Plus de 5.000 Dozo en conclave à Gagnoa
Source : L'Inter : Dernière Mise à jour : 23/11/2012
Lu : 610 fois

Plus de cinq mille (5.000) chasseurs traditionnels du nord de la Côte d’Ivoire communément appelés « Dozo » venus de toutes les contrées du pays, étaient les samedi 17 et dimanche 18 novembre 2012 en conclave à Gagnoa. Selon Traoré Seydou, le coordonnateur régional de cette confrérie de chasseurs, « c’est pour nous faire le compte rendu de la récente rencontre avec le ministre de l’Intérieur à Abidjan que le président national de notre confrérie, Mamadou Bamba, nous a conviés à cette concertation à Gagnoa ». En effet, au cours de cette rencontre, toujours selon lui, les instructions du ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, leur ont été transmises. « Nous ne devons plus nous substituer aux juges, aux policiers ou aux gendarmes encore moins aux agents des Eaux et forets. Nous devons bien nous tenir dans les villages avec la chefferie traditionnelle et la population. Les Dozo ne sont pas violents. Ce sont des chasseurs et des guérisseurs », a-t-il soutenu. Poursuivant, il a affirmé que ce rassemblement a enregistré la présence du président local des Dozo, Konaté Navigué et de leur guide spirituel, Dembélé Bakary, en plus des 5.000 personnes venus d’Odienné, de Boundiali, de Korhogo, de Grand-Bassam, de Sassandra, de San-Pedro, de Touba, de Mankono. « Nous allons désormais aider les forces de l’ordre dans leurs missions de sécurisation du pays. Le président Bamba nous a dit que si nous prenons des voleurs, nous ne devons plus les frapper mais les remettre à la police ou à la gendarmerie la plus proche », nous a confié le coordonnateur régional des Dozo, Traoré Seydou. En outre, il a promis que des actions seront entreprises pour extirper les brebis galeuses de leur rang.

Venance KOKORA à Gagnoa





Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>