Après l'extradition de Blé Goudé: Audience très attendue de Koné Katinan, aujourd'hui à Accra
Source :  Soir Info : Dernière Mise à jour : 29/01/2013
Lu : 785 fois

C'est aujourd'hui, mardi 29 janvier 2013, que Justin Koné Katinan, l'ancien ministre du budget de l'ex-chef de l'Etat ivoirien, Laurent Gbagbo, sera entendu sur le fond par la justice ghanéenne relativement aux nouvelles charges qui lui ont été signifiées le jeudi 17 janvier 2013.
 

 A savoir, ''Conspiration de vol, et vol en tant que ministre du budget de la République de Côte d'Ivoire''. L'audience de ce jour est très attendue tant  à Accra qu'à Abidjan dans la mesure où elle intervient après que le Ghana a exécuté, le même 17 janvier dernier, le mandat d'arrêt international lancé par les autorités ivoiriennes à l'endroit de Charles Blé Goudé, ex-leader des jeunes Patriotes ivoiriens. Celui-ci, faut-il le rappeler, a été arrêté à Théma non loin d'Accra et extradé vers la Côte d'Ivoire, le lendemain 18 janvier 2013.

Aujourd'hui, il est question de savoir si Koné Katinan qui est recherché par Abidjan, sera lui aussi extradé vers la Côte d'Ivoire comme le souhaitent les autorités ivoiriennes depuis plusieurs mois. Avec les débats sur le fond, qui débutent aujourd'hui, c'est un nouveau virage qui s'annonce et le sort du Porte-parole de Laurent Gbagbo pourrait être connu dans les heures qui viennent.

Le 17 janvier dernier, le juge ghanéen avait renvoyé l'affaire à aujourd'hui, et demandé à l'accusation, de mettre à la disposition de l'Avocat de Koné Katinan, les éléments de preuve de l'Etat de Côte d'Ivoire. Cela, pour permettre à la défense de l'ex-ministre du budget du Gouvernement Aké N'Gbo, de se préparer.

Par ailleurs, le juge ghanéen devait établir la correspondance des charges pour voir si elles sont punissables par le code pénal du Ghana et de la Côte d'Ivoire. Ces préalables ont-ils été levés ? On n'en sait pas plus. Si elles l'ont été, l'audience de ce jour se déroulera certainement de façon normale. Le cas échéant, on pourrait assister soit à un nouveau renvoi de l'affaire soit à la prononciation d'un non lieu par le Tribunal ghanéen.

Koné Katinan, pour mémoire, a été arrêté par la police ghanéenne à l'aéroport d'Accra, pour la première fois, le 24 août 2012 alors qu'il revenait d'un voyage en Afrique du sud. Il a été libéré sous caution mi-septembre avant d'être arrêté de nouveau le 28 du même mois. Ensuite, l'ancien Directeur du Cadastre de Côte d'Ivoire, a été relaxé sous condition, la justice ghanéenne s'étant déclarée incompétente à le poursuivre pour des accusations de ''meurtres''.

 

BAMBA Idrissa





Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>