Côte d’Ivoire Coalition – Pour la 1ère fois, Lider justifie le rapprochement Koulibaly – Sangaré
Source : Autres Presses : Dernière Mise à jour : 04/05/2015
Lu : 2570 fois
Lider, le parti du professeur Mamadou Koulibaly a clôturé samedi à Abidjan son séminaire sur le bilan de l’an 4 de la gouvernance Ouattara. Plusieurs chapitres ont été abordés au cours de ce séminaire qui a rassemblé du beau monde dans un hôtel de Cocody. Au cours de la conférence de presse qui a mis fin aux travaux, la déléguée générale de ce parti, Monique Gbékia a justifié pour la première fois pourquoi Lider s’est rapproché du camp Sangaré au détriment d’Affi N’guessan qui se réclame de la légalité au Fpi. Pour une certaine opinion ce rapprochement est contre-nature parce que Mamadou Koulibaly n’a pas du tout été ménagé par ses anciens camarades du Fpi lorsqu’il a claqué la porte en 2011. De sortie de prison, Sangaré Abou Drahamane, dans un discours avait même comparé (sans le citer nommément) Mamadou Koulibaly à Lucky Luke, ‘’ce pauvre cow-boy solitaire’’ qui a perdu les hourra et les vivats de ses camarades.
 
A ceux qui voient encore les choses sous cet angle, Monique Gbékia répond : « Koulibaly a été traité de Lucky Luke comme vous le dites. Oui, peut-être ! Mais c’est un petit problème par rapport à la Côte d’Ivoire. Bédié avait lancé un mandat d’arrêt contre Ouattara. Ne sont-ils pas ensemble aujourd’hui ? Et puis dans cette affaire, nous sommes allés d’abord vers Affi N’guessan qui nous a donné son accord mais il a maintenu son représentant à la CEI alors que pour nous cette institution n’est pas crédible. Nous allons donc vers ceux avec qui nous partageons cette conviction. Nous allons là où nous pouvons gagner des choses pour la Côte d’Ivoire. Nous disons aussi qu’il n’y a pas de justice en Côte d’Ivoire. Nous ne pouvons pas reconnaitre ce que le pouvoir considère comme légal parce que Ouattara lui-même ne respecte aucune loi. Pourquoi veut-il que nous respections ses lois et ceux qu’il trouve légalistes. (…) Il faut respecter les lois de notre pays et M. Ouattara ne respecte aucune loi sauf celles qui l’arrangent. Par exemple, il bloque depuis, les indemnités dues au professeur Mamadou Koulibaly (en sa qualité d’ancien président de l’Assemblée nationale) ». Cette précision faite, Mme Gbékia a répondu à ceux qui pensent que la coalition en gestation est composée de leaders aux intérêts divergents, donc improductive de ce point de vue. « C’est une grosse coalition qui arrive. C’est pour sauver la Côte d’Ivoire et tout le monde y a son compte. Tout le monde regarde dans la même direction, tout le monde veut le changement », a-t-elle battu en brèche les arguments pessimistes.
Soutenant la détermination de Lider à faire avancer les choses et à sortir des sentiers battus des querelles politiciennes, Mamadou Koulibaly dans son mot de fin a eu ces propos forts : « Ouattara n’a pas réussi son mandat. (…) Une nouvelle Côte d’Ivoire nous attend, une nouvelle Afrique nous attend. Elle ne tombera pas du ciel par hélicoptère mais par notre volonté. L’intelligence stratégique prépare d’abord le terrain. Les débuts de la victoire, c’est quand on se met en tête qu’on va gagner. Soyons les vainqueurs dans nos têtes ».
 
SD à Abidjan

 





Notez cet article :
1
2
3
4
5

Note : 4/5
 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>