Marie-Odette Lorougnonaux militants Fpi de Gagnoa : « Nous devons être solidaires de Blé Goudé »
Source : Notre voie : Dernière Mise à jour : 29/01/2013
Lu : 798 fois

«On a détruit tous nos biens et nos sœurs et frères sont en exil. Ceux qui sont restés n’ont plus rien. Mais nous ne devons pas nous taire. Les militants du Fpi ne doivent pas se comporter comme si rien ne s’était passé. Ayons conscience que Gbagbo est à La Haye», a déclaré, samedi dernier, Marie-Odette Lorougnon Gnabry. Elle rencontrait à l’ancien Qg de campagne de Laurent Gbagbo sis à Attoban les responsables des structures du Fpi de Gagnoa. Le secrétaire national chargé de la région du Fromager, le secrétaire général de la fédération et des cadres militants ont échangé avec la 2ème vice-présidente du Fpi sur la vie de leur parti et particulièrement des structures dans la région. Il ressort que ces structures ne sont pas animées du fait la psychose qu’entretiennent les Frci. Ces forces, au dire des militants, commettent des exactions sur les partisans de Gbagbo. Les Frci et les dozos, expliquent-ils, qui ont investi les villages et hameaux à la faveur de la crise, terrorisent les populations. Les militants arrivés de Gagnoa ont demandé que la direction du parti réagisse en se montrant plus solidaire chaque fois que des militants sont violentés à l’intérieur du pays. Selon eux, quand la direction du Fpi observe le silence sur ces excès, cela est de nature à décourager. Il a été, en outre, signalé à la 2ème vice-présidente du Fpi que, malgré ces abus dont ils sont victimes, des militants et des villageois ne savent pas quelle attitude adopter pour les élections municipales et régionales. N’ayant aucune idée de la position du parti, ont-ils dit, certains s’inscrivent sur des listes ou sont en campagne pour des candidats. «Le parti discute avec le pouvoir. Mais, pour le moment, le Fpi ne va pas aux élections. Dans tous les cas, le parti dira sa position à la fin des discussions en cours. Pendant que le monde entier se bat pour Gbagbo, les militants ne doivent pas se bousculer pour ces élections pour leurs propres intérêts», a-telle fait remarquer. Avant d’exhorter à la lutte. «Nous devons nous battre pour ramener la sécurité dans nos contrées. Nous avons en face de nous une brutalité sauvage. Mais soyons forts pour aller de l’avant !», a-telle indiqué. Avant la rencontre avec les militants de Gagnoa, la vice-présidente s’est entretenue avec les militants de la région des Lagunes.

Affaire Blé Goudé

Profitant de cette rencontre, Marie-Odette Lorougnon s’est prononcée sur l’arrestation de Blé Goudé.  «Pourquoi doit-on chercher des deals partout ? Ce pouvoir qui a toujours cherché Blé Goudé comme son ennemi juré ne peut pas faire un deal avec lui. Toute la rumeur qui circule me fait mal. Nous devons être solidaires de Blé Goudé. Que le peuple ivoirien ne se trompe pas de combat. On entend des gens dire que Blé n’est pas un militant du Fpi. Mais il a fait plus que le militant du Fpi. Il a battu le pavé dans son soutien à Gbagbo. Pour quel intérêt ferait-il un deal ? J’exhorte à une union sacrée autour de Blé. Nous continuons nos recherches à notre niveau et ne savons pas où il est détenu. Blé n’a rien fait. C’est plutôt Alassane Ouattara qui applique son programme qui consiste à arrêter et à
emprisonner», estime Marie-Odette Lorougnon.

Benjamin Koré





Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>