Côte d'Ivoire: Prison de Séguéla: 5 détenus politiques en grève de la faim mardi
Source : Notre voie : Dernière Mise à jour : 02/05/2015
Lu : 1280 fois

Placés sous mandat de dépôt, le 4 mai 2012, pour atteinte à la sûreté de l’Etat, à la maison d’arrêt et de correction de Séguéla, nord de la Côte d’Ivoire; Yao Jean Michel, N’Guessan Badia, Alain Okou, Sommondé Landry et Kapé Landry ne savent plus à quel saint se vouer. Ces détenus politiques se sont vus plusieurs fois refuser la liberté provisoire sans que des raisons valables ne leur soient signifiées. Vivant dans des conditions difficiles dans le pénitencier de Séguéla et voulant être situés sur leur sort puisqu’ils ne reconnaissent pas les faits qui leur sont reprochés, ces détenus politiques ont, selon des sources pénitentiaires, sollicité une audience auprès du juge d’instruction en charge de leur dossier. Ils ont essuyé, à en croire les mêmes sources une fin de non-recevoir. Ainsi, excédés par leur détention qu’ils jugent arbitraire, les cinq prisonniers politiques ont déposé, hier, auprès du juge d’instruction, un préavis de grève de la faim. Ils comptent mettre à exécution leur décision à partir du mardi prochain. Ces détenus politiques entendent refuser de s’alimenter jusqu’à ce que mort s’en suive.



Didier Kéi





Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>