 2014 et les insuffisances seront prises en compte pour améliorer. J’espère que ce ne sera pas sur cette note négative qu’on va se séparer. Je veux qu’on retienne qu’on a espoir et on va encourager les uns et les autres pour que les prochaines fois ça se passe plus vite pour que ça soit profitable aux uns et aux autres ».

Bah Guera
« … Effectivement, nous sommes là pour parler de la loi des règlements et comme vous le constatez nous sommes là pour cinq années successives. (…) Comme vient de le dire celui qui m’a précédé, tout budget, c’est un acte de prévision. A tout moment, on n’est contraint de faire face à des contingences qui n’arrivent pas souvent à nous prévenir très tôt. C’est en cela qu’il faut comprendre parfois certains dysfonctionnements, l’essentiel dans toutes choses, c’est de prendre acte, et de pouvoir se donner les moyens de donner et de faire les correctifs qu’il faut les années à venir. Encore comme l’a dit le président de la commission, nous sommes là pour permettre aux magistrats de la cour des comptes de faire le travail. A nous de faire nos recommandations que les ministères qui vont suivre prendront en compte. Dans ce cadre, moi j’ai espoir, que ce que nous faisons ici c’est pour l’avenir… »

Léon Dègni
« … Je sais bien que c’est difficile la question de gestion de compte rendu, la question de justification des OP, précisément à ce niveau-là, il faut qu’on en parle. Parfois, il y a des ministères même qui sont menacés de voir leurs crédits bloqués s’ils ne justifient pas. Donc, moi je pense bien que le ministère des Finances est à féliciter, parce que depuis ces deux dernières années, il y a eu la multiplication des formations à l’intention des gestionnaires de crédits. C’est un effort important. Si j’ai de recommandations à faire, c’est de demander que ces formations se perpétuent, se renforcent pour permettre aux gestionnaires de crédit de mieux comprendre, de mieux gérer, de mieux rendre et de rendre compte à temps. Comme l’a dit mon collègue d’à côte, c’est un exercice pour lequel nous devons travailler … »

Benoît Dègla
« … Je voudrais à mon tour, féliciter la commission, féliciter le gouvernement pour ce travail auquel nous assistons aujourd’hui. Je voudrais rappeler que nous étions ici un certain nombre dont le Président en 2007 et que le gouvernement arrivé au pouvoir en 2006 est celui là qui a commencé par présenter les projets de loi de règlement de l’année 1998. Je le dis et je martèle. Aujourd’hui, en permettant, à l’Assemblée nationale de voter jusqu’à l’année 2016, c’est un record pour la vie de la démocratie béninoise. Le gouvernement mérite d’être félicité, puisque le contexte dans lequel nous évoluons n’est pas facile. (…) Partout ailleurs, ça peut arriver. Il y a un effort qui est fait. Le travail que fait la chambre des comptes, c’est pour que le gouvernement puisse gérer et exécuter le budget. … »

Propos recueillis et transcrits par Nicaise AZOMAHOU

Bénin: ouverture officielle de la formation en langue chinoise de l’année académique 2015-2016
Date : 12/10/2015 | 5:28 - Xinhuanet

La formation en langue chinoise de l'année académique 2015-2016, s'est ouverte samedi soir au Centre Culturel Chinois du Bénin, à Cotonou, capitale économique béninoise, sous l'égide des autorités culturelles de la Chine et du Bénin, a constaté Xinhua sur place.
Dans la soirée de samedi, plus d'une centaine d'apprenants béninois de la langue chinoise et leurs parents, de même que d'autres curieux béninois ont assité à la cérémonie d'ouverture officielle de cette année académique de la formation en langue chinoise.
Cette cérémonie a été marquée par un sketch des petits apprenants de moins de 12 ans en langue chinoise, mais aussi par des démonstrations de karaté.


"Cette formation en langue chinoise qui s'ouvre au profit des apprenants béninois, leur permettra d'être les ambassadeurs de la culture entre la Chine et le Bénin, car la connaissance de la langue chinoise leur ouvrira les grandes portes de la culture chinoise", a laissé entendre, Bai Guangming, directeur du Centre culturel chinois au Bénin.
S'exprimant à l'ouverture de cette rentrée académique de la formation en langue chinoise, le directeur de la promotion artistique et culturelle au ministère béninois de la culture, Patrick Idohou, a estimé que cette formation ne vise qu'un seul objectif, celui de la valorisation de la diversité culturelle entre le Bénin et la Chine.


"La réalisation de cet objectif se démontre à travers la présence de cette centaine jeunes béninois apprenants de la langue chinoise, inscrite à cette formation d'échanges culturelles entre le Bénin et la Chine, qui en réalité renforce davantage la coopération sino-béninoise", a-t-il déclaré.


Interrogée par Xinhua, Lydie Rolande Dessevi, nouvelle apprenante de la langue chinoise, a estimé que son choix d'étudier la langue chinoise, se justifie par sa volonté de se mettre en phase de la dynamique du développement des nouveaux outils de communication et d'échanges avec le monde.

"Choisir d'étudier la langue chinoise, c'est se donner plus d'opportunités d'études et d'emploi aujourd'hui et demain, surtout qu'en Afrique où l'on assiste en ces dernières années à une augmentation rapide des investissements et du commerce chinois (la Chine est actuellement le partenaire commercial le plus important du continent)", a-t-elle confié à Xinhua

La bonne recette
Date : 12/10/2015 | 5:24 -

Henry Gaperi, le commissaire général de l’Office Togolais des Recettes (OTR) s’est félicité samedi des ‘résultats encourageants’ obtenus par la régie pour les 9 premiers mois de l’année ‘légèrement au-dessus des prévisions’.

L’OTR vise les 500 milliards de Fcfa fin 2015. Un objectif réaliste selon lui.

Ce nouvel organisme, inspiré des modèles en vigueur au Rwanda, à Maurice ou au Ghana, rassemble douane et impôts. Il a l’avantage de rationaliser le système de collecte et de générer davantage de recettes.

L'ambassadeur du Togo au Brésil en fin de mission
Date : 12/10/2015 | 5:20 - icilome

L'ambassadeur du Togo au Brésil en fin de mission Limbiye Kadangha Bariki
Limbiye Kadangha Bariki, l’ambassadeur du Togo à Brasilia, a fait ses adieux vendredi aux autorités brésiliennes. Le diplomate arrive au terme de sa mission.

Lors d’une cérémonie, l’ambassadeur Sergio Francas Danese, représentant le ministre des Affaires étrangères, s’est réjoui des relations d'amitié et de coopération entre le Brésil et le Togo.

Il a indiqué que la récente visite du chef de la diplomatie togolaise avait permis de donner un nouveau départ à la relation entre les deux pays. Une ambassade togolaise ouvrira prochainement ses portes à Brasilia.

M. Bariki, également ambassadeur aux Etats-Unis, quittera dans quelques semaines Washington pour rejoindre l’administration centrale à Lomé.

Lomé pourrait accueillir le sommet de la Francophonie
Date : 12/10/2015 | 5:16 -

Le ministre des Affaires étrangères Robert Dussey a participé du 9 au 11 octobre à Erevan (Arménie) à la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF).

Outre les questions d'actualité relatives a la situation politique au sein de l'Espace francophone et a l'économie mondiale, les travaux ont porte sur les changements climatiques, la question des flux migratoires et la mobilisation des jeunes.

M. Dussey a exposé les engagements mis en oeuvre par son pays concernant la stratégie économique pour la Francophonie destinée à accroitre les capacités de négociation des Etats membres et leur influence dans les instances internationales.

Lors des travaux, le chef de la diplomatie a annoncé que la disponibilité du Togo à accueillir en 2017 à Lomé la Conférence ministérielle de la Francophonie et l’année suivante le sommet de l’organisation

En marge de la réunion, Robert Dussey s’est entretenu avec son homologue arménien, Edward Nalbandian, sur les moyens de renforcer la coopération entre Lomé et Erevan avec la mise en place de consultations périodiques.

Kaylan Group sécurise ses financements
Date : 12/10/2015 | 5:10 -

Kaylan Group sécurise ses financements Le Radisson Blu est en phase d'achèvement
Un accord de cautionnement d’un montant de 4.9 milliards de Fcfa vient d’être signé par la BOAD et le Fonds africain de garantie et de coopération économique (FAGACE) en faveur de la société Kalyan Hospitality Development, concessionnaire de l’hôtel du 2 février de Lomé, futur Radisson Blu.

Ce dispositif va permettre à l’opérateur de lever 10 milliards auprès de la BOAD.

Kaylan poursuit la rénovation de la tour de 35 étages dont la réouverture est prévue dans quelques mois. L’établissement proposera 256 chambres et 64 suites.

Au total, Kaylan devrait bénéficier de prêts à hauteur de 39 milliards accordés par la BOAD ; 28 milliards ont déjà été versés.

Francophonie : Robert Dussey à Erevan
Date : 10/10/2015 | 3:56 -

Le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, est arrivé samedi à Erevan (Arménie) où il participe du 10 et 11 octobre à la 31e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF).

Outre les questions d’actualité relatives à la situation politique au sein de l’espace francophone et à l’économie mondiale, les travaux porteront notamment sur les enjeux de la prochaine conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (CdP21), la question des flux migratoires et la mobilisation des jeunes dans l’espace francophone.

Mamadou Koulibaly suspend sa participation à l'élection présidentielle
Date : 09/10/2015 | 17:40 -
Mamadou Koulibaly suspend sa participation à l'élection présidentielle
La foudre tue une dame à Kaniasso
Date : 08/10/2015 | 7:35 - AIP
Odienné, 8 oct (AIP)- La foudre s’est abattue, mardi, sur une dame Coulibaly Aminata et son enfant, tuant la mère alors qu’elle s’était abritée sous un hangar sous l’orage, ont rapporté à l’AIP des habitants de Kaniasso.
Environnement international très volatile
Date : 08/10/2015 | 6:4 -

Ces Assemblées se tiennent dans un environnement international marqué par une volatilité accrue des marchés financiers, un déclin des cours des matières premières, des conflits armés dans le monde, les effets néfastes des changements climatiques et une dépréciation générale des monnaies des économies émergentes, souligne M. Yambaye.

Les risques qui pèsent sur les perspectives mondiales sont demeurés orientés à la baisse, plus qu’ils ne l’étaient il y a six mois, en raison notamment du ralentissement de la croissance mondiale, des effets inattendus d’une normalisation de la politique monétaire aux États-Unis et de la perspective d’une tendance baissière accrue des cours des matières premières. Les tensions géopolitiques et les mouvements de populations qui en résultent s’ajoutent aux risques qui menacent l’économie mondiale, écrit-il.

Dans ce contexte, le rapport formule un certain nombre de recommandations et ébauche des pistes afin que les pays africains, membres du Groupe II, continuent à bénéficier d’une croissance soutenue en dépit d’un contexte international incertain.

Biométrie: Zétès se veut être proche de sa proie
Date : 08/10/2015 | 5:58 - icilome

La fameuse entreprise belge Zétès annonce son implantation au Togo. Cette entreprise est vivement critiquée par l'opposition togolaise, pour sa participation aux fraudes électorales.

Selon Jean-Pierre Fabre, président de l'Alliance nationale pour le changement (ANC) et candidat du Combat pour l'alternance politique en 2015 (CAP 2015) cette entreprise fait du faux et usage du faux en informatique, surtout lors des échéances électorales d’avril dernier.

Les responsables de l'Anc estiment que Zétès voudrait maintenant se tailler une place au Togo, pour renforcer sa mainmise et son partenariat avec la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) du Togo.


Rappelons que c’est depuis 2009 que les kits servant à faire le recensement électoral sont fournis et conditionnés par cette société.

Mais à l’aune de la démonstration faite par CAP 2015, il est permis de dire sans risque de se tromper (selon les chiffres de CAP 2015) que, depuis 2009, année de la première fourniture des kits, la société Zetès s’est rendue coupable de complicité de fraude électorale, car les fichiers produits par cette entreprise n’ont jamais été audités.

Tout porte à croire que les plaintes déposées par le leader du CAP 2015 contre cette société sont mises au placard, étant donné que l’entreprise accusée de fraude électorale voudrait maintenant s’implanter à Lomé.

En tout cas pour l’heure, les négociations entre les autorités togolaises et Alain Wirtz, patron de cette société, pour la réalisation de d’un nouveau registre d’état-civil, sont en cours selon nos informations.

Georges Kouessan William se prononce sur son avenir politique
Date : 08/10/2015 | 5:57 - icilome

Nombreux s’interrogent sur son avenir politique depuis qu’il a quitté le Combat pour l’alternance politique en 2015 (Cap 2015) en juillet dernier. Mercredi, le président de "Santé du peuple" a rassuré les uns et les autres de sa présence dans l’arène politique.

« Le parti Santé du peuple travaille, depuis que nous avons quitté le Cap 2015, nous avons dit que nous allons nous réorganiser et aller vers les fondamentaux de notre partis. Nous faisons des sorties sur les terrains. Nous étions la dernière fois à Anfoin et nous avons atteint plus de 8 villages avec des actions classiques que nous menons. Mais nous comptons organiser beaucoup de choses dans les jours à venir », a-t-il indiqué.

Néanmoins, il n’a pas été précis en ce qui concerne son avis personnel sur la question des réformes politiques.

« Après ce qui s’est passé avec l’élection présidentielle, c’est normal que des partis politiques entrent dans le temps de réfléchir. Ça se fait au niveau de l’état major de chaque parti politique. Je pense que très bientôt, les partis parlementaires et non parlementaires vont commencer par se prononcer sur la question des réformes et des élections locales », a-t-il expliqué.

Va-t-il poursuivre seul son chemin ou rejoindra t-il un autre bloc politique pour la suite de la lutte ? Les prochains jours nous édifieront.

Les passages à niveau, véritables dangers dans la circulation à Lomé
Date : 08/10/2015 | 5:55 - icilome

Que ce soit, Agoè Gakpoto, Bè Gakpoto, Atikoumé, Gbonssimé, Hanoukopé ou ailleurs dans la ville de Lomé, les points de croisées des rails et de la route sont très souvent des endroits très dégradés. L’usure régulière du passage des trains laisses des trous infernaux à ces points, causant parfois des accidents de circulation.

Au passage à niveau sur le tronçon GTA – Agbalépédo, c’est le comble. C’est un grand fossé autour des rails tout le long de la traversée. Cette situation n’est pas non plus sans effet sur l’état des engins.

Il a fallu que plusieurs accidents se produisent à Attikoumé, en allant vers Adidogomé, après les pavés de Djidjolé et que la presse en parle abondamment pour que les autorités se résolvent à arranger ce niveau de la route.

Si le passage à niveau est malheureusement une plaie sur la route, nécessitant un ralentissement à chaque traversée, il existe bel et bien de nouvelles techniques de finissions à ces niveaux qui permettent une meilleure fluidité de la circulation.

Les autorités des travaux publics devraient également entreprendre des entretiens réguliers aux passages à niveau afin de faciliter la vie à la population. En attendant, les usagers devraient redoubler de vigilance dans les passages à Niveau.

Le match amical Egypte-Togo annulé
Date : 07/10/2015 | 1:8 - afreepress

 Le service de communication du Comité de normalisation de la Fédération togolaise de football (FTF) a confirmé la rumeur.   Des courriels ont été envoyés aux différents joueurs convoqués pour ce match par le Comité de normalisation de la Fédération togolaise de football pour leur signifier l’annulation pure et simple de cette rencontre amicale, apprend-on de la FTF.   Selon les informations parvenues à l’Agence de presse Afreepress, la Fédération égyptienne de football n’est même pas au courant d’un quelconque match puisque à cette même date, les Pharaons d’Egypte joueront contre les Tchipolopolo de la Zambie.   Pour mémoire, les Eperviers du Togo sont positionnés à la 79ème place au niveau mondial et la 20ème place sur le plan continental à l’issue du classement de la FIFA du mois d’octobre rendu public jeudi dernier au siège de la FIFA à Zurich (Suisse).

Deux étudiants meurent par noyade à Grand-Bassam
Date : 06/10/2015 | 7:32 - AIP
Grand-Bassam, 06 oct (AIP) – Deux étudiants sont morts par noyade dans la mer vendredi à Grand-Bassam, lorsqu’ils se baignaient, a appris l’AIP auprès d’un témoin.
Un véhicule tombe en mer à Port-Bouët, aucune victime
Date : 05/10/2015 | 3:42 - Alerte Info
Un véhicule de type 4X4 est tombé samedi en mer après une sortie de route vers 20H GMT, à Port-Bouët, une commune balnéaire au Sud d’Abidjan, mais le chauffeur en est sorti idem, a constaté un journaliste de ALERTE INFO. Le conducteur, un homme de la trentaine, qui empruntait l’autoroute de Bassam, « roulait à grande vitesse », ce qui a causé cette sortie de la chaussée, située à une centaine de mètres de l’Océan atlantique, qui borde cette cité, selon un témoin. L’incident s’est produit dans le sous-quartier appelé « Derrière Wharf », non loin de l’aéroport d’Abidjan, où les riverains ont aussitôt alerté les sapeurs-pompiers qui tentaient de sortir le véhicule, à moitié noyé par les eaux. L’individu à bord du véhicule était seul, a affirmé un autre riverain, tout en faisant observer, que c’est la première fois qu’un tel évènement arrive. Pour lui, le contact de ce véhicule avec la mer est du à la destruction des habitations au bord de la mer. PAL
Pré-rentrée académique 2015-2016 à Parakou: Manque d’infrastructures, de mobiliers et d’enseignants : le hic !
Date : 03/10/2015 | 6:53 -

Sauf changement de date de dernière heure, enseignants, écoliers et élèves feront leur retour dans les établissements scolaires dès le lundi 5 octobre prochain, après deux à trois mois de vacances. A Parakou, les préparatifs de la rentrée vont bon train. Mais la pénurie de salles, de mobiliers scolaires et d’enseignants qualifiés face à la pléthore d’élèves et d’écoliers, constitue un casse-tête pour les chefs d’établissement.

Si les portes de nombre d’établissements primaires restent encore fermées, force est de constater que l’heure n’est pas de tout repos dans les collèges et lycées de Parakou. Au CEG Hubert Maga, le censeur Françoise Idohou Yarou indique que tout est fin prêt pour le démarrage effectif des activités pédagogiques dès la semaine prochaine. Dans ce collège, l’un des plus grands de la ville, la liste des anciens élèves est déjà finalisée ; celle des nouveaux est en cours d’établissement tout comme les emplois du temps, en attendant l’examen des cas de transferts pour déceler les fraudes éventuelles des exclus d’autres établissements pour indiscipline ou insuffisance de travail.

Au CEG Zongo, c’est pareil. « Ici, nous avons déjà fini avec l’emploi du temps des professeurs et celui des salles et des différentes promotions sera bientôt affiché», confie Abdoulaye Issifou, censeur du collège, affairé avec cinq autres collègues enseignants dans son bureau. Des ouvriers seront recrutés pour procéder dans le week-end au nettoyage de l’enceinte et des abords de collège envahi par les mauvaises herbes, poursuit-il.
Partout, les censeurs s’affairent également à corriger les éventuelles erreurs sur les bulletins de note des élèves qui viennent réclamer. C’est le cas de la nommée Hawaou Z. de la Terminale A2C du CEG Hubert Maga dont le bulletin porte les mentions « redoublant» et «exclu» et 08,06/20 comme moyenne. L’élève qui est passée par l’intermédiaire d’un enseignant, dit avoir fait la classe pour la première fois dans cet établissement, qu’elle était transférée d’un autre collège. Après vérification sur place, son nom ne figure nulle pas dans les dossiers de transfert. Un autre cas de réclamation s’est révélé plutôt pertinent. Sur le bulletin de l’élève, sont mentionnés : «Redoublant » et «exclu», alors qu’il passe régulièrement en classe supérieure car après calcul, il a obtenu plus de 10/20 de moyenne. « Par rapport aux bulletins, il y a quelques petites erreurs. C’est tout à fait normal. C’est l’homme qui est sur la machine et il suffit de mettre un «2» à la place de «1», et les erreurs surviennent. Les élèves réclament et si c’est justifié, nous corrigeons », laisse entendre Abdoulaye Issifou, censeur au CEG Zongo.

Casse-tête

Il est question aussi pour les censorats de s’assurer de la présence effective des enseignants affectés dans leurs établissements afin de voir là où il y a manque de professeurs et rechercher les profils en vue de satisfaire le besoin des quotas horaires par matière et par classe. «Là où nous avons souvent de problème, c’est au niveau des professeurs qualifiés de mathématiques, de français et de philosophie qui sont rares sur le marché», signale Françoise Idohou Yarou, censeur au CEG Hubert Maga. A cet effet, priorité est donnée aux enseignants ayant déjà la main: ceux qui ont une certaine expérience dans le domaine et qui se sont faits former et ce, au détriment des jeunes sortis fraîchement des universités sans aucune formation pédagogique mais qui sont nombreux à déposer les dossiers de recrutement des vacataires, indique-t-elle. «L’éducation ne doit pas être la panacée pour le chômage des jeunes diplômés. Car il faut une formation adéquate pour pouvoir enseigner. L’enseignement doit être une chasse gardée des professionnels», justifie-t-elle.
A cela, s’ajoute le manque de salles de classe et de mobiliers. C’est le cas au CEG Albarika où sont classés 803 nouveaux collégiens. Cet établissement ne dispose que de 42 salles de classe pour abriter environ 5.000 élèves et à peu près 90 groupes pédagogiques cette année. En attendant que la collecte de dons et de souscriptions volontaires lancée par l’Amicale des anciens élèves dudit collège ne porte ses fruits, les responsables de l’établissement devront faire face une fois encore à ce manque criard de locaux de formation.
La situation est pareille au CEG Zongo. « Comme tous les grands collèges de Parakou, nous avons ce problème. Nous aurons 85 à 88 groupes pédagogiques pour une cinquantaine de salles de cours; ce qui fait un gap de plus de 30 salles», fait savoir Abdoulaye Issifou, censeur du CEG Zongo. «C’est toute une gymnastique pour pouvoir élaborer les emplois du temps; mais les 671 admis au Certificat d’études primaires (CEP) classés dans ce collège seront fixés afin qu’ils ne se baladent pas dans l’établissement et se trompent de salle», dit-il.
Au CEG Hubert Maga, 838 nouveaux collégiens y sont classés alors que le collège ne dispose que de 54 salles de cours au total. «Le nombre de classes n’augmente pas mais le nombre d’élèves ne cesse de grimper, ce qui crée une pénurie de salles de cours, d’où le phénomène des salles volantes », analyse Machioudou Maboudou Cissé, censeur adjoint dudit collège. Pour cette année 2015-2016, le CEG Hubert Maga comptera 95 ou 96 groupes pédagogiques, souligne-t-il. La pléthore est particulièrement prononcée dans les classes de 6è et de 4è. En effet, il y a trop de redoublants dans ces classes: des gens qui font deux, trois fois ou même plus sans s’inquiéter d’être exclus, du fait d’un décret qui demande aux chefs d’établissement de les garder quelque soit la moyenne qu’ils obtiennent, se désole le censeur du CEG Hubert Maga. « Si nous voulons que nos enfants réussissent, estime Françoise Idohou Yarou, on ne doit pas sacrifier leur éducation. Car si elle est ratée, ils vont devenir plus tard des malfrats, des escrocs qui vont nous rendre la vie difficile ». Françoise Idohou Yarou déplore l’inadéquation de la politique de l’Education nationale avec les problèmes qui se posent sur le terrain. «Aussi, les subventions ne viennent-elles pas à temps. L’année passée, ce n’est qu’en mai que nous les avons eues. Et, on ne nous donne même pas tout», fustige-t-elle.
Par ailleurs, le démarrage des activités pédagogiques risque de connaître de sérieux flottements dans plusieurs écoles primaires de Parakou, notamment à Tourou, Ganou, A la Gare, et d’autres localités où des toitures et des murs de salles sont endommagés suite aux tornades et orages de cette saison des pluies dans le septentrion. Des tables et bancs et autres mobiliers sont endommagés ou volés par endroits. A défaut de subventions étatiques conséquentes, les regards sont tournés vers l’administration locale. Le maire Karimou Adamou Souradjou est allé constater mercredi dernier l’état de délabrement de certaines infrastructures scolaires et a promis apporter des solutions dans un bref délai.
. A Parakou, les préparatifs de la rentrée vont bon train. Mais la pénurie de salles, de mobiliers scolaires et d’enseignants qualifiés face à la pléthore d’élèves et d’écoliers, constitue un casse-tête pour les chefs d’établissement.

Si les portes de nombre d’établissements primaires restent encore fermées, force est de constater que l’heure n’est pas de tout repos dans les collèges et lycées de Parakou. Au CEG Hubert Maga, le censeur Françoise Idohou Yarou indique que tout est fin prêt pour le démarrage effectif des activités pédagogiques dès la semaine prochaine. Dans ce collège, l’un des plus grands de la ville, la liste des anciens élèves est déjà finalisée ; celle des nouveaux est en cours d’établissement tout comme les emplois du temps, en attendant l’examen des cas de transferts pour déceler les fraudes éventuelles des exclus d’autres établissements pour indiscipline ou insuffisance de travail.

Au CEG Zongo, c’est pareil. « Ici, nous avons déjà fini avec l’emploi du temps des professeurs et celui des salles et des différentes promotions sera bientôt affiché», confie Abdoulaye Issifou, censeur du collège, affairé avec cinq autres collègues enseignants dans son bureau. Des ouvriers seront recrutés pour procéder dans le week-end au nettoyage de l’enceinte et des abords de collège envahi par les mauvaises herbes, poursuit-il.
Partout, les censeurs s’affairent également à corriger les éventuelles erreurs sur les bulletins de note des élèves qui viennent réclamer. C’est le cas de la nommée Hawaou Z. de la Terminale A2C du CEG Hubert Maga dont le bulletin porte les mentions « redoublant» et «exclu» et 08,06/20 comme moyenne. L’élève qui est passée par l’intermédiaire d’un enseignant, dit avoir fait la classe pour la première fois dans cet établissement, qu’elle était transférée d’un autre collège. Après vérification sur place, son nom ne figure nulle pas dans les dossiers de transfert. Un autre cas de réclamation s’est révélé plutôt pertinent. Sur le bulletin de l’élève, sont mentionnés : «Redoublant » et «exclu», alors qu’il passe régulièrement en classe supérieure car après calcul, il a obtenu plus de 10/20 de moyenne. « Par rapport aux bulletins, il y a quelques petites erreurs. C’est tout à fait normal. C’est l’homme qui est sur la machine et il suffit de mettre un «2» à la place de «1», et les erreurs surviennent. Les élèves réclament et si c’est justifié, nous corrigeons », laisse entendre Abdoulaye Issifou, censeur au CEG Zongo.

Casse-tête

Il est question aussi pour les censorats de s’assurer de la présence effective des enseignants affectés dans leurs établissements afin de voir là où il y a manque de professeurs et rechercher les profils en vue de satisfaire le besoin des quotas horaires par matière et par classe. «Là où nous avons souvent de problème, c’est au niveau des professeurs qualifiés de mathématiques, de français et de philosophie qui sont rares sur le marché», signale Françoise Idohou Yarou, censeur au CEG Hubert Maga. A cet effet, priorité est donnée aux enseignants ayant déjà la main: ceux qui ont une certaine expérience dans le domaine et qui se sont faits former et ce, au détriment des jeunes sortis fraîchement des universités sans aucune formation pédagogique mais qui sont nombreux à déposer les dossiers de recrutement des vacataires, indique-t-elle. «L’éducation ne doit pas être la panacée pour le chômage des jeunes diplômés. Car il faut une formation adéquate pour pouvoir enseigner. L’enseignement doit être une chasse gardée des professionnels», justifie-t-elle.
A cela, s’ajoute le manque de salles de classe et de mobiliers. C’est le cas au CEG Albarika où sont classés 803 nouveaux collégiens. Cet établissement ne dispose que de 42 salles de classe pour abriter environ 5.000 élèves et à peu près 90 groupes pédagogiques cette année. En attendant que la collecte de dons et de souscriptions volontaires lancée par l’Amicale des anciens élèves dudit collège ne porte ses fruits, les responsables de l’établissement devront faire face une fois encore à ce manque criard de locaux de formation.
La situation est pareille au CEG Zongo. « Comme tous les grands collèges de Parakou, nous avons ce problème. Nous aurons 85 à 88 groupes pédagogiques pour une cinquantaine de salles de cours; ce qui fait un gap de plus de 30 salles», fait savoir Abdoulaye Issifou, censeur du CEG Zongo. «C’est toute une gymnastique pour pouvoir élaborer les emplois du temps; mais les 671 admis au Certificat d’études primaires (CEP) classés dans ce collège seront fixés afin qu’ils ne se baladent pas dans l’établissement et se trompent de salle», dit-il.
Au CEG Hubert Maga, 838 nouveaux collégiens y sont classés alors que le collège ne dispose que de 54 salles de cours au total. «Le nombre de classes n’augmente pas mais le nombre d’élèves ne cesse de grimper, ce qui crée une pénurie de salles de cours, d’où le phénomène des salles volantes », analyse Machioudou Maboudou Cissé, censeur adjoint dudit collège. Pour cette année 2015-2016, le CEG Hubert Maga comptera 95 ou 96 groupes pédagogiques, souligne-t-il. La pléthore est particulièrement prononcée dans les classes de 6è et de 4è. En effet, il y a trop de redoublants dans ces classes: des gens qui font deux, trois fois ou même plus sans s’inquiéter d’être exclus, du fait d’un décret qui demande aux chefs d’établissement de les garder quelque soit la moyenne qu’ils obtiennent, se désole le censeur du CEG Hubert Maga. « Si nous voulons que nos enfants réussissent, estime Françoise Idohou Yarou, on ne doit pas sacrifier leur éducation. Car si elle est ratée, ils vont devenir plus tard des malfrats, des escrocs qui vont nous rendre la vie difficile ». Françoise Idohou Yarou déplore l’inadéquation de la politique de l’Education nationale avec les problèmes qui se posent sur le terrain. «Aussi, les subventions ne viennent-elles pas à temps. L’année passée, ce n’est qu’en mai que nous les avons eues. Et, on ne nous donne même pas tout», fustige-t-elle.
Par ailleurs, le démarrage des activités pédagogiques risque de connaître de sérieux flottements dans plusieurs écoles primaires de Parakou, notamment à Tourou, Ganou, A la Gare, et d’autres localités où des toitures et des murs de salles sont endommagés suite aux tornades et orages de cette saison des pluies dans le septentrion. Des tables et bancs et autres mobiliers sont endommagés ou volés par endroits. A défaut de subventions étatiques conséquentes, les regards sont tournés vers l’administration locale. Le maire Karimou Adamou Souradjou est allé constater mercredi dernier l’état de délabrement de certaines infrastructures scolaires et a promis apporter des solutions dans un bref délai.

Les militaires réclament les primes impayées et menacent
Date : 03/10/2015 | 6:51 -

Ça grogne au sein de l’armée béninoise depuis quelques semaines. Les militaires sont mécontents et menacent de donner de la voix très bientôt si rien n’est fait. Et pour cause, la prime trimestrielle de 18% à laquelle, ces vaillants soldats ont droit, est restée impayée depuis deux trimestres.

En cette veille de la rentrée scolaire 2015-2016, une partie de la société béninoise a de souci à se faire. Il s’agit des militaires béninois qui ont de difficultés à procéder à l’inscription de leurs progénitures. Depuis plus de six mois, ces derniers n’ont pas perçu leur prime trimestrielle de 18% à laquelle ils ont droit. Et depuis, des bruits de bottes, et des murmures s’observent dans les casernes. Même les promesses du chef d’Etat-major, en début du mois de septembre n’ont réussi à calmer les soldats qui depuis attendent d’être satisfaits. Selon les investigations auprès de la hiérarchie militaire, les instructions ont été déjà données pour la satisfaction de cette revendication légitime. Les autorités compétentes ont intimé l’ordre pour le décaissement de ces primes afin de permettre d’assurer une bonne rentrée aux enfants de ces serviteurs de la République. Cette lenteur observée serait dû à un défaut de liquidité au Ministère des Finances. Les militaires qui n’entendent pas démordre, menacent d’agir car ils ne voudraient en aucune façon être des laissés-pour-compte. L’on ne saurait situer avec exactitude le niveau de blocage de ce processus de payement. Il urge que les toutes les parties jouent véritablement leur partition pour un règlement imminent de cette prime des militaires pour éviter une crise au sein de l’armée béninoise. L’exemple du Burkina-Faso est encore dans les esprits. Le Président Boni Yayi et le Ministre des Finances Komi Koutché sont interpellés. Affaire à suivre…

Daniel HOUEGAN/Le Grand Matin

La deuxième Journée de l’Institut Confucius célébrée au Bénin
Date : 28/09/2015 | 13:55 - Xinhuanet

La deuxième édition de la Journée mondiale de l'Institut Confucius, dont la vocation est l'enseignement de la langue chinoise et la promotion de la culture chinoise, a été célébrée samedi à l'Université d'Abomey-Calavi, à Cotonou, comme dans plus de 490 Instituts Confucius au mondre.

Les étudiants de l'Institut Confucius de l'Université d'Abomey Calavi, des fans de la culture chinoise, des responsables culturels chinois en poste à Cotonou et des autorités académiques des universités béninois ont pris d'assaut le campus d'Abomey-Calavi pour déguster les manifestations culturelles et artistiques.
A travers une dizaine de tableaux artistiques, constitués de la musique et danse traditionnelle chinoise et des démonstrations de wushu, les apprenants de l'Institut Confucius ont égaillé l'assistance durant plus de trois heures.

Pour le vice-recteur de l'Université d'Abomey calavi, le Prof Maxime da Cruz, la prestation des apprenants "démontre non seulement la qualité des enseignements données aux étudiants, mais aussi l'engagement de ces dernier à assimiler la culture chinoise".

Le directeur de l'Institut Confucius de l'Université d'Abomey calavi, le Dr Julien Sègbo, a fait savoir que la Journée de l'Instituts Confucius est aussi célébrée dans de nombreux autres pays.

"Les 493 Instituts Confucius et plus de 900 classes confucius dans 133 pays du monde célèbrent en ce jour cette édition de la deuxième Journée de l'Institut Confucius", a-t-il annoncé.

Au Bénin, l'Institut Confucius, créé en 2009, compte actuellement 21 enseignants, dont 13 chinois et 8 béninois, et plus de 3.000 apprenants répartis sur neuf sites d'enseignements. F

Présidentielle béninoise : début le 1er octobre de l’actualisation du fichier électoral
Date : 28/09/2015 | 13:45 - Xinhuanet

COTONOU -- A cinq mois de l'élection présidentielle, le Bénin lancera le 1er octobre les opérations d'actualisation du fichier électoral national en vue de mettre à jour la liste électorale permanente informatisée.

Selon un communiqué officiel, le Conseil d'orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi) déploiera une mission sur toute l'étendue du territoire national pour l'installation des commissions communales d'actualisation (CCA), la formation des membres des CCA et la transmission des listes électorales pour affichage.

Selon le calendrier publié récemment par la Commission électorale nationale autonome (CENA), le premier tour de la présidentielle sera tenu le 28 février 2016 et le deuxième tour aura lieu le 13 mars si aucun des candidats n'obtient la majorité.

Marche de l’opposition à Abidjan: Des policiers déployés autour de la RTI, la télévision publique
Date : 28/09/2015 | 5:59 - Alerte Info
Plus d’une cinquantaine de policiers ont été déployés très tôt lundi matin autour de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI), après que l’opposition a annoncé une marche sur la chaîne publique, a constaté ALERTE INFO.
L’accès d’une partie de la voie allant de la RTI au carrefour SGBCI (Société générale de banques en Côte d’Ivoire) a été fermé à la circulation, tout comme celles reliant St-Jean (église catholique) à l’hôtel Ivoire (établissement de luxe) devant lequel les manifestants ont prévu de se réunir.
L’opposition ivoirienne réunie au sein de la Coalition nationale pour le changement (CNC), principale plateforme de l’opposition en Côte d’Ivoire, devrait marcher à partir de 10H00 GMT sur la RTI et la Commission électorale indépendante (CEI, chargée d’organiser le scrutin) pour contraindre au dialogue le Président Alassane Ouattara afin de discuter des conditions d’une élection « transparente ».
Des leaders de la CNC dont l’ex-Premier ministre Charles Konan Banny, l’ancien président de l’Assemblée nationale, Mamadou Koulibaly, le candidat indépendant à la présidentielle Gnangbo Kacou et des militants étaient rassemblés vers 09H30 devant l’hôtel communal de Cocody (quartier huppé à l’est d’Abidjan) pour cette marche.
Cette coalition exige « la mise en place d’une CEI (et) l’établissement d’une liste électorale consensuelle, l’adoption d’un code électoral consensuel, le financement transparent et équitable des candidats et l’accès de tous les partis aux médias d’Etat ».
EFI
Côte d’Ivoire: le gouvernement autorise la marche de l’opposition prévue lundi
Date : 27/09/2015 | 19:58 - APA
Share on facebook Share on emailShare on print Le gouvernement ivoirien a autorisé, la marche de l’opposition réunie au sein de la Coalition nationale pour le changement (CNC) prévue le lundi prochain devant les locaux de la Radio télévision ivoirienne (RTI, service public ) et de la Commission électorale indépendante (CEI). Une source proche du ministère d’Etat, ministère de l’intérieur et de la sécurité a annoncé à APA, que le gouvernement a donné son accord pour cette manifestation. "Les autorités policières sont en train de travailler sur un plan et une stratégie de sécurisation de la manifestation", ajoute cette même source évoquant le "circuit" à suivre par les manifestants. Des leaders de la CNC, notamment Charles Konan Banny, Mamadou Koulibaly et Bertin Konan Kouadio prévoient manifester le lundi 28 septembre, devant les locaux de la RTI à Cocody et de la CEI à Cocody-II Plateaux. Tous candidats à l’élection présidentielle du 25 octobre prochain, ils réclament un dialogue inclusif avec le Président Alassane Ouattara et dénoncent la configuration actuelle de la CEI, chargée d’organiser l’élection présidentielle ainsi que le manque d’accès de l’opposition aux médias d’Etat. MC/ls/APA
La police disperse un meeting de l’opposition à Abidjan
Date : 26/09/2015 | 13:30 - Alerte Info
La police disperse un meeting de l’opposition à Abidjan
Pèlerinage à la ‪Mecque‬: Le dernier bilan de la bousculade fait état de 717 morts.
Date : 24/09/2015 | 9:6 - Autres Presses
Pèlerinage à la ‪‎Mecque‬: Le dernier bilan de la bousculade fait état de 717 morts.
BURKINA : UN ACCORD SIGNÉ ENTRE LE RSP ET LE RESTE DE L’ARMÉE BURKINABÈ
Date : 23/09/2015 | 1:47 - Autres Presses
Le Régiment de sécurité présidentielle (RSP) et le reste de l’armée burkinabè sont parvenus à un accord ce 22 septembre 2015, afin d’éviter l’affrontement. L’accord comporte cinq points libellés comme suit : 1-Accepter le cantonnement du RSP au camp Naba koom 2 et annexe 2 – Le RSP cède les postes de garde dans la ville de Ouagadougou 3-Faire reculer les troupes de l’armée régulière de 50 KM au début du cantonnement 4- Délai de 72 heures minimum au RSP pour établir le point du matériel 5- Garantir la sécurité du personnel et les familles du RSP L’accord a été paraphé devant le Mogho Naba par le chef de corps par intérim du RSP et quatre autres officiers envoyés par l’état-major.
UN ACCORD SIGNÉ ENTRE LE RSP ET LE RESTE DE L’ARMÉE BURKINABÈ
Date : 23/09/2015 | 1:45 - Burkina24
Le Régiment de sécurité présidentielle (RSP) et le reste de l’armée burkinabè sont parvenus à un accord ce 22 septembre 2015, afin d’éviter l’affrontement. L’accord comporte cinq points libellés comme suit : 1-Accepter le cantonnement du RSP au camp Naba koom 2 et annexe 2 – Le RSP cède les postes de garde dans la ville de Ouagadougou 3-Faire reculer les troupes de l’armée régulière de 50 KM au début du cantonnement 4- Délai de 72 heures minimum au RSP pour établir le point du matériel 5- Garantir la sécurité du personnel et les familles du RSP L’accord a été paraphé devant le Mogho Naba par le chef de corps par intérim du RSP et quatre autres officiers envoyés par l’état-major.
Présidentielle ivoirienne: appel à manifester des principaux adversaires de M. Ouattara
Date : 22/09/2015 | 7:35 - AFP

Les principaux adversaires du chef de l'Etat ivoirien sortant Alassane Ouattara ont appelé lundi à manifester dans une semaine à Abidjan pour réclamer un "accès équitable aux médias d'Etat", à un mois de la présidentielle du 25 octobre.
L'ancien Premier ministre (2005-2007) Charles Konan Banny, entouré de l'ex-président de l'Assemblée nationale Mamadou Koulibaly, du député de la majorité Bertin Konan Kouadio et d'un représentant d'Amara Essy, ancien ministre des Affaires étrangères (1990-1999) de Côte d'Ivoire, candidats contre M. Ouattara, accusent ce dernier de s'être "approprié la télévision
pour faire sa propagande".
La Radio télévision ivoirienne (RTI-public) "c'est notre télévision", a affirmé M. Banny, lors d'une conférence de presse. "Nous ne voulons pas que quelqu'un s'en approprie pour faire sa propagande", a-t-il martelé.
Ces opposants, issus pour la plupart de la Coalition nationale pour le changement (CNC), ont également renouvelé leur exigence sur la "dissolution" de la Commission électorale indépendante (CEI), en charge du scrutin qu'ils considèrent favorable au président sortant.
Le Rassemblement des républicains (RDR, au pouvoir) a réagi, en appelant ces militants à ne "pas donner suite à cette énième provocation".
Le porte-parole du RDR, Joël N'Guessan, a dénoncé "des risques éventuels que nos opposants font courir à notre société, à moins de 35 jours de la future élection présidentielle".
"La Côte d'Ivoire n'a plus besoin de ça (troubles). Elle a besoin d'une démocratie apaisée", a affirmé à l'AFP Mamadou Touré, porte-parole des jeunes du candidat Alassane Ouattara, dénonçant une "tentative d'instrumentalisation de la jeunesse" par des gens "qui veulent créer la chienlit".
Des heurts ont fait deux morts et plusieurs blessés le 10 septembre à Gagnoa (230 km au nord-ouest d'Abidjan), fief de l'ex-président Laurent Gbagbo, en réaction à la validation par le Conseil constitutionnel de la candidature de M. Ouattara à la présidentielle du 25 octobre.
La Côte d'Ivoire vivra en octobre une élection cruciale pour la stabilisation du pays, après la crise post-électorale de 2010-2011, épilogue sanglant d'une décennie de crise politico-militaire.
En 2010-2011, plus de 3.000 Ivoiriens étaient morts en cinq mois de violences causées par le refus de Laurent Gbagbo de reconnaître la victoire d'Alassane Ouattara à la présidentielle de novembre 2010.

ck/eak/mda

Burkina: Le vice-président du parti de Compaoré arrêté, au Moins 200 soldats RSP rallient l’armée
Date : 22/09/2015 | 7:31 - Alerte Info

Burkina: Le vice-président du parti de Compaoré arrêté, au Moins 200 soldats RSP rallient l’armée

URGENT DECLARATION du chef de la junte .
Date : 21/09/2015 | 12:42 -
URGENT DECLARATION du chef de la junte . Après les négociations menées par la CEDEAO qui ont abouti à un projet d’accord et face à la gravité de la situation sécuritaire caractérisée par le risque d’affrontement pouvant entrainer le chaos, la guerre civile et la violation massive des droits humains. Nous Général de brigade Gilbert DIENDERE, Président du CND, le Régiment de Sécurité Présidentielle, - Déplorons les pertes en vies humaines, les blessées et les dégâts matériels, et présentons nos condoléances aux familles éplorées, - Confirmons notre engagement à remettre, le pouvoir aux autorités civiles de la Transition, à l’issue de l’accord définitif de sortie de crise sous l’égide de la CEDEAO - Acceptons la libération du Lieutenant-colonel Yacouba Isaac ZIDA en signe d’apaisement conformément au projet d’accord ; - Nous engageons à œuvrer pour la cohésion de l’Armée ; - Présentons toutes nos excuses à la Nation et à la Communauté internationale. Ouagadougou le 21 septembre 2015 Général de Brigade Gilbert DIENDERE Président du CND
Les concertations entre les médiateurs de la CEDEAO et les différentes parties burkinabè devraient reprendre ce samedi matin à l’hôtel Laïco où on a enregistré l’arrivée de Roch Kaboré, Ablassé Ouédraogo et Me Sankara.
Date : 19/09/2015 | 7:6 - lefaso.net
Les concertations entre les médiateurs de la CEDEAO et les différentes parties burkinabè devraient reprendre ce samedi matin à l’hôtel Laïco où on a enregistré l’arrivée de Roch Kaboré, Ablassé Ouédraogo et Me Sankara.
Les médiateurs (Macky Sall, Boni Yayi) accompagnés de Kadré Désiré Ouédraogo (CEDEAO), Ibn Chambas (ONU) viennent de s’installer pour le début des négociations avec l’ex-majorité.
Date : 19/09/2015 | 7:6 - lefaso.net
Les médiateurs (Macky Sall, Boni Yayi) accompagnés de Kadré Désiré Ouédraogo (CEDEAO), Ibn Chambas (ONU) viennent de s’installer pour le début des négociations avec l’ex-majorité.
Burkina Faso: les putschistes annoncent avoir libéré Michel Kafando
Date : 18/09/2015 | 12:30 -
Burkina Faso: les putschistes annoncent avoir libéré Michel Kafando
L'UA Union Africaine annonce la suspension du Burkina Faso de l'institution.
Date : 18/09/2015 | 12:19 - omegafm
L'UA Union Africaine annonce la suspension du Burkina Faso de l'institution.
Burkina-Faso : un militaire annonce la destitution du président
Date : 17/09/2015 | 3:32 - Figaro

Un militaire burkinabé a annoncé à la télévision la destitution du président de transition Michel Kafando et la dissolution du gouvernement transitoire. Ce militaire en uniforme, qui n'a pas été identifié, a également annoncé la mise en place d'un "conseil national pour la démocratie" chargé d'organiser des élections.
 
Le président de l'assemblée de transition a immédiatement réagi à cette annonce, dénonçant ce matin un "coup d'État". L'Union européenne demande quant à elle la "libération immédiate" du président et du chef du gouvernement.
 
Ce matin, des tirs ont été régulièrement entendus dans la capitale du Burkina Faso Ouagadougou, quadrillée par les militaires de la garde présidentielle qui retiennent en otage le président et le chef du gouvernement au Palais présidentiel depuis hier.

Les militaires du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), la garde prétorienne de l'ex-président Blaise Compaoré, chassé du pouvoir par la rue en octobre 2014 après 27 ans au pouvoir, ont notamment mis en place des barrages tout autour de Ouaga2000, le quartier où se trouve le Palais.

URGENT MESSAGE DU CONSEIL NATIONAL POUR LA DÉMOCRATIE SUR LA TÉLÉVISION NATIONALE.
Date : 17/09/2015 | 2:47 -
"Le gouvernement est dissout, le Conseil national de la Transition (CNT) est dissout, larges concertations pour des élections inclusives".
LES ETATS-UNIS APPELLENT À « UNE LIBÉRATION IMMÉDIATE » DU PRÉSIDENT KAFANDO
Date : 17/09/2015 | 2:2 - Burkina24
« Les Etats-Unis sont très préoccupés par les évènements en cours au Burkina Faso. Nous appelons à une libération immédiate du Président Kafando, du Premier Ministre Zida et de tous les autres membres du gouvernement qui sont détenus.
Les Etats-Unis condamnent fermement toute tentative de prendre le pouvoir par des moyens extra constitutionnels ou de résoudre des désaccords politiques en faisant usage de la force.
Nous appelons à une cessation immédiate de la violence, exhortons les militaires impliqués à retourner à leur mission première et réaffirmons notre ferme soutien à ce que le gouvernement civil de Transition puisse continuer son travail de préparation d’élections libres, justes et crédibles le 11 octobre. »
L’UAS DÉCRÈTE UNE GRÈVE GÉNÉRALE SUR TOUTE L’ÉTENDUE DU TERRITOIRE NATIONAL
Date : 17/09/2015 | 1:58 - Burkina24
Le Président de mois des centrales syndicales et celui des syndicats autonomes, au nom des secrétaires généraux des centrales syndicales et des syndicats autonomes appellent les travailleuses et les travailleurs des secteurs public, parapublic, privé et du secteur informel à observer une grève générale sur toute l’étendue du territoire national pour compter du mercredi 16 septembre 2015 jusqu’à nouvel ordre. Ils les appellent à se mobiliser contre les ingérences du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) dans la vie politique et pour une véritable démocratie dans notre pays.
Bassolma BAZIE                                                                 François De Salle YAMEOGO
 
 
Secrétaire Général de la CGT-B                                       Secrétaire Général du SYNATEB
Président De Mois des Centrales Syndicales         Président De Mois des Syndicats Autonomes
(00226) 70336441                                                                      (00226) 78854193
Les Burkinabè dans la rue: «Libérez Kosyam !»
Date : 17/09/2015 | 1:23 - RFI

A moins d'un mois de l'élection présidentielle au Burkina Faso, des éléments du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) ont arrêté mercredi le président de la transition Michel Kafando et son Premier ministre Isaac Zida. Ils sont toujours retenus dans l'enceinte du palais présidentiel. Des manifestants se sont rassemblés dans la soirée pour exiger leur libération.

Le président du Burkina Faso et ses ministres séquestrés
Date : 16/09/2015 | 16:18 - AIP
Abidjan - Des membres de la Garde présidentielle burkinabé ont séquestré, mercredi, le président de transition Michel Kafando, le chef du gouvernement et les ministres, lors du conseil des ministres à Ouagadougou. "L'ensemble du gouvernement, dont le Premier ministre, et le président, sont prisonniers d'un groupe de soldats de la garde présidentielle", a affirmé une source militaire, sur les médias internationaux. Des élections présidentielles et législatives sont prévues le 11 octobre au Burkina Faso, avec 14 candidats en lice. (AIP)
Séance d’échange au ministre des affaires étrangères : Pour un nouvel envol de la diplomatie béninoise
Date : 16/09/2015 | 14:19 -

Le ministre des affaires étrangères de l’intégration africaine, de la francophonie et des Béninois de l’extérieur Saliou Akadiria échangé hier mardi 15 septembre 2015, avec le corps diplomatique accrédité au Bénin. Cette rencontre s’inscrit dans la tradition diplomatique à l’ouverture de l’assemblée générale des Nations-Unies sur un ensemble de sujets qui constituent des préoccupations de leur monde contemporain.
Les sujets abordés au cours de cette rencontreont trait à l’actualité internationale, aux réalités africaines et sous régionales de même que des sujets de préoccupation nationale. D’entrée de jeu, le ministre des affaires étrangères de l’intégration africaine et des Béninois de l’extérieur SaliouAkadiri, a souligné que le gouvernement béninois observe avec beaucoup d’attention l’évolution du monde et demeure attentif aux signaux qui en émanent et qui vont dans le sens du développement pacifique des relations internationales ou qui suscitent des interrogations légitimes quant au développement harmonieux desdites relations. Il a cité le rétablissement des relations internationales.


Ce rétablissement, selon le ministre SaliouAkadiri offre encore la preuve que le bonheur et la prospérité des nations dépendent du développementdes relations pacifiques et amicales entre les Etats et à l’opposé, les sanctions, les brouilles, sont sources de malheurs et de souffrance. La diplomatie, poursuit-il, une fois de plus a démontré toutes ses vertus. Abordant la question palestinienne, il a insisté à ce que les deux pays à savoir l’Israêl et la Palestine œuvrent pour la paix et que cesse la souffrance. Les foyers de tensions observées en Somalie, Soudan et les Etats Islamiques n’ont pas été occultés. Le Bénin accorde une attention particulière, appuie et appuiera aux côtés des Nations Unies pour le maintien de la paix, a dit le ministre SaliouAkadiri. A propos des questions de la peine de mort, les migrations, le terrorisme, le virus le ministre a parlé des actions menées par le Bénin dans chaque domaine. A l’entendre, depuis 2012, le Bénin s’est résolument engagé pour l’abolition de la peine de mort.Pour lui, les impacts du virus Ebola a amené l’Afrique à se réveiller pour réaménager son plateau technique. Parlant de questions relatives aux sujets d’ordre national, le ministre a fait savoir que le Bénin s’emploie à ce que les dispositions soient prises en vue du maintien de la paix pour les élections présidentielles en cours. Le doyen du corps diplomatique de l’Afrique du Sud au Bénin GadstoneDumusaniGwadiso a remercié le ministre SaliouAkadiri pour le démarrage à temps de cette rencontre. Il s’est dit ému pour les efforts du Bénin en vue de la préservation de la paix à l’échelle internationale qui sontdes questions préoccupantes pour l’humanité dont le ministre a soulevéau cour de ladite rencontre.

Boniface Kabla

Bénin : premier concours pour l’innovation numérique francophone lancé à Cotonou
Date : 16/09/2015 | 14:14 - Xinhuanet

La première édition du concours pour l'innovation numérique francophone, dénommé "55 H l'innovathon", visant à sélectionner et valoriser des talents motivés par la création d'outils numériques utiles au développement au Bénin, a été officiellement lancé jeudi à Cotonou, capitale économique béninoise. Axé sur le thème "Cités francophones durables - l'innovation numérique au service des politiques environnementales urbaines des pays en développement francophones", ce concours est l'une des activités du Fonds francophone pour l'innovation numérique (FFIN).   S'exprimant à la cérémonie de lancement du concours, le directeur de cabinet du ministère béninois de la Communication et des Nouvelles technologies de l'information et de la communication, M. Salomon Odjo, a indiqué que les activités du Fonds francophone pour l'innovation numérique, lancée jeudi à Cotonou, marquent un tournant décisif dans le développement du numérique au Bénin. "C'est la première fois que des spécialistes de création d'application numérique se retrouvent ensemble pour réfléchir et produire des solutions allant dans le sens de la résolution des problèmes concrets relatifs aux politiques environnementales urbaines qui sont les préoccupations importantes pour le Bénin", a-t-il déclaré.   Le concours, qui se déroulera du 11 au 13 septembre, regroupera 50 candidats retenus après la candidature en ligne. Dotée d'un capital de 2,12 milliards d'euros pour la période 2015-2018, dont 500.000 euros pour l'année 2015, le FFIN propose de mettre la créativité numérique au service de l'innovation sociale, en réponse aux besoins socio-économiques des pays en développement francophones. Cette année, les activités du FFIN ont lieu dans 5 pays pilotes: Bénin, Gabon, Haïti, Maroc, Sénégal.

Burkina Faso: le président «pris en otage» par des militaires
Date : 16/09/2015 | 14:4 - RFI
Le président de transition, Michel Kafando, et le Premier ministre Isaac Zida, sont retenus de force au palais présidentiel par des militaires du RSP depuis le milieu de l'après-midi. La foule, répondant notamment à l'appel du Balai citoyen à descendre dans la rue pour contrer ce « coup d'Etat », a investi les abords du palais présidentiel. Cet article est réactualisé régulièrement, • Le Chef de l'Etat Michel Kafando et le Premier ministre Isaac Zida sont retenus de force par des militaires du RSP, la garde présidentielle burkinabè. • Le président du Conseil national de transition juge que « la nation est en danger ». • Le Balai citoyen appelle à la mobilisation dans la rue. ■ Situation confuse au palais présidentiel La situation est encore confuse, au palais de Kosyam, le siège de la présidence à Ouagadougou. Des militaires ont investi les lieux ce mercredi en milieu d’après-midi. Il s’agit de membres du RSP, la garde présidentielle burkinabè, qui ont fait irruption en plein conseil des ministres. Ils auraient désarmé les soldats en faction sur les lieux, confisqué les téléphones des ministres et fermé le portail du palais. Pour l’instant, impossible de savoir ce qu’il se passe à l’intérieur. Le président de transition, Michel Kafando, et son Premier ministre Isaac Zida, ainsi que plusieurs membres du gouvernement, sont aux mains de soldats de la garde présidentielle. Aucune revendication n’a pour l’instant été émise par ce groupe de militaires. On ignore les motivations de ces soldats. Selon un journaliste de l'Agence France-Presse, des militaires ont pris position, en armes, tout autour du palais présidentiel. A 19h TU, selon les informations de RFI, le président et le Premier ministre se trouvaient toujours au palais présidentiel. Dans le même temps, la foule se rassemblait près de la place de la évolution, a constaté le correspondant de RFI à Ouagadougou. Le principal point rendez-vous des manifestants est le rond-point de la Patte-d’oie, près du palais présidentiel. Les manifestants disent vouloir attendre là que le président et le Premier ministre soient libérés par les soldats du RSP. Dans le cas contraire, selon leurs propres termes, « ils iront eux-mêmes libérer le président Michel Kafando et le Premier ministre Isaac Zida ». ■ « La nation est en danger », selon le président du CNT Cherif Sy, le président du Conseil national de transition (CNT), a dénoncé ce soir une « prise d’otage » et déclaré que « la nation est en danger ». Dans un communiqué, Cherif Sy fustige « une énième irruption du RSP » qu’il qualifie « d’atteinte grave à la République et à ses institutions ». Il précise que les militaires ont fait irruption dans la salle du conseil des ministres « à 14h30 » et que sont actuellement retenus de force, outre le président Michel Kafando et le Premier ministre Isaac Zida, « le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale, Pr Augustin Loada et le ministre de l’Habitat de l’urbanisme René Bagoro. » Il appelle « tous les patriotes à se mobiliser » et assure qu’un dialogue est actuellement en cours entre la haute hiérarchie militaire et les éléments du RSP actuellement retranchés dans le palais présidentiel où ils retiennent de force le chef de l’Etat et le Premier ministre. ■ Le Balai citoyen appelle à la mobilisation Le Balai citoyen, fer de lance du mouvement qui a conduit à la chute de Blaise Compaoré, a appelé sur les réseaux sociaux à la « mobilisation générale à la place de la Révolution pour sauver Kosyam, pris en otage par le RSP et dire non au coup d’Etat en cours ». ■ Le RSP, au centre de la tension politique Les relations sont difficiles entre le Premier ministre Isaac Zida, pourtant issu de l'armée, et les hommes du Régiment de la sécurité présidentielle. Plusieurs crises - en décembre, en février et en juin - ont opposé Zida à ses anciens camarades. Cette intervention des militaires intervient alors que, ce lundi, la commission de réconciliation et de réformes mise en place durant la transition a rendu son rapport, qui préconise notamment la dissolution du RSP. Y-a-t-il un lien direct entre ces évènements ? Pour l'instant, il est encore difficile de le dire puisque l'on ne connaît pas les motivations des soldats qui ont investi le palais de la présidence. Cette intervention des militaires du RSP intervient également à quelques semaines seulement de l’élection présidentielle et des législatives, prévues le 11 octobre prochain dans le cadre du processus de transition, entamé après la chute de Blaise Compaoré, le 31 octobre 2014, après 27 années à la tête du pays. « Le RSP est une plaie dans la démocratie. Nous en demandons la dissolution », dénonce Guy-Hervé Kam, porte parole du Balai citoyen, contacté par RFI. Il estime également que c'est sans doute la teneur du rapport de la Commission qui a mis le feu aux poudres. « Ce que la commission demande c'est que le RSP, en tant que régiment militaire, ne s'occupe plus de la sécurité du président au Burkina Faso. Dans toutes les bonnes Républiques, c’est comme ça. (…) Les militaires ont pris goût à ça », déplore-t-il. Pour Guy-Hervé Kam, « le RSP doit redevenir un régiment républicain, une unité d’élite. Et l’armée en a besoin ».
Burkina-Faso mouvement d’humeur – Kafando et Zida emmenés par des soldats de Diendéré et Compaoré
Date : 16/09/2015 | 13:59 - Autres Presses
Le président de la Transition Michel Kafando et le premier ministre Isaac Zida ont été amenés au camp Naaba Koom par le RSP. (Radio Oméga) Selon la télévision Bf1 un élément du RSP confirme la prise d’otage qui a lieu en ce moment même au Palais de KOSYAM. « Les preneurs d’otage auraient divisé les membres du Gouvernement en deux groupes et dans des salles distingues. Des négociations seraient en cours avec la Haute hierarchie militaire pour un eventuel denouement », selon l’élément du RSP. (Burkina24.com) Ce mouvement d’humeur intervient deux jours après la publication d’un rapport de la Commission de réconciliation nationale dont l’une des recommandations demande de redéployer le Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) et de le décharger de la sécurité du Président du Faso. Les élections sont prévues au Burkina dans moins d’un mois, le 11 octobre. Selon des informations concordantes, des soldats ont pris en otage le palais présidentiel ce mercredi midi, évacuant les ministres de la salle du conseil et refermant le portail d’entrée de la presidence. Aucune revendication ou explication claire n’est disponible jusqu’ici. (lefaso.net) URGENT 17 Heures TU Le Président de la Transition Michel Kafando et le Premier Ministre Yacouba Isaac Zida sont retenus à la Présidence par un groupe de soldats. Aucune information n’est encore disponible sur leurs motivations. (Burkina24.com) Le président de Transition, Michel Kafando, le premier ministre, Isaac Zida et tous les ministres pris en otage par des éléments de la sécurité présidentielle alors qu’ils étaient en Conseil des ministres ce mercredi 16 septembre.(Radio Omégafm Officiel)
Urgent: Le président Michel Kafando et son premier ministre ont été mis aux arrêts par le RSP
Date : 16/09/2015 | 13:57 - AFP
Le regiment de Securité Presidentiel (RSP) l’ancienne garde prétorienne de Blaise Compaore a mis aux arrêts le président du Faso Michel Kafando et son premier ministre Yacouba Isaac Zida ce mercredi 16 septembre 2015. Le président du CNT Cherrif Sy quant à lui est sous la protection de la gendarmerie nationale. Un coup d’État est en train de se préparer.
Message de Nouvel An à Reuven Rivlin
Date : 14/09/2015 | 3:49 -

Le président Faure Gnassingbé a adressé lundi un message à son homologue israélien Reuven Rivlin, à l’occasion du Nouvel An juif (Roch Hachana).

'A l’aube de cette nouvelle année, j’adresse mes vœux de bonheur et de prospérité au peuple ami d’Israël ‘, écrit le chef de l’Etat togolais qui exprime l’espoir que les mois à venir apporteront la paix et la coexistence.

Tottenham se sépare d'Adebayor
Date : 14/09/2015 | 3:47 -

L’attaquant togolais Emmanuel Adebayor quitte le club de Tottenham.

‘Nous pouvons confirmer aujourd’hui que nous sommes parvenus à un accord mutuel avec Emmanuel Adebayor pour mettre fin à son contra’, indique un communiqué du club publié dimanche.

Sur son compte Twitter, Tottenham souhaite bon vent au footballeur âgé de 31 ans.

Le hajj n’est pas compromis
Date : 14/09/2015 | 3:46 -

Les autorités saoudiennes ont annoncé que le pèlerinage annuel aurait lieu comme prévu malgré le drame à la Grande mosquée de la Mecque vendredi. Plus de 100 personnes y ont péri dans l'effondrement d'une énorme grue.

Les 2500 pèlerins togolais pourront effectuer le hajj normalement. Les premiers partiront lundi à bord d’avions spécialement affrétés, les seconds le lendemain.

Le hajj est l'un des cinq piliers de l'islam que tout fidèle est censé accomplir au moins une fois dans sa vie s'il en a les moyens.

De l’argent pour le boxeur Fatiou Sarouna Bless
Date : 14/09/2015 | 3:44 -

Le Togo a décroché samedi à Brazzaville une médaille d’argent en boxe (catégorie des 60 kg) lors de la finale qui opposait Fatiou Sarouna Bless à l’algérien Réda Benbaaziz.

Les médailles de bronze de la catégorie ont été remportées, respectivement, par Otokh Nelson (Kenya) et Maluja WQ Maluja (RD Congo).

22 athlètes togolais participent aux XIe Jeux africains dans 8 disciplines : athlétisme, boxe, tennis de table, tennis, escrime, notamment.

Les Jeux s’achèveront le 19 septembre.

Samba David arrêté à son domicile
Date : 13/09/2015 | 15:0 - APA
Un opposant ivoirien a été arrêté, dimanche, à Abidjan par les forces de l'ordre, a appris APA de sources sécuritaires dans la capitale économique ivoirienne. Le président de la Coalition des indignés de Côte d'Ivoire ( CICI), Samba David par ailleurs, membre de la Coalition nationale pour le changement ( CNC ) a été arrêté à son domicile à Yopougon Niangon ( Ouest d'Abidjan ). Officiellement, aucune raison n'est donnée sur cette arrestation, mais, elle pourrait avoir un lien avec les manifestations de rue de jeudi et vendredi dans certaines localités d'Abidjan et de l'intérieur du pays, ayant causé des dégâts matériels et humains. Neuf bus de la Société des transports abidjanais ( SOTRA, service public) ont été endommagés et au moins une personnes serait morte dans le Centre-Ouest du pays. A l'instar de l'ensemble des autres membres d'une partie de l'opposition réunie au sein de la CNC, Samba David, s'est dit être remonté contre la validation par le Conseil constitutionnel de la candidature du Président sortant, Alassane Ouattara à l'élection présidentielle du 25 octobre prochain.
Le Groupe d’amitié parlementaire France-Afrique de l’ouest à Lomé Spécial
Date : 12/09/2015 | 4:30 - afreepress

Conduite par le président de ce groupe, Jacques Legendre, la délégation a abordé avec le chef du gouvernement togolais, plusieurs questions de l’heure.
 
Il s’agit entre autres  des problèmes de sécurité en Afrique, avec en toile de fond, la sécurité maritime sur laquelle le Togo se prépare à accueillir une conférence et celle liée au terrorisme.
 
Les questions liées  au développement et à l’éducation ont également été abordées par les deux (2) parties.
 
En dernier lieu, le premier ministre et ses visiteurs ont discuté sur la parole que le Togo va porter aussi bien lors de la conférence de l’Union africaine sur la sécurité et la sûreté maritimes de Lomé et la conférence internationale de la COP 21 qui aura lieu en décembre prochain en France, sur le changement climatique.
 
Les parlementaires français ont rencontré leurs collègues togolais du Groupe d’amitié France-Togo à l’Assemblée nationale. Le développement du Togo et le renforcement des relations entre les deux (2) parties étaient au menu de cette rencontre.

Côte d’Ivoire: nouvelle journée de troubles à propos la candidature du président Ouattara
Date : 12/09/2015 | 20:40 - AFP

Abidjan - Des troubles se sont poursuivis vendredi dans les villes ivoiriennes de Bonoua (sud) et Gagnoa (ouest), où les manifestants protestent contre la candidature du président Alassane Ouattara à l’élection présidentielle du 25 octobre.

Ces manifestations ont dégénéré en affrontements entre militants en faveur de l’ancien président Laurent Gbagbo et Dioulas (ethnie principalement musulmane dont est issue Ouattara). Jeudi, des heurts similaires ont fait un mort et plusieurs blessés, principalement dans l’ouest.

Le Conseil constitutionnel ivoirien a établi, mercredi, la liste définitive des 10 candidats à la présidentielle, autorisant notamment M. Ouattara à briguer un deuxième mandat face à une opposition morcelée. Le président sortant est le favori de ce scrutin crucial pour la stabilisation de la Côte d’Ivoire après la crise postélectorale qui a suivi sa victoire en 2010 sur son prédécesseur Laurent Gbagbo.

A Gagnoa, (230 km au nord-ouest d’Abidjan), la ville natale de M. Gbagbo, au deuxième jour de la contestation, des jeunes manifestants majoritairement Bétés (ethnie principalement chrétienne de Gbagbo) venus "des quartiers Garahio et Babré se sont affrontés aux transporteurs (majoritairement d’ethnie Dioula) qui leur reprochaient de perturber leurs activités", a expliqué à l’AFP, un habitant joint par téléphone.

"Tout est paralysé. Le trafic est bloqué. Il y a des pillages. Il y a des affrontements entre le quartier bété Garahio et Dioulabougou (un quartier Dioula). La police a lancé des gaz lacrymogènes", selon un autre habitant.

Ces affrontements aux gourdins, machettes et couteaux ont occasionné la fermeture des commerces et de l’administration.

A Bonoua, (60 km à l’est d’Abidjan), ville d’origine de Simone Gbagbo, l’épouse de l’ex-président qui purge une peine de 20 ans de prison, des heurts ont également eu lieu entre des jeunes Abouré (ethnie locale) et Dioula.

"C’est chaud depuis le matin ici... Des (gaz) lacrymogènes ont pénétré dans la mosquée", a déploré l’imam de la ville, Issouf Ably. "Nous appelons au calme, il ne faut pas réveiller les vieux démons de la division".

Une "réunion de crise" entre le maire, les autorités préfectorales et les chefs religieux, devait avoir lieu prochainement.

Une partie de l’opposition favorable à M. Gbagbo conteste l’éligibilité de M. Ouattara et avait appelé à des marches jeudi.

Grand absent de la prochaine présidentielle, M. Gbagbo attend dans une cellule de la Cour pénale internationale (CPI) l’ouverture de son procès le 10 novembre pour crimes contre l’humanité en raison de son rôle présumé dans la crise de fin 2010-début 2011.

Plus de 3.000 Ivoiriens étaient morts en cinq mois de violences causées par son refus de reconnaître sa défaite.

eak-ck/pgf

Alerte infos : arrestations de Gnaoré Achille, Zokou Fulgence et Sétin Frédéric, leaders de la CNJC
Date : 09/09/2015 | 15:51 -
Gnaoré Achille, vice président de la CNJC; Zokou Fulgence, président du collectif des Patriotes trop c'est trop; Sétin Frédéric, coordinateur COJEP de Danané et une cinquantaine de camarades viennent d'être arrêté et conduit dans les locaux du 16ème arrondissement de police. Nous appelons le peuple a ne pas céder aux intimidations et de prendre les rues du pays dès demain matin pour mettre fin à la dictature et dire non à la violation constante de notre constitution.
Côte-d’Ivoire récusation des magistrats du Conseil constitutionnel: La Cour suprême se dit « incompétente »
Date : 09/09/2015 | 13:7 - Alerte Info
La Cour suprême s’est dite « incompétente » au sujet de la requête en récusation des magistrats du Conseil constitutionnel formulée par Jérôme Kablan Brou, candidat à la présidentielle ivoirienne d’octobre, a indiqué son avocat face à la presse mercredi. « Le président de la Cour suprême s’est déclaré incompétent », a indiqué Me Tapé, avocat de Jérôme Kablan Brou, après un entretien avec le président de l’institution Réné Aphing-Kouassi qui a suggéré d’adresser la requête à « une autre juridiction (sans) dire laquelle », l’affaire n’étant « plus à son niveau ». Estimant que « certains membres du Conseil constitutionnel » dont le président Mamadou Koné sont issus du Rassemblement des républicains (RDR, pouvoir), M. Kablan, cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, allié au pouvoir) a introduit une requête en récusation des magistrats de l’Institution. « Il y a une règle qui donne compétence entière à la Cour pour la récusation des magistrats », a expliqué Me Tapé, dénonçant « un déni de justice », après la décision. « Je suis triste parce que notre système judiciaire laisse à désirer », a affirmé Jérôme Kablan Brou qui dit attendre « l’arrêt » de la Cour, annonçant une rencontre avec ses pairs de la Coalition nationale pour le changement (CNC), principale plateforme de l’opposition en Côte d’Ivoire, « pour la conduite à suivre ». M. Kablan est l’un des cadres du PDCI qui ont fait acte de candidature à la présidentielle en dépit de l’appel de leur leader Henri Konan Bédié à soutenir l’actuel chef de l’Etat, Alassane Ouattara. Le Conseil constitutionnel devrait publier mercredi la liste définitive des candidats pour le scrutin du 25 octobre.
Côte d’Ivoire: 10 candidats dont Ouattara à la présidentielle (Conseil constitutionnel)
Date : 09/09/2015 | 13:5 - AFP
Abidjan - Dix candidatures, dont celle du président sortant Alassane Ouattara, ont été validées mercredi par le Conseil constitutionnel pour l’élection présidentielle du 25 octobre en Côte d’Ivoire. L’ancien Premier ministre (2005-2007) Charles Konan Banny, Pascal Affi N’Guessan, candidat du Front populaire ivoirien (FPI) de l’ex-président Laurent Gbagbo, actuellement détenu par la CPI, et l’ancien président de l’Assemblée nationale Mamadou Koulibaly seront également présents au scrutin, selon la liste du Conseil, qui a jugé 22 dossiers non-recevables et un candidat non-éligible. eak-pgf/de
Côte d’Ivoire: La durée de la campagne électorale fixée du 9 au 23 octobre
Date : 09/09/2015 | 13:1 - Alerte Info
Le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Koné, a annoncé mercredi la date d’ouverture de la campagne électorale pour la présidentielle, fixée du 9 au 23 octobre 2015, soit une durée de 15 jours, à l’issue d’un Conseil des ministres. Ce décret pris « sur proposition de la Commission électorale indépendante (CEI) », structure en charge de l’organisation de la présidentielle, « fixe à quinze jours la durée de la campagne électorale en vue du premier tour de l’élection du président de la République du 25 octobre 2015 », a dit M. Bruno Koné. La date d’ouverture de cette campagne électorale est « fixée au vendredi 9 octobre à 00H (GMT) et (celle de la) clôture est fixée au vendredi 23 octobre 2015 à minuit », a précisé le porte-parole du gouvernement ivoirien, devant la presse. S’exprimant sur les « critiques » des leaders de l’opposition qui demandent une recomposition de la commission électorale qu’ils trouvent proche du pouvoir, M. Koné, a répondu que « le processus tel qu’enclenché ne fera pas marche-arrière » car « toutes les conditions de confiance en réalité sont créées ». « Toutes les grandes décisions sur la CEI » ont fait l’objet de consultation de la classe politique et « nous avons été transparents sur le calendrier » et le processus électoral, a-t-il poursuivi. Le Conseil constitutionnel a annoncé une liste provisoire de 33 candidats pour l’élection présidentielle du 25 octobre, parmi lesquels 14 s’étaient acquittés de leur cautionnement de 20 millions de Fcfa. L’institution devrait se prononcer mercredi après-midi sur la liste définitive. PAL
Présidentielle en Côte d’Ivoire : 10 candidatures validées par la Cour constitutionnelle
Date : 09/09/2015 | 13:1 - Jeune Afrique
Les principaux candidats seront présents, à commencer par le chef de l’État sortant, Alassane Dramane Ouattara (ADO). À la tête d’une forte coalition de la majorité (qui rassemble son parti, le RDR, mais aussi le PDCI d’Henri Konan Bédié, le MFA, l’UPDCI et l’UPCI), ADO espère s’éviter un deuxième tour. Son principal opposant sera Pascal Affi N’Guessan, candidat d’une frange du FPI de Laurent Gbagbo. Il faudra également compter sur des dissidents du PDCI qui ont décidé de faire la course seuls, comme Charles Konan Banny et Amara Essy. Les autres candidats retenus sont Siméon Konan Kouadio, Henriette Lagou Adjoua, Mamadou Koulibaly, Kouadio Konan Bertin, Jacqueline-Claire Kouangoua et Kacou Gnangbo. La campagne s’ouvrira le 9 octobre et s’achèvera le 23 à minuit.
Bénin : 150 policiers suivront une formation accordée par des Marines américaines
Date : 05/09/2015 | 7:19 - Xinhuanet

COTONOU - Une vingtaine d’agents du détachement du corps des marines et de navigateurs des Etats-Unis sont arrivés à Cotonou dans le but de former 150 agents de police du Bénin sur la prévention d’actes attentatoires à la sécurité, notamment le terrorisme, a annoncé vendredi le chargé de mission à l’ambassade des Etats-Unis au Bénin, Todd Whatley.

"Cette formation, qui durera quatre semaines, permettra aux policiers béninois de l’unité spéciale de surveillance des frontières, d’acquérir des techniques et des tactiques pouvant leur permettre de riposter à une éventuelle menace de terroriste dans la sous région ouest africaine, mais aussi de traquer les trafiquants de drogues et autres produits stupéfiants", a-t-il déclaré à la presse.

Le diplomate américain a affirmé que l’arrivée de ce détachement du corps des marines et des navigateurs des Etats Unis au Bénin, est le vœux exprimé par le gouvernement béninois pour recourir à l’expertise américaine après la réalisation en mai dernier d’un plan de sécurité qui fait état de menaces terroristes sur le Bénin.

"Les activités des Marines et des navigateurs porteront principalement sur des formations liées à l’infanterie, notamment concernant les patrouilles et les fondamentaux de manœuvre offensive. Elles comprendront également des compétences médicales de sauvetage, l’entraînement physique et les arts martiaux du Corps des Marines", a-t-il expliqué.

Commerce du Bénin : l’Inde est le principal client et la France le premier fournisseur
Date : 05/09/2015 | 7:15 - Xinhuanet

L'Inde est le principal pays client du Bénin au cours du deuxième trimestre de 2015, avec 23,3% du total des exportations des biens, alors que la France s'impose comme le premier fournisseur du pays avec une part de 13,6% des importations, selon le bulletin du commerce extérieur du deuxième trimestre de 2015 publié dimanche.

 

Outre l'Inde, d'autres pays asiatiques se sont également révélés comme partenaires aux exportations, notamment le Vietnam (11,2%), la Malaisie (9,6%), et le Bangladesh (9,6%), indique l'Institut national de la statistique et de l'analyse économique (INSAE) du Bénin dans le bulletin.

 

Au cours du deuxième trimestre, les exportations du Bénin s'élèvent à une valeur globale de 131 792,7 millions de FCFA (plus de 220 millions USD), contre 88 853,5 millions (150 millions USD) au premier trimestre de 2015, soit une augmentation de 48,3%.

 

Parmi les principaux produits exportés, le Coton est de loin en tête avec 63 897,5 millions de FCFA. Il est suivi des "Fruits à coque comestibles, frais ou secs, même sans leur coque ou décortiqués", qui ont une valeur de 32 833,1 millions de FCFA.

 

Quant aux importations qui s'élèvent à 879 430,8 millions de FCFA, la France, premier fournisseur du Bénin, est suivi de Chine (10,1%) et d'Espagne (8,2%).

Bénin : l’artisanat contribue pour environ 12% à la formation du PIB
Date : 05/09/2015 | 7:12 - Xinhuanet

COTONOU -- Le secteur de l'artisanat contribue pour environ 12% à la formation du Produit intérieur brut (PIB) du Bénin et occupe près de 13% de la population active du pays, a révélé lundi après-midi à Cotonou, capitale économique du Bénin, le ministre béninois de la Culture, de l'alphabétisation, de l'artisanat et du tourisme, Paul Hounkpè.

S'exprimant à l'ouverture de la 16e édition du Salon national de l'artisanat, le ministre Hounkpè, a estimé que l'artisanat qui occupe le 3ème rang des secteurs pourvoyeur d'emplois au Bénin, après l'agriculture et le commerce, à lui seul, se décompose en 42 corps de métiers, avec 210 métiers au total.

"L'ensemble de ces métiers se retrouvent dans quatre grands domaines d'artisanat, dont l'artisanat de production utilitaire qui concerne 44,28% des 210 métiers, l'artisanat de prestation de services avec 16,19%, celui de l'art et de décoration avec 14,28%, sans oublier l'artisanat agroalimentaire avec 25,23%", a-t-il souligné.

Ainsi, a-t-il indiqué, ce salon national de l'artisanat du Bénin, institué depuis octobre 1997, vise essentiellement le développement des unités de production artisanale et la compétitivité des produits artisanaux sur les marchés nationaux et internationaux.

"Le salon national de l'artisanat du Bénin, loin d'être une simple rencontre des artisans, constitue un grand marché des produits artisanaux compétitifs répondant à l'exigence qualité de la clientèle tant nationale qu'internationale", a-t-il fait observer

Il a estimé que pour consolider les bases de ce marché, il urge d'agir sur trois leviers important que sont notamment, la stimulation de l'investissement dans le secteur de l'artisanat ; l'incitation à la consommation des produits artisanaux dans l'administration publique et privée et enfin la promotion des produits artisanaux sur tous les marchés locaux et étrangers.

Ce salon, qui sera animé jusqu'au 8 septembre prochain à Cotonou, connaît la participation non seulement des artisans béninois, mais aussi de cinq autres pays de l'Afrique de l'ouest, notamment du Niger, du Togo, du Ghana, de la Côte d'Ivoire et du Burkina Faso.

Le Bénin introduit le vaccin antipoliomyélitique inactive
Date : 05/09/2015 | 7:9 - Xinhuanet

COTONOU -- Le Bénin vient d'introduire officiellement le vaccin antipoliomyélitique inactive dans le calendrier vaccinal du nourrisson, annonce un communiqué du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), publié ce mardi à Cotonou, capitale économique béninoise.

Selon ce même communiqué, ce nouveau vaccin administré par injection renforce l'immunisation des enfants contre les trois types de virus de la maladie.

"Le Vaccin antipoliomyélitique inactive vient s'ajouter au vaccin oral déjà administré lors des campagnes de porte-à-porte menées chaque année qui permettent aux 3,3 millions d'enfants de moins de cinq ans du Bénin d'être immunisés contre la polio", indique la même source.

Selon le même document, la lutte contre la poliomyélite a une portée incommensurable, car il s'agit d'une maladie invalidante qui crée un handicap pour les enfants.

"Après six années sans cas de poliovirus sauvage, le Bénin vient d'être certifié officiellement pays libéré du poliovirus sauvage endogène", annonce la même source.

"Le défi est d'assurer à toute la population l'accès à ce nouveau vaccin car il doit être administré par un agent de santé qualifié au sein d'un centre de santé ou d'un hôpital", ajoute la même source.

"Nous devons rester vigilants. Seul un enfant sur trois est complètement et correctement vacciné (37%) au moment de son 1er anniversaire au Bénin. Dans ces conditions, des milliers d'enfants sont encore à risque. La couverture vaccinale doit être améliorée", avertit l'UNICEF.

Lida Kouassi, Assoa Adou, Patrice Baï transférés au camp pénal de Bouaké, hier
Date : 04/09/2015 | 13:25 - Notre voie
Quelque chose se trame-t-il contre les prisonniers politiques ? Selon des sources concordantes, Assou Adou, Moïse Lida Kouassi, Patrice Baï, Olivier N’Guessan, Samson Adohi, Félix Guiraud, Edmond Aké, Théophile Zaourou, tous en détention à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) ont été déportés, hier, au camp pénal de Bouaké. Au moment où nous mettions sous presse, aucun communiqué officiel n’avait encore été produit par les autorités ivoiriennes pour justifier cette mesure pour le moins inattendue. Certaines personnes expliquent que des raisons de sécurité pourraient être à la base de cette déportation au Camp pénal de Bouaké. Elles font état de ce que dans la nuit du mercredi au jeudi, des individus encagoulés ont fait irruption dans les cellules, après une interruption de l’électricité. « Personne n’a été blessé mais cela a dû faire tiquer le pouvoir », a avancé notre source. Est-ce une raison suffisante pour que les autorités décident d’envoyer toutes ces personnalités au Camp pénal de Bouaké, un univers carcéral réputé pour être particulièrement difficiles ? Les jours à venir situeront l’opinion publique . César ébrokié
Jacques Anouma rejoint les présumés candidats sur la forclusion de la commission électorale de la FIF
Date : 04/09/2015 | 13:24 - AIP
L’ancien président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Jacques Bernard Anouma, rejoint les quatre présumés candidats à la future élection de cette fédération, sur la forclusion de la commission électorale provisoire qui avait été mise en place juste pour organiser le scrutin de 2011. "Les statuts disent qu’à partir de 2012, il fallait mettre en place une nouvelle commission électorale. Ce n’est pas un parti pris. Quand on me dit que la commission que j’ai mise en place reste valable jusqu’en 2015, je suis désolé. Ca été une commission électorale provisoire élue en assemblée générale. Son mandat prenait fin après l’AG de 2011", a-t-il déclaré, dans une interview accordée jeudi, à Radio Côte d’Ivo ire. Selon lui, cette commission électorale a été mise en place entre juillet et septembre 2011 en accord avec la Fédération internationale de football association (FIFA) qui a donné la latitude au comité exécutif sortant dont il était le président, de proposer une liste de membres qui a été élue assemblée générale. Jacques Anouma dit être contraint par le droit de réserve étant donné que l’affaire a été portée devant les tribunaux mais demande toutefois aux acteurs du mouvement sportif ivoirien de lire les statuts de la fédération qui sont " clairs" car ce ne sont pas les clubs qui étaient habilités à mettre en place cette commission électorale à partir de 2012 mais plutôt la FIF qui devait organiser l&rsquo ;élection de ses membres. En réaction aux propos de présumés candidats à la présidence du comité exécutif de la FIF, le conseiller spécial du président de la fédération, Eric Tiacoh, avait rejeté la faute sur les présidents des clubs, arguant que ce sont eux qui devaient susciter la mise en place de la nouvelle commission électorale, rappelle-t-on. Ces quatre candidats que sont Eric Monnet, Dao Mamadou, Koné Cheick Oumar, Eugène Diomandé ont soutenu devant la presse que le mandat de quatre ans de Sidy Diallo, entamé depuis septembre 2011, a pris fin depuis le 30 juin 2015 conformément aux dispositions des articles 34, 42 et 43 de la FIF.
Déclarants en douanes et prestataires ambulants en grève illimitée
Date : 01/09/2015 | 8:29 - icilome

Tous habillés en rouge, ils débutent ce mouvement par un sit-in devant le bureau de la navigation ce matin à partir de 9 heures.

Ils exigent le départ de la société Séguce, la suppression sans condition des badges de l’Office Togolaise des Recettes (Otr) et autres.

Selon les grévistes, les nouvelles réformes qui leur sont imposées par la société Séguce sont inopportunes.

Notons que selon eux, leurs actions se poursuivront jusqu’à satisfaction.
Iront-ils au bout de leurs revendications?

Nous y reviendrons.

Représentant togolais au Forum de Libreville
Date : 28/08/2015 | 23:36 -

Cina Lawson, la ministre des Postes et de l’Economie numérique participe du 28 au 30 août  à Libreville au 4e New York Forum Africa.

Cette conférence annuelle organisée à l'initiative du Gabon se veut le rendez-vous incontournable du monde des affaires en Afrique. Il y sera question d’innovation, de promotion de la jeunesse, du rôle des femmes, d’environnement, de révolution numérique.

Une occasion de promouvoir les opportunités du marché togolais auprès des représentants des entreprises africaines et internationales présentes à Libreville.

Bénin : l’homme d’affaires Patrice Talon annonce son retour au bercail
Date : 28/08/2015 | 10:16 - Xinhuanet

COTONOU - L'homme d'affaire béninois béninois Patrice Talon, exilé politique en France depuis plus de trois ans, a annoncé lundi dans une interview accordée à la télévision privée béninoise "Golfe TV" depuis Paris, son imminent retour au bercail en vue de participer aux efforts de reconstruction nationale.

Accusé d'être le principal instigateur dans les dossiers "tentative d'empoisonnement du président Boni Yayi" en octobre 2012 et de celui du "tentative du coup d'Etat" en février 2013, M. Talon a quitté le Bénin pour trouver asile à Paris.

Mais le 14 mai 2014, au moment où les deux dossiers étaient pendants devant la justice, le président Boni Yayi a déclaré, à travers un message à la nation, pardonner tous ceux qui sont accusés d'être impliqués dans ces affaires.

CAN 2017 : 25 joueurs béninois convoqués pour préparer le match contre le Mali
Date : 28/08/2015 | 10:12 - Xinhuanet

COTONOU -- Le sélectionneur de l'équipe nationale de football du Bénin, Les Ecureuils, Omar Tchomogo, vient de convoquer 25 joueurs évoluant dans les championnats européens et béninois, pour la préparation de la rencontre contre les Aigles du Mali, le 6 septembre à Cotonou, dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN Gabon 2017, a-t-on appris vendredi de source officielle à Cotonou.

Pour les éliminatoires de la CAN Gabon 2017, le Bénin est logé dans le groupe C aux côtés du Mali, de la Guinée-Equatoriale et du Soudan du Sud.

A l'issue de la première journée de cette compétition continentale, le Mali avait battu le Soudan du Sud par (2-0 ) alors que la Guinée équatoriale et le Bénin ont fait match nul (1-1)

Ainsi, au tableau du classement à l'issue de cette première journée, le Mali occupe la première place avec (3 points ; +2), suivis du Bénin et la Guinée Equatoriale qui partagent le même nombre de point (1 point) et enfin le Soudan du Sud avec (0 point ; -2) occupe la dernière position de ce groupe C.

Liste des joueurs convoqués:

Gardiens de but: Saturnin Allagbé (Niort/France), Fabien Farnolle (Dinamo Bucarest/Roumanie), Steev Glodjinon (Energie/Bénin)

Défenseurs: Seidou Barazé (KAC Marrekech/Maroc), Khaled Adénon (Amien/France), Eric Tossavi (Avrankou), Nabil Yarou (Aspac), Emmanuel Imorou (Caen/France), Jordan Adéoti (Caen/France), Steve Mounier (Montpellier/France)

Milieux : Sessi d'Almeida (PSG/France), Mama Seibou (Aspac), Jordan Adéoti (Caen/France), Chams-Deen Chaona (Sunshine Stars/Nigéria), Bello Babatunde(Visocina Jihalva/R. Tchèque), Stéphane Sèssegnon (West Brom/Angleterre), David Djigla (Bordeaux/France) , David Kiki (Belfort/France), Arsène Loko (Africa Sport/ Cote d'ivoire)

Attaquants : Michael Poté (Turquie), Steev Mounie (Montpellier/France), Frédéric Gounongbé (Westerlo/Belgique), Junior Salomon (Nigéria), Lazadi Fousseni (Nigéria), Fadel Suanon (Tunisie).

Affaire PPEA II : Boni Yayi attendu aux Pays-Bas
Date : 28/08/2015 | 10:10 - Autres

Le chef de l’Etat Dr Boni Yayi se rendra très prochainement au Pays-Bas à l’invitation du Premier ministre hollandais, Mark Rutte. Cette invitation rentre dans le cadre de l’affaire PPEA II : le détournement de plus de 2 milliards du contribuable néerlandais dans la mise en œuvre de la phase 2 du programme pluriannuel d’appui au secteur eau et assainissement.

Le vendredi 21 Aout 2015, Jos Van Aggelen, ambassadeur des Pays-Bas au Bénin, a remis, au palais de la Marina, une correspondance du Premier ministre hollandais Mark Rutte invitant le chef de l’Etat béninois, Dr Boni Yayi à se rendre à Amsterdam dans les tous prochains jours.

Cette correspondance, à travers laquelle le premier ministre des Pays-Bas salue les efforts du Bénin en vue du rétablissement des relations entre les deux pays actuellement suspendues, fait suite à celle adressée le 7 août dernier par le président Yayi à l’autorité néerlandaise. Il ne fait aucun doute que Boni Yayi et Mark Rutte vont échanger sur le rejet le jeudi 20 août 2015 par l’Assemblée nationale du Bénin réunie en session extraordinaire, de la demande de levée d’immunité parlementaire de l’ex-ministre chargée de l’Eau Barthélémy Kassa. Et ce, car la partie néerlandaise tient aux sanctions des différentes personnes mises en cause.

Le député Barthélémy Kassa alors ministre chargé de l’Eau au moment des faits est, dans cette affaire de prévarication qui coûte au Bénin sa coopération avec le royaume des Pays-Bas, accusé par l’Etat béninois de détournement et/ou complicité de détournement de fonds.

Bénin/Pays-Bas : vers le rétablissement de la coopération bilatérale
Date : 28/08/2015 | 10:8 - Xinhuanet

Le président béninois Boni Yayi effectuera prochainement, sur invitation du Premier ministre néerlandais Mark Rutte, une visite d’Etat aux Pays-Bas, en vue du rétablissement de la coopération entre le Bénin et les Pays-Bas, suspendue en mai 2015 pour une affaire de détournement d’un montant de 2,6 milliards de francs CFA, d’aide au développement, a-t-on appris lundi de sources diplomatiques à Cotonou.
Selon l’ambassade des Pays-Bas près le Bénin, la suspension de la coopération entre le Bénin et les Pays-Bas, à la suite de l’affaire de détournement des fonds destinés au financement du projet de l’eau potable et d’assainissement, a incité le président béninois Boni Yayi, à adresser, le 7 août dernier, une correspondance au Premier ministre néerlandais.

"Très satisfait des mesures prises par le gouvernement béninois pour tirer le dossier au clair et engager des poursuites contre les auteurs et complices de cette malversation, le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, estime que ces mesures constituent un pas important vers le rétablissement des relations entre les deux pays", a déclaré l’ambassadeur des Pays-Bas près le Bénin, Van Aggelen.
Les Pays-Bas et le Bénin avaient conclu un accord pour la mise en oeuvre de la deuxième phase du Programme Pluriannuel d’appui au secteur de l’Eau et de l’Assainissement (PPEA-II), d’un montant de 40,524 milliards de FCFA pour la période 2013-2015.

Les conclusions définitives de l’audit de la gestion 2014 révèlent "des irrégularités et malversations dans la gestion du programme au ministère béninois en charge de l’Eau"
En raison de "la gravité de la situation", les Pays-Bas ont décidé d’interrompre le programme PPEA-II, de réaliser le bilan final en vue de la clôture de la convention de financement et de suspendre tous les autres programmes financés par les Pays-Bas au Bénin et directement exécutés par le gouvernement béninois. Fin

Le panthéon de Lilian Thuram
Date : 25/08/2015 | 4:33 -

45 portraits qui se veulent 45 façons de balayer les idées reçues. Avec son ouvrage ‘Mes étoiles noires’, l’ancien footballeur Lilian Thuram fait l’éloge des personnalités de son panthéon personnel, c'est un peu soi-même que l'on raconte.

Que ce soit Mohamed Ali, Malcom X, Césaire ou Obama, mais aussi le pharaon Taharqa, Jean-Jacques Dessalines, le libérateur d'Haïti ou Chevalier de Saint-Georges, ‘le musicien des lumières’, tous partagent ou ont partagé avec l'auteur un rêve de tolérance. "Ces étoiles m'ont permis d'éviter la victimisation, écrit Thuram, d'être capable de croire en l'homme, et surtout d'avoir confiance en moi." Un livre passionnant que les Togolais pourront découvrir et acheter prochainement.

En effet, Lilian Thuram sera à Lomé pour des séances de dédicaces du 9 au 14 septembre prochains.

Plus de coup de filet sur le Lac de Nangbéto
Date : 23/08/2015 | 19:33 -

La pêche est interdite sur le Lac de Nangbéto du 15 août au 15 novembre 2015.

‘Le repos biologique mesures vise à favoriser le repeuplement en ressources halieutiques en vue d’assurer leur durabilité dans l’intérêt des générations présentes et futures », a expliqué le ministre ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadzi lors d’une rencontre samedi avec des pêcheurs de la région.

Au Togo, le secteur de la pêche joue un rôle économique important. Malgré la faible disponibilité des produits halieutiques, le secteur emploie près de 22.000 personnes et contribue à 4% au PIB agricole et à 1,3% au PIB national.

Les locaux du ministère de la construction de Grand-Lahou cambriolés
Date : 21/08/2015 | 10:0 - AIP
Grand-Lahou, 21 août (AIP) - Les locaux du ministère de la Construction, du logement, de l’assainissement et de l’urbanisme (MCLAU), ont été l’objet d’un cambriolage dans la nuit du mercredi au jeudi par des inconnus, emportant plusieurs matériels de bureau, a appris l’AIP.
Un élève du lycée moderne de Sinfra retrouvé pendu à Sanégourifla
Date : 21/08/2015 | 10:0 - AIP
Sinfra, 21 août (AIP) - Boussou Bi Guessan André Dominique, 21 ans, élève en classe de 2nde au lycée moderne Henri Konan Bédié de Sinfra, a été retrouvé mercredi, pendu derrière le domicile familial à Sanégourifla, dans le département de Sinfra, pour des raisons jusque-là non élucidées.
Afrobasket masculin 2015 : la Côte d’Ivoire débute par une défaite devant le Cap Vert (76-56)
Date : 21/08/2015 | 10:0 - AIP
Abidjan, 21 août (AIP)-La sélection nationale de Côte d’Ivoire a débuté la Coupe d’Afrique des nations de basketball (Afrobasket ) masculine en Tunisie, par une défaite, en s’inclinant face à son homologue du Cap Vert (56-76) en match comptant pour la première journée dans la poule B.
présidentielle de 2015 – Essy Amara dépose son dossier de candidature ce vendredi
Date : 19/08/2015 | 22:54 - Communiqué
M. Amara Essy, diplomate, candidat à l’élection présidentielle de 2015, dépose son dossier de candidature à la Commission Electorale Indépendante (CEI) ce vendredi 21 aout 2015 a 15h30. Peuple de Cote D’Ivoire, militants pour la démocratie, la paix et la réconciliation, rassemblons nous autour de notre candidat à la CEI munis d’un drapeau Orange, Blanc, Vert, pour lui témoigner notre soutien et notre adhésion.
Échauffourées entre militants du PIT [opposition] pour le contrôle du siège
Date : 19/08/2015 | 20:51 - Alerte Info
Des échauffourées ont éclaté mercredi après-midi entre militants du Parti ivoirien des travailleurs (PIT) pour le contrôle du siège à Abidjan de ce parti d’opposition en proie à des dissensions. “Les hommes du Professeur Seka Seka sont arrivés avec des cargos de policiers pour déloger ceux de Aka Ahizi et prendre le contrôle du siège’’, a confié un témoin à ALERTE INFO. Le PIT traverse depuis quelques mois une crise de leadership. Le président officiel Daniel Aka Ahizi est contesté par un groupe de militants conduits par un autre cadre de cette formation, le Professeur Seka Seka, qu’il avait déjà battu en 2013 lors de l’élection à la présidence du parti. La frange Seka Seka a organisé début août “un congrès extraordinaire’’ à l’issue duquel elle a annoncé “la destitution’’ de Daniel Aka Ahizi et son remplacement par son chef de file. Quelques jours après, Daniel Aka Ahizi a assuré qu’il demeurait le président du parti jusqu’au prochain congrès ordinaire en 2017, accusant ses adversaires internes d’être manipulés par le pouvoir. SKO
Pour viol sur mineure de 7 ans, Bernard Ahoussinou condamné à 06 ans de réclusion criminelle
Date : 18/08/2015 | 4:7 -

La Cour d’Assises de Cotonou, a condamné lundi, à six ans de réclusion criminelle, Bernard Ahoussinou, pour viol sur A.C., une mineure de sept (07) ans, après examen d’une affaire qui remonte à novembre 2007 et inscrit au rôle de la 2ème session de la Cour d’Assises de Cotonou de l’année 2015.

A l’issue d’un procès tenue à huis-clos, la Cour présidée par Célestine Bakpé a prononcé six (06) ans de réclusion criminelle à l’encontre du sieur Bernard Ahoussinou déclaré coupable de viol sur une fillette de sept (07) ans, à Akassato dans la commune d’Abomey-Calavi.

Âgée de sept ans au moment des faits, la fillette A. C. est venue dans le parc de regroupement de la société EDIL-GROUP, situé à Akassato pour passer le week-end auprès de son père, Léon Agbétou.

Profitant de l’absence de ce dernier, Bernard Ahoussinou, de nationalité béninoise et âgé de 26 ans invite la fillette à le suivre. Celle-ci affolée, prend la fuite, mais pourchassée, elle a été rattrapée aussitôt par son poursuivant.

Sans désemparer, Bernard Ahoussinou l’a traînée par terre malgré ses cris, et a déchiré son caleçon avant de lui imposer des rapports sexuels. Il en est résulté pour la victime une déchirure vaginale, ainsi que l’attestent les observations consignées dans le carnet de soins, par la sage-femme, diplômée d’Etat en service au Centre de santé d’Abomey-Calavi, le 10 novembre 2007.

Le casier judiciaire de l’accusé ne porte mention d’aucune condamnation antérieure. Le rapport de l’examen psychologique et psychiatrique, conclut que l’accusé Bernard Ahoussinou ne présente aucun trouble mental grave au moment des faits. L’enquête de moralité lui est favorable.

Rappelons que l’audience s’est déroulée à huis-clos et l’accusé a reconnu les faits les faits qui lui sont reprochés et a demandé la clémence de la Cour.

Le Ministère public, assuré par Mr Gilles Modeste Sodonon a requis contre lui, 10 ans de travaux forcés. La défense Luc-Martin Hounkanrin a plaidé clémence pour Bernard Ahoussinou.

La présidente de la Cour était assistée de Messieurs, Alain George Martial Boko et Florent Evariste Akounna. La plume est tenue par Me Bienvenu Djossou.

Bénin : devenir "Zémidjan", dernière solution face au chômage de masse
Date : 18/08/2015 | 4:5 -

A Porto-Novo, en chemise bleue, ils parcourent les artères de la capitale, de jour comme de nuit, qu’il pleuve ou qu’il vente. Les taxis-motos sont les moyens de transports urbains les plus utilisés au Bénin. Ils sont appelés "Zémidjans", qui signifie littéralement "Emmène-moi vite" en fongbe, la langue la plus parlée du Bénin. Avec ou sans casque, en pagne ou en jean, ou encore portant leurs lunettes de soleil, le nombre de conducteurs de taxis-motos se multiplient à cause du fort taux de chômage.

A Porto-Novo,

Ils sont des milliers de conducteurs à arpenter toute la journée ou toute la nuit les rues de la capitale béninoise, Porto-Novo, et celles de la plupart des villes du Bénin, à bord d’une moto Boxer, Sania ou encore Sanili. Le fort taux de chômage a fait exploser le nombre de "Zemidjans" (emmène moi vite en fongbe, langue la plus parlée au Bénin) dans le pays. Ils sont en permanence à l’affût d’un geste de la main ou d’un sifflement qu’un client, situé au bord d’une voie, effectuera pour les arrêter. Après avoir déterminé la destination, débute alors une rude négociation au sujet du prix de la course, qui s’élève à quelques dizaines de Fcfa, soit quelques dizaines de centimes d’euros. Ils circulent à toute vitesse, sur route ou sur piste, zigzaguant entre les nids de poules en quête de leur pain quotidien.

Le métier de "Zemidjans" est un métier d’homme, rapporte Cosme Gandonou, qui prend des passagers sur sa moto à Porto-Novo depuis près de dix ans. Il se rappelle pourtant avoir vu une femme "zemidjans", une fois, à Cotonou. Bijoutier à Porto-Novo devenu cultivateur de manioc à Dassa, il se transforme en conducteur de taxi-moto de retour dans la capitale quatre ans après, faute d’avoir réussi à gagner sa vie avec ses métiers précédents. « Avant, quand on faisait "zem"(Zemidjans en raccourcis), on se faisait beaucoup d’argent », raconte-t-il.

Son parcours est à l’image de milliers de Béninois qui, sans emploi, effectuent l’investissement minimum, l’achat d’une moto, pour devenir conducteur taxi-moto. Avant, on les appelait "les taxis-kanan". Ils transportaient à vélo les vendeuses d’Akassa (pâte traditionnelle de manioc, à la base de l’alimentation béninoise) du lieu de production au marché, avant d’élargir leur clientèle. Ils se sont motorisés pour devenir les "Zémidjans". Le phénomène s’est développé dans les années 80, au moment de la crise économique et des programmes d’ajustement structurels (PAS) imposés par la Banque mondiale. Le nombre de chômeurs explose alors dans le pays, tandis que les compagnies de transport publique font faillite. Ils sont des milliers de fonctionnaires à perdre leur travail et à acheter une moto pour subvenir à leurs besoins.

Les Zem sont en chemise jaune dans la capitale économique, Cotonou

Devenir "Zémidjans" constituent de plus en plus un dernier recours pour les béninois désargentés. En quête de revenus, de nombreux "Zémidjans" sont originaires des campagnes qu’ils ont quitté pour se rendre en ville. Propre aux personnes occupant le bas de l’échelle sociale, ils n’ont pas bonne réputation. Leur nombre en augmentation permanente et la concurrence qui en résulte a fait d’eux des travailleurs précaires, alors qu’il y a une dizaine d’année, leur activité était lucrative.
Tous les jours de la semaine

Se lancer dans le métier est très simple. Contre 5 500 Fcfa par an pour la licence obligatoire et en achetant un véhicule à crédit, n’importe qui peut devenir "Zémidjans". En s’engageant à payer pendant 18 mois, ceux qui veulent se lancer dans le métier peuvent obtenir une moto, auprès d’un collègue fortuné ou d’un homme d’affaire, qu’il rembourse à hauteur de 8 000 Fcfa par semaine. Le « travail-payé », comme indique Cosme, lui a permis d’acquérir sa première moto. Avec l’aide des tontines, un type de microcrédit informel, qu’il a pu acheter jusqu’à trois motos afin d’en laisser deux en « travail-payé » à des "Zémidjans". Au terme du recouvrement, le bénéfice dégagé peut s’élever de 150 000 à 200 000 Fcfa (entre 230 et 305 euros). « Le temps change. Il y a des temps froids et des temps chauds. J’ai eu des problèmes, ma femme a été malade. J’ai dû prendre en charge le décès de mon beau-père et vendre mes motos », explique-t-il.

Cosme Gandonou fait parti des "Zémidjans" les plus assidus. De 5h-6h du matin, jusqu’à 20h-21h le soir, tous les jours de la semaine, Cosme se tient sur sa moto à la recherche de client. Il rentre chez lui aux alentours de 12h pour se reposer avant de repartir vers 15h. « Avant, on pouvait faire autour de 6 000 Fcfa (soit environ 9,50 euros) par jour, quand il n’y avait pas trop de Zem. Mais maintenant, je gagne environ 4 000 Fcfa (autour de 6 euros) », explique-t-il, en enlevant les 600 Fcfa (soit moins d’un euro) qu’il dépense pour lui et les 1000 Fcfa qu’il donne à sa femme et ses enfants pour la nourriture. Il faut ensuite déduire de cette somme, le prix de l’essence, soit autour de 1 600 Fcfa par jour [1].

Le dimanche, il travaille jusqu’à 18h, sans interruption. C’est un bon jour pour lui car à Porto-Novo, les fêtes de « Ago » battent leur plein. La plupart des habitants de la capitale se déplace alors à ces cérémonies organisées en l’honneur d’un défunt de la famille, d’un ami ou d’une connaissance [Il s’agit d’aller faire honneur à la famille en allant manger et boire sur des tables et des chaises en plastique louées pour l’occasion. Le tout se présente sous de grandes bâches en plastique montées pour la cérémonie qui abritent les convives ainsi que la sonorisation qui se doit d’être assourdissante]]. Le dimanche, quand il n’est pas invité à une de ces fêtes, il peut gagner jusqu’à 8 000 voir 10 000 Fcfa (soit 15 euros), les jours de chance. Il y a des « bons mois », où il peut gagner près de 100 000 Fcfa, soit beaucoup plus que le salaire minimum qui est de 40 000 Fcfa, tandis que les travailleurs de toute une catégorie de métiers de service notamment se limitent à un salaire d’environ 35 000 Fcfa par mois (près de 35 euros).
Près de 250 000 dans tout le pays

« Si tu conduis tous les jours, c’est fatiguant », indique Cosme, les yeux rougis, les paupières lourdes. Il déclare avoir des douleurs dans tout le corps, notamment aux épaules, aux avants-bras, aux reins. « La veine là ne travaille pas comme avant », concède-t-il en désignant son entre-jambe. Le fait d’être assis en permanence sur la banquette de sa moto pendant toute la journée lui a créé des problèmes d’érection. Il y a aussi les accidents de la circulation qui sont monnaies courantes à Porto-Novo. Il raconte en voir ou en entendre parler tous les jours. En 10 ans de métier, il a eu un accident au cours duquel il s’est déboîté le genou.

Certains "kêkênon", l’autre nom des taxis-motos qui signifie « Moto, viens ! » en fongbe, particulièrement motivés utilisent les trottoirs comme des raccourcis et le klaxon aussi souvent que le frein. De plus, ils ne reculent devant le transport d’aucune charge, quelque soit sa taille ou son poids. Au Bénin, ils seraient près de 250 000 (citation cairn), sur une population totale estimée à 10,6 millions (chiffre banque mondiale). Les 100 000 conducteurs de moto taxis de la capitale économique, Cotonou, sont aujourd’hui en partie responsable de la pollution qui y sévit.

A Cotonou

Le permis de moto n’existe pas au Bénin et les contrôles routiers, s’ils sont rares, sont néanmoins craints des conducteurs de taxis-motos à cause des amendes particulièrement salées que les policiers peuvent distribuer, soit pour le non-port du casque, obligatoire uniquement pour le conducteur, soit à cause d’un nombre de passager trop élevé sur la moto. La plupart des "Zem" de la capitale qui se respectent savent où se font régulièrement les contrôles routiers et ne s’embarrassent pas de casque. De plus, les autorités ont tendance à être indulgentes sur cette infraction pour les "Zémidjans", surtout en période électorale. Organisé en puissants syndicats, ils sont particulièrement courtisés par les différentes formations politiques du pays.

Lire sur le sujet : Législatives au Bénin : tous les coups sont permis pour séduire les électeurs !

Limités légalement à deux personnes sur la moto, les "Zémidjans" n’hésitent pas à embarquer deux adultes et parfois jusqu’à cinq passagers quand il y a des enfants, agrippées les uns aux autres.

Cosme Gandonou a quatre autres personnes de sa famille qui sont aussi comme lui conducteur de moto-taxi. Il est le deuxième de sa famille à s’être lancé dans le métier après un oncle. Il a maintenant un grand frère "Zémidjan", un cousin qui pratique le métier à mi-temps en plus de la maçonnerie, de même qu’un autre cousin mécanicien. Les conducteurs de moto-taxis sont très nombreux à avoir un autre métier et à sortir la moto, momentanément, quand ils n’ont pas de travail. Aucun de ces quatre enfants ne pratique le métier : « C’est pour les vieux, c’est trop dure ». Il souhaite arrêter de conduire sa moto et se lancer dans l’élevage de porc, « un bon métier », estime-t-il.

Bénin : appels à la réforme de l’éducation
Date : 18/08/2015 | 4:2 - Autres

Les mauvais résultats aux examens de fin d'année témoignent de la nécessité de repenser le système.
Les Béninois sont mécontents d'un système d'éducation qui, depuis quelques années, livre sur le marché des apprenants mal formés. Les mauvais résultats aux examens de fin d'année scolaire ont confirmé la nécessité de repenser l'enseignement au Bénin.

Le niveau est si bas que certains acteurs de la société civile s'inquiètent du niveau de compétence des cadres de demain.

Drame évité de justesse à bord d’un tanker
Date : 17/08/2015 | 3:27 -

17 personnes ont été secourues vendredi après l’incendie qui s’est déclaré à bord d’un tanker à proximité du Port de Lomé, ont indiqué dimanche les autorités.

L’intervention rapide des marins pompiers a permis de circonscrire le sinistre rapidement.

L’origine de l’incendie reste pour le moment inconnue, selon le préfet maritime ; une enquête a été ouverte.

Alerte en Côte d’Ivoire : Sur ordre d’Amadou Gon Coulibaly : La CNC attaquée à Korhogo, des blessés graves et des dégâts matériels
Date : 15/08/2015 | 17:58 - panafricain.com
Alerte en Côte d’Ivoire : Sur ordre d’Amadou Gon Coulibaly : La CNC attaquée à Korhogo, des blessés graves et des dégâts matériels
Le maire sortant d’Agbangnizoun s’éclipse à la cérémonie de passation de charges
Date : 15/08/2015 | 8:55 -

Les séquences satiriques, très critiques et directes du discours
d’un représentant des jeunes ont soulevé un tollé au sein de l’assistance, et obligé le maire sortant, Léopold Hounkoun indexé, à écourter sa présence à la cérémonie de passation de charges, jeudi, à la mairie d’Agbangnizoun.

« Gouvernance barbare, dictature émaillée de détournement, de crises sanglantes, c’est ce qui a caractérisé votre temps de règne », a lancé le porte-parole des jeunes au début de son intervention.

Littéralement assommé, l’ancien maire Léopold Houankoun, dans un mouvement de corps à réaction épidermique, s’est levé de la tribune officielle pour quitter les lieux subitement devenus indésirables.

Ses proches ont aussi piqué une vive colère et ont défendu à cor et à cri leur leader, victime d’une conspiration sans pareille avec à l’index, une vague de discours de dénigrement.
Léopold Houankoun s’est montré outré dans son amour propre, tant il avait des choses à dire pour se rétablir, laver l’affront, que les forces de l’ordre et le protocole ne lui ont
pas permis.

Dans cette ambiance délétère, l’assistance s’est levée et a rompu avec les derniers instants d’une cérémonie de passation de charges qui tirait à sa fin.

A noter que l’incident créé par le discours des jeunes n’a entamé en rien le caractère officiel de l’événement, vu que les documents administratifs et autres procès-verbaux sont
passés sous signature.

Le groupe Bolloré est désormais et officiellement le concessionnaire de la ligne de chemin de fer Cotonou-Niger
Date : 15/08/2015 | 8:52 -

Stupéfaction et indignation dans les rangs des proches, parents et autres personnes en rapport avec Patrice Talon. La souche de l’acte de naissance de l’homme d’affaires aurait disparu depuis quelques jours des archives du service d’état civil de la mairie d’Abomey. Le constat a été fait par des membres de sa famille. C’était hier à l’occasion d’une démarche administrative qu’ils auraient entreprise en direction de la mairie d’Abomey, lieu de naissance de Patrice Talon, pour lui renouveler, assure-t-on, ses pièces d’état civil. L’un de ses avocats, Me Maxime Sévérin Quenum, s’en était vivement indigné hier dans la soirée, lors d’une intervention sur Golfe TV, et a déclaré avoir commis diligemment un huissier pour aller faire les constats. A le croire, des agents de cette mairie lui auraient rapporté qu’un groupe de policiers était descendu dans leurs locaux, la semaine dernière, et aurait réclamé un registre contenant plusieurs pièces du genre. L’avocat en déduit donc que si on perd les traces de la souche de l’acte de naissance de Patrice Talon dans les archives de la mairie d’Abomey, c’est à cause de la disparition du registre.

Patrice Talon annoncé comme un potentiel candidat à la présidentielle 2016 sera de retour très bientôt au Bénin, après plus de trois ans d’exil en France suite aux affaires dite ‘’tentative d’empoisonnement du chef de l’Etat’’ et ‘’tentative de coup d’Etat’’ dont il a été accusé d’être le commanditaire principal. Mais tout cela est fini aujourd’hui, depuis le pardon à lui accordé par Boni Yayi, ainsi qu’aux autres personnes dont Olivier Bocco, revenu, il y a peu au bercail. L’épouse de Patrice Talon a également rallié Cotonou depuis quelques jours.

Wandji A.

Côte d’Ivoire Lakota : six détenus s’évadent de la prison civile
Date : 13/08/2015 | 7:3 - AIP

Lakota – Six prisonniers se sont évadés dans la nuit du mardi à mercredi de la prison civile de Lakota, a appris l’AIP, mercredi, auprès du regisseur de cette maison d’arrêt, Hien Sié.

 

Selon M. Sié, ces détenus se sont enfuis en escaladant le mur de la prison, à l’aide de draps noués les uns aux autres.
Les recherches sont en cours pour les retrouver, a-t-il indiqué.

Promouvoir l’engagement civique des jeunes
Date : 13/08/2015 | 2:16 -

A l’occasion de la ‘Journée internationale de la jeunesse’, célébrée mercredi, Victoire Dogbé-Tomegah, la ministre du Développement à la Base a souhaité que l’engagement civique des jeunes soit le catalyseur pour une participation plus efficace dans la vie politique, sociale et économique.

La jeunesse a un rôle essentiel, elle est le vecteur du changement et les autorités togolaises n’ont pas ménagé leurs efforts ces dernières années pour promouvoir les valeurs citoyennes, a rappelé Mme Dogbé-Tomegah qui a cité, notamment, le programme de volontariat national et des vacances utiles et citoyennes.

L’atout charme du Togo
Date : 13/08/2015 | 2:6 -

La grande finale de Miss Togo aura lieu le 29 août prochain au Palais des congrès de Lomé. 19 candidates ont été retenues pour succéder à Mariana Tatiana Camara. Elles sont originaires des 5 régions du pays.

Miss Togo est un événement culturel, mais surtout commercial. Les sponsors n’hésitent pas à cadeauter la gagnante afin d’assurer la promotion de leurs marques et produits. La gagnante est aussi pendant une année l’atout charme du Togo à l’international.

Emeutes à Ferkéssé‏dougou (Nord)
Date : 12/08/2015 | 7:56 - AIP
Ferkessédougou- Les émeutes qui ont éclaté dans la nuit de lundi à Ferkessédougou (Nord), suite à la mort d’uncotonculteur à un barrage routier tenu par des gendarmes, a fait un mort et cinq blessés dont un préfet de la région, a appris l’AIP de source médicale. « Nous avons reçu six blessés, mais l’un d’entre eux, Silué Kadougnou, n’a pas survécu. Il a reçu une balle dans la cage thoracique.Le préfet de Ouangolodougou a eu une blessure ouverte au niveau de la tête, due à un objet contondant », a annoncé cette source, alors que des blessés se trouvaient encore au service de la chirurgie du C HR de Ferkessédougou à 23 H. « Il y a un cas grave qui nécessite une évacuation sur Korhogo », a-t-elle ajouté. Il s’agit d’un jeune de 26 ans ayant reçu une balle qui lui a fracturé du fémur gauche. Ces émeutes sont parties d’une manifestation organisée dans l’après-midi par des habitants de Ferkessédougou devant la préfecture de la ville, après l’assassinat, samedi, de Yéo Kidjoufoloko Sékou, 40 ans, reconnu comme le plus riche cotonculteur de la région, dont les proches accusent des gendarmes d’être les auteurs de ce crime. Selon des témoins, Yéo Sékou était à bord d’un tricycle chargé de chevrons, qu’il venait d’ acheter pour la construction de sa maison à Ferké. Arrivé au poste de contrô ;le de Momirasso (sur l’axe Ferké-Ouangolodougou) tenu par des gendarmes, M. Yéo, qui détenait une forte somme d’argent, descend de l’engin et se rend auprès des agents de l’ordre pour « tenter de négocier son passage moyennant une somme » d’argent. Il s’en est suivi une vive et longue altercation entre le cotonculteur et les gendarmes, suscitant par moments l’intervention de certains passants. Yéo a été maintenu au poste jusqu’au-delà de 19 H. A 20 heures, alors que les membres de sa famille sont à sa recherche, ne l’ayant pas trouvé au barrage où il avait été retenu par les forces de l’ordre, un coup de fil anonyme leur apprend la présence du corps sans vie de Yéo Sékou à la morgue du CHR de Ferkessédougou. Une nouvelle qui suscite la colère de certains habitants de la localité. Ces derniers organisent un sit-in devant la préfecture qui dégénère plus tard dans la nuit en émeutes, paralysant du coup la ville et la route internationale Côte d’Ivoire-Burkina Faso. Des autorités administratives venues pour tenter d’appeler les manifestants à la raison ont été prises à partie. Face la tension qui devenait de plus en plus vive, les gendarmes, encerclés avec les autorités administratives à la brigade de gendarmerie locale, que la foule, surexcitée, tentait d’assiéger, ont fait usage de leurs armes. Plusieurs gendarmes ont confié à l’AIP avoir quitté leurs domiciles avec leurs familles, tandis que certains d’entre eux, en mission à la frontière burkinabè à Pogo, étaient dans l’incapacité de r etourner auprès de leurs familles à Ferkessédougou dans la matinée de mardi, à cause du blocage de la voie internationale. Pour l’heure, contactées par l’AIP, ni la gendarmerie ni les autorités administratives n’ont encore réagi.Ces émeutes éclatent alors que le Premier ministre Daniel Kablan Duncan est attendu dans la ville, mardi, pour le lancement des travaux de bitumage de la voie Ferké-Kong-Nassian.
Lutte contre Boko Haram: le président béninois annonce l’envoi de 800 hommes
Date : 08/08/2015 | 10:51 -

Cotonou - Le président béninois Thomas Boni Yayi, qui a reçu samedi son homologue nigérian Muhammadu Buhari, a annoncé l’envoi de 800 hommes dans le cadre de la nouvelle force régionale chargée de combattre Boko Haram.

M. Buhari, qui a été investi le 29 mai, fait face à une vague de violences islamistes particulièrement meurtrière sur son sol: Plus de 800 personnes ont été tuées dans le nord-est du Nigeria depuis deux mois. Une vague qui s’est étendue au Tchad et au Cameroun voisins, touchés à leur tour, ces dernières semaines, par des attentats-suicide meurtriers inédits sur leur sol.

Après une visite au Cameroun, plus tôt cette semaine, pour parler de la lutte contre le groupe islamiste, il était samedi à Cotonou où il a participé aux célébrations du 55ème anniversaire de l’indépendance du Bénin aux côtés de M. Boni Yayi.

Le Bénin témoigne de "sa solidarité" envers ses "frères d’armes" de la région "par l’envoi d’un contingent de 800 hommes (...) pour combattre définitivement ces hors la loi" a déclaré M. Boni Yayi à la presse au terme de sa rencontre avec M. Buhari.

La Force d’intervention conjointe multinationale (MNJTF), à laquelle doivent participer le Nigeria, le Niger, le Tchad, le Cameroun et le Bénin, doit compter 8.700 hommes et aura son siège à N’Djamena, au Tchad.

Elle doit permettre de mieux coordonner les efforts d’une coalition militaire formée par le Nigeria, le Tchad, le Niger et le Cameroun, qui a remporté une série de succès contre Boko Haram depuis février sans toutefois parvenir à neutraliser les islamistes.

La MNJTF, dotée d’un nouveau chef, le général nigérian Iliya Abbah, qui a pris ses fonctions vendredi, devrait entrer en action de façon imminente, selon les récentes déclarations de M. Buhari et d’autres responsables nigérians. Mais peu de détails ont filtré sur son déploiement.

str-cdc/jr

Le Bénin sur la bonne voie pour réaliser cinq des huit OMD
Date : 08/08/2015 | 10:46 - Xinhuanet

Le Bénin est sur la bonne voie pour réaliser cinq des huit Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) fixés par les Nations Unies pour la fin 2015, indique un communiqué du gouvernement béninois publié dimanche à Cotonou.

Le taux de pauvreté au Bénin est de 36%, le niveau le plus bas dans l’espace UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine), la moyenne sous-régionale étant de 49,4%.

Le Bénin a atteint l’objectif en matière de couverture en eau potable, faisant partie des rares pays qui réaliseront en 2015 un taux de couverture de 82% contre 75% fixé par les Nations Unies.

En matière de réduction de la faim, explique le communiqué, le Bénin a atteint l’objectif assigné avant la date butoir de 2015 - réduire de moitié de la population qui souffre de la faim, ce qui lui a permis d’obtenir pour la 2ème fois consécutive le prix de la FAO en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Quant à l’objectif "assurer l’éducation primaire pour tous", de 2006 à 2014, le taux d’achèvement du primaire est passé de 64% à 77,6% et l’indice de parité fille-garçon est passé de 0,82 à 0,97, révèle le communiqué.

Bénin : une exposition de photos "la Chine splendide" inaugurée à Cotonou
Date : 08/08/2015 | 10:43 - Xinhuanet

Une exposition de photos intitulée "La Chine splendide" s'est ouverte jeudi à Cotonou, capitale économique du Bénin.

Une cinquantaine d'œuvres photographiques présentent les dons de la nature, surtout des montagnes et du paysage de l'ouest de la Chine.

"Cette exposition d'œuvre photographiques chinoises qui s'inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération culturelle entre le Bénin et la Chine, permettra non seulement au Béninois de découvrir d'autres facettes de la l'ouest de la Chine, mais aussi aux professions de la photographies béninoises, de s'inspirer de l'art et de la technique chinoise pour améliorer leur technique de prise de vue", a indiqué le directeur de la promotion artistique du ministère béninois de la culture, Patrik Idohou, qui a inauguré l'exposition avec le directeur du Centre culturel chinois de Cotonou, Bai guangming.
La Chine et le Bénin ont décidé de renforcer leurs liens culturels à travers Chengdu, ville du sud-ouest de la Chine.

Une Fédération internationale pour le maracana
Date : 06/08/2015 | 6:43 -

La Coupe d’Afrique des Nations de maracana s’ouvre vendredi au Togo. Elle regroupe 6 pays (Côte d’Ivoire, Benin, Burkina Faso, Mali, Niger et Togo). Cette discipline ne disposait pas d’une Fédération internationale. C’est chose faîte. La FIMA a été officiellement lancée mercredi à Lomé à l’occasion de son premier congrès constitutif.

Le maracana se pratique sur les parkings et les terrains poussiéreux avec des poteaux de dimensions très réduites. Certaines règles sont similaires au football traditionnel.

Coopération bénéfique avec la Banque mondiale
Date : 05/08/2015 | 7:24 -

Les cinq dernières années auront été très bénéfiques pour le Togo, quant à sa coopération avec la Banque Mondiale (BM), écrit mardi Economie & Développement.

Celle-ci s’est attachée à aider le Togo à lutter contre la pauvreté et consolider la relance économique. En juillet 2015, le portefeuille d’investissements de la BM au Togo s’élève à plus de 350 millions de dollars avec une tendance haussière depuis cinq ans.

Burkina : Faure espère une transition intègre
Date : 05/08/2015 | 7:22 -

‘Je demeure persuadé que les discussions entre l’ensemble de la classe politique burkinabè et les efforts inlassables que vous ne cessez de déployer contribueront, sans nul doute, à la réussite de la transition en cours ainsi que la préservation du climat  de paix et de stabilité qu’a toujours connu le Burkina Faso’. C’est, en substance, la teneur du message adressé mardi par le président Faure Gnassingbé à son homologue Michel Kafando à l’occasion de la fête d’indépendance du Burkina-Faso (5 août).

Le Togo et les pays de la région sont soucieux d’accompagner le Burkina au terme du processus qui doit s’achever en novembre prochain par des élections présidentielles et législatives.

Côte d’Ivoire: l’ex-aide de camp de Simone Gbagbo condamné à 20 ans de prison pour "assassinat"
Date : 04/08/2015 | 15:11 - AFP
Le commandant Anselme Séka Yapo, ancien chef de la sécurité rapprochée de l'ex-Première dame ivoirienne Simone Gbagbo, a été condamné mardi par un tribunal militaire à 20 ans de prison pour "assassinat" durant la crise postélectorale de 2010-2011. "Le tribunal déclare Séka Yapo coupable d'homicide volontaire (...) et le condamne à 20 ans de détention militaire", a déclaré le juge Tahirou Dembelé, après près de trois heures de délibération. La "destitution du corps de la gendarmerie" dont fait partie le commandant Anselme Séka Yapo a été prononcée comme peine complémentaire. Lundi, le procureur militaire avait requis la prison "à perpétuité" pour ce gendarme, poursuivi pour l'assassinat en avril 2011, au plus fort de la crise, du chauffeur de l'ancien ministre chargé des Droits de l'Homme et actuel porte-parole du Rassemblement des républicains (RDR, au pouvoir), Joël N'Guessan. Ouvert le 9 juin, ce procès concernait huit officiers, dont deux piliers de l'appareil sécuritaire de l'ex-président Laurent Gbagbo, pour des exactions commises durant la crise postélectorale de 2010-2011. Un neuvième prévenu ne s'est jamais présenté à l'audience. Le commandant Jean-Noël Abéhi, l'autre homme fort de l'ancien régime, qui dirigeait le plus grand camp de gendarmerie du pays, basé à Abidjan, a été condamné à "cinq ans de prison" pour "désertion à l'étranger". Le parquet avait requis 15 ans. En revanche, les six autres officiers, qui comparaissaient libres, ont été déclarés "non coupables" de "violation de consignes". "Je suis satisfait de ce verdict qui sonne la fin de l'impunité" s'est félicité, le colonel Ange Kessi, commissaire du gouvernement (équivalent de procureur militaire). De leur côté, les avocats des deux condamnés ont laissé entendre qu'ils allaient faire appel de jugement. "Nous avons des voix de recours que nous allons porter devant les hautes juridictions", a déclaré Me Modeste Abié. Les prévenus ont jusqu'à cinq jours pour se pourvoir en cassation. La crise de 2010-2011, causée par le refus de Laurent Gbagbo de reconnaître la victoire du président Alassane Ouattara à l'élection de novembre 2010, avait fait quelque 3.000 morts. M. Gbagbo, emprisonné depuis trois ans à La Haye, doit être jugé à partir de novembre pour crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale. ck/eak/fal
La police joue en défense
Date : 03/08/2015 | 6:9 -

Deux trafiquants d’ivoire ont été interpellés récemment à Agbélouvé (60 Km de Lomé), a annoncé samedi l’Office central de répression du trafic illicite des drogues et du blanchiment (OCRTIDB). Il s’agit d’une petite prise – 2 défenses – mais qui illustre la volonté des autorités de combattre le trafic d’espèces protégées.

En janvier 2014, plus de 4 tonnes d’ivoire avaient été découvertes dans des conteneurs en partance pour l’Europe et l’Asie

Bénin : des fonctionnaires accusés de détournement de fonds
Date : 31/07/2015 | 11:16 - Xinhuanet

Le gouvernement béninois a décidé de radier de l'administration publique béninoise une dizaine de fonctionnaires du ministère de l'Energie et de l'Eau, accusés d'être impliqués dans le détournement de fonds d'un programme de l'Eau financé par les Pays-Bas,a annoncé vendredi à Cotonou, capitale économique béninoise, le secrétaire général du gouvernement, Alassani Tigri.

Outre leur radiation de la fonction publique béninoise, le gouvernement a également décidé de mener des poursuites pénales à leur encontre.

En dehors des agents permanents de l'Etat, deux opérateurs économiques, Rémy Codo et de Rock Gniré, impliqués dans ce vaste réseau de détournement, sont radiés de la chaîne de passation des marchés publics en attendant des poursuites judiciaires.

En ce qui concerne l'ancien ministre de l'Energie et de l'Eau, Barthélémy Kassa, le gouvernement lui demande de se mettre à la disposition de la justice, pour avoir été informé du vaste réseau de détournement sans pouvoir agir.

Selon le rapport du cabinet d'audit américain Kroll, choisis de concert par le gouvernement béninois et les Pays Bas, il ressort que des dysfonctionnements graves dans l'administration publique et une implication directe et active de certains fonctionnaires, caractérisé par un système de fractionnement des marchés et des violations graves des règles d'exécution des dépenses publiques.

Un vaste réseau de fraude a permis de détourner les fonds de la direction générale de l'eau.

Les Pays-Bas et le Bénin avaient conclu un accord sur la mise en oeuvre de la deuxième phase du PPEA-II, d'un montant de 40,524 milliards de FCFA (environ 67 millions USD) pour la période 2013-2015. Ce programme vise à assurer la disponibilité de l'eau potable aux populations, la maîtrise des risques liés à la gestion de l' eau et contribuer à la promotion de l'hygiène et de l' assainissement de base.

Dans le cadre de l'exécution de cet accord de financement, un audit de performance technique et financière est réalisé chaque année.

Les conclusions définitives de l'audit de la gestion 2014 révèlent des irrégularités et malversations dans la gestion du programme au ministère béninois en charge de l'Eau.

Les Pays-Bas, qui avaient suspendu leur coopération bilatérale avec le Bénin, ont conditionné la reprise de cette coopération par la clarification de la "fraude" dans la gestion de la deuxième phase du Programme pluriannuel d'appui au secteur de l'Eau et de l'Assainissement (PPEA-II).

Une étudiante de 18 ans élue Miss Bénin 2015
Date : 31/07/2015 | 11:14 - Xinhuanet

Sylvania Chelsea Fandohan, étudiante de 18 ans, haute de 1m76, a été élue Miss Bénin 2015 samedi soir à Cotonou.
Sacrée nouvelle reine de beauté beauté béninoise, Mlle Fandohan succède à Miss Bénin 2014, Belleciane F. Hounvenou.
En dehors de la couronne de la beauté béninoise, elle a reçu une voiture Toyota Yaris, d'une valeur de 15 millions FCFA (environ 25.000 USD) et un chèque de deux millions FCFA (plus de 3.300 USD).
La 1ère et 2ème dauphine sont Ornella Fereira Lokonon et Larine Ekpérigni.
Au Bénin, le concours de la beauté féminine vise à valoriser la femme et la beauté béninoise, à assurer une bonne gestion de l'image de l'événement Miss Bénin et à assurer une très bonne représentation de la femme béninoise hors de ses frontières.
Le concours met en compétition des jeunes filles intelligentes, instruites et belles du pays.

Bénin : une croissance économique estimée à 5,6% en 2015 et à 6% en 2016
Date : 31/07/2015 | 11:13 - Xinhuanet

COTONOU - Le taux de croissance de l’économie du Bénin, à 5,5% en 2014, sera de 5,6% en 2015 et 6% en 2016, révèle le rapport sur les perspectives économiques 2015 pour le Bénin, reçu samedi.

"Cette croissance économique projetée à 5,6% en 2015 et 6% en 2016 s’inscrivent dans un contexte marqué par la volonté du gouvernement d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement et la mise en œuvre du programme d’investissements structurants", indique le rapport.

Cette croissance économique projetée pour 2016, explique le rapport, dépend de l’accélération des réformes visant à améliorer le climat des affaires et la chaîne de la dépense publique, notamment le système de passation des marchés.

Selon le rapport, l ’entrée en activité des usines de transformation de produits vivriers ainsi que de montage de tracteurs, les exportations de la Nouvelle cimenterie du Bénin (Nocibe), les travaux de réhabilitation du chemin de fer Cotonou-Niamey vont être les moteurs de cette croissance économique en 2016.

Détournement des fonds d’un projet au Bénin : les Pays-Bas préoccupés par la gravité de l’affaire
Date : 31/07/2015 | 11:9 - Xinhuanet

Les Pays-Bas se déclarent préoccupés par la gravité des faits révélés dans le rapport d'audit sur un projet de l'eau réalisé au Bénin avec le financement neerlandais, dans lequel d'importants fonds ont été détournés.
Selon un communiqué publié dimanche par l'ambassade des Pays-Bas à Cotonou, le rapport présenté par un cabinet de renommée internationale incrimine les fautifs dans la gestion des fonds de la deuxième phase du Programme pluriannuel d'appui au secteur de l'eau et de l'assainissement (PPEA-II), financé par les Pays-Bas, et révèle que les malversations financières sont beaucoup plus larges que les estimations initiales issues de l'audit de la gestion 2014.
Les détournements ne concernent pas uniquement les 2 milliards 6 millions FCFA du fonds néerlandais mais aussi de plus de 5 milliards FCFA issus d'autres sources de financement dont le budget national, indique le communiqué en citant le rapport.
L'ancien ministre béninois de l'Eau Barthélémy Dahoga Kassa, des fonctionnaires, des responsables du PPEA-II ainsi que des entreprises sont cités par le rapport d'audit comme ayant eu connaissance ou pris activement part à un vaste système de détournement des deniers publics.
Selon le communiqué, le gouvernement néerlandais "apprécie de la volonté du gouvernement d'œuvrer au bon aboutissement du processus et s'attaquer structurellement au fléau de la mauvaise gouvernance et dans un souci de lutte contre l'impunité", et souhaite que la conduite à terme de cette investigation indépendante ainsi que les différentes mesures administratives et judiciaires annoncées constituent "un début de solution utile".
"Les Pays-Bas recevront dans les prochaines semaines (...) des propositions détaillés du gouvernement béninois en vue d'éviter dans le futur de nouvelles malversations", et "décidera du futur des relations dans le domaine de la coopération", ajoute le communiqué.
En mai dernier, les Pays-Bas ont suspendu leur aide au développement pour le Bénin à cause des irrégularités et malversations dans la gestion du programme PPEA-II au ministère béninois en charge de l'Eau.
Le programme, réalisé entre 2013 et 2015 et le coût s'élève à 40,524 milliards de FCFA (environ 67 millions USD), vise à assurer la disponibilité de l'eau potable aux populations, la maîtrise des risques liés à la gestion de l' eau et à contribuer à la promotion de l'hygiène et de l' assainissement de base.

Le président nigérian attendu samedi au Bénin pour une visite de 24 heures
Date : 31/07/2015 | 11:7 - Xinhuanet

Le président nigérian Muhammadu Buhari est attendu ce samedi à Cotonou pour effectuer une visite officielle de 24 heures au Bénin, annonce un communiqué du gouvernement béninois publié mardi.


Selon ce communiqué, cette visite s'inscrit dans le cadre d'une tournée de remerciements que le président Buhari entreprend dans les pays de la sous-région de l'Afrique de l'Ouest, suite à son accession récente à la magistrature suprême de son pays.
Le président béninois Boni Yayi discutera avec son homologue nigérian des questions liées au renforcement de la coopération entre les deux Etats et aux préoccupations d'ordre régional et international, notamment la sécurité dans la bande sahélo-saharienne, la situation de conflits sur le continent africain et surtout la lutte contre la secte islamique terroriste Boko Haram, dit le communiqué.


Selon un document sur la coopération bilatérale entre le Bénin et le Nigeria, les deux pays ont pris, depuis août 1975, des initiatives communes dans le sens d'une meilleure intégration de leur économie à travers la création de deux entreprises, la société sucrière de Savè, et la société des ciments d'Onigbolo.


Pour faciliter les échanges commerciaux, une autoroute reliant Sèmè à la frontière Kraké fut construite en 1975, favorisant le commerce entre les deux pays.
Les études évaluent à plus de 130 milliards de francs CFA par an, la part de réexportation de marchandises du Bénin vers le Nigeria.

Cotonou prête à accueillir les festivités marquant le 55e anniversaire du Bénin à l’indépendance
Date : 31/07/2015 | 10:57 - Xinhuanet

A moins de 72 heures de la célébration des 55 ans de l'accession du Bénin à l'indépendance, la fièvre festive monte d'un cran à Cotonou, capitale économique du Bénin, ville qui accueillira les festivités officielles.
Dans plusieurs quartiers de Cotonou, on constate que les autorités ont déployé les grands moyens pour embellir la ville.
Ainsi, des opérations, dont notamment le nettoyage des rues, des artères et des places publiques, l'embellissement de certains monuments, le pavoisement de la ville, le déploiement des toilettes mobiles, sont autant de travaux en exécution dans la ville en vue d'offrir aux populations une belle fête.
Outre ces travaux, les drapeaux nationaux flottent dans les rues, artères et places publiques de la ville. Au niveau des grands carrefours de Cotonou, des posters géants à l'effigie du président béninois Boni Yayi, sur lesquels on peut lire "Bonne fête d'indépendance à toutes et tous".
Par ailleurs, dans les rues, notamment sur le Boulevard des Armées, où se déroulera samedi le défilé des militaires, des para commando, des gendarmes, des agents des eaux et forêts et des douaniers, mènent des exercices de cohésion en vue d'un succès du défilé militaire, auquel devraient assister le président béninois Boni Yayi et son homologue nigérian Buhari Mohammadu, invité d'honneur.
Dans les milieux culturels, les jeunes artistes béninois devraient se réunir déjà vendredi autour des manifestations culturelles pour célébrer à leur manière la fête de l'indépendance du pays.
"Le réveillon de l'indépendance sera l'espace de création, d'expression et de découverte des talents cachés en matière de la musique, de la mode et du mannequinat, ainsi que d'autres disciplines artistiques et culturelles, en l'occurrence la danse urbaine", a confié à Xinhua l'un des organisateurs de l'événement, Donald Houngbédji.
Accédé à l'indépendance le 1er août 1960, le Bénin, pays de l'Afrique de l'Ouest appelé autrefois le Dahomey, est marquée par deux périodes.
La première période, allant de 1960 à 1990, était caractérisée par une instabilité politique dominée par une dizaine de coups d'État et régimes militaires.
La deuxième, qui a commencé en 1990 avec l'avènement du renouveau démocratie, est caractérisée par une stabilité politique, ayant à sa clé trois alternances démocratiques, qui a vu défiler les présidents Nicéphore Soglo (1991-1996), Mathieu Kérékou (1996-2006) et Boni Yayi (2006 à 2016).

Adebayor en location
Date : 31/07/2015 | 6:9 -

L’attaquant togolais Emmanuel Adebayor pourrait changer de club et rejoindre Aston Villa (Birmingham). Il joue actuellement pour Tottenham. Selon la chaîne britannique Sky, il a visité récemment centre d’entraînement d’Aston Villa.

Cependant, rien n’a été signé pour le moment, indique-t-on vendredi à Tottenham. Des négociations sont en cours entre les deux clubs pour fixer les conditions du prêt.

D’après Sky, Adebayor pourrait toucher 140.000 euros … par semaine.

60 à 65% de chances de gagner contre l’Ouganda
Date : 31/07/2015 | 6:5 -

Le tirage au sort désignant les groupes de qualification pour la Coupe du monde 2018 est désormais connu. Le Togo affrontera en novembre prochain l’Ouganda.

‘L’Ouganda est une équipe très forte avec de très bons joueurs. Je connais aussi l’entraîneur pour avoir officié en Tanzanie. Notre ambition est de se qualifier pour la phase finale de cette compétition et cela passera par une victoire sur les Cranes. Le Togo a 60 à 65% de chances de se qualifier, surtout avec des joueurs motivés », a déclaré Tom Saintfiet, le sélectionneur des Eperviers.

Le match aller se déroulera à Lomé.

La population veut davantage de policiers
Date : 31/07/2015 | 6:3 -

En attendant que le gouvernement ne joigne l’acte à la parole en renforçant le système sécuritaire du pays, il faut reconnaitre que l’insécurité bat son plein à Lomé, peut-on lire vendredi dans Waraa.

Et l’hebdo de citer des cas de voleurs de motos jugés sur le champ par les habitants dans des conditions barbares.

La BIDC accompagne la modernisation du secteur du tourisme
Date : 31/07/2015 | 5:54 -

La Banque d’investissement et de développement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (BIDC) a accordé jeudi un prêt de 4 milliards de Fcfa à la société ZPC Hospitality en charge de la rénovation et de l’exploitation de l’hôtel du 2 février à Lomé. L’établissement rouvrira ses portes en septembre sous la marque ‘2 février Radisson Blu’.

La facture totale des travaux devrait avoisiner les 37 milliards de Fcfa.

Vendu aux Libyens, puis renationalisé l’année dernière en raison de leur incapacité  à respecter leurs engagements, l’hôtel a été confié en concession à ZPC. Ce groupe prend a sa charge la réhabilitation complète de l’édifice en échange de quoi il pourra l’exploiter.

Radisson Blu Hotels & Resorts est une marque très haut de gamme pour les hôtels Radisson  principalement à l'extérieur des Etats-Unis.

La BIDC est la banque d’investissement de la Cédéao (15 Etats dont le Togo). Elle a son siège à Lomé.

Bons résultats mais le combat continue
Date : 31/07/2015 | 5:53 -

Depuis 5 ans, le nombre de personnes infectées par le sida a baissé de plus de 50% et le taux de décès a chuté de 30% grâce à l’introduction des traitements ARV.

Des chiffres encourageants contenus dans le rapport annuel du Plan opérationnel  stratégique de lutte contre le Sida au Togo.

L’objectif des autorités sanitaires est d’inverser durablement la propagation de la maladie. Prévention, dépistage, traitement et information, sont les piliers de l’action du CNLS, le comité national de lutte contre le sida.

Sommet de Lomé : dans les coulisses des préparatifs
Date : 31/07/2015 | 5:50 -

La conférence de Lomé sur la sécurité maritime aura lieu en novembre prochain. Les autorités togolaises ont mis le turbo pour que tout soit prêt à temps. Il y a la logistique – un travail de titan – mais également le volet diplomatique. Il faut inviter le maximum de délégations étrangères, nouer des alliances, bénéficier du soutien des grands acteurs pour que ce rendez-vous soit un succès et permette in fine de combattre avec efficacité la piraterie qui frappe de nombreux pays du Golfe de Guinée.

Dans son numéro à paraître le 1er août, Afrique Education explique la manière dont la diplomatie togolaise s’y prend pour organiser ce sommet international, le premier à se tenir à Lomé depuis près de 20 ans.

Adébayor Shéyi désormais à Aston Villa
Date : 30/07/2015 | 13:52 - icilome

Aston Villa a maintenant mis le grappin sur Emmanuel Adebayor qui vient de signer son transfert.

Désormais, Adébayor Shéi va commencer une nouvelle aventure avec les Villans.

Selon daily Mail, à l’annonce de son départ de Tottenham, l’attaquant togolais Emmanuel Adebayor a été convoité par de nombreux clubs anglais.

Mais c'est Aston Villa qui a finalement réussi le pari. Le Joueur a tranché et l'a choisi.

‎Urgent‬ : Le Directeur de Publication du journal ‪AUJOURDHUI‬, M ‎Joseph Gnahoua Titi‬ vient d’être mis aux arrêts
Date : 29/07/2015 | 11:3 -
Le Directeur de Publication du journal ‪AUJOURDHUI‬, M ‎Joseph Gnahoua Titi‬ vient d’être mis aux arrêts, à 14h 22 mn. Il est présentement au violon du Parquet d’Abidjan Plateau. Pour rappel, le DP de ce journal avait été entendu par la brigade de recherches de la gendarmerie suite à la publication dans son journal de rapports des services secrets Français (DGSE) qui mettaient en cause le régime dramane sur la violation de l'ambargo sur les armes, les detournements massifs de deniers publiques et la fraude électorale. Nous en appelons aux organisations de protection des journalistes et de la liberté de la presse et souhaitons beaucoup de courage au DP.
Inflation : 1% au mois de juin
Date : 28/07/2015 | 21:41 -

Selon l’Institut national de la statistique les prix à la consommation ont poursuivi leur hausse au mois de juin à 0,2%. C’est moins qu’en mai avec 1,4%.

D’après Le Médium, en kiosque mardi, ce sont les produits alimentaires et les boissons non alcoolisées qui tirent l’indice général vers le haut.

Le taux d'inflation calculé sur la base des indices moyens des douze derniers mois, s'est établi à 1,0% en juin, précise l’hebdo.

Coupe du monde 2018 : Togo contre Ouganda
Date : 27/07/2015 | 4:48 -

Ce samedi a lieu à Saint-Pétersbourg le tirage au sort désignant les groupes de qualification pour la Coupe du monde 2018. Sous la houlette de Sepp Blatter et Jérôme Valcke, les matchs de la zone Afrique ont été tirés.

Un premier tour opposera les équipes les moins bien classées du continent, avant que les poids lourds n'entrent en scène.

Le premier tour débutera en octobre, le deuxième en novembre.

Le Togo (2e tour) sera opposé à l’Ouganda.

Le tirage au sort sur le site de la FIFA

Blocage de la construction du nouveau siège du Parlement: Les 14 milliards tourmentent Yayi
Date : 24/07/2015 | 8:22 - Autres

(Rencontre de vérité à la Présidence ce jour) Il n’a pas la paix et continue de se chercher dans un dossier qui plonge le crédit de son mandat depuis des années. Le président de la République dont le régime a battu le record des scandales financiers au Bénin est obligé de faire un pas en arrière pour voir s’il peut se rattraper dans l’affaire de construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale qui a fait perdre plus de 14 milliards de FCfa à l’Etat. Yayi Boni rencontre les acteurs impliqués dans ce dossier ce matin à la Présidence de la République. Mais, il aura chaud, selon un entrepreneur.

Yayi Boni semble ne pas avoir la paix du cœur et est certainement gêné de partir du Pouvoir sans terminer les travaux de construction du nouveau siège de l’Assemble nationale ou tout au moins, faire situer les responsabilités. Il a effectué plusieurs descentes sur le chantier pour constater le blocage ; mais se rend compte que rien ne bouge. Effectivement, c’est trop tard ! Plus rien ne peut être rattrapé sur ce chantier « éléphant blanc ». En tout cas, pas avant le départ de Yayi du Pouvoir dans moins de dix mois. Les 14 milliards de FCfa engloutis sont définitivement partis, mais donnent de l’insomnie au chef de l’Etat. Vu de près ou de loin, le chantier fait peur et ne donne pas l’air de quelque chose qui pourra bouger de sitôt. Malgré les mensonges distillés au sein de l’opinion publique pour faire croire que les travaux ont repris, aucun indice physique ne démontre que des entreprises sont sur le chantier. Pour ceux qui ne le savent pas, rien ne se fait sur ce chantier. Il n’y a aucun matériel en dehors de ceux immobilisés illégalement depuis des années pour des raisons inavouées. Les vraies entreprises qualifiées se sont désistées et n’interviennent plus sur le chantier. Actuellement, il n’y a que quelques ouvriers recrutés pour tromper les populations et qui, en longueur de journée, sifflotent sans bouger. Les gros œuvres étaient déjà achevés à plus de 90 % par la vraie entreprise adjudicataire. Dans le budget de l’année en cours, ce qui est prévu ne suffira même pas pour finir la moitié des travaux en cours. Et pourtant, on fait croire à qui veut l’entendre que, dans quelques mois (avant 2016), ce chantier sera livré. Pour évoluer sur ce chantier, il faut des moyens et recourir à l’expertise des entreprises de base qui ont les qualités et les matériels qu’il faut. Elles auraient déjà fini si les collaborateurs de Yayi Boni avaient fait preuve de sérieux et si tout était mis en œuvre pour débloquer les fonds nécessaires.

Rencontre tardive et inutile

La séance prévue pour ce jour au Palais de la présidence de la République n’apportera aucune solution à la situation. Le problème n’est plus à l’étape de réunion d’informations mais, plutôt, à des actes de négociations. L’important problème qui se pose aujourd’hui est celui de la justice. Sans décision de justice, l’Etat béninois ne peut rien faire sur ce chantier ; puisqu’il faut verser des dommages et intérêts aux différentes entreprises, surtout celles chargées des gros œuvres. Et selon le contenu des assignations, il faudra débloquer plus de cent milliards de FCfa pour dédommager cette entreprise dont les actionnaires, d’origines marocaine et américaine, ne veulent pas se laisser faire. Ensuite, on ne peut rien faire sans tenir compte des observations faites par les différents cabinets commis pour auditer le chantier. Des décisions de justice sont attendues et peuvent modifier le cours de ce qui se fait timidement en ce moment sur le chantier.

La rencontre de ce jour aurait pu être faite, depuis longtemps, avec les premières entreprises adjudicataires ; mais le chef de l’Etat n’était pas resté ouvert aux négociations et a laissé qui de droit se confier à la justice. Aujourd’hui, il organise une rencontre alors qu’aucune magie, sauf des milliards de FCfa, ne pourra lui permettre de finir les travaux de ce chantier avant de partir. C’est clair qu’aujourd’hui, on lui fera croire que tout va bien et que l’impossible sera fait. Mais, c’est faux ! Des entrepreneurs proches du Pouvoir ont déjà encaissé des fonds dont la récupération est presque impossible. L’argent pour finir ce chantier démarré depuis 2009 n’existe plus dans les caisses de l’Etat. Il faudra le mobiliser à nouveau.

Félicien Fangnon

Adrien Houngbédji échange avec Abdoulaye Bio Tchané
Date : 24/07/2015 | 8:18 -

Le président du parti Alliance pour un Bénin Triomphant, Abdoulaye Bio Tchané vient d’être reçu en audience par le président de l’Assemblée Nationale. Il est venu féliciter Me Adrien Houngbédji pour son élection au perchoir. Le leader des tabati taba, Abdoulaye Bio Tchané a saisi cette occasion pour se prononcer sur l’actualité qui a rapport à son parti depuis quelques heures. En effet, il a essayé de mettre fin à la polémique sur la prétendue opposition de son alliance à la dotation de Parakou en eau potable. Abdoulaye Bio Tchané a souligné que les deux députés Abt Wallis Zoumarou Affo Obo Tidjani ont voté pour ce projet. Mieux, que son alliance a d’ailleurs plusieurs projets en cours pour le forage d’eau dans le Bénin en général et à Parakou en particulier.

Affaire Sévérin Coovi : Gbadamassi blanchi par la justice
Date : 24/07/2015 | 8:16 -

(Clément Adétona condamné à la perpétuité)
La réclusion criminelle à perpétuité, c’est la peine retenue contre le nommé Clément Adétona, précédemment cuisiner du juge Sévérin Coovi, assassiné dans la nuit du dimanche 06 novembre 2005. Les deux autres prévenus présentés à la Cour d’appel de Parakou, ont été acquittés au bénéfice du doute et leur mise en liberté immédiate a été ordonnée par la cour dans un arrêt rendu hier jeudi 23 juillet 2015. La Cour se réunira à nouveau ce jour vendredi 24 juillet 2015 pour se pencher sur les intérêts de la partie civile. La décision d’hier lève une fois encore les soupçons qui pesaient sur le député Rachidi Gbadamassi dans ladite affaire.

La Cour d’appel de Parakou a rendu hier son verdict dans la célèbre affaire «Sévérin Coovi » du nom du premier Président de ladite cour. Ce dernier avait été en effet cruellement assassiné en novembre 2005, après avoir été menacé de mort pendant de nombreuses semaines. Presque toutes les personnes mises aux arrêts au cours de l’enquête préliminaire ont été remises en liberté, après avoir bénéficié de non-lieu. Seuls trois prévenus seront finalement présentés à la cour depuis l’année dernière où a été ouvert ce dossier à la faveur d’une session spéciale qui n’a pu vider l’affaire. Tout ce temps dont a eu besoin la justice pour dire le droit et surtout rechercher et punir les coupables, n’aura pas suffi pour faire connaitre au peuple au nom duquel la justice est rendue, les commanditaires et les exécutants de ce crime.

Le sieur Clément Adétona, seul témoin pouvant éclairer la justice a en effet décidé d’arrêter toute collaboration. Ces réponses laconiques et parfois évasives n’ont pas pu éclairer outre mesure la Cour durant les cinq jours de débat. Néanmoins, il se dégage clairement des différentes dépositions faites à la barre, que les supposés assassins désignés par le principal accusé ne sauraient être les vrais bourreaux de feu Sévérin Coovi. Ce sentiment est partagé par le Procureur général représentant le ministère public qui, dans son réquisitoire va demander à la Cour de libérer les nommés Raïmi Moussé et Ramane Amadou au bénéfice du doute et de retenir contre Clément Adétona la réclusion criminelle à perpétuité.
Cette réquisition n’a pas été du goût de Me Sylvestre Agbo, défenseur des intérêts du principal accusé. Tout en plaidant coupable, il demandera à la cour d’accorder à son client une nouvelle chance, en ne le condamnant pas à la perpétuité. Rafiou Paraiso, Laurent Mafon et Cécil Igor Sacramento, avocats des coaccusés, tout au long de leur plaidoirie, vont s’efforcer de faire savoir à la Cour, la personnalité du sieur Adétona. Ils le présenteront comme un jeune homme de moralité douteuse, plusieurs fois repris de justice, coutumier de fausses déclarations et ayant pour habitude de citer des innocents dans les affaires pénales dans lesquelles il est impliqué. Ils demanderont alors à la Cour de ne point faire foi aux déclarations de ce genre de personne qui cite dans cette affaire des noms de personnes innocentes.

Après plus de deux heures de délibération, les juges aidés des jurés, reviennent dans la salle d’audience pour prononcer contre Clément Adétona la réclusion criminelle à perpétuité, après avoir requalifié les faits. Il sera finalement reconnu coupable de complicité d’assassinat, pendant que Raïmi Moussé et Ramane Amadou bénéficieront d’une mise en liberté immédiate au bénéfice du doute, après avoir passé près de 10 ans en prison.

Ce matin, l’audience reprend pour statuer sur les intérêts de la partie civile qui réclame à titre de dommage et intérêt, la somme de cinquante millions de francs Cfa.

La Cour est composée de : Ignace Edouard Gangny Président, Aléyya Gouda Baco premier assesseur, Fortunato E. Kadjègbin deuxième assesseur. Le ministère public est représenté par Delphin Tchibozo et les intérêts de la partie civile sont défendus par maître Hugues Pognon.

Il faut noter qu’à travers la décision rendue, la Cour d’Appel de Parakou blanchit le député Rachidi Gbadamassi. Ancien maire de Parakou au moment des faits, son nom avait cité abondamment dans ce dossier criminel. Il avait bénéficié d’un non-lieu. Et l’arrêt d’hier vient confirmer dans une certaine mesure les décisions précédentes de la justice.

Mike MAHOUNA

Election de Sonon Aligbonon à Ouassaho dans la commune de Bohicon: Les militants RB contestent et protestent contre les résultats de la CENA
Date : 24/07/2015 | 8:14 -

Les militants de la Renaissance du Bénin (RB) de Ouassaho dans la commune de Bohicon ont manifesté dans la matinée mercredi 22 juillet dernier contre l’élection miraculeuse et surprenante d’un candidat qui n’aurait pas été sur la liste de la Renaissance du Bénin. Prince Sonon Aligbonon, c’est de lui qu’il s’agit ne serait même pas un militant RB.

Beaucoup de militants de la Renaissance du Bénin (RB) de Bohicon et d’Abomey se demandent comment Prince Sonon Aligbonon a pu se retrouver élu sur la liste de la RB alors qu’il n’y figurait pas. Ce dernier, disent-ils aurait même fait campagne contre eux en soutenant son frère candidat sur la liste des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE). L'élection de Prince Sonon Aligbonon au poste de conseiller communal sur la liste de l’alliance RB-RP dans l’arrondissement de Ouassaho relève du miracle pour le commun des militants de l’alliance.

Selon les explications recueillies sur le terrain, c’est suite à des négociations que Prince Sonon Aligbonon était positionné suppléant de Léopold Sègblévi sur la liste RB-RP officiellement publiée avant la campagne électorale. Ce qui ne lui a pas plu. Comme pour leur marquer le coup, il n’a pas fait campagne avec la RB. Il a rejoint son jeune frère candidat dans le même arrondissement de Ouassaho sur la liste FCBE. En son temps, suite à la publication de la liste, le mis en cause avait fait des déclarations pour manifester sa désapprobation par rapport à la position qu’il a occupée. Ainsi lors de la campagne électorale, il aurait demandé à ses militants de voter pour une autre liste pour sanctionner la RB.
Aujourd’hui, par miracle, le même Prince Sonon Aligbonon a été proclamé élu titulaire par la Commission électorale nationale autonome (CENA) au grand étonnement des militants RB. Ce que ces derniers ne sont pas prêts à accepter. Et ils l’ont exprimé mercredi 22 juillet dernier en donnant de la voix, pour mieux se faire entendre. A travers une marche de protestation, ils ont contesté les résultats rendus publics par la CENA. Partis de l’arrondissement de Ouassaho, les ''renaissants'' ont échoué à la mairie de Bohicon où ils ont lu une motion de protestation.
«Oui à l’élection de Léopold Sègblévi et non Prince Sonon Aligbonon» pouvait-on lire sur les banderoles. Ils disent non à la victoire malencontreusement attribuée par la CENA et dénoncent la magie opérée, avant de demander aux responsables du parti de prendre les dispositions pour que Léopold Sègblévi soit rétabli dans ses droits.


Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines

Avis de recherche
Date : 24/07/2015 | 3:8 -

L'homme qui appela le peuple Togolais à l'insurrection a disparu de la circulation. Ancien vice-président de la CPP et coordonnateur du Collectif sauvons le Togo (CST), Zeus Ajavon a disparu de la circulation, constate jeudi Chronique de la Semaine.

Où se cache le président de la Synergie des organisations de la société civile togolaise, dernier titre qu'il arborait avant sa disparition ?, se demande l’hebdo.

Nouvelle étape vers la normalisation' 20/07/2015
Date : 21/07/2015 | 4:29 -

Robert Dussey, le ministre des Affaires étrangères togolais, a salué lundi la réouverture des ambassades de Cuba à Washington et des Etats-Unis à La Havane.

‘C’est une étape concrète du rapprochement historique engagé l'an dernier par les présidents Barack Obama et Raúl Castro. Je salue ce nouveau pas vers une normalisation complète entre les deux pays, a-t-il déclaré.

Robert Dussey s’était rendu à La Havane en octobre 2014.

Le Togo a toujours été favorable à la levée des sanctions qui frappaient l’île et s’était associé à chaque résolution des Nations Unies et de l’Union africaine.

Pas de pénurie d'essence dans le pays
Date : 21/07/2015 | 4:27 -

Le Nigeria a enfin décidé de lutter contre le trafic d’essence vers les pays voisins. Conséquence, le ‘boudé’ (carburant frelaté) est de plus en plus difficile à trouver au Togo. Du coup, automobilistes et cyclomotoristes se ruent vers les stations-service.

Les queues observées sont le résultat de la raréfaction du carburant de contrebande et de l’inquiétude des usagers face aux rumeurs de pénurie.

Il n’y a ni pénurie, ni quelconque projet d’augmenter les prix de l’essence a tenu à préciser lundi le ministère du Commerce.

Pas de pénurie d'essence dans le pays
Date : 21/07/2015 | 4:27 -

Le Nigeria a enfin décidé de lutter contre le trafic d’essence vers les pays voisins. Conséquence, le ‘boudé’ (carburant frelaté) est de plus en plus difficile à trouver au Togo. Du coup, automobilistes et cyclomotoristes se ruent vers les stations-service.

Les queues observées sont le résultat de la raréfaction du carburant de contrebande et de l’inquiétude des usagers face aux rumeurs de pénurie.

Il n’y a ni pénurie, ni quelconque projet d’augmenter les prix de l’essence a tenu à préciser lundi le ministère du Commerce.

D1 : sueurs froides au comité de normalisation
Date : 21/07/2015 | 4:18 -

De sérieux doutes planent autour du démarrage du championnat national de football de première division, écrit mardi Le Libéral.

Les joueurs risquent de ne pas retrouver les pelouses ce mois d’août comme le prévoit le comité de normalisation du football (…). Apres Anges de Notsé, Semassi de Sokodé et l’As Togoport c’est le Dynamic Togolais qui donne des sueurs froides aux dirigeants du comité provisoire de la FTF.

Négociations pour le rachat d'une partie du réseau Bharti Airtel
Date : 21/07/2015 | 4:17 -

Orange (France) et Airtel (Inde) sont entrés lundi en négociations exclusives portant sur l’acquisition potentielle par le groupe français des filiales d’Airtel au Burkina Faso, au Congo-Brazzaville, en Sierra Leone et au Tchad. Selon le communiqué, ces discussions n’aboutiront pas nécessairement à un accord ferme.

Bharti Airtel Limited, dont le siège est à New-Delhi, est présent dans une vingtaine de pays d’Afrique et d’Asie. En terme d’abonnés, il est le 3e opérateur mondial.

Côte-d’Ivoire: 39,66 % de taux de réussite enregistré au Baccalauréat 2015
Date : 20/07/2015 | 18:26 - Connectionivoirienne.net
Les résultats de l’examen du Bac qui s’est achevé le 3 juillet dernier viennent de tomber ce lundi après-midi. 205.133 candidats, répartis dans 375 centres ont effectivement composé. Selon les sources du ministère de l’Education nationale et de l’enseignement technique, sur cet effectif, 81.359 candidats ont été déclarés admis par les différents jurys, soit 39,66 % d’admis, toutes séries confondues. Ce résultat est en net progression par rapport à celui de 2014 qui enregistrait 36,23 % d’admis. Quoiqu’en progression, ce résultat de 2015 reste toujours en deçà de l’espérance car toujours en dessous de la barre des 50 %. En France, cette année, le taux de réussite se situe à 87,8 %. Le gouvernement Ouattara a entrepris plusieurs réformes dont celle du Bac. Les résultats escomptés tardent à suivre. SD à Abidjan
Le Français Michel Dussuyer nommé sélectionneur de la Côte-d’Ivoire
Date : 20/07/2015 | 18:26 - Autres Presses
Le Français Michel Dussuyer a été nommé Sélectionneur de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire par la Fédération Ivoirienne de Football, ce lundi 20 juillet 2015, en remplacement d’Hervé Renard parti à Lille après avoir remporté la CAN 2015. Le choix du nouveau Sélectionneur des Eléphants s’est fait, ce lundi, à l’issue d’un entretien par vidéoconférence avec les responsables fédéraux. Michel Dussuyer qui est recruté pour un contrat de deux années avec option de renouvellement pour deux autres années, résidera en Côte d’Ivoire. Le technicien français revient en Côte d’Ivoire après un passage en 2006 comme adjoint d’Henri Michel. Les Eléphants avaient disputé la finale de la CAN perdue face à l’Egypte et avaient validé une qualification inédite au Mondial en Allemagne. Michel Dussuyer connait le football africain pour avoir participé à plusieurs phases finales de la CAN à la tête de la Guinée (2004, 2012, 2015) et du Benin (2010).
Le Français Michel Dussuyer nommé sélectionneur de la Côte-d’Ivoire
Date : 20/07/2015 | 18:26 - Autres Presses
Le Français Michel Dussuyer a été nommé Sélectionneur de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire par la Fédération Ivoirienne de Football, ce lundi 20 juillet 2015, en remplacement d’Hervé Renard parti à Lille après avoir remporté la CAN 2015. Le choix du nouveau Sélectionneur des Eléphants s’est fait, ce lundi, à l’issue d’un entretien par vidéoconférence avec les responsables fédéraux. Michel Dussuyer qui est recruté pour un contrat de deux années avec option de renouvellement pour deux autres années, résidera en Côte d’Ivoire. Le technicien français revient en Côte d’Ivoire après un passage en 2006 comme adjoint d’Henri Michel. Les Eléphants avaient disputé la finale de la CAN perdue face à l’Egypte et avaient validé une qualification inédite au Mondial en Allemagne. Michel Dussuyer connait le football africain pour avoir participé à plusieurs phases finales de la CAN à la tête de la Guinée (2004, 2012, 2015) et du Benin (2010).
Inhumation des victimes de la cimenterie
Date : 20/07/2015 | 3:31 -

Les 4 employés togolais d’une cimenterie tués le 30 juin dernier lors de l’explosion accidentelle d’un silo dont ils assuraient l’entretien ont été inhumés samedi après une cérémonie qui s’est déroulée au stade de Tabligbo.

Un ressortissant indien est également décédé lors du drame.

La cimenterie est exploitée par la société Wacem.

La justice a ouvert une enquête pour déterminer l’origine de l’explosion.

Tour international du Bénin : le Français Jérémie Loutué remporte la troisième étape
Date : 18/07/2015 | 5:38 - Xinhuanet

Le Français Jérémie Loutué a remporté jeudi la troisième étape de la 12ème édition du Tour cycliste international du Bénin, une distance de 153 kilomètres entre les villes de Parakou et de Savè, une ville située à environ 225 km au nord de Cotonou, la capitale économique béninoise.

Selon la Fédération béninoise de cyclisme, malgré que le Français Jérémie Loutué a remporté cette étape du tour, le Burkinabé Mathias Sorgho arrivé en deuxième position de ce parcours, détient toujours le maillot jaune de la compétition, acquis lors de la deuxième étape, tandis que son compatriote , Saïdou Bamogo, a occupé la troisième manche de cette troisième étape de la compétition.

La quatrième étape de ce tour, prévue pour ce vendredi, sera une distance de 80 kilomètres entre les villes de Dassa et de Bohicon, ville située à environ 100 km au nord de Cotonou.

Le Tour international du Bénin, long de 1.652 km, répartis en six étapes et de transbordement de 1.052 km, soit 6.000 km pour la course, a regroupé dix équipes de cyclistes venus du Bénin, du Burkina Faso, de Côte d'Ivoire, du Nigeria, du Ghana, du Togo, de RDC, du Sénégal et de la France.

Tour international du Bénin : le Sénégalais Traoré Bécayé remporte la quatrième étape
Date : 18/07/2015 | 5:28 - Xinhuanet

Le Sénégalais Traoré Bécayé a remporté vendredi la 4ème étape de la 12ème édition du Tour cycliste international du Bénin en 2 heures 04 minutes 20 secondes (80 km), entre les villes de Dassa et de Bohicon.

Selon la Fédération béninoise de cyclisme, Traoré Bécayé est suivi de l'Ivoirien Ouattara Bolodigui et du Congolais Dukua Bumba Fiston.

Au classement général aux points après cette étape, le Burkinabè Mathias Sorgho est toujours en tête avec 51 points, suivi de son compatriote Bamogo Seïdou (46 points) et du Français Loutué Jérémy (44 points).

Au classement général par équipe, le Burkina Faso est en tête, suivis de France et du Sénégal.

Au classement général des points chauds, Yerbanga Salifou du Burkina Faso est en tête (19 points), suivi de l'Ivoirien Bamaba Karamoko (13 points) et du Congolais Matondo Dieu Merci (9 points).

Au classement général au temps, le Burkinabè Mathias Sorgho occupe la première place (7h55'56"). Il est suivi du Français Loutué Jérémy (7h56'12") et du Sénégalais Thiam El hadji Malick ( 7h56'52").

La cinquième étape de ce tour, prévue pour ce samedi, sera un critérium de 81,6 km à Porto-Novo, ville située à environ 32 km au sud-est de Cotonou.

Le Tour international du Bénin, long de 1.652 km, répartis en six étapes et de transbordement de 1.052 km, soit 6.000 km pour la course, a regroupé dix équipes de cyclistes venus du Bénin, du Burkina Faso, de Côte d'Ivoire, du Nigeria, du Ghana, du Togo, de RDC, du Sénégal et de France.

Le Bénin lance lundi le 4e Mois de service public pour "zéro dossier en instance dans les tiroirs"
Date : 16/07/2015 | 7:47 - Xinhuanet

La 4ème édition du Mois de service public, axé sur le thème "orienté zéro dossier en instance dans les tiroirs" en vue d'améliorer la qualité des services destinés aux usagers/clients dans les administrations publiques du Bénin, se déroulera du 13 juillet au 13 août, annonce un communiqué du ministère béninois de la Fonction publique et du Travail publié dimanche.
L'objectif de ce Mois de service public est non seulement de " faire prendre conscience aux agents de l'Etat de leur vocation originelle : celle de servir, mais aussi d'améliorer l'image de marque de l'administration pour la rendre crédible auprès des usagers/clients", indique le communiqué.
Au cours de cette période, il s'agira pour les agents d'incarner au mieux les principes du service public, à savoir : ponctualité, assiduité, accueil de qualité, célérité, traitement équitable des dossiers, afin de fournir les prestations les meilleures à leurs usagers/clients, selon le communiqué.
Les usagers/clients des services publics, notamment des secteurs privés, des organisations de la société civile, des syndicats ainsi que les partenaires techniques et financiers (PTF) sont invités à saisir l'occasion pour renseigner leurs dossiers en souffrance.
Selon un récent rapport du Conseil économique et social, la perte de temps annuelle dans l'administration publique béninoise occasionne un coût d'opportunité, dont l'équivalent en termes d' emplois potentiels varie de 10.000 à 13.000 postes à plein temps et en termes monétaires à 73,2 milliards de francs CFA (environ 122 millions USD).
A cela s'ajoutent d'autres dysfonctionnements de l' administration publique tels que la lourdeur dans le traitement des dossiers et la faible attention accordée aux usagers/clients.

Bénin : un numéro vert pour permettre de formuler les requêtes aux services publics
Date : 16/07/2015 | 7:44 - Xinhuanet

Le gouvernement béninois a instauré un numéro vert, 135, pour permettre aux Béninois et même aux étrangers ayant des dossiers en instance dans les services publics de formuler leurs requêtes en direction des structures concernées.
Outre cette stratégie visant à améliorer la qualité des services destinés aux usagers/clients dans les administrations publiques du Bénin, l'exécutif béninois a également décidé d' installer des centres d'information et d'écoute des usagers/ clients en lien avec un dispositif de traitement accéléré des dossiers des agents et des clients au niveau de leurs différents services publiques.
"Cette approche permettra de recenser directement par les structures concernés les dossiers en souffrance à leur niveau", a expliqué lundi le ministre béninois du Travai, de la Fonction publique et de la réforme administrative, Aboubakar Yaya, lors de la cérémonie de lancement de l'édition 2015 du Mois de service publique.
Il a estimé que l'objectif visé par l'exécutif béninois à travers ces stratégies est de faire acquérir par les agents les bonnes pratiques administratives en vue de placer l'usager/Client au coeur du service public et de réaliser un véritable partenariat entre ce dernier et les structures de l'administration.
Il a déclaré que le mois du service public est une période d' intenses échanges entre l'administration et ses usagers.
"Les uns doivent s'interdire d'abuser de leur pouvoir, les autres doivent sortir de leur attitude passive pour devenir des partenaires à part entière du service public", a-t-il affirmé.
Selon un récent rapport du Conseil Economique et Social, la perte de temps annuelle dans l'administration publique béninoise occasionne un coût d'opportunité dont l'équivalent en termes d' emplois potentiels varie de 10.000 à 13.000 postes à plein temps et en termes monétaires à 73,2 milliards de francs CFA (environ 122 millions USD).
A cela s'ajoutent d'autres dysfonctionnements de l' administration publique tels que la lourdeur dans le traitement des dossiers et la faible attention accordée aux usagers/clients.

Bénin : les candidats quadrillent déjà le terrain à plus de 7 mois de la présidentielle
Date : 16/07/2015 | 7:38 - Xinhuanet

COTONOU - A plus de sept mois de l’élection présidentielle du Bénin, dont le premier tour est fixé au 28 février 2016, les différents candidats à la magistrature suprême du pays quadrillent déjà le terrain à la faveur des meeting, des tournois de football ou descentes dans les temples et mosquées pour solliciter les suffrages des électeurs, surtout des ceux de moins de 50 ans qui représentent plus de 60% de l’ électorat béninois.

"L’avenir de la jeunesse est ma principale préoccupation, le fondement de mon engagement", a déclaré le général à la retraite Fernand Amoussou, lors d’un grand meeting à Abomey-Calavi, en vue des voixe des jeunes.

Cet ancien commandant de la force de l’opération des Nations unies en Côte d’Ivoire a promis, s’il accède au pouvoir, la création d’une banque de la jeunesse qui aura pour mission de financer et d’accompagner l’entreprenariat des jeunes.

L’ancien président de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et candidat malheureux à la présidentielles de 2011, Abdoulaye Bio Tchané, pense fraterniser avec les musulmans en ce mois de carême pour avoir leur soutien.

Depuis le début du mois de Ramadan, ce postulant à la succession du président Boni Yayi est présent aux séances de prières et lors des ruptures du jeûne dans plusieurs villes du nord et du sud du pays.

De même, l’ancien intendant militaire à la présidence du Bénin, le général à la retraite Robert Gbian, estime que son chemin pour accéder à la magistrature suprême du pays passe par le parrainage des tournois de football dans les villes du nord, notamment dans son fief électoral.

Avec la fin des deux mandats constitutionnels du président béninois Boni Yayi, en avril 2016, la présidentielle de 2016 consacrera l’alternance du pouvoir à la tête du pays.

Selon les observateurs de la vie politique du Bénin, l’élection présidentielle est ouverte à tous les potentiels candidats en raison du départ de Boni Yayi, et surtout de son challenger de la présidentielle de mars 2011, Me Adrien Houngbédji, frappé par la limitation de l’âge.

Certains états-majors des partis et alliances politiques ont pu mesurer leurs chances de briguer la magistrature suprême du pays à travers les récentes consultations électorales, notamment les législatives du 26 avril 2015 et des communales et locales du 28 juin dernier.

Dans le camp des Forces cauris pour un Bénin Emergent (FCBE, mouvance au pouvoir), même si le leader de cette grande alliance au pouvoir, Boni Yayi, n’a pas encore positionné son successeur, le simple fait de nommer le Franco-Béninois, Lionel Zinsou, au poste de Premier ministre de son nouveau gouvernement, a bousculé les pronostics de certains militants de ce regroupement qui aspirent à sa succession.

Selon les dispositions de la Constitution béninoise du 11 décembre 1990, l’élection du président de la République a lieu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Le président de la République est élu à la majorité absolue des suffrages exprimés.

Les Togolais accros de leur mobile
Date : 15/07/2015 | 5:6 -

Le taux de pénétration de la téléphonie mobile au Togo est passé de 60,7% en décembre 2013 à 65,7% en juin 2014. Pour internet, le chiffre se situent autour de 6,6%, selon le rapport réalisé par l’Autorité de Régu-lation des secteurs de Postes et Télécommunication (ARTP).

Le données sont à consulter mercredi dans Focus Infos.

L’ARTP note en outre que de plus de plus de Togolais utilisent l’internet mobile avec une croissance de 10,2% en un an.

Les jeunes entrepreneurs peuvent s’affirmer
Date : 15/07/2015 | 5:3 -

Après l’Union Togolaise de Banque (UTB), Orabank vient d’accorder des prêts à vingtaine de sociétés pour développer leurs activités dans les secteurs des services, de l’agro pastoral et de l’artisanat. Un partenariat qui s’inscrit dans le cadre du Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ), une initiative gouvernementale.

Le volume des crédits accordés est de plus de 33 millions de Fcfa à un taux de 4,5%.

Depuis 3 ans, près de 1000 jeunes ont bénéficié des aides accordées par le FAIEJ.

Au total, 600 millions de Fcfa, sous forme de prêts sur 3 ans iront à 400 projets porteurs.

Un accord a été conclu en ce sens fin 2014 entre le FAIEJ et les deux banques.

Où est ma valise ?
Date : 15/07/2015 | 5:1 -

Lors d’un voyage entre Lomé et Paris (ou l’inverse), les risques de perdre sa valise sont élevés.

C’est du moins ce qu’affirme mardi Le Médium qui met en cause Air France. Jadis, la compagnie française cultivait l’excellence, mais aujourd’hui, le service n’est plus à la hauteur des attentes des passagers, souligne l’hebdo. La perte – temporaire ou définitive d’un bagage – n’est pas forcément la faute du transporteur mais bien souvent des personnels des aéroports

Visite d’une délégation burundaise
Date : 14/07/2015 | 5:48 -

Le Burundi en proie à de graves tensions politiques vient d’envoyer à Lomé une délégation de sa Commission vérité et réconciliation (CVR). Objectif, s’inspirer de ce qui a été réalisé au Togo depuis plusieurs années.

Conduite par son président Mgr Jean-Louis Nahimana, la délégation s’est entretenue avec des anciens membres de la CVJR, dont le président Mgr Nicodème Barrigah ainsi qu’avec des responsables du Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) du CNDH (Commission nationale des droits de l’homme) et du PNUD.

Message à François Hollande
Date : 14/07/2015 | 5:47 -

A l’occasion de la fête nationale française, le président Faure Gnassingbé a adressé mardi un message à son homologue François Hollande.

‘Dans un monde de plus en plus marqué par des défis multiformes, Je salue votre engagement personnel et vous réitère mon entière disponibilité à intensifier nos actions concertées pour l’affermissement de la paix et de l’unité entre les peuple’ écrit M. Gnassingbé.

Le chef de l’Etat salue également la qualité des liens d’amitié et de coopération qui se sont noués au fil des décennies entre la France et le Togo.

Nouveau venu dans les kiosques
Date : 14/07/2015 | 5:46 -

Togo Matin, un bihebdomadaire généraliste, a fait son apparition dans les kiosques il y a 3 semaines. Ce journal à la maquette soignée affiche une ‘neutralité positive’.

Son fondateur est le journaliste Toba Tanama, formé à Dakar où il a travaillé plusieurs années dans la presse économique.

Le contenu fait la part belle à l’actualité togolaise, mais également aux évènements ouest-africains.

La commune de Port-Bouët paralysée, ce lundi: Les populations déguerpies manifestent
Date : 13/07/2015 | 7:0 -

Ce lundi matin, les habitants d’Anani, à Port-Bouët ont manifesté leur mécontentement face à la décision des pouvoirs autorités. Cette situation a créé un embouteillage montre sur l’axe Abidjan-Bassam. 

En effet, le ministère des infrastructures économiques a lancé depuis plusieurs mois l’opération de déguerpissement aux abords de la nouvelle autoroute Abidjan-Grand Bassam en construction. Contraints de ramasser leurss effets dans la confusion et la précipitation, la population de ce village a décidé de manifester de vives voix.

Heureux bacheliers Ceux là l'ont eu !
Date : 13/07/2015 | 6:32 -

Les résultats du Baccalauréat 2e partie sont disponibles depuis dimanche par téléphone grâce à un numéro dédié mis en place par Togo Cellulaire. Il suffit de composer le 6564 pour connaître le verdict des correcteurs.

Le mode d’emploi est simple : les candidats doivent envoyer leur numéro de table de composition au 6564. Quelques instants plus tard ils reçoivent la notification et la mention éventuelle.

Ceux qui ne veulent pas profiter de cette innovation devront attendre lundi pour les résultats qui seront affichés dans les centres d’examen.

66.000 candidats étaient inscrits cette année.

Le douaniers togolais gavés au fluor
Date : 13/07/2015 | 6:30 -

Plusieurs centaines de kilos de dentifrice Fluocaril contrefait ont été détruits en fin de semaine par les douanes. Il s’agit de saisies réalisées fin 2014 et cette année. Le célèbre produit, propriété de Procter & Gamble, était arrivé dans plusieurs centaines de cartons en provenance d’Asie et probablement de Chine où se trouvent la plupart des réseaux de contrefaçons de produits d’hygiène et de médicaments.

Le Fluocaril saisi ressemblait en tout point à l’original, mais son efficacité était nulle et éventuellement nocive pour les dents et les gencives en raison de la nature de sa composition.

Pédro Ayéma veut régler le contentieux avec la FBF dans l’achat du bus à l’amiable
Date : 11/07/2015 | 4:6 -

Les différents mis en cause par la Fédération Béninoise de football ont commencé à comparaître devant le juge. Pedro Ayéma, devait être à la barre. Assigné dans l’affaire d’achat du bus de la Fbf, il a préféré éviter les ennuis de la justice béninoise optant pour un règlement à l’amiable.


Dans le cadre des différentes actions en justice enclenchées par la Fbf, Alphonse Pedro Ayema était au tribunal hier pour élucider le dossier d’achat de bus de la Fédération béninoise de football. Pour l’occasion, le troisième vice-président s’est fait représenté par son avocat lors du procès. Finalement, le dossier est renvoyé pour tentative de règlement à l’amiable sur demande de Ayema. M. Ayéma a poréféré s’éviter les ennuis de la justice.


Rappel des autres dossiers en attente


Assignation pour diffamation des journalistes Sohounde Félix, Teko Wenceslas ainsi que le Directeur de la radio et les autres complices. Ce dossier passe au tribunal le 29 juillet 2015.


La plainte conte Anjorin Moucharaf pour malversation et détournement à la demande du congrès de la FBF.


La citation directe contre un autre journaliste Vikou Nazaire pour diffamation. Une première décision a été rendue par le tribunal en défaveur dudit journaliste. Un autre dossier contre lui a été à nouveau introduit au niveau parquet.


Le dossier de faux et usage de faux avec usurpation de titre et de falsification des attributs de la fédération contre OKE et Ayema


De Même Contre les sieurs Aguidissou Crespin et Bonaventure Codjia pour usurpation de competences suite à la désignation des arbitres sur des matches sans autorisation (Ils ne sont membres d’aucunes structures de la Fbf) et à l’insue des respobsables de la Fbf.


Marcel HOUETO

Bac : La session des malades démarre le 15 Juillet
Date : 11/07/2015 | 4:0 -

Après les compositions de la session normale, la session de remplacement (Session des malades) du Baccalauréat 2015 démarre le mercredi 15 Juillet prochain. Les compositions auront lieu au centre unique de composition du CEG Sainte Rita. A cet effet, le Professeur Alphonse da Silva, invite les candidats à consulter la liste de ceux retenus pour ces compositions dans les différents centres de compositions dont le CEG Gbégamey dès le lundi 12 Juillet. Les compositions dureront 4 jours et prendront rigoureusement fin le samedi 18 juillet 2015. (Lire le Communiqué du DOB)


Is-Deen O. TIDJANI

Alena conduite demain à sa dernière demeure
Date : 10/07/2015 | 5:11 - icilome

Une veillée de prière et de chant sera aura lieu ce soir à partir de 18 H 30 en l’Eglise Evangélique Presbytérienne d’Agoè-Nyivé.

Cette artiste devenue une star à cause d’un passé bien rempli (ancienne joueuse de l’équipe nationale féminine), a laissé un grand vide pour ses fans.

Alena est âgée de 30 ans. Elle est décédée à la suite d’une courte maladie. Que la terre lui soit légère.

Tirer les leçons du passé
Date : 10/07/2015 | 4:58 -

Le Libéral en kiosque jeudi table sur une nouvelle dynamique dans la mise en oeuvre des réformes politiques.

Cette thématique est en bonne place dans les priorités du Chef de l’Etat, estime l’hebdo qui conseille au personnel politique ‘de tirer les leçons du passé et de saisir cette nouvelle occasion pour qu’enfin le vaste chantier des reformes politiques puisse démarrer.’

L’aéroport de Lomé affiche une bonne santé
Date : 10/07/2015 | 4:56 -

Des responsables de l’Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) effectuent depuis jeudi une visite d’évaluation et d’assistance à l’Aéroport international Gnassingbé Eyadèma (AIGE) de Lomé.

Objectif : évaluer les mesures prises par l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC) sur le plan sanitaire, notamment les dispositifs mis en place pour prévenir la propagation des maladies.

A cet égard, l’OACI et l’OMS estiment que le Togo a remarquablement géré la crise lors de la propagation du virus Ebola dans la région.

Il n’en demeure pas moins que le dispositif est perfectible. L’ANAC et les autorités aéroportuaires sont sur le point de publier un règlement sanitaire plus drastique à quelques mois de l’inauguration de la nouvelle aérogare.

Appui de la Coopération technique belge au Bénin: Six véhicules 4X4 aux CARDER et un bâtiment au MAEP
Date : 10/07/2015 | 4:12 -

Dans le cadre de son appui institutionnel au Bénin, la Coopération technique belge (CTB) a procédé, hier mercredi 8 juillet, à la remise au ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP), de six véhicules 4X4 au profit des CARDER et d’un nouveau bâtiment. Toutes choses qui visent une amélioration des performances dudit ministère.

 

La composante «Appui institutionnel» du Programme d’appui au développement des Filières agricoles (PROFI) de la Coopération bénino-belge dont l’objectif est de contribuer à l’amélioration d’un environnement institutionnel favorable à la promotion des filières agricoles au Bénin, a démarré ses actions depuis octobre 2014. Prévue pour une durée de 5 ans, elle est destinée à renforcer les capacités des acteurs impliqués dans le développement agricole tant au niveau national que déconcentré. Elle sera renforcée par une composante d’appui opérationnel qui démarrera en 2016 et qui sera destinée à améliorer la productivité et la rentabilité des filières riz, maraîchage et anacarde dans les régions de l’Atacora-Donga et du Mono-Couffo.

 

D’un montant global d’environ 135 millions de F CFA, ce don du Royaume de Belgique comporte six véhicules 4X4 de marque Toyota Land Cruiser pour les CARDER et destinés à la mise en œuvre de la composante «appui institutionnel» du Programme d’appui au développement des Filières agricoles (PROFI) et à l’atteinte de ses résultats aux niveaux régional et local. Et un nouveau bâtiment construit au-dessus de la direction du Conseil agricole et de la Formation opérationnelle (DICAF) du MAEP afin d’améliorer les conditions de travail de l’Unité d’Appui et de Coordination, puis de l’Unité d’Appui institutionnel du PROFI ainsi que celles de la DICAF. Cette action vise à renforcer les capacités opérationnelles des CARDER afin qu’ils puissent mieux exercer leurs fonctions de coordination régionale et de conseil agricole pour des services publics de qualité aux usagers du secteur agricole. Ce qui oblige les CARDER à une utilisation efficiente des moyens roulants mis à leur disposition afin de maximiser les changements attendus dans l’amélioration des prestations publiques offertes à la population béninoise. En sus, l’extension du bâtiment de la direction du Conseil agricole et de la Formation opérationnelle du MAEP permettra d’améliorer les relations fonctionnelles entre la DICAF et le PROFI afin de dynamiser la mise en œuvre de la stratégie nationale du Conseil agricole au Bénin.

 

Des objectifs précis

 

Michel Francoys, Représentant résident de la Coopération technique belge au Bénin, remettant les véhicules et le bâtiment, laisse entendre que son institution veut ainsi permettre aux structures bénéficiaires de jouer pleinement leurs rôles dans la réussite du programme et à l’obtention des résultats convenus avec le ministre, ce dans l’intérêt des populations béninoises. C’est pourquoi, dit-il, l’Agence belge de Développement se réjouit particulièrement de contribuer au renforcement des capacités d’intervention des CARDER dans la mise en œuvre des stratégies sectorielles. Ces six véhicules, indique-t-il, ont été acquis pour la somme de 97 960 074 F CFA tandis que le coût de réalisation du bâtiment s’élève à 37 033 631 F CFA soit en tout 134 993 705 F CFA. Ce disant, Michel Francoys rappelle que la mise en œuvre du PROFI est basée sur le principe de redevabilité mutuelle entre les acteurs impliqués, lequel se concrétise autour d’accords de principe concernant les changements attendus et la contractualisation des relations entre partenaires. D’où les engagements pris par les CARDER à travers la signature de contrats d’utilisation des véhicules mis à disposition. Ce qui les astreint à une utilisation judicieuse des véhicules. Concrètement, rappelle-t-il, il s’agit pour les CARDER d’assurer efficacement leur rôle de représentants du MAEP au niveau régional, et de garants de la politique et des réglementations, directives nationales et des conditions de leur opérationnalisation. De devenir réellement des structures régionales de coordination des actions de développement et de promotion des filières, de rendre des services publics de qualité en matière de conseil agricole… et d’assurer efficacement leur rôle de conseillers et de soutien aux communes dans la conception et la mise en œuvre des activités ou investissements agricoles. En tout cas, se convainc Michel Francoys, le Conseil agricole est un chantier de travail dans lequel la DICAF, les CARDER et les Organisations des Producteurs agricoles (OPA) se doivent de conjuguer leurs efforts pour apporter des services conseils de qualité aux acteurs directs des filières agricoles. Et l’extension du bâtiment, souligne-t-il, symbolise la nécessité d’une généralisation du conseil agricole au Bénin.

 

Perspective

 

Dans cette perspective, se félicitant de la qualité des rapports entre son pays et le Bénin, il promet un accompagnement pour soutenir les efforts locaux dans l’amélioration de la compétitivité, l’attractivité et l’accès des productions et produits aux marchés, grâce à la promotion des filières agricoles.

Ambitions partagées au ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche où l’on se réjouit de cet accompagnement aux efforts du gouvernement béninois dans la mise en œuvre de sa politique agricole axée sur la promotion des filières agricoles. Et où l’on souligne que la sécurité alimentaire, nutritionnelle ainsi que la croissance économique inclusive constituent des enjeux majeurs du Plan stratégique de Relance du Secteur agricole au Bénin (PSRSA). Et, selon Idrissou Yacoubou Touré, directeur de cabinet du MAEP, agissant au nom du ministre Rufin Nan Nansounon, si la composante appui institutionnel du projet vise à créer un environnement favorable à la promotion des filières agricoles par le renforcement des capacités du MAEP dans l’exercice de ses fonctions, la composante opérationnelle est destinée à améliorer la productivité et la rentabilité des filières indiquées supra, et se fixe pour objectif d’améliorer la productivité des exploitations familiales et l’accès au marché pour les cultures ciblées. Idrissou Yacoubou Touré tient ensuite à préciser aux bénéficiaires des moyens roulants, qu’il ne s’agit pas de véhicules de fonction ou de courses administratives mais qu’ils sont exclusivement destinés à l’atteinte des résultats en matière de développement des filières et chaînes de valeurs compétitives.

Ceux-ci, par la voix de leur porte-parole, Alassane Barasounon du CARDER Atacora-Donga, ont dit la pleine conscience qu’ils ont de l’importance de cette aide, et fait la promesse de se conformer strictement aux engagements pris. Puis de s’acquitter davantage de leurs missions en tant que bras opérationnel de la politique agricole du pays.

Projet de construction de la voie ferrée par le groupe Bolloré : Les inquiétudes de l’ancien bâtonnier Jacques Migan
Date : 10/07/2015 | 4:9 -

L’affaire relative au refus du Président français, François Hollande, lors de sa visite au Bénin, d’assister à la cérémonie de signature du contrat de concession d’exploitation et de construction du chemin de fer Parakou-Niamey continue de susciter des réactions. L’ancien bâtonnier, Jacques Migan, donne ici son point de vue.


« Un fait majeur n’a pas échappé à la presse locale dans le cadre de la visite officielle du Président de la République française, François Hollande : il a décliné l’offre d’assister à la cérémonie officielle de signature du contrat de concession d’exploitation et de construction du chemin de fer Parakou-Niamey entre, d’une part, le Président Boni Yayi du Bénin et le Président Mahamadou Issifou du Niger et, d’autre part, l’homme d’affaires français Vincent Bolloré.

Le Président de la République française François Hollande a, sans doute, jugé imprudent de cautionner, par sa présence, la signature d’un tel accord qui en l’état d’un contentieux sérieux opposant l’entreprise de Vincent Bolloré aux groupes Africarail de Michel Bosio du Niger et Pétrolin du béninois Samuel Dossou. Ce refus est d’autant plus significatif que lefinancement du projet devrait être assuré partiellement par l’Agence française de développement (Afd).

Mais au-delà des problèmes juridiques et financiers que ce dossier cristallise désormais, il est important de rappeler l’historique de ce projet et de relever des préoccupations techniques et stratégiques majeures : En effet, la réalisation de cette infrastructure dont le coût global est estimé à environ 800 milliards de FCfa, serafinancée par les ressources nationales. L’idée de dorsale africaine date des années coloniales. Le projet a subi diverses pérégrinations au gré des changements de régimes dans les Etats africains concernés et de la promotion des intérêts de la France. Il faut rappeler que dans les années 2000, le Président Mathieu Kérékou avait reçu en audience Monsieur Angel Rodriguez qui proposait d’offrir gracieusement au gouvernement béninois dans l’optique de la poursuite de la ligne ferroviaire, des rails à écartement métrique de 1 mètre qui ne sont plus utilisés dans l’Union européenne. Il avait précisé alors qu’un tel don avait été fait au gouvernement cubain. Le Gouvernement du Benin avait, à l’époque, décliné cette offre parce que l’installation de cette infrastructure ferroviaire ne correspondait plus aux normes internationales en vigueur. L’Ocbn a continué de sombrer dans le mépris général.

Revirement de situation

L’exploitation de l’uranium au Niger et par le groupe Areva, la mise en place du marché unique de l’Uemoa et la croissance économique au Nigeria ont redonné de l’intérêt à ce projet. Avec Messieurs Pascal Irénée Koupaki et Samuel Dossou, le projet Pik a été conçu et mis sur orbite. Le renversement de situation est intervenu avec l’entrée en scène du groupe Bolloré qui, stratégiquement, après s’être assuré le contrôle de plusieurs terminaux portuaires en Afrique, entend s’assurer la maîtrise de l’exploitation de tout ou partie de la dorsale ferroviaire africaine. C’est en ce sens qu’il faut également lire la volonté de ce groupe de construire aujourd’hui cette ligne ferroviaire avec le même écartement de rails qui avait déjà été rejeté par un autre Gouvernement de la République du Bénin.

En effet, le matériel qui sera utilisé par le groupe Bolloré pour la construction de cette voie est un matériel à écartement métrique datant de l’époque coloniale, en voie de disparition et non conforme aux normes Iso internationales d’1,435m. Le Syntra Ocbn avait tiré la sonnette d’alarme et appelé l’attention du gouvernement sur la question. De la lettre (N/Réf. :008/14/Syntra-Ocbn/L du 06/08/14) que le syndicat avait adressée au gouvernement, il ressortait clairement que dans tous les pays africains en quête d’émergence, comme le Gabon ou le Maroc, les nouvelles installations ferroviaires sont conformes aux standards de 1,435 mètre. Ailleurs, la Tanzanie et le Kenya détruisent leurs voies ferrées de 1 mètre pour la construction de voies ferrées de 1,435 mètre. De plus, plusieurs pays de l’espace Cedeao comme le Nigeria et le Ghana ont déjà installé des chemins de fer à écartement de 1,435 mètre. Le Nigeria qui avait une voie de 1,07 mètre a modifié l’écartement de ses voies en le portant à 1,435 mètre, conformément à la norme Iso internationale. La question politique qui se pose dès lors est de savoir pourquoi le Bénin, pays membre de la Cedeao, appliquant la règle de la libre circulation des personnes et des biens, ne respecterait-il pas les normes Iso internationales conformément aux recommandations de l’Union internationale des chemins de fer (Uic) pour construire la ligne Parakou-Niamey ? Au-delà de cette question politique qui est restée sans réponse, se profile des intérêts cachés. L’écartement des voies à 1 mètre posera tout simplement un problème de connexion au niveau du réseau ferré béninois avec celui de la sous-région. Comment des trains en provenance du Nigeria, par exemple, pourraient-ils circuler au Benin ? Cela obligerait à procéder à la manutention des marchandises et à la mise en place de plateformes payantes, ce qui constituerait un coût supplémentaire au niveau du transport, totalement inutile sans oublier un ralentissement considérable dans l’acheminement des marchandises. De telles infrastructures obligeraient également au débarquement des passagers aux frontières béninoises pour les rembarquer dans un autre train ; ce qui est source de tracasseries et de désintérêt.

Une option aux antipodes des normes internationales

Stratégiquement, l’exploitant du tronçon béninois se retrouverait dans une situation de quasi-monopole qui porterait directement atteinte à la libre concurrence dans le secteur. Cette situation de monopole se ressentirait sur les usagers de la ligne qui se trouveraient par ce monopole soumis aux volontés de l’exploitant. Et tout fait du prince en ce sens se ressentirait soit sur la durée de la concession soit sur le trésor public béninois.

Stratégiquement, cette infrastructure est de nature à isoler le Bénin des autres pays dans la mesure où la difficulté créée au plan national serait contournée en empruntant d’autres boucles. Ceci est de nature à faire échapper une partie du transit au Bénin avec les gains qui pourraient en découler économiquement. Stratégiquement, cette difficulté volontairement mise en place aura un coût d’entretien anormal dans la mesure où le matériel neuf pour l’entretien de la voie ferroviaire n’existe plus en stock produits d’où les futures difficultés inévitables d’approvisionnement des pièces de rechange et la charge d’entretien très élevée. L’infrastructure aura également un coût de remplacement que le Bénin devra assumer dans les décennies à venir. Ce projet, tel qu’il est conçu, risque d’être un gouffrefinancier pour le Bénin car, il faudra remplacer le système d’exploitation mis en place par le Groupe Bolloré par un système d’exploitation conforme aux normes internationales. Autrement dit, le contribuable béninois devrafinancer deux fois cette ligne de chemin de fer. Stratégiquement, le désintérêt éventuel pour le tronçon béninois pourrait profiter à d’autres moyens de transport comme le transport aérien ou le quasi-monopole d’une certaine compagnie est déjà assuré.

Autrement dit, le Bénin se retrouve l’otage de cette infrastructure et par le lien juridique de la concession ou des mécanismes contractuels mis en place, de son exploitant le Groupe Bolloré. C’est un mariage léonin à vie qui est scellé. Il est sûr que ce qu’on nous vante comme du développement soit beaucoup plus économiquement une source de gabegie et de corruption. On le voit, ce choix est un non-sens économique qui freinerait le développement du Benin. Il est encore temps pour les autorités béninoises de surseoir à la mise en œuvre d’un tel projet dans l’intérêt supérieur de la Nation. S’il est vrai que la construction d’une voie ferrée favorise le développement, il serait judicieux dans l’intérêt même de notre économie de construire une voie à écartement de 1,435 mètre conforme aux normes internationales en vigueur. Ce projet ne doit pas être pensé et conçu à l’échelle du Benin, mais bien à l’échelle de la sous-région ».

Maître Jacques A. Migan

Ancien Bâtonnier

Bio Tchané offre des tablettes aux étudiants béninois
Date : 10/07/2015 | 4:7 -

Le Président de l’Alliance ABT, Abdoulaye Bio Tchané dote quarante (40) étudiants en moyens modernes de communication et de recherches. Il s’agit de 40 tablettes qui ont été remises ce mercredi 08 juillet 2015 au siège de l’alliance, à ces étudiants coordonnateurs communaux composant le Collectif des étudiants béninois de l’alliance ABT (CEB/ABT).

Cet acte qu’a posé le Président Abdoulaye Bio Tchané dans le secteur éducatif béninois, a bien un sens. Il se justifie par sa volonté d’accompagner la formation des étudiants en leur offrant de meilleurs outils de recherches.Plus que les tablettes, le donateur a invité à retenir l’importance de l’instrument qui leur permettra de travailler et faire beaucoup de choses.Mieux que les recherches, il pense que cela doit désormais leur servir de bibliothèques numériques pour étoffer leurs travaux de recherches. La spécificité de ces tablettes reposesur la volonté de donateur de faciliter l’accès des étudiants à une bibliothèque beaucoup plus importante que celle dont dispose les Universités d’Abomey-Calavi (Uac) et de Parakou. A cet effet, il a rassuré de ce que les bibliothèques auxquelles ils auront accès répondront à leur filière de formation. « Si vous êtes à la faculté de droit, vous pourrez accéder à une bibliothèque ‘’Online’’ pour avoir tout ce que vous pouvez avoir comme livres sur le droit. Donc vous serez comme dans une bibliothèque à Paris ou aux Etats-Unis. Si vous êtes en sciences économiques, c’est pareil » a-t-il précisé. Au nom des bénéficiaires, Gentille Cakpo a salué l’esprit éclairé du président ABT qui a mesuré l’importance de la technologie dans la formation des étudiants aujourd’hui. « En nous offrant ces appareils, vous confirmez que le ‘’Bénin Triomphant’’ est vraiment celui du Bénin nouveau » a-t-elle reconnu avant de rassurer du bon usage qui sera fait des appareils.

ABT gagne du terrain dans les universités


Par ailleurs, le président Bio Tchané s’est également réjoui du travail de mobilisation que fait ce cercle d’étudiants qui accompagne sa vision politique. En réalité, ces ‘’étudiants ABT’’ ont réussi à enrôler un nombre important de militants pour la cause du candidat aux élections présidentielles de 2016. Selon les statistiques présentées par le représentant des coordonnateurs communaux, Macaire Batcho, il ressort que 1.562 étudiants sont déjà enregistrés et n’attendent que leur carte d’adhésion. Ce travail fait sur toute l’étendue du territoire national et les universités du pays n’est pas encore à son épilogue, selon les ‘’étudiants ABT’’. Ils promettent aller loin dans la mobilisation pour une victoire en 2016. C’est à ce titre qu’ils ont soumis au leader des ‘’taaba ti taaba des projets de conférence débats sur le thème « Formation universitaire et emploi des jeunes » qui sera animé par le président Bio Tchané sur le campus d’Abomey-Calavi et un tournoi de football entre étudiants dès octobre 2015.

Jean Kouton

Une dizaine de pays attendus à la 12e édition du tour cycliste international du Bénin
Date : 10/07/2015 | 4:3 - Xinhuanet

Les cyclistes d'une dizaine de pays d'Afrique et d'Europe sont attendus mardi prochain à Djougou, ville située à environ 160 km au nord-ouest de Cotonou, la capitale économique béninoise, où le top de la 12ème édition du tour cycliste international du Bénin sera donné, a appris jeudi Xinhua, auprès des organisateurs.

Il s'agit, notamment des cyclistes du Burkina Faso, du Togo, du Ghana, du Nigéria, de la Côte d'Ivoire, du Gabon, de la France et du Bénin.

Selon le président de la Fédération béninoise de cyclisme, Réthice Dagba, cette édition du tour cycliste international du Bénin, qui démarrera le 14 juillet prochain à Djougou, pour échouer le 19 juillet à Cotonou, va se dérouler en quatre étapes.

Bénin : les dirigeants africains appelés à financer davantage la collecte des données statistiques
Date : 08/07/2015 | 4:36 - Xinhuanet

Le ministre d’Etat, chargé de la Coordination des politiques de mise en oeuvre des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), le Prof Géro Fulbert Amoussouga, a appelé mardi à Cotonou, les dirigeants africains et les partenaires au développement du continent africain, à consacrer beaucoup de ressources financières pour la collecte des données statistiques.
S’exprimant à l’ouverture du dialogue de politique de haut niveau sur la planification du développement en Afrique, le ministre d’Etat, Amoussouga, a déploré le fait que les gouvernements nationaux ainsi que les partenaires au développement continuent de consacrer trop peu de ressources pour assurer la collecte de l’information statistique adéquate.
"Seulement 2% de l’aide au développement est orientée vers l’ amélioration de la qualité des statistiques. Un montant trop faible pour assurer le suivi et l’évaluation de l’impact des autres 98% de l’aide. D’autre part, la dépendance à l’égard des partenaires au développement de ressources pour financer et collecter les statistiques de base n’est pas durable", a-t-il regretté.
Pour cet enseignant chercheur en économie dans les universités publiques du Bénin, si l’approche bottom up qui a caractérisé la formulation des objectifs de développement durable est déjà un facteur de facilitation de leur juste appropriation par les spécialistes de la planification en Afrique, il reste que leur ancrage doit se faire sur des données de qualité, prenant en compte les résultats de développement, reposer sur la transformation structurelle des économies africaines, la sécurité humaine, l’innovation et le transfert de technologie.
"Il est évident que si notre synergie d’actions s’opère au travers de ces changements quantitatifs et qualitatifs dans l’ offre et la demande de statistiques, nous aurions réussi la révolution des données en Afrique. On offrirait ainsi de meilleures opportunités de planification, de programmation, de budgétisation et de suivi-évaluation des stratégies de développement qui permettent d’affecter durablement les populations d’ici à 2030, avec plus de prospérité, d’égalité, de croissance inclusive et d’équité intergénérationnelle", a-t-il fait observer. F
Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.

Sacre du ballet national du Dahomey à Paris en 1962: 53 ans après : fierté, déception et interrogations !
Date : 08/07/2015 | 4:33 -

En 1962, le Dahomey aujourd’hui Bénin devenait le premier pays non européen à être sacré «Champion du monde» au théâtre des Nations organisé à Paris. Sous la direction d’un certain Flavien Campbell, de regrettée mémoire, la représentation béninoise avait alors épaté, raconte-t-on. 53 ans après ce sacre, c’est comme si de rien n’était, et c’est avec nostalgie que certains acteurs culturels revivent cette « belle épopée».

« Fier souvenir… une épopée triomphale… ». Ce sont là, quelques expressions utilisées hier par l’acteur culturel Gratien Ahouanmènou, pour évoquer le sacre d’il y a 53 ans réalisé par le ballet national du Dahomey. Pour lui, ce souvenir est devenu une sorte d’obligation face au silence général qui entoure depuis des années ce sacre d’il y a plus de cinq décennies. Celui-ci estime qu’on ne devrait pas oublier de sitôt, Flavien Campbell et ses poulains de l’époque, puisqu’à ce jour, aucune autre récompense n’a été attribuée à la culture béninoise. Et loin de vouloir célébrer un souvenir lointain ou encore, de ressasser une époque glorieuse dont les acteurs sont passés de vie à trépas, celui-ci soutient qu’il faille s’en inspirer pour construire le présent et penser autrement la culture béninoise. Il y a deux ans, à l’occasion du 51è anniversaire de ce sacre, c’est une conférence publique que Gratien Ahouanmènou avait fait organiser pour évoquer la question et rappelé à la conscience collective, ce souvenir peu connu. Fort heureusement, il y avait ce jour-là à l’Institut français de Cotonou, lieu de la tenue de l’évènement, un certain Jean Pliya, à l’époque des faits, directeur de cabinet du ministre de l’Education, Michel Ahouanmènou.

Le spectacle qui a valu ce sacre «est due à l’authenticité, à l’originalité et au brio du spectacle présenté à l’occasion. Lequel spectacle a été conçu par une équipe de 100 artistes sélectionnés sur toute l’étendue du territoire national, sous la conduite d’une direction artistique dirigée par Maître Flavien Campbell, assisté d’Albert Botbel. A l’encadrement, il y avait Pascal Abikanlou, Augustin Yekèdo, Paulette Gangbo, Honoré Agossou et Prosper Ouin Orou », témoigne-t-on. Depuis lors, le temps est resté au regret et beaucoup ont déploré le fait que les auteurs de cette prouesse n’aient jamais reçu le témoignage qui leur était dû. Si ce n’est dernièrement, une société de téléphonie mobile qui a jugé utile de distinguer Flavien Campbell.
A l’aune des 53 ans d’anniversaire de la «victoire de Paris», le 6 juillet 1962, Gratien Ahouanmènou évoque toujours avec émotion et fierté, comment ces artistes d’antan
«magnifiaient la diversité culturelle du Dahomey» en remportant pour la première fois depuis l'instauration (1957) de cette rencontre annuelle, le 1er prix dénommé le "Challenge du théâtre des Nations". Il parle à cet effet de «reconnaissance de dette» et soutient qu’il y a
«une bonne raison d'être fier des exploits des défunts pères». Au-delà de cette appréciation, l’homme s’interroge de savoir : «Pour notre part, que doit-on faire pour que nos fils puissent se satisfaire? »

Seguce pose ses ordinateurs à Aflao
Date : 08/07/2015 | 4:26 - icilome

Le Togo a lancé il y a un an le Guichet unique du commerce extérieur (Seguce). Ce dispositif géré par Veritas, leader mondial des services d’évaluation de conformité et de certification, permet de favoriser la transparence dans les relations entre les acteurs du commerce et de réduire considérablement les délais de traitement des marchandises.

Ce Guichet s’inscrit dans un processus de rupture intelligente. Il s’agit d’innover en matière de procédures, avec à la clé un gain de temps, un meilleur cadrage des savoir-faire opérationnels nécessaires au développement du pays.

Opérationnel jusqu'à présent au port de Lomé, le dispositif se déploie désormais aux frontières terrestres. Le 9 juillet prochain, il sera opérationnel à Aflao (Togo-Ghana) avant de s’étendre progressivement à l’ensemble des axes routiers frontaliers.

Marche verte contre la corruption : Huit ans après, le phénomène prend de l’ampleur
Date : 08/07/2015 | 4:29 -

Huit ans après la marche verte du Chef de l’Etat et de ses partisans contre la corruption, le Bénin est toujours à la traîne. Le comble ici est que le phénomène, depuis l’organisation de cette manifestation historique, semble devenir un sport national avec à la clé la multiplication des scandales divers et variés.

07 juillet 2007-07 juillet 2015. Cela fait exactement huit ans que le Gouvernement du Président Boni Yayi a organisé la marche dite verte contre la corruption. C’était le mouvement populaire d’un Chef d’Etat déterminé à enterrer définitivement la corruption au Bénin. L’objectif affiché était de débarrasser le pays de ce mal, afin qu’il se mette résolument sur le chemin de développement. Cette manifestation avait donné une lueur d’espoir aux progressistes. C’était sans savoir que ladite marche était du folklore et de la pure distraction de l’opinion publique nationale et internationale. En effet, le mécanisme mis en place par le régime pour lutter contre la corruption a montré ses limites. La preuve est que l’Inspection générale d’Etat (Ige), installée à grands renforts médiatiques par le Chef de l’Etat, est dissoute. Pourquoi le Président de la République a-t-il été amené à prendre une telle décision ?

Difficile de répondre à cette question. Toutefois, des inquiétudes subsistent quand on sait que le régime actuel tire à son fin. Il faut le rappeler, l’Ige était le bras armé du Gouvernement contre les dossiers de malversation. Conformément à son cahier de charges, elle a eu à traiter des affaires de scandales au sommet de l’Etat. Ces dernières années, plusieurs proches du Pouvoir en place sont impliqués dans des dossiers de corruption. Est-ce que c’est pour embrouiller les pistes d’enquêtes que le Gouvernement a dissout l’Ige ? C’est la grande question, puisque l’institution de l’expert-comptable, Alidou Koussé a été enterrée avec tous ses dossiers de malversation dans lesquels des proches du Gouvernement du Président Boni Yayi sont impliqués. Cela suppose concrètement que les auteurs de ces crimes seront impunis, car les pistes d’investigations pour connaître les tenants et aboutissants des faits à eux reprochés, en instance à l’Inspection générale de l’Etat, seront embrouillées. Dans ces conditions, après le Président Boni Yayi, ils pourront librement circuler et se repositionner dans le nouveau système politique. Des dossiers de corruption, il y en a assez.

Les plus scandaleux qui ont retenu l’attention du public sont les affaires Icc services, machines agricoles, Cen-Sad, les marchés gré à gré, le coton, l’épine dorsale et plusieurs autres. C’est dire qu’à l’ère du Président Boni Yayi, la corruption est devenue un mal national. A cela, s’ajoutent les marches politiques organisées ici et là à la veille des élections. Dès lors, la politisation à outrance de l’administration publique est venue noircir le tableau. Toutes les réformes initiées pour enrayer la corruption sont restées vaines. La dernière en date est la création de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc).

Une institution


sans moyens de sa politique. Tous les dossiers de malversation qu’elle a connus sont transmis à la justice. Connaissant la lourdeur et la politisation à outrance de l’appareil judiciaire béninois, la probabilité est forte pour que les auteurs de ces crimes économiques ne soient pas châtiés conformément aux textes de la République. En conclusion, la marche verte contre la corruption n’a pas été accompagnée de la volonté politique des dirigeants du pays pour atteindre son objectif. Elle s’est révélée comme un pur folklore. L’aggravation de la situation est la preuve de l’échec de la politique du Président Boni Yayi dans ce secteur.

Paul Tonon

Coopération parlementaire entre la Chine et le Togo
Date : 08/07/2015 | 4:14 -

L’Assemblée nationale populaire de Chine et le Parlement togolais vont renforcer leur coopération, a annoncé mardi l’ambassadeur chinois au Togo, Liu Yuxi, à l’issue d’une rencontre avec Dama Dramani, le président de l’Assemblée nationale.

Jusqu’à présent, les deux institutions entretiennent des rapports protocolaires, mais c’est tout.

L’idée est donc de créer un véritable courant d’échanges et d’idées, mais également de nouer des partenariats techniques et favoriser les appuis financiers pour renforcer la démocratie parlementaire au Togo.

L'Inde est un partenaire de poids
Date : 08/07/2015 | 4:6 -

Mohanbhai Kalyanjibhai Kundariya, le ministre indien de l’Agriculture, a été reçu mardi à Lomé par le Premier ministre Komi Selom Klassou. L’occasion de faire le point sur la coopération dans ce secteur. Il lui a également transmis une invitation de son homologue Narendra Modi pour participer en octobre prochain à New-Delhi au 3e forum Inde-Afrique.

‘Le Togo et l’Inde entretiennent une étroite coopération, notamment dans le domaine agricole. Je me félicite de l’approfondissement de cette relation qui va aider au développement économique de ce pays africain’, a déclaré M. Kundariya à la sortie de l’audience.

Exim Bank of India a accordé en 2014 au Togo des financements d’un montant de 82 millions de dollars.

Le premier concerne un projet d’électrification rurale et le second l’installation d’un réseau à haute tension capable de répondre à la demande en énergie de la partie septentrionale. Il s’agit des zones Kara-Mango-Dapaong.

Au total, Exim Bank a validé 6 lignes de crédit pour un montant de plus de 110 millions de dollars.

Le commerce entre l’Inde et l’Afrique devrait atteindre le chiffre record de 90 milliards de dollars en 2015; il est actuellement de 60 milliards.

Côte-d’Ivoire: 7 djihadistes présumés arrêtés dans le nord transférés à Abidjan
Date : 07/07/2015 | 5:59 - Autres Presses

En Côte-d’Ivoire, au moins sept personnes soupçonnées de djihadisme, ont récemment été mises aux arrêts dans le nord du pays, puis transférées dans la capitale économique Abidjan pour «nécessiter d’enquêtes» selon les autorités, relayées par le quotidien Soir Info.

Ces présumés membres de la nébuleuse islamiste Ansar Dine auraient fait des aveux sur un ou plusieurs coups prévus en territoire ivoirien. Les sept hommes ont tous été pris à la frontière entre la Côte-d’Ivoire et le Mali, en fuyant les zones des récents attentats dans la région de Sikasso. Les enquêtes approfondies à Abidjan permettront de situer leur responsabilité dans des projets d’attentats contre la Côte-d’Ivoire.

HC

Encore deux semaines d’attente pour les résultats
Date : 06/07/2015 | 4:33 - Autres

Déjà une semaine que les Béninois sont allés choisir leurs conseillers locaux et communaux. Aucune tendance, aucune information relative au taux de participation n’est livrée jusqu’à ce jour, sur cette élection de proximité. Au cours d’une conférence de presse organisée le samedi 04 juillet dernier, Emmanuel Tiando Président de la Commission électorale nationale autonome (Céna), annonce que les premiers résultats seront proclamés dans deux semaines.

Ils sont semblables à un panier de crabes, la Céna et ses démembrements. Après 25 ans de démocratie, le peuple béninois mérite mieux. Cet organe chargé d’organiser les élections, est incapable d’informer la population, une semaine après, sur les détails d’une élection de proximité.

Et pourtant, il dispose des démembrements chèrement lotis dans tous les arrondissements du pays. Les Béninois étaient dans leur grande majorité aux urnes le 28 juin dernier pour élire leurs conseillers locaux et communaux. Depuis, tous les regards sont tournés vers l’organe chargé d’organiser les élections pour la proclamation des résultats.On s’attendait le samedi 04 juillet dernier, que son Président, Emmanuel Tiando, qui a fait une sortie médiatique, renseigne l’opinion publique sur les élémentaires du scrutin qui a eu lieu. Hélas, le Président de la Céna ne dispose lui-même pas des statistiques électorales. Il est venu annoncer que la proclamation des premiers résultats est prévue dans deux semaines, soit trois semaines après le scrutin.

Alors que le pays sort d’une élection législative et des données inamovibles devaient simplifier les choses. Quel rôle jouent alors les coordonnateurs électoraux d’arrondissement ? La question mérite d’être posée car ils sont censés aider la Céna dans l’accomplissement de sa mission. Outre la phase préparatoire du scrutin, ce démembrement devait faciliter le décompte des voix à la base. Si ces structures budgétivores faisaient leur travail, les grandes tendances, ainsi que les statistiques seront livrées en un temps record. Le Bénin a déjà connu plusieurs élections et les acquis doivent être capitalisés pour l’amélioration des scrutins à venir. Il n’est pas impossible d’avoir des résultats d’une élection en une semaine comme on le constate sous d’autres cieux en Afrique.

La Céna de Tiando, qui se veut désormais une structure permanente, doit nécessairement s’améliorer pour offrir une meilleure image aux Béninois qui s’impatientent des résultats de leur vote.


Armel VIDEGNON/Le Grand Matin

Audience au cabinet du président de l’Assemblée nationale : Lionel Zinsou échange avec Me Adrien Houngbédji
Date : 06/07/2015 | 4:27 - Fraternité

Le Premier Ministre, Lionel Zinsou, était le vendredi dernier en audience au cabinet du président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, au Palais des gouverneurs à Porto-Novo. Vêtu d’une tenue locale et coiffé d’un chapeau traditionnel des dignitaires d’Abomey avec l’inscription ‘’Dah Zinsou’’, comme pour affirmer son appartenance à la terre de son père, le Premier Ministre Lionel Zinsou a eu une séance d’échanges avec tout le bureau de l’Assemblée nationale, 7ème législature. A sa sortie d’audience, le Premier Ministre Lionel Zinsou a laissé entendre qu’il a pu échanger avec ses hôtes sur plusieurs sujets relatifs aux textes de lois existants et ceux en cours d’élaboration pour booster le développement du Bénin. Aussi, a t-il dit avoir rassuré le bureau de l’Assemblée nationale de l’entière disponibilité de l’Exécutif et surtout de l’administration béninoise pour appuyer l’institution dans l’accomplissement de ses tâches.

Extrait des propos du Premier Ministre Lionel Zinsou à sa sortie d’audience au cabinet du Président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji
« …Je voudrais remercier le président de l’Assemblée nationale, ainsi que les membres du bureau. Le bureau a accepté cette rencontre. C’était vraiment pour essentiellement exprimer le respect de l’Exécutif pour l’Assemblée nationale et au moment de ma prise de fonction, tout ce que j’ai souhaité que nous construisions avec l’Assemblée nationale. Vous savez que je suis en charge de sujets qui sont au cœur de l’activité de l’Assemblée nationale comme le développement économique, l’évaluation des politiques publiques et tout ce qui tient à la promotion de la gouvernance y compris quelque chose de très important qu’est le dialogue social, parce que c’est aussi la gouvernance qui intéresse le secteur privé, le secteur public et les partenaires sociaux. Ce sont des sujets qui sont centraux pour la représentation nationale. Nous avons un espace pour travailler ensemble sur les textes de lois. Nous en avons parlé à l’initiative des membres du bureau qui ont suggéré avec rigueur de ce qu’est l’évaluation et l’impact des textes existants de façon à faire un travail législatif qui soit utile et efficace. Je remercie les membres du bureau d’avoir insisté sur ce point et je leur ai dit que l’administration est à la disposition de la représentation nationale pour augmenter tout ce qui est analyse de impact des textes existants et préparation professionnelle des textes à venir en utilisant les moyens de l’administration. Nous avons de bons économistes, de bons statisticiens, de bonnes équipes d’évaluation qui sont à la disposition de l’Assemblée nationale. Nous avons évoqué tous ces points. Le terme général, c’était venir saluer la représentation nationale. Nous sommes dans une année qui est politiquement très riche. Les années très riches politiquement peuvent être des années où il y a des incompréhensions. Ce que je voudrais dire est que toute une série d’actions de la représentation nationale sont des actions de long terme (…) Je suis dans l’esprit de coproduire des textes pour l’avenir et aider la représentation nationale à aider l’Exécutif à aider notre peuple à avancer en termes démocratiques, en termes sociaux, et en termes économiques avec des objectifs d’emplois que je crois, tous les députés partagent… »

Propos recueillis par Karim Oscar ANONRIN

Bénin : création d’un bureau de l’auditeur pour renforcer sa lutte contre la corruption
Date : 06/07/2015 | 4:22 - Xinhuanet

Le gouvernement béninois a décidé de créer un bureau de l'auditeur, organe doté d'une autonomie financière et d'une indépendance, pour une véritable lutte contre la mauvaise gouvernance et la corruption, annonce un communiqué gouvernemental publié dimanche à Cotonou.
Selon le communiqué, la création de cet organe, qui sera présidé par un auditeur général, traduit la volonté du gouvernement béninois de lutter contre la corruption et d'assurer une meilleure gouvernance de l'Etat et des entreprises publiques.
Le Bureau de l'auditeur va remplacer l'Inspection générale de l' Etat (IGE), créée par décret en 2006, avec pour compétence générale de contrôle et d'inspection sur le fonctionnement normal et régulier de l'ensemble des services de l'Etat et des collectivités locales.
"L'analyse critique du fonctionnement de l'IGE et les résultats qu'elle a permis d'obtenir indiquent que malgré les efforts enregistrés dans l'instauration de la bonne gouvernance, on note un manque d'impact certain qui tient pour l'essentiel aux manques de personnes adéquates et de ressources suffisantes", indique le communiqué
Ce manque d'impact de l'IGE, poursuit le communiqué, se traduit non seulement par une concentration poussée sur les inspections au détriment des pratiques et techniques d'audit de performance, mais aussi à l'exploitation insuffisante des recommandations de ses rapports par les audités.
Selon une récente enquête diagnostique sur la corruption et la gouvernance au Bénin, réalisée par le gouvernement béninois avec l' assistance technique de la Banque mondiale, les problèmes de gouvernance et de corruption finissent parfois par décourager les usagers béninois.
"Les plus grandes proportions d'usagers découragés sont enregistrées au niveau des services de santé (11%), du service des douanes (10%) et des services des impôts et taxes (9%). En milieu urbain, ces proportions sont plus importantes au niveau des impôts (14%) et de la douane (13%). Elle se situe à 6% pour les services de la santé", souligne l'étude.

Message à Barack Obama
Date : 04/07/2015 | 3:58 -

Le président Faure Gnassingbé a envoyé samedi un message à son homologue Barack Obama dans lequel il transmet les chaleureuses félicitations du peuple togolais au peuple américain à l’occasion de la fête d’indépendance des Etats-Unis.

‘Je voudrais saisir cette heureuse opportunité pour formuler le vif souhait de voir les excellentes relations d’amitié et de coopération qui existent entre les Etats-Unis d’Amérique et le Togo se renforcer et se diversifier davantage’, écrit Faure Gnassingbé.

Cette fête commémore la déclaration d’indépendance du 4 juillet 1776, vis à vis du Royaume de Grande Bretagne.

Côte d’Ivoire – 4 ex miliciens pro-Ouattara passés coupeurs de route mis aux arrêts (Grand Lahou)
Date : 03/07/2015 | 7:11 - Alerte Info
Quatre ex combattants ont été arrêtés par des éléments de la gendarmerie nationale à Grand-Lahou. Habillés en tenue militaires, ces derniers opéraient sur les routes et dans différents villages de la région. Recherchés ils ont été appréhendés par les forces de l’ordre. Si notre source ne nous pas relevé leurs identités, elle a néanmoins confirmé qu’ils ont été transférés à la prison de Dabou, pour faits de braquages. Pour rappel, depuis la fin de la crise post-électorale plusieurs ex combattants armés de Kalachnikovs qui ont refusé de s’inscrire dans le processus DDR, se sont mués en bandits de grands chemins sur les routes des différentes localités du pays, faisant par moment et malheureusement des morts au sien des usagers.
Smart living
Date : 03/07/2015 | 5:20 -

Des développeurs togolais viennent de mettre au point une application dénommée ‘iTouchRoom's’ dédiée aux clients des hôtels. Elle fonctionne à partir d’une tablette sans avoir besoin d’une connexion internet ou d’un réseau Wi Fi. Elle permet de gérer son séjour de façon plus efficace : commander un repas ou des boissons, demander le nettoyage de vêtements, réclamer un réveil, réserver une table dans un restaurant, etc…

L’application est conçue autour de l’univers hôtelier et est destinée à améliorer le séjour des clients.

ENI-Allada : Les élèves accusent l’administration de détourner leur bourse
Date : 03/07/2015 | 4:8 -

Le torchon brûle depuis quelques heures entre les élèves-maîtres en formation à l’école normale des instituteurs d’Allada (ENI-Allada) et l’administration de cette école. A l’origine, les pensionnaires accusent l’administration d’avoir détourné. plusieurs mois de la bourse mensuelle que leur envoie l’état.

En effet, l’état béninois envoie 33.000F CFA chaque mois à chaque pensionnaires de cette école. Dans cette bourse, l’administration de l’ENI-Allada soustrait 800F par jour de la bourse de chaque pensionnaire vivant à l’internat de l’école comme frais de restauration. Ce qui fait 24.000F CFA que prélève l’administration de l’ENI à la fin de chaque mois de la bourse des normaliens (qui vivent à l’internat de l’ENI) comme frais de restauration. Ainsi à la fin de chaque mois, l’administration ne verse que 9.000F CFA comme bourse mensuelle à ces élèves. Mais depuis quelques heures, les normaliens sont très en colère et dénoncent le détournement de leur bourse par l’administration.

En effet, de Janvier à Mai 2015, ces élèves maîtres ont passé 3 mois 2 semaines sur le terrain. Ils étaient en stage de formation sur le terrain. Donc n’ayant pas eu droit à la restauration de la cantine de l’ENI. Mais grande fut leur surprise de constater qu’à la fin de mois de Juin, l’administration leur présente un état de payement de 9.000F CFA x 5, au lieu de 33.000 F CFA x 5.

Révoltés, certains pensionnaires ont refusé de prendre les sous et exigent tout au moins que l’administration de l’ENI leur restitue les défalcations des 3 mois 2 semaines durant lesquels ils n’ont pas bénéficié des traitements de la cantine de l’ENI. Actuellement la tension est vive. Les élèves maîtres réclament les sous défalqués illégalement et projettent des mouvements d’humeur (grève) pour se faire entendre. De son côté la directrice de l’ENI-Allada menace de renvoyer les agitateurs qu’elle taxe de rebelles.

Nous y reviendrons.

Is-Deen O. TIDJANI

La mairie de Djougou à bout de souffle face à l’insalubrité galopante
Date : 03/07/2015 | 4:2 -

Djougou - La question de l’insalubrité constitue toujours une bête noire  pour l’exécutif communal de Djougou. Des dépotoirs sauvages poussent au quotidien
dans tous les quartiers de la ville. Les caniveaux construits à grand frais sont jonchés de déchets de toutes sortes. Conséquence, la ville carrefour végète dans une puanteur surtout après les pluies. Les maladies liées à l’hygiène sont monnaies courantes. C’est d’ailleurs le cas du choléra qui à chaque saison pluvieuse se déclare dans la localité. Sur le banc des accusés, l’incivisme des populations et la fuite de responsabilité des autorités communales en ce qui concerne la prise des mesures répressives.


Lorsque l’on s’autorise une balade de santé à travers la ville, on se rend aisément
compte que l’insalubrité gagne de terrain. Que ce soit tout au long des
bordures de la forêt sacret de Kilir surtout du côté de la route de Ouaké à la
hauteur du carrefour situé non loin de l’école primaire publique de Kilir, le
long de la clôture du service des impôts et des petites entreprises de la ville,
derrière le ciné Sabarie pour ne citer que ces quelques point, le constat est
désolant et tristement malheureux. Outre ces endroits énumérés un peu plus haut,
plus de vingt dépotoirs jalonnent la ville carrefour à six sorties
internationales.

A tout cela s’ajoute la mauvaise gestion des eaux usées des douches et des ménages
et le bourrage des caniveaux par des ordures ménagères.

Les citoyens rencontrés à ce sujet refusent de reconnaitre l’incivisme notoire de
certains ménages et estiment que c’est la mairie qui ne joue pas son rôle.

Des accusions qui ne sont du gout de l’hôtel de ville, car selon le directeur des
services techniques de la mairie Malik Adjaro, étant conscient du phénomène, les
mesures urgentes ont été prisent pour améliorer la gestion des ordures
ménagères dans les trois arrondissements urbains de la commune et dont la plus
importante est l’abonnement des ménages aux services de collectes des
ordures.

« Laissez- moi vous dire que moins de 50% des ménages sont abonnés aux structures de pré-collecte des ordures, celles-ci n’arrivent d’ailleurs pas à payer les redevances pour les tricycles motorisés mis à leur disposition par la mairie et ce qui a fait aussi que sur la dizaine d’ONG en charge de cette activité seulement deux sont opérationnelles », a expliqué Malik Adjaro.

La conséquence directe de cette situation est la prolifération des dépotoirs sauvages dans la ville et le déversement anarchique des ordures dans les caniveaux.

Le 17 septembre 2013, la mairie de Djougou a débloqué environ 15 millions francs
Cfa pour dégager plus de 4 mille m3 d’ordures ménagères jetées sur une dizaine de dépotoirs sauvages.

Malgré la prise par le maire Michaël Bassabi Djara d’un arrêté communal en 2014
obligeant tous les ménages à s’abonner aux structures d’enlèvement des ordures,
après cette opération de destruction des dépotoirs, rien n’a changé, si ce n’est que la situation s’empire de jour en jour.

La preuve, ces dépotoirs détruis ont repoussé de la plus belle des manières en moins de trois ans.

Les journées mensuelles de salubrité organisées chaque dernier samedi du mois par
la mairie et les efforts de l’Association femme action ville propre (AFAVIP),
qui est une association de femmes bénévoles, permettent de donner une image
acceptable aux grandes artères et des places publiques de la ville.

Le prochain conseil communal de Djougou a donc du pain sur la planche en ce qui
concerne l’assainissement.

ABP/IM/TB

Bénin : le 6e Festival international des arts de la marionnette prévu début novembre
Date : 03/07/2015 | 3:59 - Xinhuanet

Cotonou, La 6ème édition du Festival international des arts de la marionnette, dénommée "TENI-TEDJI", visant à promouvoir le patrimoine culturel béninois, se déroulera du 4 au 8 novembre prochain, dans trois grandes villes du sud du Bénin, notamment Cotonou, Akpro-Missérété et Porto-Novo, a appris Xinhua samedi auprès des organisateurs du festival.

"L'objectif principal de ce festival est non seulement d' inciter les artistes comédiens béninois, africains et européens à la pratique de l'art de la marionnette, mais aussi à rendre professionnel ceux qui pratiquent cet art à travers des ateliers de formation (percussion, fabrication et manipulation de la marionnette), de renforcement de capacités", a confié à Xinhua le délégué général du festival, Jude Zounmènou.

Pour ce promoteur culturel, ce festival célèbre la marionnette, "un art qui couvre l'imaginaire", sous toutes ses formes et sous toutes ses coutures, à travers des spectacles, formations, créations (..) tout est mis en place afin que l'art de la marionnette se dévoile au public et trouve sa place en tant que discipline artistique reconnue.

Pour cette 6ème édition, l'événement réunira des compagnies en provenance du Togo, du Tchad, de la Côte d'Ivoire, de la France, de la Belgique et du Bénin.

La population du Bénin dépasse 10 millions d’habitants
Date : 03/07/2015 | 3:52 - Xinhuanet

La population du Bénin a dépassé 10 millions d'habitants, selon les résultats définitifs du quatrième recensement publié lundi à Cotonou, capitale économique du pays.

Ce quatrième recensement, réalisé par l'Institut national pour la statistique et d'analyse économique (INSAE) en mai 2013, montre que le Bénin connaît une forte croissance démographique.

Lors du troisième recensement effectué en février 2002, le Bénin comptait plus de 6,7 millions d'habitants.

"Il ressort sur la période 2002-2013 un taux annuel d' accroissement inter censitaire de 3,5%, légèrement supérieur à celui obtenu entre 1992-2002 (3,25%)", montrent les données de l' INSAE.

D'après l'INSAE, cet accroissement de la population réflète une stabilité socio-économique et politique relative observée ces dernières années au Bénin.

Les départements ayant connu de forts taux d'accroissement entre 2002 et 2013 sont l'Atlantique (5,05%), le Borgou (4,68%) et l'Alibori (4,61%).

Avec 10.008.749 habitants recensés, il se dégage une densité de 87,2 habitants au kilomètre carré en 2013, contre 29 habitants en 1979, 43 en 1992 et 59 en 2002.

La gratitude du pays
Date : 02/07/2015 | 4:10 -

L’ancien président de la Cour constitutionnelle, Atsou Koffi Amega, décédé le 29 avril dernier, a été inhumé mercredi à Lomé. De nombreuses personnalités étaient présentes dont le Premier ministre, le président de l’Assemblée nationale et l’actuel président de la Cour constitutionnelle, Aboudou Assouma.

A la levée du corps, Komi Selom Klassou a déposé une gerbe sur le cercueil au non du chef de l’Etat, un témoignage de la gratitude du pays.

Wacem : l’enquête a débuté
Date : 02/07/2015 | 4:5 -

L’explosion accidentelle survenue mardi dans une cimenterie de la société Wacem à Tabligbo (70km de Lomé) a fait 5 morts et un blessé grave, a indiqué le ministère de la Sécurité.

Un silo a explosé alors que des ouvriers effectuaient des travaux de maintenance.

Parmi les disparus se trouve un ressortissant indien qui travaillait pour Wacem.

On ignore les causes du drame. Les enquêteurs qui ont bouclé le site ont débuté leurs investigations.

Le gouvernement a présenté ses condoléances aux familles et à l’ensemble du personnels de l'usine.

Jean Kacou Diagou icône d'un soir à Lomé
Date : 02/07/2015 | 3:55 -

Le 2e dîner des icônes accueille le 3 juillet Jean Kacou Diagou, fondateur et président du Groupe NSIA (assurances), également à la tête du patronat ivoirien.

Sa holding est composée de 22 sociétés d'assurance et de 2 banques dans 12 pays en Afrique de l'Ouest et Centrale. Président de la Confédération générale des entreprises de Côte d'Ivoire, il a contribué à la relance de l’économie après une décennie de troubles.

Créé par Béatrice Oloa, le diner des icônes est un évènement bimestriel qui permet à des hauts dirigeants  d’entreprises de partager leur expérience professionnelle avec des participants issus des milieux économiques, politiques et diplomatiques.

Coup de pouce aux jeunes entrepreneurs
Date : 02/07/2015 | 3:53 -

Une convention vient d’être signée entre le FAIEJ (Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes) et l’Union togolaise de banque (UTB) grâce à laquelle 25 porteurs de projets vont bénéficier d'un crédit jeune entrepreneur.

Ces prêts vont de 1 à 2,5 millions de Fcfa et concernent des activités dans le domaine de l’artisanat, des services et de l’agriculture.

Un coup de pouce salutaire dans un environnement où il est très difficile pour les jeunes de bénéficier d’un appui bancaire.

Cette collaboration établie fin 2014 entre les pouvoirs publics et l’UTB est à mettre au crédit de victoire Dogbé-Tomegah, la ministre du Développement à la base.

Depuis 3 ans, près de 1000 jeunes ont bénéficié des aides accordées par le FAIEJ.

L’énergie d’aller de l’avant
Date : 02/07/2015 | 3:45 -

Mouhamed Tchassona Traoré (MCD, opposition) s’est déclaré mercredi prêt à travailler avec le gouvernement Klassou. Il a salué la volonté d’ouverture et l’énergie d’aller de l’avant du nouveau Premier ministre.

‘Une fois sollicités, nous n’hésiterons pas à lui apporter toute notre contribution’, a déclaré l’ancien candidat à l’élection présidentielle. ‘L’action gouvernementale est avant tout une action globale et tout le monde doit pouvoir y contribuer pour accompagner le Togo sur les rails du Développement’, a-t-il ajouté.

Quinze passagers d'un minicar blessés dans un accident de la route à l'Est d'Abidjan
Date : 01/07/2015 | 7:19 - Alerte Info
Quinze passagers d’un minicar de transport appelé communément "Gbaka" ont été blessés mercredi, après que le véhicule s’est renversé
Les agents contractuels locaux du ministère de l’Agriculture exigent leur régularisation
Date : 01/07/2015 | 5:28 -

Les agents contractuels locaux (ACL) du ministère de l'Agriculture sont mécontents. Ce lundi 29 juin 2015, ils étaient dans les rues de Cotonou. Leurs principales revendications, le paiement de 11 mois d'arriérés de salaire et prime et la signature d'un contrat leur conférant le statut d'agents contractuels de l'Etat (ACE).

Ils étaient une centaine d'agents à manifester ce lundi matin. Dans le vacarme assourdissant produit par le concert d'une dizaine de vuvuzelas, ils ont d'abord marché sur le ministère du Travail, de la Fonction publique et de la Réforme institutionnelle. Ils se sont ensuite ébranlés vers le ministère de l'Economie et des Finances avant d'échouer à celui de l'Agriculture scandant des cris hostiles aux autorités.

Les agents contractuels locaux ont été recrutés en 2012 par le ministère de l'Agriculture pour répondre aux besoins de la culture du coton au moment où l'Etat reprenait la filière coton des mains des privés. Le Chef de l'Etat avait décidé de les transformer en agents contractuels de l'Etat depuis août 2014. Mais leur situation n'a pas été régularisée à ce jour. Pis, ils n'ont perçu aucune rémunération depuis lors.

Pour le président du collectif, Alfred Godui, les agents d'encadrement des producteurs de coton ne bénéficient pas des retombées des campagnes cotonnières successives. Ils estiment que leur travail a permis doper la production annuelle qui est passée de 240.000 à 400.000 tonnes de 2012 à 2014.

En remettant sa motion aux directeurs de cabinet qui les ont reçus, Alfred Godui réitère la même mise en garde : "Au cas où les revendications énumérées ne seront pas satisfaites (...), une série de sit in se tiendra tous les lundis dans les trois ministères jusqu'à satisfaction totale".

Encore rassemblés au ministère de l'Agriculture, les protestataires ont eu droit à un petit motif d'espoir sous forme d'un communiqué télévisé. Le document rédigé par le Secrétaire général du ministère de l'Agriculture au nom du ministre annonce que le Chef de l'Etat invite les agents contractuels locaux à une importante rencontre au palais de la présidence le mardi 30 juin 2015. Le même communiqué indique que le Président de la République invite "au calme et à la sérénité afin que de façon consensuelle les voies et moyens soient trouvés pour une campagne agricole 2015-2016 apaisée et réussie".


Helvice Anato (Stagiaire)

France : nouvelle tournée africaine de François Hollande
Date : 01/07/2015 | 5:21 -

Le Président français François Hollande, entreprendra, le 1er juillet 2015, trois visites d’Etat qui vont le conduire successivement au Bénin, en Angola et au Cameroun. Dans ces trois pays, le dirigeant français s’entretiendra avec ses homologues africains. Au menu de cette tournée : volet politique et partenariat économique.

Visite de travail du Président français au Bénin : François Hollande n’ira plus à l’Assemblée Nationale
Date : 01/07/2015 | 4:56 -

A l’invitation de son homologue béninois Boni Yayi, M. François Hollande, Président de la République française séjournera au Bénin du 1er au 2 juillet 2015. Contrairement à ce qui avait été arrêté, l’hôte du Chef de l’Etat béninois ne se rendra plus au Palais des Gouverneurs de Porto-Novo où il était prévu qu’il prononce un discours à la tribune de l’Assemblée Nationale devant les députés de la 7è législature. C’est en tout cas ce que renseignent des sources proches de l’institution parlementaire. Les raisons de ce changement de calendrier n’ont pas été rendues publiques. Selon un communiqué rendu public par la Présidence de la République du Bénin signé de Mme Ines Aboh Houéssou, le Président François Hollande aura plutôt au cours de son séjour des entretiens avec son homologue béninois Boni Yayi et rencontrera les Présidents et les membres des institutions de la République, les chefs des missions diplomatiques, les représentants des organisations internationales ainsi que la communauté française au Bénin. Par ailleurs, précise le communiqué, la délégation présidentielle française visitera d’importants sites de projets réalisés par la France. En marge de ces visites, le groupe d’investisseurs et de chefs d’entreprises français accompagnant le Président Hollande aura des échanges avec les opérateurs économiques béninois.
Affissou Anonrin

Assemblée nationale: La deuxième session ordinaire de 2015 clôturée - (Une session extraordinaire pour le 02 juillet 2015)
Date : 01/07/2015 | 4:34 -

La première session ordinaire de l’année 2015 a connu son épilogue ce mardi à l’assemblée nationale sous la présidence effective de Me Adrien HOUNGBEDJI. Conformément aux dispositions de l’article 87 du règlement intérieur de l’assemblée nationale s’est réunie de plein droit dans la première quinzaine du mois d’Avril dans le cadre de la première session ordinaire de l’année. La particularité de cette session selon la secrétaire parlementaire, l’honorable Shanou Sophiath, est qu’elle s’étend sur deux législatures ; la 6e l’ayant ouvert et la 7e procédant à sa clôture. Au cours de cette session selon le rapport de fin de session lue par la première secrétaire parlementaire, cette session au plan de la production législative ; a connu 08 séances plénières au cours desquelles 03 lois ordinaires ont été étudiés.


Il s’agit entre autre de la loi portant statut général de la fonction publique et la loi portant code des pensions civiles et militaires. Sur le plan du contrôle de l’action gouvernementale aucune action n’a été enregistrée. Dans le cadre des autres activités de l’assemblée nationale, on note l’élection du bureau de l’assemblée nationale, la passation de charge entre le président Mathurin NAGO et Adrien HOUNGBEDJI, la constitution des groupes parlementaires, la mise en place des commissions permanentes de l’assemblée nationale, l’investiture de Me Adrien HOUNGBEDJI comme président de l’assemblée nationale, l’atelier d’information sur le budget de l’état 2015 et le débat d’orientation budgétaire. Au terme de cette session, Me Adrien HOUNGBEDJI dans son mot de fin a annoncé aux députés la date de la prochaine session extraordinaire de l’assemblée nationale. Et c’est le 02 juillet qui a été retenu. Le président de l’assemblée a dans cette perspective invité les commissions permanentes de l’institution à faire diligence pour déposer les rapports des dossiers en leur possession afin que la session extraordinaire puisse avoir de la matière à étudier.

Yves HOUETO

Adebayor vers Aston villa ?
Date : 30/06/2015 | 15:34 -

Totténham veut recruter Benteke Christian, l’attaquant d’Aston Villa, auteur de 13 buts en 29 Matchs , la saison 2014-2015 mais , étant en concurrence avec Liverpool sur le dossier, les dirigeants londoniens aimeraient inclure Adébayor dans la transaction pour faire diminuer leur facture. La clause libératoire du Belge s’éleve à 45 millions d’euros. Mais il faudrait que les deux parties s'accordent sur cette proposition.

Le togolais retrouverait ainsi, Tim Sherwood, l’ancien coach des Spurs avec qui ,il a une grande affinité.

La diplomatie économique donne des résultats
Date : 30/06/2015 | 15:23 -

Robert Dussey, le ministre des Affaires étrangères (reconduit à son poste), met en pratique le principe de diplomatie économique préconisé par le président Faure Gnassingbé.

Afrique Education, à paraître le 1er juillet, revient sur son récent déplacement au Maroc. Une visite résolument placée sous l’angle du business.

M. Dussey était accompagné par une importante délégation du secteur privé et par des membres de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT). Si des accords bilatéraux ont été signés et la tenue de la première réunion de la Commission mixte planifiée, les hommes d’affaires togolais ont surtout profité de leur semaine à Rabat et à Casablanca pour identifier les opportunités. 

Solutions nouvelles dans le secteur de l’énergie
Date : 30/06/2015 | 5:20 -

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, participe mardi à Abidjan à la cérémonie de lancement du Groupe des leaders ouest-africains de l'énergie (GOAEL) présidée par le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara.

Sont attendus à l’hôtel Ivoire un certain nombre de personnalités parmi lesquelles Kofi Annan, ancien secrétaire général de l’ONU, les vice-présidents du Nigeria et du Ghana ainsi que les Premiers ministres du Sénégal, du Burkina, du Mali, de Guinée et du Niger.

Lors des débats, il sera question de la réalisation de l'accès universel en Afrique de l'Ouest et de l'intégration des marchés énergétiques et de la création d’un marché intégré de l’électricité au sein de la Cédéao.

L’objectif du GOAEL est de fédérer les pays de la région dans le secteur de l’énergie face aux difficultés rencontrés par certains comme le Nigeria ou le Ghana et de trouver des solutions nouvelles moins chères et moins polluantes.

Le Togo pourra exporter son huile de palme
Date : 30/06/2015 | 5:8 -

Le Togo importe chaque année 18.000 tonnes d’huile de palme. Pour inverser la tendance, le président Faure Gnassingbé a lancé un programme de création de palmeraies et d’une usine de transformation à Agou.

Le week-end dernier, les premiers pieds ont été mis en terre par le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi (reconduit dans ses fonctions)

Au total, plus de 52.000 palmiers seront plantés cette année sur près de 250 hectares et sur 1.000 en 2016.

A terme, l’usine pourra produire annuellement 24.000 tonnes d’huile ; suffisant pour la consommation locale et la possibilité d’exporter.

Les plantations et l’usine représentent un investissement de 65 millions de dollars financés par le Groupe indien Kaylan Investment. A la clé, 1.200 emplois seront créés.

Assemblée : Komi Gagnon succède à Selom Komi Klassou
Date : 30/06/2015 | 5:10 -

Komi Gagnon, suppléant sur la liste UNIR (majorité présidentielle) de la préfecture de Haho remplace Selom Komi Klassou à l’Assemblée nationale. M. Klassou, nommé Premier ministre le 5 juin dernier a démissionné de son poste de vice-président et du Parlement comme l’exige la constitution.

La Cour constitutionnelle a validé ce choix.

Selom Komi Klassou est quand même de retour lundi à l’Assemblée pour prononcer son discours de politique générale devant ses ex-collègues.

Les Chefs d’Etat de l’Union du Fleuve Mano adoptent leur programme de relance post-Ebola
Date : 29/06/2015 | 8:52 - AIP
Abidjan, 29 juin (AIP) – Réunis dimanche à Conakry pour un Sommet extraordinaire de l’Union du Fleuve Mano (UFM) sur le Programme de relance socio-économique post-Ebola, les Chefs d’Etat de l’organisation ont adopté les priorités et coûts de leur programme régional.
Korhogo : 4504 candidats affrontent le baccalauréat 2015
Date : 29/06/2015 | 8:50 - AIP
Korhogo, 29 juin (AIP)– Au total 4505 candidats affrontent les épreuves écrites du baccalauréat dans la direction régionale de l'éducation nationale et de l'enseignement technique du Poro (Korhogo), a fait savoir, lundi le directeur régional, Coulibaly Moustapha lors du lancement de ces épreuves au lycée Dominique Ouattara de Korhogo.
Une centaine d’élèves "laissés pour compte" à San-Pedro (sud-ouest ivoirien)
Date : 29/06/2015 | 8:46 - Alerte Info
Le directeur régional de l’Education nationale et de l’enseignement technique à San-Pedro, dans le sud-ouest ivoirien, Pongatié Abraham Sanogo a affirmé lundi qu’ "une centaine" d’élèves ont été "laissés pour compte" .
Guy Lorenzo revient au gouvernement
Date : 29/06/2015 | 4:46 -

Guy Madjé Lorenzo, ancien ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé a été nommé dimanche à la tête du ministère de la Communication, de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et de la Formation civique.

M. Lorenzo (58 ans), revenu au Togo en 2005, a effectué une grande partie de son parcours professionnel en France à la Coface et chez Natexis.

Il était jusqu’à sa nomination conseiller économique à la présidence de la République.

Le trombinoscope complet
Date : 29/06/2015 | 4:41 -

Le Messager publie lundi le trombinoscope du nouveau gouvernement.

Un moyen de visualiser facilement la nouvelle équipe. Une seule photo manque à l’appel, celle de la nouvelle ministre de l’Action sociale, Tchabinandi Kolani.

Côte d’Ivoire 58,62 % des candidats déclarés admis au BEPC 2015
Date : 28/06/2015 | 15:6 - Alerte Info

Quelques 164.000 candidats ont été déclarés admis au Brevet d’études du premier cycle (BEPC) 2015 en Côte d’Ivoire, soit un taux de réussite de 58 ,62% contre 57,43 % en 2014, a annoncé samedi la direction des examens et concours (DECO).

 

« Sur 280.359 candidats présents effectivement à l’examen du BEPC, 164.346 ont été déclarés admis, soit un taux de réussite de 58,62 % » contre 57,43 % en 2014″, a indiqué la directrice de la DECO, Mariam Nimaga Dosso dans une note dont ALERTE INFO a reçu copie.

« A cette session 2015, le taux d’admission a progressé de 01,19 % par rapport à 2014″, a commenté Mme Dosso.
Selon la directrice de la DECO, les résultats de la session 2015 « montrent la solidité du système éducatif » en Côte d’Ivoire.

Début juin, 335.987 sur 419.591 candidats au Certificat d’études primaires et élémentaires (CEPE) soit 82,12% ont été déclarés admis, un taux supérieur à celui de 2014 et « historique depuis 1960 « , s’est réjouie Mariam Nimaga Dosso.

ABL

Feu de joie à Lomé
Date : 27/06/2015 | 14:29 -

205 kg de cocaïne, 53 tonnes de cannabis, mais également 70 tonnes de faux médicaments et 44 tonnes de cigarettes contrefaites ont été détruits vendredi à Lomé par les agents de l’Office centrale de répression de trafic illicite de drogue et de blanchiment en présence de policiers, de gendarmes et de postiers à l’origine des saisies.

‘Le Togo réaffirme ainsi son engagement à lutter efficacement contre le trafic de drogue et de contrefaçons’, a déclaré Yark Damehame, le ministre de la Sécurité qui était présent lors des opérations de destruction en compagnie de sn collègue de la Justice, Koffi Esaw.

La cocaïne et le cannabis ont été interceptés entre fin 2014 et le premier trimestre de cette année. C’est dire l’ampleur du trafic.

Sécurité maritime : les préoccupations du Japon
Date : 27/06/2015 | 14:27 -

Le Togo assume depuis une dizaine d’années un rôle majeur en terme de sé