Arrestation et emprisonnement de Blé Goudé / Odette Lorougnon : «Quel deal peut-on faire avec un régime réfractaire ?»
Source :  Le Temps : Dernière Mise à jour : 28/01/2013
Lu : 805 fois

La vice-présidente du Front populaire ivoirien (Fpi), chargée de la remobilisation et de la vie du parti, Marie-Odette Lorougnon a rencontré les responsables des fédérations d’Abidjan-lagunes, le samedi 26 janvier 2013 au siège provisoire du Fpi à Cocody-Riviera. Ce, dans le cadre de la remobilisation et la redynamisation des structures du parti. Ces responsables de fédérations sont venus de Tiassalé, Dabou, Grand-Lahou, Jacqueville, Alépé etc. avant d’aborder l’ordre du jour, la vice-présidente du Fpi s’est encore prononcée sur l’affaire Blé Goudé. L’arrestation et l’extradition rapide du président du Cojep, ne sont pas fortuites, révèle Odette Lorougnon. «Le pouvoir veut nous distraire et diviser à l’approche de l’audience de confirmation ou d’infirmation des charges contre le président Gbagbo à la Haye. En arrêtant Blé Goudé, le régime veut détourner notre attention de la date du 19 février 2013. Si Laurent Gbagbo est libéré, tous les prisonniers seront également libres et les exilés pourront rentrer au pays», analyse la vice-présidente du Fpi. Pour elle, il est hors de question d’accuser Blé Goudé d’avoir conclu un deal avec le régime Ouattara. «N’oublions pas que Blé Goudé était activement recherché comme tous les pro-Gbagbo en exil. Pendant que nous sommes ici en paix de manière temporaire, les gens du régime étaient à ses trousses. Maintenant qu’ils ont pu malheureusement l’arrêter, les gens parlent de deal. Quel deal ? Quel deal Blé Goudé va faire avec un régime réfractaire et dictatorial ?», s’est énervée l’honorable Odette Lorougnon. Elle demande donc à la galaxie patriotique en exil au Ghana et aux militants, cadres du Fpi d’être solidaires du président du Cojep. Qui souffre terriblement actuellement dans les mains de ses bourreaux. L’honorable Lorougnon demande donc que cessent les voix discordantes ça et là qui se font entendre, suite à l’arrestation de Charles Blé Goudé. Marie-Odette Lorougnon a par ailleurs, évoqué les négociations en cours avec le pouvoir. Son parti, le Fpi y va de bonne foi pour le compte de la Côte d’Ivoire et des Ivoiriens. Afin de mettre fin à toutes les souffrances visibles et invisibles. Elle a exhorté les responsables des fédérations d’Abidjan-lagune, au travail sur le terrain. Pour que le parti soit plus actif sur le champ politique, malgré la présence massive des Frci dans les villes et villages.
Fabrice Tété





Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>