Côte d’Ivoire: La suspension des quotidiens de l’opposition est une « menace » pour les emplois (intersyndicale)
Source : Autres Presses : Dernière Mise à jour : 13/12/2016
Lu : 310 fois

Par décision en date du 1er décembre 2016 rendue publique le mardi 6 décembre, le Conseil national de la presse a suspendu les quotidiens La Voie Originale, Lg Infos et Aujourd’hui. Depuis ce jour, ces quotidiens d’informations générales ne paraissent pas.
I- Les faits
A- La Voie Originale
Selon le communiqué du Conseil national de la presse dont les responsables de La Voie Originale a reçu copie, le mardi 06 décembre dernier, ce quotidien publie régulièrement des articles présentant des personnalités comme étant les responsables du Front populaire ivoirien. Toute chose qui, de l’avis de l’organe de régulation, crée un bicéphalisme à la tête du Fpi.
Le 16 juillet 2016, le Cnp a rendu public un communiqué invitant les journaux qui présentent ces personnalités comme les responsables du Fpi à y mettre fin.
Pour le Cnp, en dépit de cette interpellation, La Voie Originale a continué de publier les mêmes informations. Ce qui lui avait valu une suspension de 15 parutions, le 15 octobre dernier. Celle-ci sera suivie d’une autre suspension de 26 parutions, le 06 décembre 2016, soit seulement 17 jours plus tard.
B- Les quotidiens Aujourd’hui et Lg infos.
Selon le communiqué du Conseil national de la presse dont les responsables des quotidiens Lg infos et Aujourd’hui ont reçu copie, ces journaux présentent les images des personnalités comme étant des prisonniers politiques détenus arbitrairement.
Pour le Cnp, certains de ces détenus le sont pour des infractions pénales relevant du droit commun quand d’autres sont déjà jugés et condamnés pour les mêmes infractions. Pour justifier que Lg Infos et Aujourd’hui sont en faute, le Cnp cite plusieurs personnalités du Fpi (tous des civils pour Lg Info, des civils et des militaires pour Aujourd’hui). Pour l’organe de régulation, présenter ces personnalités comme étant arbitrairement détenus constitue «une fausse information» dont les quotidiens n’apportent pas la preuve.
Pour dissuader les responsables de ces journaux, le 29 novembre dernier, le Cnp leur a fait une injonction afin de mettre fin à ce genre de publication.
Selon le communiqué du Cnp, en dépit de cette interpellation, LG Infos et Aujourd’hui ont publié les mêmes informations dans leurs colonnes, le 1er décembre dernier, soit deux jours après l’interpellation.
En conséquence de ce qui précède, le Cnp a suspendu ces quotidiens pour 7 parutions, chacun.

II- Notre position.
L’Intersyndicale du secteur des médias de Côte d’Ivoire (Ismci) constate :
– Qu’après une seule interpellation, le quotidien La Voie Originale a été suspendu pour 15 parutions.
– Celle-ci est suivie, deux semaines plus tard d’une autre sanction, mais plus lourde, celle-là, de 26 parutions.
– Que pour les deux autres quotidiens, deux jours seulement après leur interpellation, ils écopent d’une suspension de 7 parutions.
L’Intersyndicale du secteur des médias de Côte d’Ivoire,
– Juge les sanctions contre les quotidiens La Voie Originale, Lg Infos et Aujourd’hui trop sévères.
– Estime que ce type de sanction constitue une menace grave pour la stabilité financière et économique des entreprises de presse qui en sont victimes.
– Considère que ces sanctions sont une menace certaine pour les emplois des journalistes professionnels et des professionnels de la Communication que ces entreprises emploient.
Par conséquent l’Intersyndicale du secteur des médias de Côte d’Ivoire :
– Condamne avec la dernière énergie de telles décisions qui asphyxient économiquement les entreprises de presse, exposant ainsi les travailleurs de celles-ci au chômage.
– Exige au Cnp de mettre fin à ce type de sanctions qui sont une menace pour les emplois dans le secteur de la presse.
Fait à Abidjan, le 12 décembre 2016
Pour l’Ismci
Le Président
Kouadio Amonzame





Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>