Elections / L'UMP au bord du gouffre
Source : Telediaspora.net : Dernière Mise à jour : 25/11/2012
Lu : 1005 fois
Alain Juppé, qui devait entamer dimanche soir une médiation entre les deux adversaires pour la présidence de l'UMP, a jeté l'éponge. La rencontre très attendue entre Jean-François Copé, François Fillon et l'ancien Premier ministre a tourné court dimanche soir. Arrivé à 19 heures à l'Assemblée nationale, où il avait réuni le député de Paris et celui de Meaux, Alain Juppé a annoncé moins de trois quarts d'heure plus tard, qu'il renonçait.
"Alain Juppé constatant que ses propositions n'ont pas été acceptées, estime que les conditions d'une médiation ne sont pas réunies. En conséquence, il considère que sa mission est achevée", explique un communiqué.
A l'issue de la rencontre, Jean-François Copé a déclaré attendre que la commission des recours de l'UMP proclame le nom du vainqueur de l'élection controversée pour la présidence du mouvement, et qu'ensuite "seulement viendrait le temps de la médiation politique".
De son côté, François Fillon a considéré que Jean-François Copé "porte seul" la "responsabilité" de l'échec de la médiation à l'UMP et a annoncé qu'il "saisira la justice" pour "rétablir la vérité des résultats".
Dimanche soir, l'UMP reste donc engluée dans sa guerre des chefs. "Ce n'est pas un bon signe pour la démocratie française", a commenté le ministre socialiste de l'Economie Pierre Moscovici. "Ce que je crains, c'est que ça ne finisse par faire un vainqueur qui s'appelle le Front national parce qu'il prospère sur tout ça, il prospère quand la démocratie est dégradée, il prospère quand les idées n'existent plus", a-t-il ajouté.
 
 




Notez cet article :
1
2
3
4
5

Note : 3/5
 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>